Le garçon en fleurs de Jarvis

Un album touchant et unique qui illustre parfaitement le concept de l’empathie

 

Album pour la jeunesse dès 3 ans

Le garçon en fleurs

de Jarvis

Ed. Kaléidoscope (L’école des loisirs), mars 2022,

ill. de Jarvis,

13 euros

Thèmes: amitié, maladie, fleurs, émotions, empathie

 

Présentation de l’éditeur: “Il s’appelle David. C’est le garçon aux cheveux fleuris, et c’est aussi mon meilleur ami. Mais, un jour, alors que j’arrosais les cheveux de David, un de ses pétales m’est resté dans la main. “

La couverture cartonnée est originale! Très sobre, on y aperçoit en gros plan le visage de David et les tiges fleuries lui servant de chevelure. Ces dernières se découpent sur un fonds blanc et leur relief donne une impression de mouvement.

Dans Le garçon en fleurs, la différence est à l’honneur. En effet, en plus de David, on compte parmi les camarades de classe du narrateur une petite fille en fauteuil roulant. Tous les enfants sont solidaires et grâce à l’intervention de son ami, David va peu à peu recouvrer sa joie de vivre. Le garçon en fleurs est donc avant tout une histoire d’amitié. Car, grâce à l’affection que lui porte son meilleur ami, David va pouvoir surmonter une épreuve douloureuse (on ne saura jamais laquelle mais c’est un procédé intelligent pour que l’enfant puisse s’identifier plus facilement).

Jarvis a trouvé une belle façon de transmettre son message: Le garçon en fleurs raconte tout en pudeur le désarroi mais aussi le retour de l’espoir dans le coeur d’un petit garçon pas comme les autres.

Les couleurs vives apportent beaucoup de joie, le contraste est d’autant plus renforcé lorsque David arbore ses branches dénudées. C’est simple mais efficace!

 

Une pépite à placer entre toutes les petites mains!

 

~Melissande~

 

+ un album pour les plus jeunes sur le thème de la différence: La différence de Jeanne Willis et Tony Ross, présenté par Hérisson.

 

+un album adulte tout en sensibilité: La différence invisible de Julie Dachez et Mademoiselle Caroline, présenté par Nathalie.

 

Suzette ou le grand amour

SuzetteSuzette

ou le grand amour

Fabien Toulmé

Delcourt/Mirages (2021)

*****

Suzette vient de perdre son mari Bernard. En sortant du cimetière, elle dit à sa petite fille : “je n’arrive même pas à être triste”. Le dimanche suivant, Noémie lui demande ce qu’elle a voulu dire par là. Sa grand-mère se contente de lui dire que “c’est compliqué”.

Puis, lors d’une autre visite de sa petite fille, elle lui explique comment elle a connu son mari, Bernard et comment ils se sont mariés. Quelle jeune fille “innocente” elle était à l’époque. Bref, tout ce qu’elle lui raconte surprend Noémie et l’amène à réfléchir à sa propre vie avec son amoureux, Hugo.

*****

Suzette ou le grand amour est une histoire qui m’a bien plu. C’est beaucoup plus “léger” que les deux autres romans graphiques que j’avais lu de Fabien Toulmé, mais il y a tout de même pas mal d’interrogations sur la vie.

Et sur la façon dont on se mariait autrefois. Sans se connaître l’un l’autre, sans connaître son corps, sans avoir eu d’explications sur l’acte sexuel… Et comment on restait mariés, même si on ne s’aimait plus parce que ça ne se faisait pas de divorcer…

Le dessin est très simple avec assez peu de détails en arrière-plan et assez peu de couleurs différentes (jaune, orange et bleu la plupart du temps, rouge et gris pour le passé). Mais les personnages sont tout de même expressifs. Et il y a de l’humour !

Une jolie lecture !

*****

Lire un extrait (site de l’éditeur)

Du même auteur : L’Odyssée d’Hakim et Ce n’est pas toi que j’attendais♥

Son blog

Et cette semaine, LA BD de la semaine est Dans la bibliothèque de Noukette

La grand-mère qui sauva tout un royaume

royaume* Mois du Japon *
Un conte + un dossier

La grand-mère qui sauva

tout un royaume

Claire Laurens & Sandrine Thommen

Dossier documentaire de

Sophie Bordet-Pétillon

Coll. Papagayo poche

RUE DU MONDE (2012 rééd. 2016)

*****

Une terrible famine s’abat sur un jour sur un royaume du Japon. Le seigneur donne alors l’ordre aux familles d’abandonner toutes les bouches inutiles (les personnes âgées !) dans la montagne. Mais Chôji, qui aime sa grand-mère et mène une vie heureuse avec elle, ne veut pas l’abandonner… Il cherche alors une solution. Et la trouve. Et finalement, heureusement que la grand-mère est là !

*****

Une bien jolie histoire de complicité entre une grand-mère et son petit-fils. Et qui montre que tout le monde peut-être utile et que la vieillesse n’est pas un fardeau. (Ceci dit, je trouve qu’on a le droit de vivre même si l’on n’est pas “utile” !! Nanmého !)

A la fin de l’histoire, une dizaine de pages, “le carnet du Japon”, donne des informations sur la vie quotidienne, la culture et les traditions japonaises.

J’ai bien aimé cette histoire pleine de malice et ses illustrations aux couleurs très douces.

*****

Découvrir quelques illustrations sur le site de Sandrine Thommen

Illustrés par Sandrine Thommen et présentés sur ce blog : La cuisine : des métiers, une passion (documentaire) et le joli conte “Le Kami de la lune“.

Il y a plein de jolis contes de tous les pays dans cette collection Papagayo poche !

Et n’hésitez pas à aller voir ce que propose le catalogue des éditions Rue du Monde. Une belle maison d’édition qui propose beaucoup de titres intéressants.

Sur ce site, le texte de ce petit livre (intégralement repris, je ne pensais pas que c’était “légal” de faire ça…) Ceci dit, il est dommage de se priver des illustrations que contient le livre !

*****

Un conte qui participe au challenge Un Mois au Japon

Chez Lou et Hilde

Ainsi qu’au challenge Contes et Légendes chez Bidib

légendes

Le rêve de Sam – Roman

le rêve de sam

Ils se sont battus pour leurs droits !
Roman à partir de 12 ans

Le rêve de SAM

Florence Cadier

Collection Scripto

Gallimard jeunesse (2008)

*****

Avril 1955. Depuis 3 ans, Sam se réveille à 3h du matin toutes les nuits, poursuivi par un mauvais rêve. Il se trouve au milieu d’un brasier et il voit des corps qui se balancent dans le vide. En fait, il revit en dormant ce qu’il a vu 3 ans plus tôt, à l’âge de 10 ans. Ses parents, pendus par le Ku Klux Klan, se balançant au milieu des flammes. Tout ça parce qu’ils voulaient faire respecter leurs droits et souhaitaient s’inscrire sur les listes électorales… Quand on était noir aux États-Unis dans les années 50, cela n’avait rien d’évident, malgré la loi qui leur donnait ce droit !

*****

Un roman écrit à la manière d’un journal, dans lequel Sam raconte comment il a été élevé par son oncle et sa tante avec son jeune frère Josh. Comment il a rencontré le pasteur Martin Luther King et le sens que cela a donné à sa vie. Un roman dans lequel on rencontre aussi Rosa Parks (censée être la tante de Sam et Josh).

Le récit mélange des faits réels (les batailles menées par Martin Luther King, le refus de Rosa Parks de se lever dans le bus, le boycott des autobus à Montgomery…) et personnages fictifs (Sam et son frère). Deux frères qui s’engagent politiquement dans la lutte contre la ségrégation, l’un de façon pacifiste avec Martin Luther King, Sam, et l’autre Josh, dans une lutte plus violente auprès de Malcom X.

Une lecture très intéressante, qui montre bien la force et la patience qu’il a fallu pour mener cette bataille sans violence !

*****

De Florence Cadier nous vous avons également présenté : Je les entends nous suivre

Pour en savoir plus sur Martin Luther King (+ petite bibliographie sur la ségrégation)

*****

C’est ma 5ème participation au challenge d’Enna, le African American History Month

https://lh3.googleusercontent.com/NJnOLTnUE8fkiZsVl1i1izT7vOHXNGOPHLQjqRId1JpfEFqKWAcUwN5n7GBF_e58zQILzh0WGngvDgQS7ipzPnq9H67GtMd2qXxvM9zbKIbK_MQ3_JAAldd8gaT1e7A3aGkZOMXBvjNJgJZlVIaJ2ATzFmtXj99njz-Et0r3dZ4THrCRoy_YbsiQ7fSYXRv0jyFRP-cYo9yrOw1F__P_zwu6bT0jzmZMF14ZCqb6n9Zz3x0jbt7DYh3OG3VQtqiRyWq5rcm2oI3OQIRVT4GvZXKW-4SyeXbYRAcg5ULbp8QTzveC_2a3NHvwpM5qtgbC0z4XoSSvjTcmO1pxLDrTSFF5fiLh_k_XRaydonBbOofIkq454r8re2zHzgpCLyVwRsvlDPDOoDT_exPnPqM8PFBqZJIXEH_rIe8vt9pZ_3i-YNaqssjQ-ucvhjNVg3XWErvt3XlJpnpfxrU-YGBrykRPrtRiKfXdYecBMXdtE2aw55_lZbv94o058_3V7qw9ovoNWHlwZyTCIYj4YuVSsfkmZxfwrUgVt2WrY0OlW_o2X7JhdY6OlRkWvMobupkxBuGk5pWynXfj1bmXegYuyYl66dl4esZ-rJCgvH01dIMRZquQ28bawqjhlidFq8mkCOjRWrMW_Z46OeCQtp1sRNOt4aWUHVNz=w960-h480-no

Un roman qui participe aussi au Challenge Petit Bac toujours chez Enna

5ème ligne – Catégorie Prénom

Ouest