Dans la forêt

forêtEt si notre économie s’effondrait ?

BD Ado / Adulte

DANS LA FORÊT

LOMIG

D’après le roman de Jean Hegland

Sarbacane (2019)

*****

Nell, 17 ans et sa sœur Eva, 18 ans vivent seules dans la forêt. Un jour, la civilisation telle que nous la connaissons a cessé d’exister. Plus d’eau courante, plus d’électricité et plus de transport car plus d’essence. Personne ne sait vraiment comment, ni pourquoi, c’est arrivé. C’est la somme de différentes choses (chômage, problèmes liés au climat, crise du pétrole…) qui a fait que tout s’est effondré. Les deux sœurs survivent comme elles peuvent, une journée après l’autre. Dans cette maison familiale pleine du souvenir de leurs parents, ce n’est pas toujours facile… Heureusement elles ont chacune leur passion : Eva est passionnée de danse et Nell aime lire et écrire.

*****

Une bd surprenante ! Et avec laquelle on ne voit pas le temps passer malgré ses 156 pages.

Je me suis mise assez facilement à la place de ces deux sœurs. Et j’ai imaginé sans aucun mal la difficulté qu’il peut y avoir à passer d’une société comme la nôtre à une vie de trappeur. On voit Nell et Eva se souvenir, regretter certaines choses. Elles se soutiennent aussi, se disputent parfois, vivent des choses terribles et y survivent.

J’aime beaucoup les illustrations également. Il y a beaucoup de détails, parfois seulement esquissés. Beaucoup d’ombres aussi, qui donnent du relief ou mettent en avant les personnages.

J’ai acheté le roman dont est tiré cette bd. Mais je vais attendre un peu avant de le lire, de manière à oublier un peu l’histoire pour avoir le plaisir de la redécouvrir.

Une bd qui fait réfléchir à ce qui est réellement important dans nos vies.

*****

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez voir d’autres illustrations ainsi qu’une vidéo où l’on voit Lomig dessiner !

Et c’est le retour de LA BD de la semaine chez Stephie du blog Mille et une Frasques

Nous suivre et partager :
error0

Les enfants de Titaniah – Roman ado

TitaniahLes enfants de Titaniah

Sugeeta Fribourg
Éd. Alice Jeunesse (2010)
* * * * *

La planète Titaniah ressemblait beaucoup à la terre. Il y avait des océans, des forêts, des animaux et des humanoïdes qui nous ressemblaient étrangement. La seule différence avec la Terre en fait, était un don que les enfants recevaient à la naissance. En effet, les enfants naissaient avec la faculté de comprendre le langage de tous les êtres vivants, plantes ou animaux, ainsi que la possibilité de dialoguer avec eux par télépathie.

Malheureusement, vers 7 ou 8 ans, la plupart des enfants perdaient ce don. A 12 ans, Sylvio était une exception et son don était plus présent que jamais. Un privilège qui le remplissait de joie car il adorait se promener en forêt et dialoguer avec tous les habitants, arbres ou animaux…

* * * * *

Extrait : « Sylvio parvint à une clairière. Il était arrivé à son rendez-vous. Au centre s’élevait le vieux chêne, le Génie de la Forêt. Son feuillage généreux grimpait presque jusqu’au ciel. Cet arbre, qui passait pour millénaire, avait pourtant gardé bon pied bon œil. Aux dires des sources, qui le murmuraient à tout vent, le chêne était le roi de la Forêt parce qu’aucun buisson n’avait jamais eu l’audace de s’enraciner sous son ombre.

– Bonjour Francisco, dit doucement Sylvio.

Il s’assit sous les ramures du vieil arbre, le dos calé contre le tronc solide. Depuis quelques années déjà, le vieux chêne accueillait l’enfant avec la même joie. Il était devenu son ami et son guide. »

* * * * *

Un roman d’aventure agréable qui parle d’écologie, de respect de la nature et des animaux avec pas mal d’humour et de rebondissements !

Le site de l’éditeur Alice Jeunesse

L’auteure est décédée en 2016.

Sur des thèmes similaires (dialoguer avec les animaux, avoir du respect pour eux) nous vous avons présenté la trilogie « Lion Boy »

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0

Douze ans, sept mois et onze jours

DouzeAnsSeptMoisDouze ans, sept mois et onze jours

Lorris Murail

Pocket Jeunesse (2015)

Walden, 12 ans, 7 mois et 3 jours ne comprend plus rien. Son père vient de l’abandonner dans une cabane perdue au fin fond d’une des très nombreuses forêts du Maine. Il lui a laissé quelques boites de conserve, une carabine, du fil de pêche, quelques bûches pour la cheminée, un pigeon voyageur en cas d’urgence et un bouquin de Henry David Thoreau (un article de Télérama sur cet écrivain). Walden commence par attendre, pensant à une mauvaise blague de son père. Puis le temps passe, ses réserves de nourriture baissent et il décide d’aller à la pêche et d’organiser sa survie…

Mon avis : Pendant la 1ère moitié du livre, mon cœur de mère n’a fait qu’un bond ! Oser laisser son enfant (12 ans, c’est tout de même très jeune !!) seul, dans une forêt, sans autre moyen de communication qu’un pigeon voyageur, non mais franchement !! Bref, comme on dit : « je n’ai pas marché, j’ai couru » !

Après la page 215, on commence à comprendre le comportement du père. Mais ça n’est pas rassurant pour autant. Les pages 225 à 230 sont terribles. Et la page 237 est tout simplement abominable… Et non, je ne vous en dirai pas plus, n’oubliez pas que c’est un thriller, en dire plus gâcherait tout le suspense ! Vous n’avez qu’à le lire, et pis c’est tout !!

Lorris Murail est écrivain, traducteur, critique littéraire et journaliste spécialisé en gastronomie. C’est aussi le frère de Marie-Aude Murail (que vous connaissez sûrement si vous aimez la littérature jeunesse) et d’Elvire Murail (plus connue sous le nom de Moka). Ils ont d’ailleurs écrit ensemble une série « Golem » (dont l’intégrale vient d’être rééditée chez PKJ).

Un auteur que je découvre (j’ai lu plusieurs romans de ses sœurs) mais dont Sophie vous avait déjà présenté un livre ici.

J’hésite entre dire que c’est un coup de  ou un sale coup pour mon pauvre cœur…

challengehalloweenalbum  SignatureNat

Nous suivre et partager :
error0

Une balade avec Dame Forêt

Une balade avec DAME FORÊT Dame FORET 

Catherine Bidet & Steffie Brocoli

Mango Jeunesse (2015)

≈≈≈

Un livre-jeu promenade

≈≈≈

Dame Forêt nous invite à visiter ses vastes étendues. On peut partir vers le nord ou bien prendre le chemin du sud. Selon le choix, on se dirigera vers la page 2 ou la page 3.

A chaque page on rencontre un oiseau, un écureuil ou bien un sanglier mais aussi des informations sur les arbres (chêne, érable ou pin) ou encore le monde des insectes.

Dame FORET 2

Mon avis : Il est assez mitigé… Je n’ai pas accroché du tout avec les illustrations (ne me demandez pas pourquoi, elles ne me plaisent pas, c’est tout !) ni avec les couleurs, que je trouve terriblement tristes…

Malgré tout, j’ai beaucoup aimé le découpage des pages (onglets en forme de feuilles, glands ou branches) avec les numéros, c’est joli et original. De plus c’est un livre de très bonne qualité, costaud (cartonné et solide !) et en plus un grand format (24×30,5 cm) et ça, ça plait bien aux enfants !

L’idée d’un livre- promenade est sympa et en plus les enfants pourront recommencer le livre plusieurs fois, en prenant chaque fois un chemin différent !

Dame FORET 3

 

Pour vous faire votre propre idée et « feuilleter » le livre c’est par ici

SignatureNat

 

Nous suivre et partager :
error0