Star trip – roman ado ♥

Star

Star Trip ♥

Éric Senabre
Didier jeunesse (2017)
*****

USA. Idaho. 1968.

May Peeples, une adolescente de 15 ans, s’occupe tant bien que mal de son jeune frère Sam, 7 ans, handicapé suite à une chute, fan absolu de science-fiction et notamment de la série Star Trek, pardon, Star Trip. Trois semaines auparavant, leurs parents s’étaient mystérieusement envolés pour une destination inconnue, leur laissant un peu d’argent pour se nourrir, mais aucune explication ni date de retour. Pour faire plaisir à Sam, May et son amoureux Will, vont construire en grand secret une réplique de la petite navette spatiale de la série. Et, oh surprise, qui va débarquer ?

*****

A la suite de May, Sam, Will et deux autres compagnons, nous sommes propulsés dans un road movie à travers l’Idaho puis l’Utah…. C’est franchement inattendu, frais, vraiment amusant, un peu fou avec des personnages intéressants, voir truculents pour certains. May est une féministe avant l’heure et elle a un sacré caractère !

L’auteur est fan de Star Trek c’est sûr, à l’instar de son petit personnage Sam. Mais, même si vous n’êtes fan ni de science-fiction ni de Star Trek, vous pourrez prendre beaucoup de plaisir à lire cette histoire déjantée. Moi, je me suis bien marrée !

Il y a de nombreuses références musicales également avec un invité surprise à la fin ! Je n’en dis pas plus, je vous laisse le plaisir de la découverte.

C’était mon premier roman d’Éric Senabre, ça ne sera pas le dernier, et ça tombe bien puisqu’en même temps que celui-ci j’ai acheté pour la bib « le dernier songe de Lord Scriven » et qu’on avait déjà « Sublutetia » et « Elyssa de Carthage« … J’ai pas fin de me régaler moi !!

*****

Lire les 3 premiers chapitres sur le site de l’éditeur

Ce roman a été lauréat du Prix des Ados du Festival Livres et Musiques de Deauville et  a fait partie de la sélection du Prix Vendredi 2017.

Le blog de l’auteur (pas mis à jour depuis 2014 mais dans lequel on entend parler de… Star Trek !)

La chanson chantée par May :

Chapillon – Album sans texte

chapillon

Chapillon

Layla Benabid
Cartoons
Rêves bleus
Éditions D’Orbestier (2014)
^^ ^^ ^^

Chapillon raconte l’histoire d’un jeune chat, un peu maladroit mais très déterminé, qui part à la chasse au papillon. Arrivera t-il à l’attraper ?

Pas de texte, des images très simples mais très « parlantes » et beaucoup d’humour et de tendresse pour ce petit album ! La seule tache de couleur étant ce papillon, si difficile à attraper pour notre petit chat…

Très contrasté, et simple à comprendre, ce petit album conviendra dès le plus jeune âge. Et les parents s’amuseront avec leurs petits des mésaventures de ce chaton.

^^ ^^ ^^

Cartoons est une collection de petits albums sans texte, inspiré, comme son nom l’indique, des « cartoons » (films d’animations / dessins animés). Une série de petits livres que j’avais remarqué sur un blog il y a déjà quelques temps, mais j’avoue que je ne sais plus lequel !!

chapillon

Le blog de l’auteure

Rêves bleus est la ligne jeunesse de la maison d’éditions D’Orbestier, un éditeur indépendant, situé à St Sébastien sur Loire, en Loire Atlantique (44).

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté « le bidule »

C’est ma   participation au challenge albums 2018

challenge albums 2018

Miss Endicott – Bd ado/adulte

Endicott

Endicott

Miss Endicott

Jean-Christophe Derrien & Xavier Fourquemin (ill.)

Collection Signé

Le Lombard (2007)

*****

Miss Endicott, Prudence de son petit nom, revient d’un long voyage aux Indes. La raison de son retour n’est pas très gaie, elle vient en premier lieu assister à l’enterrement de sa mère Maggie et ensuite la remplacer comme gouvernante auprès du jeune Kévin. Mais sa mère lui a également légué une autre tâche. La nuit, elle devient la conciliatrice de la ville et aide les plus démunis à régler leurs problèmes.

Le tome 1 commence un peu tristement et se termine sur une surprise de taille ! Du tome 2, je ne vous dirai rien, si ce n’est qu’il regorge de surprises… A commencer par celle de… la fin !!

*****

Dès la couverture, on reconnaît le joli trait de Xavier Fourquemin, que j’avais déjà apprécié dans la très chouette série « le train des orphelins » (lien plus bas) réalisé avec Philippe Charlot. Il a une façon de dessiner les nez (et les mentons en galoche !) tout à fait reconnaissable et unique !

Tout m’a plu dans cette bd, sauf la fin que j’aurai aimé plus…. ou moins… Ben non, je vous dirai pas !

Ce qui m’a le plus plu, c’est cette ambiance un peu victorienne, steampunk même pour la fin du 2ème tome. Du réalisme à la Dickens avec une pointe de fantastique. Les personnages ont des « gueules » comme autrefois au cinéma. Et cette femme, Prudence (dont on ne sait au final pas grand-chose), qui voyage seule, se bat comme Bruce Lee (ou presque, lui n’avait pas les aiguilles à tricoter !!), est très autonome et a beaucoup d’empathie et d’humour !

Mon seul regret finalement, c’est qu’il n’y ait pas un 3ème tome… J’aurai bien aimé une série « les aventures de Miss Endicott, gouvernante »!!

*****

Interview des deux auteurs

De Jean-Christophe Derrien, Sophie vous avait présenté « Résistances » le 1er tome d’une bd historique

Et de Xavier Fourquemin, nous vous avons présenté la série « Le train des orphelins »

Cette semaine c’est Moka qui nous accueille Au milieu des livres

 

 

 

 

Et cette bd participe aussi au Challenge « Un max de BD en 2018 » de Kobaitchi

Pour la ligne 19) Dont la couverture est majoritairement verte (le tome 1)

La légende de Podkin le Brave

podkin

La légende de Podkin Le Brave ♥
T1 : Naissance d’un chef

Kieran Larwood
Gallimard Jeunesse (2017)
*****

Au tout début de ce roman, nous sommes le jour de la fête des Ronces et nous arrivons au terrier de l’Épineux en compagnie d’un lapin itinérant, barde de son état. Au sein du terrier, c’est donc la fête et on accueille avec joie l’arrivée du barde. Une fois restauré et confortablement installé au coin de la cheminée, le barde demande à l’assemblée des lapins quelle histoire ils veulent entendre. Podkin étant la réponse la plus répandue, il commence ainsi son histoire :

« – Ai-je entendu quelqu’un dire Podkin ? demande le barde en s’enfonçant dans son fauteuil. Podkin, le Seigneur des terriers ? Le Roi des exploits ? Podkin et sa dague magique ?

Voyant les lapereaux hocher la tête et pousser des cris stridents, il croise ses avant-pattes peinturlurées et tire sur sa barbe.

– Je connais pas mal d’histoires sur lui, mais elles sont différentes de celles que vous avez déjà entendues. Dans les miennes, il n’est pas question d’yeux qui crachent le feu ni de combats à pattes nues avec des lapins géants. Rien de tout cela.

– Quel genre d’histoires, alors, barde ? Pourquoi sont-elles différentes ? Pourquoi n’y a t-il pas d’yeux féroces ni de géants ?

– Elles sont différentes parce qu’elles sont véridiques, répond le barde. Et parce que les yeux de feu n’existent nulle part sauf dans les contes de fées ou dans la tête de lapereaux crédules.

Il lève la patte pour faire silence et commence. »

*****

J’ai suivi avec bonheur l’histoire de Podkin, jeune lapin promis à un avenir de Chef (mais qui n’en a cure !) de sa sœur aîné, Paz, bien plus sérieuse que lui (mais qui ne pourra jamais être chef parce que c’est une fille !) et de leur étrange petit frère Pook, dans leur fuite des Gorms (redoutables lapins recouverts de métal).

Podkin est un roman d’aventure et de fantasy captivant et que je vous conseille vivement ! A partir de 9/10 ans.

C’est le 1er tome d’une trilogie dont j’espère pouvoir lire bien vite le 2ème tome (oct 2018 normalement) !

*****

Le blog de l’auteur (en anglais)

Prix Blue Peter 2017 (Prix britannique organisé par la BBC)
Sélection Meilleurs Livres Jeunesse 2017 des librairies Waterstones.

D’autres que moi ont aimé : Clarabel, Les petits bouquins, Pages d’encre (où vous pourrez voir quelques illustrations)