Imagine une ville d’Elise Hurst

Une artiste à découvrir si ce n’est déjà fait!

Album pour la jeunesse dès 3 ans

Imagine une ville

d’Elise Hurst

Editions Deux, texte et illustrations d’Elise Hurst, 2021 (2014 pour l’édition originale), 32 pages, 16 euros

 

Thèmes: ville, voyage, imaginaire, surréalisme, animaux

 

Présentation de l’éditeur: “Tu viens t’asseoir avec moi tandis que les gargouilles sirotent un thé?”

 

Quel plaisir de retrouver l’univers surréaliste d’Elise Hurst! La phrase inscrite au dos de la couverture d’Imagine une ville à elle seule annonce la couleur. Tout comme dans le magnifique Le monde secret d’Adélaïde, l’auteure s’amuse une fois de plus à mêler aux êtres humains des animaux anthropomorphisés. A cela s’ajoutent les songes de jeunes enfants avides d’explorer le monde et d’en découvrir tous les mystères.

Dans leurs rêves, passé et futur s’entremêlent afin de nous offrir un panel de trésors. Véritable éloge des apports de la culture et de la littérature, Cette oeuvre d’Elise Hurst en séduira plus d’un!

Imagine une ville est un album en noir et blanc dont l’illustration de couverture arbore une petite touche colorée. En effet, seuls le parapluie; le pull et les souliers de la petite fille sont rouges. La double-page intérieure d’un beau sépia nous invite à entrer dans un univers onirique.

Les illustrations d’Elise Hurst sont superbes, soignées et extrêmement précises. D’ailleurs, je me suis beaucoup amusée à observer les différents arrière-plans afin d’y déceler des détails apportant leur petit plus au récit.

 

 

En somme, Imagine une ville est un très bel objet-livre. Comme toujours, les éditions Deux nous offre un ouvrage de qualité et visuellement très réussi!

Laissez-vous transporter par le talent d’Elise Hurst!

 

~Melissande~

 

+ Du même auteur: Le monde secret d’Adélaïde que je vous ai déjà présenté

+ Un autre album jeunesse au ton surréaliste, présenté par Nathalie: Le parc de Marguerite de Sara Stefanini

La grande vague – Hokusai

Le mois du Japon est de retour !
Conte dès 5 ans

La grande vague

Hokusai

Véronique Massenot et Bruno Pilorget (ill.)

Coll. Pont des arts

Éd. de l’élan vert (2010)

*****

Ce conte commence ainsi : Aki et Taro n’avaient pas d’enfants. L’été de leur vie finissait, sans fruits ni fleurs à cueillir au jardin. Ils avaient espéré longtemps, bu et mangé tisanes et mets recommandés de tous, prié au temple avec ferveur, fait mille offrandes… puis s’étaient résignés. L’enfant dont ils rêvaient ne voulait pas venir. Ne viendrait plus, jamais. Soupirs et larmes… Un miracle arriva.

Et il arriva porté par une vague immense.

*****

C’est un conte qui parle du désir d’enfant. Et aussi de l’inquiétude, du souci que les parents peuvent se faire pour leur progéniture. Mais il parle également des questions que peuvent se poser les enfants “adoptés ou recueillis”.

C’est une très jolie histoire. J’ai beaucoup aimé également les illustrations, rondes, colorées, pleines de douceur. L’avant dernière page nous présente le tableau d’Hokusai “Sous la grande vague au large de Kanagawa“, qui se trouve au musée Guimet à Paris. Et qui a inspiré ce conte.

La page de garde finale répond à plusieurs questions : Qui était Hokusai ? Pourquoi les impressionnistes aimaient-ils son travail ? Qu’est-ce qu’une étampe ? Et d’autres questions encore.

*

Un très joli livre que je vous recommande pour initier vos enfants à l’art d’Hokusai.

Mais aussi, tout simplement, pour le plaisir d’une belle histoire joliment illustrée !

*****

Livres qui parlent d’Hokusai, déjà présenté sur ce blog :

Chez Lou et Hilde

*

légendes

Le challenge Contes et Légendes (Bidib)

Banquise Blues – Album

banquiseVous avez un petit ronchon à la maison ?
Lisez-lui cet album !

à partir de 3 ans

BANQUISE BLUES

Jory John & Lane Smith (ill.)

Gallimard Jeunesse (2017)

*****

« J’ai faim, je suis fatigué et en plus j’ai mal partout. Quand je marche, je me dandine comme un gros canard. C’est vraiment ridicule… » Sur la banquise, un petit manchot se plaint à longueur de journée. Non seulement il doit subir le froid, la neige et tous les prédateurs, mais en plus, il lui faut supporter ses propres congénères… C’est vraiment pas de chance ! Et si la vie avait quand même quelques bons côtés ?

*****

Un petit album très amusant pour montrer aux plus jeunes qu’il y a souvent deux façons de voir les choses. Notre petit pingouin râleur tombe sur un morse bienveillant qui va lui tenir un étrange discours…  Commençant par râler parce qu’il y a toujours des gens bizarres qui viennent lui parler, il va finalement repenser à ce que lui a dit ce morse. Et regarder autour de lui et s’apercevoir qu’effectivement, la mer est froide, mais elle est belle, tout comme la neige ou les montagnes. Mais ensuite le soir tombe et…

Comment rester indifférent devant tous les problèmes de ce pauvre pingouin ? Bon, j’avoue, j’ai bien rigolé, ce qui n’est guère charitable !!

J’ai beaucoup aimé les illustrations de Lane Smith faites de petites tâches de couleur. Il y a beaucoup de blanc bien sûr, c’est la banquise, mais il n’est jamais totalement blanc. Parfois grisé, parfois bleuté, il a toujours une “consistance”.

*****

De Lane Smith (auteur et illustrateur) je vous conseille également le très amusant “C’est un livre

Dis c’est quoi le bonheur? d’Emma Robert et Romain Lubière

Un récit empreint de douceur qui fait la part belle aux petits plaisirs du quotidien

Album pour la jeunesse dès 5 ans

Dis c’est quoi le bonheur ?

d’Emma Robert et Romain Lubière

Editions Balivernes, ill. de Romain Lubière, mars 2020, 36 pages, 14 euros

 

Thèmes: bonheur, animaux de la forêt, nature, philosophie pour enfants, sens de la vie, lapin

 

 

Présentation de l’éditeur:  “Dis c’est quoi le bonheur? Petit lapin pose cette question aux créatures de la forêt. Pour l’oiseau, c’est de voler en liberté, pour l’ours, c’est de se régaler avec du miel tout frais, et d’autres ont des réponses différentes: s’émerveiller de la Nature, être en famille… Et pour toi, c’est quoi le bonheur?”

 

Dis c’est quoi le bonheur? est un album parfait  pour expliquer aux plus jeunes la notion (très subjective) de bonheur. Ce petit lapin (qui est vraiment adorable!) se demande ce qu’être heureux signifie. C’est pourquoi il interroge l’un après l’autre tous les habitants de la forêt. Bien sûr, il va recevoir de nombreuses réponses.

Avec lui, l’enfant se rendra compte que le bonheur peut être beaucoup de choses, que c’est un concept trop abstrait pour en donner une définition unique. Chaque protagoniste a sa propre idée sur la question. Notre petit lapin apprend donc de chacun d’eux. Le message de Dis c’est quoi le bonheur? est beau et accessible pour un jeune public.

Quand aux illustrations, elles illuminent tout simplement le texte d’Emma Robert. La nature vibre et s’émerveille sous les tons chauds de Romain Lubière. La douceur du printemps est admirablement bien rendue.

Dis c’est quoi le bonheur? est un album bien conçu que j’ai pris plaisir à découvrir.

N’hésitez pas à vous le procurer!

 

~Melissande~

 

+Un autre album qui vaut le détour, présenté par Nathalie: Le bonheur prisonnier de Jean-François Chabas, illustré par David Sala

+Je vous ai présenté il y a peu Le monde secret d’Adélaïde d’Elise Hurst, un autre récit poétique ayant pour personnage principal une lapine.