WINTERHOUSE HÔTEL – Roman jeunesse

WinterhouseRoman ado
A partir de 11 ans

WINTERHOUSE HÔTEL ♥

Ben Guterson

Illustré par Chloe Bristol
Traduit par Anne-Sylvie Homassel
Collection Wiz

Albin Michel (2018)

*****

Trilogie (les 3 tomes sont parus)

*****

Quand Elizabeth rentra de l’école ce jour-là, elle vit une enveloppe scotchée sur la porte d’entrée. Elle comprit aussitôt que les nouvelles n’étaient pas bonnes. Elle ouvrit l’enveloppe et trouva un mot qui lui annonçait que son oncle et sa tante, avec qui elle vivait, étaient partis pour 3 semaines. Ils lui laissaient un billet de train pour rejoindre l’hôtel Winterhouse et trois dollars pour le voyage. Ainsi qu’un sac en plastique avec quelques vêtements de rechange. Ils lui avaient parlé de ce voyage, mais, jusqu’au bout, elle avait espéré pouvoir rester seule à la maison…

Après avoir noté dans son carnet : Dans la liste “Raisons pour lesquelles je n’aime pas mon oncle et ma tante“, au n°43 : “Parce qu’ils m’expédient dans un hôtel au milieu de nulle part pour les vacances de Noël, sans un sou et pratiquement sans affaires de rechange”, elle se mit en route pour attraper son train.

Elle n’avait en effet pas le choix. La maison était fermée et elle n’avait pas d’amis qui auraient pu l’héberger pendant trois semaines. En plus, elle craignait la colère de son oncle et sa tante si elle ne respectait pas leurs instructions.

Dans le train, Elizabeth essayait de ne pas se laisser aller au découragement…

*****

Quelle belle surprise ! Je ne m’attendais à apprécier autant ce roman.

Le personnage principal, Elizabeth, a perdu ses parents à l’âge de 4 ans. Et depuis 7 ans, elle vit avec son oncle et sa tante, qui sont très pauvres, et pas très gentils. Elle aime beaucoup lire et tous les jeux de lettres. A Winterhouse, elle va faire de nombreuses découvertes. Et nous aussi, bien évidemment. Si le début peut faire penser à Harry Potter (orpheline pas vraiment bien traitée par son oncle et sa tante…) la suite est tout à fait différente.

L’écriture est fluide, il y a de nombreuses surprises, l’ambiance est parfois tendue, ça fait (un peu) peur, les personnages sont ambigus… Un roman qui devrait plaire à tous les amoureux des livres et des mots, mais aussi à ceux qui aiment la magie et les enquêtes.

J’ai adoré les titres avec leurs “échelles de mots” (bravo à la traductrice, ça n’a pas dû être évident !) Une autre chose m’a beaucoup plu : Elizabeth partage avec nous ses lectures. De quoi augmenter encore notre PAL !

Du coup j’ai emprunté le 2ème tome à la bibliothèque et je me suis tout autant régalée !

Elizabeth dans le hall de Winterhouse. Image empruntée sur le site de l’auteur.

Site de l’auteur (en anglais)

*****

Un recueil qui participe au Challenge Christmas Time chez Mya

Et à l’Objectif PAL chez Antigone

(encore un qui était dans ma pal depuis… 2 ans ?)

Les lectures d’Octobre 2021

Au mois d’octobre sur Instagram, vous avez pu voir mes avis sur :

Un magnifique album jeunesse, tout doux, qui sent bon le livre et la forêt :

La bibliothèque de la forêt de Seoha Lim
Editions Maison Eliza


On a ensuite fait un petit tour au Louvre, pour les touts petits, mais en musique :

Mon petit Louvre en musique aux éditions Gründ

Petit moment gourmand ensuite, avec un roman pour adolescent qui se dévore comme un carré de chocolat :
Cœur Praline de Cathy Cassidy * Série Les filles au chocolat
Nathan, 2021

Retour aux tout petits ensuite avec deux albums en Lsf pour partager en famille

Pio va à la crèche et Mia va au parc aux éditions La Marmotiere

A ensuite débuter la période d’Halloween, j’ai donc présenté tour à tour un roman pour adolescents, un album documentaire jeunesse et un album pour les tout petits !

Les enchanteresses de Sophie Gliocas, chez Hachette.

Mystères et toiles d’araignée aux éditions du Ricochet

et un album pop-up
Il est fou ce loup, chez Nathan

Un superbe album sur la nuit s’est aussi invité en dernière minute, découvert aux éditions A2mimo :
Rosanui d’Emma Robert et Romain Lubiere

Enfin j’ai parlé du très bon livre de Sophie Van Der Linden Tout sur la littérature jeunesse : un indispensable à avoir dans sa bibliothèque et dans les bibliothèques !

Voilà, nous avons aussi fait plein de belles découvertes d’albums, j’en parle régulièrement en story quand je n’ai pas trop le temps pour des articles, alors n’hésitez pas à me suivre là bas ;)
@herissonfamily

Des livres… qui parlent de livres !

Premiers romans Nathan

Le livre qui fuit de Roland Fuentès et Amandine Laprun (2016)

Super Lecture Boy d’Arnaud Alméras et Clément Devaux (2016)

*****

LivresSuper Lecture Boy (dès 8 ans)

C’est la récré, les enfants jouent tranquillement dans la cour, quand un hélicoptère arrive au dessus de l’école. Il fait un bruit infernal ! Soudain un filet tombe sur Madame Martin, la maîtresse des CM1 et l’emporte vers l’hélicoptère… N’écoutant que leur courage, Rose et Thomas s’élancent vers la maîtresse, mais trop tard, l’hélicoptère les emporte tous les trois vers une mystérieuse destination…

Un petit roman qui me semble tout à fait adapté à cet âge : Pas trop gros, il fait environ 50 pages, la police de caractères est plus petite que pour les romans premières lectures, mais reste assez grosse. Il y a encore beaucoup d’illustrations, rigolotes (j’aime bien la tête de la maîtresse quand elle sort de la machine…) et avec des couleurs plutôt vives. L’histoire est pleine de rebondissements et d’humour (le méchant s’appelle “Ongl” et c’est le mal incarné !!)

Le site de l’auteur Arnaud Alméras

Je n’ai pas trouvé de site pour l’illustrateur Clément Devaux (c’est, entre-autres, le dessinateur de la bd “Anatole Latuile” et l’illustrateur de Clodomir Mousqueton)

Une suite est sortie, dont le titre me plaît bien : Menace sur la bibliothèque !

-_-_-_-_-

Le livre qui fuit (dès 7 ans) : Contient aussi l’histoire gagnante du concours “Plumes en herbe” CE2.

Le papa de Timéo lui a offert un très vieux livre à la couverture de cuir : “le secret des mots d’amour”. C’est un livre dans lequel on apprend à écrire une lettre d’amour véritable. Et ça tombe bien, car Timéo a bien l’intention de faire comprendre à Juliette ce qu’il ressent pour elle. Mais en se réveillant le lendemain matin, il s’aperçoit qu’il s’est endormi sur le livre et que quelques lettres sont collées sur son visage ! En feuilletant le livre, il s’aperçoit qu’il fuit…

Une histoire très mignonne, assez poétique et plutôt amusante ! Les illustrations ont un petit côté “vintage” avec trois couleurs seulement en plus du noir : rose / vert et jaune. Un type de dessin et surtout de “colorisation” très original. N’hésitez pas à aller voir les illustrations sur le site d’Amandine Laprun (voir plus bas).

A la fin de l’histoire, il y a celle imaginée par les élèves de CE2 de l’école primaire publique Marcel Cachin d’Avion (62), les gagnants du concours : Bravo à eux, j’ai trouvé leur histoire aussi bonne que celle imaginée par l’auteur !

LivresLe site de l’auteur Roland Fuentès

D’autres illustrations sur le site d’Amandine Laprun

-_-_-_-_-

D’autres idées de lectures pour le même âge (7/8 ans) dans cet article

D’autres livres qui parlent de livres :

Je m’appelle livre..../ Le voisin lit un livre / Ouvre ce petit livre et Regarde, un livre / C’est un livre de Lane Smith / L’extraordinaire garçon qui dévorait les livres  / Une fois encore d’Emilie Gravett / Le livre rouge / La dame des livres / La bibliothécaire de Bassora / Arto et la fée des livres  / Un livre ça sert à quoi ? / Un livre m’attend quelque part

D’autres sélections : A l’ombre du grand arbre  vous en propose une, Ricochet une autre.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Histoire d’un livre depuis ses débuts

Livre   Je m’appelle livre et je vais vous raconter mon histoire

John Agard & Neil Packer (ill.)

Nathan (2015)

^ ^ ^ ^ ^

Plus de 5000 ans ! C’est le temps qui s’est écoulé depuis l’apparition du “livre”, d’abord sur des tablettes d’argile sumériennes, en passant par le papyrus, le parchemin, le vélin puis le papier pour arriver, de nos jours, à l’e-book, le livre électronique ou numérique.

A ceux qui s’inquiéteraient de sa prochaine disparition, le livre répond “Quand j’étais tablette d’argile, n’étais-je pas minéral ? Quand j’étais papyrus, n’étais-je pas végétal ? Quand j’étais parchemin, n’étais-je pas animal ? Pourquoi m’inquiéterais-je de devenir digital ?”

Livre

Papyrus

Livre

Tablette d’argile sumérienne

 C’est donc un livre (peu importe lequel, un parmi d’autres) qui nous raconte son histoire et son évolution. Une histoire parsemée d’inventions, telle que l’imprimerie, mais également d’embûches (autodafés durant la 2nde guerre mondiale ou à Sarajevo ou encore à Bagdad…).

Une histoire passionnante, parfois triste, parfois amusante, mais toujours très vivante !

J’ai passé un très bon moment avec ce roman (oui, oui, c’est un roman, pas un documentaire, même si tout ce qu’il raconte est vrai !) qui se lit très facilement. Et vous savez quoi ? En plus, il consacre plusieurs pages aux bibliothèques ! Et ça, vous vous en doutez, ça ne pouvait que me plaire…

Livre

Parchemin

^ ^ ^ ^ ^

Pour en feuilleter quelques pages…

Le site de Neil Packer (en anglais, mais plein d’images !)

Un dossier de FranceTvÉducation sur l’histoire de l’écriture

Et pour rester dans le thème du livre :

Le voisin lit un livre / Ouvre ce petit livre et Regarde, un livre / C’est un livre de Lane Smith / L’extraordinaire garçon qui dévorait les livres  / Une fois encore d’Emilie Gravett / Le livre rouge / La dame des livres / La bibliothécaire de Bassora / Arto et la fée des livres  / Un livre ça sert à quoi ?

D’autres sélections : A l’ombre du grand arbre  vous en propose une, Ricochet une autre.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer