Le labyrinthe de Pan – Roman ado ♥

panCroyez-vous encore aux contes de fées ?
Roman 14 ans et +

Le labyrinthe de Pan

Guillermo Del Toro

Cornelia Funke

Michel Lafon (2019)

*****

Espagne, 1944. Ofélia aimait les livres. Elle adorait tout particulièrement les contes. Et contrairement à ce que pensait sa mère, les contes lui permettaient de comprendre le monde. La première fois qu’Ofélia vit la fée, c’était lors de leur trajet en voiture vers le moulin, lorsqu’ils furent obligés de s’arrêter parce que sa mère, enceinte, était malade. Elles se rendaient dans leur nouvelle demeure, celle du Capitan Vidal, le nouveau mari de sa mère et père de l’enfant qu’elle portait. Sa mère voulait qu’Ofélia appelle le Capitan « Père ». Or non seulement il n’était pas son père, mais Ofélia le détestait. Elle avait tout de suite sentit que c’était un homme mauvais, une créature maléfique et dans sa tête, elle l’appelait « le loup« . Et effectivement c’était un homme cruel. Un soldat qui pourchassait les résistants cachés dans la forêt. Mais il ne se contentait pas de les attraper…

*****

  • Pour une fois, le film a été réalisé avant le livre
  • L’histoire est conforme à mes souvenirs du film… Mais il faudrait que je le revoie pour être sûre !!
  • Je trouve la couverture magnifique ! Illustrations d’Allen Williams
  • L’ambiance est un mélange entre contes de fées et film d’horreur (quoi que ce soit un peu pareil si on réfléchit bien !!)
  • Tantôt on rêve avec Ofélia, ses livres et ses aventures dans le labyrinthe de Pan, tantôt on tremble pour Ofélia, sa mère ou encore Mercedes, la servante.

C’est un roman composé de 40 parties. Suivant les chapitres, nous sommes au moulin, avec Ofélia, sa mère, le Capitan, le médecin ou les soldats et c’est la guerre. Ou alors, nous sommes dans le monde souterrain découvert par Ofélia en passant par le labyrinthe. Mais parfois, s’ajoutent ici et là de petits contes, des histoires du temps jadis. Pas d’inquiétude cependant, tout est lié ! Il suffit de se laisser guider…

Une lecture qui m’a beaucoup plu et que je vous conseille vivement

et tout spécialement si vous aimez les contes de fées ou si vous avez aimé le film !

D’ailleurs, si vous ne l’avez pas vu, je vous conseille également le film.

♥ ♥ ♥

De Cornelia Funke également : Le prince des voleurs

Son blog (en anglais/allemand ou espagnol)

Guillermo Del Toro est un réalisateur mexicain (il est aussi écrivain, producteur et scénariste !). Il a réalisé de nombreux films d’horreur ou films fantastiques.

*****

Nous suivre et partager :
error0

Au-delà de la Lumière – Roman Ado

LumièreJusqu’où irez-vous par amour ?
A partir de 14/15 ans

AU-DELÀ DE LA LUMIÈRE

Daniel Mat

ScriNeo (2019)

*****

David et Théa sont amoureux. Ils sont tous deux originaires de Boréal, une ville plutôt pauvre. Théa est l’étoile montante d’un nouveau sport, la métamachie. Quelque chose entre le jeu vidéo, la réalité virtuelle et le rêve. Les candidats sont plongés dans une sorte de « mort » et s’affrontent dans un combat virtuel sous les yeux de millions de spectateurs. Ce soir, Théa combat pour le titre de Champion de l’EMC, elle qui était une parfaite inconnue un an auparavant. Tout se passe bien, sauf que Théa, à la fin, ne se « réveille » pas. David, de retour à Boréal, ne se remet pas de cette perte. Il a dû mal à avoir de ses nouvelles, il sait juste qu’elle est dans une sorte de coma, mais n’arrive pas à en savoir plus. Pourtant, il est prêt à tout pour avoir de ses nouvelles, pour la voir, pour comprendre…

*****

Je ne doute pas que ce livre plaise aux adeptes de romans comme « Hunger games » par exemple. Il y a un mélange de compétition, de combats, de rivalités entre adolescents. Et puis aussi l’amitié, l’amour et tous les secrets que chacun garde. Les motivations, plus ou moins avouées. Le fait d’avoir confiance ou non dans l’autre. Savoir demander (et accepter !) l’aide des autres. Grandir. Mûrir. Accepter.

C’est un roman qui se lit très facilement, plutôt voracement même. L’écriture est fluide et il y a beaucoup d’action. On tourne donc très vite les pages. Mais alors que les « arènes » créées par les joueurs sont bien décrites, j’aurai aimé en savoir un peu plus sur ce monde et sur les deux villes dont on nous parle. Et sur les personnages aussi, qui auraient pu être un peu plus « profonds » à mon goût.

Mais je pense qu’il plaira beaucoup au public auquel il est destiné, c’est à dire les ados !

*****

Lire un extrait + la bio de l’auteur sur le site de l’éditeur

Un avis plus enthousiaste : Les lectures de Mylène

*****

Ce roman participe au Challenge Lire 1% de la Rentrée Littéraire

Nous suivre et partager :
error0

Pripiat Paradise – Roman Ado

pripiatAimeriez-vous passer vos vacances près de Tchernobyl ?

A partir de 12 ans

PRIPIAT PARADISE

Arnaud Tiercelin

Le Muscadier (2016)

*****

 Thomas est un collégien de 15 ans. C’est la fin de l’année scolaire et c’est bientôt son anniversaire. Comme beaucoup de garçons de cet âge là, il a demandé un scooter. Il est amoureux et il a beaucoup de mal à se concentrer sur les révisions du brevet… Parce qu’il pense à sa petite copine et aux vacances ! Il rêve de soleil, de sable chaud et de glaces. Mais, hélas pour lui, ses parents, professeurs tous les deux, ont décidé de faire du tourisme intelligent. Bref, ils vont passer 15 jours à Kiev, capitale de l’Ukraine, pas très loin de Tchernobyl.

*****

Mon avis :

Pripiat * paradise est un court roman (100 p.) écrit comme un journal intime et qui se lit très vite. Thomas est un garçon de 15 ans plutôt insouciant, qui se préoccupe plus de sa copine et des futures vacances que du monde qui l’entoure. Le voyage qu’il va faire avec ses parents et sa rencontre avec Tanya vont lui ouvrir les yeux sur une autre réalité.

Un roman intéressant pour informer un peu les ados sur cette catastrophe qu’ils n’ont pas vécu !

*Pripiat était une ville de plus de 21 000 habitants. C’est aujourd’hui une ville fantôme. Elle se trouvait à 3 kms de la centrale de Tchernobyl.

*****

Lire quelques pages

Le site de l’auteur

Du même auteur, déjà présenté ici : 16 nuances de première fois (nouvelles) et Mon frère est une sorcière

Éditions Le Muscadier

De cette maison d’édition pas tout à fait comme les autres, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges, Plastique apocalypse, Dysfférent, jours de soleil (nouvelles) Sur le dos de la main gauche (nouvelles), Les murs bleus et Trouver les mots.

*****

Ce livre participe à l’Objectif Pal chez Antigone

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

Khadim, le petit Lord – Roman jeunesse

khadim

Vivre ensemble, un rêve ?

A partir de 9/10 ans

KHADIM, LE PETIT LORD

Gwladys Constant

Éditions Oskar (2018)

 *****

Khadim découvre avec émerveillement les joies de l’hiver. En effet, il est arrivé depuis peu du Sénégal avec sa mère, Koumba. Leur vie n’est pas facile, ils vivent dans un centre d’accueil qui n’ouvre que pour la nuit, de 19h à 7h du matin. Ensuite, Khadim va à l’école Jacques Prévert, Prévert dont il aime tant la sonorité des poèmes, même s’il ne comprend pas tout. Et pour les aider dans toutes leurs démarches, il y a une travailleuse sociale, Edwige. Un jour, elle arrive avec une très bonne nouvelle : une place s’est libérée chez la Comtesse !

*****

Plus encore que l’histoire, même si elle est intéressante, c’est l’écriture qui m’a frappée. Une écriture légère, poétique et élégante, pour parler de sujets graves tels que le racisme, les migrants, les travailleurs pauvres ou encore les préjugés, ces « étiquettes » que l’on colle sur les gens sans les connaître.

Un livre optimiste et joyeux malgré les thèmes abordés. Seule la fin, un peu « abrupte » m’a laissé un goût étrange, un goût de « trop peu » ! J’aurai eu envie de mieux connaître toutes ses personnes (même si je sais qu’elles n’existent pas !!), connaître leur histoire. Je trouve qu’on se pose finalement plus de questions en fermant ce livre qu’en l’ouvrant.

Et puis, tous ces extraits de poèmes m’ont donné envie de relire Prévert !

*****

Extrait :

« Il est 7 heures. L’heure de quitter la chaleur des vieux radiateurs en fonte, du dortoir accueillant les sans-abri, comme des pensionnaires de la malchance. Sur le lit d’hôpital, Khadim a laissé sa couverture fétiche, la couverture du village, emportée dans la fuite, vestiges de nuits tout autres et tellement plus noires et silencieuses. Les veilleurs ont dit : « Sortez, c’est l’heure », et le bruit des clés, lourdes, fermant les portes, a lesté les pas de tous ceux qui ne savent où aller. »

*****

De cette autrice, nous vous avions déjà présenté La crocheuse d’enfant et Mamie Gâteau s’emmêle le tricot

Sur Ricochet, la bibliographie de Gwladys Constant et leur avis (je suis tout à fait d’accord avec le « bémol« ) sur ce roman

*****

Ce petit roman traîne dans ma pal depuis plusieurs mois…

Il participe donc au Challenge Objectif PAL chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0