Bon anniversaire ! Roman jeunesse

bon

C’est toujours “bon” un anniversaire ?
A partir de 8/9 ans

Bon anniversaire !

Jean-Philippe Arrou-Vignod

Folio Junior

Gallimard (2001)

*****

Le 18 septembre, c’est l’anniversaire de Xavier. 10 ans ! Depuis le temps qu’il attendait ça. Mais tout le monde -même lui !- semble l’avoir oublié… Le matin avant de partir à l’école, sa mère se contente de lui demander s’il a bien fait ses devoirs. Son meilleur ami, Pythagore se contente de lui rappeler que c’est aussi l’anniversaire de 16 438 356 personnes sur la planète. Bref, est-ce que c’est forcément bon, un anniversaire ?

*****

Bon anniversaire ! est un recueil de six petites histoires. Elles ne sont pas toujours très drôles, il y a parfois des “piques” de la part des enfants qui sont assez réalistes (les moqueries sur les noms de famille, sur le fait qu’on soit plus gros, plus intello…) mais dans l’ensemble, c’est amusant. Pour tout dire, ça m’a rappelé les aventures du petit Nicolas !

Les enfants se disputent puis se réconcilient aussi vite, font (ou disent) des bêtises… Mais ils ont un bon fond ! Bref, ce sont des enfants…

A lire bien sûr !

*****

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

Du même auteur, présenté sur ce blog :

Lus mais non présentés :

https://images2.medimops.eu/product/ae28fc/M02070622657-large.jpgUn roman de la série “Enquête au collège”, et “Une famille aux petits oignons” (recueil de plusieurs histoires très drôles)

Enquête au collège

Dis au pigeon d’aller se coucher! de Mo Willems

Un pigeon têtu qui n’en fait qu’à sa tête… une histoire courte drôle et pétillante de malice!

Album pour les petits dès 3 ans

Dis au pigeon d’aller se coucher!

de Mo Willems

Editions Kaléidoscope,
texte et illustrations de Mo Willems,
août 2020, 40 pages- 13,50 euros

 

Thèmes: vie quotidienne, heure du coucher, enfance, pigeon

 

Présentation de l’éditeur: “Le pigeon baille à s’en décrocher le bec mais il refuse d’aller dormir! Arriveras-tu à le mettre au lit?”

 

Une bonne dose d’humour pour cet album décalé. C’est sûr, votre  bout de chou va s’en donner à coeur joie! Et honnêtement, j’ai moi-même beaucoup ri. Dis au pigeon d’aller se coucher! est en quelque sorte un album interactif. En effet, à chaque page, l’enfant doit essayer de convaincre le pigeon qu’il est temps d’aller au lit. C’est simple mais très efficace et le rusé volatile n’a pas dit son dernier mot!

 

Les illustrations de Mo Willems sont sobres. Les tons, plutôt froids, reflètent à merveille l’ambiance nocturne. Le pigeon est vraiment très expressif, c’est très drôle! La mise en scène tirée de la vie quotidienne permet au petit lecteur de rentrer directement dans l’histoire. Sur la  première double page intérieure, les nuages évoluent à travers la lueur du soleil couchant. Ensuite, un personnage nous interpelle afin de nous demander de mettre le pigeon au lit. Sur la dernière double page, les nuages flottent dans le ciel nocturne. C’est très ingénieux et original.

 

Dis au pigeon d’aller se coucher! crée donc une atmosphère propice au rituel du coucher des petits. De quoi aborder avec humour un moment parfois difficile pour nos chères têtes blondes.

 

Mo Willems est un auteur prolifique et reconnu depuis de nombreuses années. Il a été récompensé six fois aux Emmy Awards et a été trois fois lauréat du Caldecott Honor. Dis au pigeon d’aller se coucher! fait partie d”une série dans laquelle nous retrouvons notre protagoniste ailé. Toujours aussi têtu qu’une mule…

 

J’ai adoré cet album et je compte bien lire d’autres publications de Mo Willems. À découvrir absolument!

 

~Melissande~

 

+Un album pour les bébés sur le rituel du coucher présenté par Nathalie: L’ours et la nuit de Marie-Noëlle Horvat

+Un autre album pour préparer l’enfant au coucher, présenté par Hérisson: Au lit, petit lapin! de Jörg Mühle

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Sam et le pouvoir des mots de Marjorie Danna et Nicolas Haverland

Un chouette ouvrage pour découvrir la communication non violente avec les enfants!

Album pour la jeunesse (développement personnel basé sur la communication non violente)

Sam et le pouvoir des mots.

Mieux communiquer en famille

et à l’école

avec la Communication Non Violente

de Marjorie Danna et Nicolas Haverland

Editions Pera, coll. Les aventures de Madame Com’ Com’,
janvier 2020, 74 pages -13,50 euros

Thèmes: Communication Non Violente, famille, école

 

Présentation de l’éditeur: « Ce matin, Sam se réveille, mais la journée commence mal. Comme souvent, il faut se dépêcher, recevoir des ordres, essayer de se faire comprendre des autres… Si seulement il existait un génie pour lui venir en aide… Ça, c’est une mission pour Madame Com’ Com’ »

 

Sam et le pouvoir des mots est parfaitement adapté à un jeune public. Grâce à un langage simple et imagé, Marjorie Danna démontre qu’il est possible de communiquer avec bienveillance dans n’importe quelle situation. Pour ce faire, elle utilise la méthode OSBD (comprenez Observation- Sentiment- Besoin- Demande) ainsi que la communication en “je”. Pour les personnes qui connaissent la méthode PPR (c’est-à-dire les Pratiques Préventives Restauratives), il s’agit du même procédé. La personne est invitée à s’exprimer en “je” et à extérioriser son ressenti face à la situation. L’auteure a eu l’idée très originale de représenter le négatif et le positif à l’aide de deux marionnettes. Ainsi le chacal Tukitu est la face sombre de notre raisonnement tandis que Gigi la girafe trouve toujours les bons mots.

Le héros de cette histoire, Sam, va être confronté à différentes difficultés de la vie quotidienne. Grâce à sa rencontre avec Madame Com’ Com’, il va découvrir qu’il n’y a rien de mieux pour se sentir bien que de s’exprimer à coeur ouvert.

Marjorie Danna entre parfois en interaction avec le lecteur par le biais de Madame Com’ Com’. Cette dernière lui demande par exemple de réfléchir par rapport à l’attitude de sam afin de trouver les bons mots pour mieux communiquer.

Quant aux illustrations de Nicolas Haverland, elles sont très dynamiques et les décors sont sobres.  Cela apporte du rythme à l’histoire, un peu comme dans une bande dessinée.

A la fin, le lecteur trouvera les annexes suivantes: Tukitu et Gigi, une liste des sentiments et des besoins, une fiche OSBD, une chanson OSBD et une bibliographie d’ouvrages de référence en Communication Non Violente.

 

En somme, Sam et le pouvoir des mots est un chouette album pour enseigner la Communication Non violente aux enfants. C’est un ouvrage ludique et accessible. A lire et à partager sans modération!

 

~Melissande~

 

+ Un extrait et d’autres surprises sur le site de l’éditeur

+ Un autre ouvrage de développement personnel pour les enfants, présenté par Hérisson: Panda family. Le livre des secrets de Laure Girardot, Fabrice Guieysse et Julie Olivier

 

*~*~*

Concours

 

A gagner : 1* Sam et le pouvoir des mots

Pour participer il vous suffit de répondre en commentaire à la question suivante :

1- quel livre des éditions Pera vous tente le plus !

 

+ Chances supplémentaires

* participer sur Instagram

* S’abonner à la newletter (voir colonne de droite)

* Relayer ce concours sur un réseau (donner le lien direct)

(un commentaire par chance supplémentaire pour la prise en compte, merci)

 

***

 

Concours ouvert jusqu’au 31.01.21 France M. Règlement

 

Retrouvez tous les concours du Calendrier de l’après ici et sur Instagram !

Le serpent et l’enfant gâté. Contes kouya de Côte d’Ivoire présentés par Denis Ramseyer

Des contes indémodables qui, sous des traits animaliers, reflètent parfaitement la société humaine

Recueil de contes africains dès 8 ans

Le serpent et l’enfant gâté.

Contes kouya de Côte d’Ivoire

présentés par Denis Ramseyer

Editions L’Harmattan jeunesse,

mars 2019, coll. La légende des monde

(Afrique Subsaharienne- Côte d’Ivoire),

98 pages, 12 euros

Thèmes: contes, Côte d’Ivoire, animaux, morales, sagesse

 

Présentation de l’éditeur: “Du plein coeur de la Côte d’Ivoire, ces courtes histoires nous offrent un monde où les animaux et les humains communiquent et nous transmettent les valeurs du peuple kouya. Ce recueil de contes est une mise en garde contre l’égoïsme, la colère et le mensonge qui sont mauvais conseillers et nuisent à la communauté. (…)”

 

Tour à tour sérieux, cyniques ou humoristiques, ces contes prêtent à sourire mais aussi à réfléchir. Il ressort de ces récits traditionnels oraux une grande sagesse. A la lecture de ce recueil, on se rend compte que ce sont les humains (et les araignées bizarrement) les plus retors. Certains contes à la morale assez inattendue m’ont bien fait rire.

Lire Le serpent et l’enfant gâté c’est découvrir les traditions et les valeurs d’un peuple méconnu. J’ai beaucoup aimé découvrir ces récits, retranscrits grâce à des ethnologues passionnés. En effet, comme stipulé dans la préface du recueil, il serait dommage que ces précieuses traditions disparaissent faute de transmission. Le serpent et l’enfant gâté a donc pour fonction de préserver une partie du patrimoine du peuple kouya.

Ces contes sont très courts. Ils sont donc adaptés aussi bien aux adultes qu’aux enfants. De plus, pour les enseignants qui liraient cette chronique, Le serpent et l’enfant gâté me semble idéal pour être travaillé en classe.

A lire et à relire sans modération!

 

~Melissande~

 

+ Un album présenté par Hérisson pour les enfants qui souhaitent en savoir plus sur les animaux d’Afrique: Découvre le monde. Animaux d’Afrique de Marie Nicolas et Mathias Friman.

+ Pour les adultes, un article de Détours des Mondes présentant le roman de Denis Ramseyer sur le peuple kouya: Les kouya de Côte d’Ivoire