Sex story – La première histoire de la sexualité en BD

storyL’histoire du sexe des origines à nos jours
BD 15+

Sex story

La première histoire de la sexualité

en BD

Philippe Brenot & Laetitia Coryn

Les Arènes BD (2016)

*****

Présentation de l’éditeur : Tout ce que les livres d’Histoire n’osent pas raconter. Sex story dévoile la grande histoire du sexe et de l’amour.

Quand le premier couple est-il apparu ? D’où nous vient la pudeur ? L’érotisme ? Et l’amour, cette grande affaire des humains ? Avez-vous déjà entendu parler des grandes fêtes sexuelles de l’Antiquité ? De l’importance du microscope dans la répression de la masturbation ? Vous séchez ? Pas d’inquiétude !

Retraçant l’évolution des mœurs sexuelles en Occident des origines à nos jours, cet ouvrage est fait pour vous. Sex Story met à mal le tabou du sexe pour proposer un éclairage neuf. Mêlant rigueur historique et narration ludique, ce récit passionnant met les pieds dans le plat.

Fruit défendu, sexualité des dieux, éveil des sens, devoir conjugal… Mais aussi comportements sexuels méconnus de personnages pourtant incontournables, des excentricités de Cléopâtre à l’homosexualité de Michel-Ange en passant par le libertinage de Louis XV, c’est une immense fresque historique et anthropologique qui s’étale sous nos yeux.

*****

Sex story est une bd extrêmement drôle

et avec laquelle on apprend une foule de choses ! Saviez-vous que Cléopâtre avait inventé le vibromasseur ? Que les Égyptiens prônaient l’égalité homme/femme, qu’ils connaissaient la contraception ?

A travers les différentes périodes, on suit l’évolution (ou pas !) des mœurs, les différentes approches de la nudité ou encore de la pudeur.

La place de la femme a beaucoup évolué au fil des siècles ainsi que les mentalités sur des sujets comme la pédérastie (impensable pour nous aujourd’hui mais fréquente à Athènes dans l’aristocratie, contrairement à l’homosexualité, très mal vue à cette époque !)

Le dessin, humoristique, accompagne très bien le propos, et la liste des références bibliographiques est impressionnante (3 pages !)

Bref, si vous ne l’avez pas lue, n’hésitez plus. Instructif et humoristique, qu’est-ce que vous voulez de plus ?

La nouvelle édition a changé de nom, c’est maintenant « Une histoire du sexe« .

*****

Philippe Brenot connaît à priori bien son sujet. Il est psychiatre, anthropologue et spécialiste de la thérapie du couple. Il écrit aussi des articles dans Le Monde.

D’autres vous l’ont présenté avant moi : Caro, Noukette

Cette semaine, nous sommes accueillis par Moka

Sur le thème de la sexualité, un recueil de nouvelles : 16 nuances de première fois

Nous suivre et partager :

Saint-Barthélémy – BD historique

Saint

BD historique Ado/Adulte

SAINT-BARTHÉLÉMY ♥

Pierre Boisserie & Éric Stalner

Les Arènes (2018)

*****
Intégrale
*****

Nous sommes en 1562 dans le Sud Ouest de la France. Élie, futur Baron de Sauveterre est adolescent lorsqu’il tue son premier homme. Il le fait pour venger la mort des « gens » de son père, tués par les hommes du Duc de Guise parce qu’ils étaient Protestants. Quand ils retournent au château, c’est pour s’apercevoir que les deux jeunes enfants du Baron, Clément et Loïse, ont été enlevés. Le Baron ayant décidé que c’était la volonté de Dieu, Élie part seul à la recherche de son frère et de sa sœur.

*****

La Saint-Barthélémy, qui ne connaît pas ?

La petite histoire (un secret de famille) et la grande histoire (le massacre de la Saint-Barthélémy) se mêlent intimement dans cette belle bande dessinée. C’est une bd historique, certes, mais pas seulement. Ceci dit, si vous êtes allergique à l’hémoglobine, passez votre chemin, le thème étant tout de même la guerre entre Catholiques et Protestants, dans certaines pages, le sang coule à flots et la mort rôde…

Par contre, pas d’inquiétude, même si vous n’êtes pas très bon en histoire (comme moi !), vous pouvez parfaitement prendre plaisir à lire cette bd. Et vous pourrez même comprendre toutes les magouilles politiques de Catherine de Médicis et de ses conseillers.

Je ne sais pas si la reconstitution de Paris est fidèle, mais elle est splendide ! Les dessins sont magnifiques, que ce soient les bâtiments, les costumes ou l’expression des visages. J’habiterais bien le Château de Sauveterre !!

Mais que de morts au nom d’un Dieu qui n’est qu’Amour…

*****

Des mêmes auteurs, nous vous avons déjà présenté :

De Pierre Boissière : Dantès (3ème bd présentée)

D’Éric Stalner : Blues 46, La zone et L’or sous la neige

Sur le même thème, avez-vous vu le magnifique film de Patrice Chéreau, « La Reine Margot » (il date de 1994)

Cette semaine nous sommes chez Noukette

Nous suivre et partager :

Présumée disparue – Lectrices ELLE (13)

présumée

Roman policier adulte – Rentrée littéraire

PRÉSUMÉE DISPARUE
Susie Steiner

Equinox
Les arènes (2018)

*****

Une nuit, après une énième rencontre Internet ratée, Manon Bradshaw est envoyée sur une scène de crime.
Edith Hind, étudiante à Cambridge, belle, brillante et bien née, a disparu. Peu d’indices, des traces de sang…
Chaque heure compte pour la retrouver vivante. Les secrets que l’inspectrice Bradshaw s’apprête à découvrir auront des conséquences irréversibles, non seulement pour la famille d’Edith mais pour Manon elle-même.

*****

Au fil des jours et de l’enquête sur la disparition présumée d’Edith, on accompagne une équipe de policiers dans leur vie professionnelle (avec tous les soucis de pression hiérarchique, médiatique et de budget) mais aussi dans leur vie privée, qui est parfois bien « polluée » par ce travail prenant.

Un polar qui a l’avantage d’être plus psychologique que sanglant, et dans lequel, on entend à tour de rôle Manon, enquêtrice solitaire, maladroite dans les relations humaines et parfois gaffeuse, Davy, policier confronté quotidiennement à la misère humaine mais pourtant éternel optimiste, Helena, amie de toujours d’Edith, Myriam, mère éplorée de la disparue…

Par rapport à certains « page-turner », le rythme est assez lent (mais on ne s’endort pas non plus hein !), ce qui nous permet de faire plus amples connaissances avec les différents protagonistes, mais néanmoins le suspense est présent tout au long du roman et jusque dans les dernières pages.

En bref :

Une enquête qui réserve de  drôles de surprises,  quelques fausses pistes, des personnages complexes et une enquêtrice humaine -malgré un fichu caractère- que j’aurai plaisir à retrouver dans un autre roman !

Une jolie découverte.

P.S : Je viens d’apprendre que l’on pourra retrouver Marion Bradshaw, l’enquêtrice, dans un autre polar à la rentrée 2019.

*****

ELLE

13ème lecture / 28

***

C’est ma 17ème participation au Challenge 1% de la Rentrée Littéraire

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018 – Picos/Shutterstock

Nous suivre et partager :