Autres nouvelles du Bengale

BengaleLittérature indienne
Ado/Adulte

Autres nouvelles du Bengale

Satyajit Ray

Éd. 10/18 (1990/vo 1988)

*****

Orchidées carnivores, instit amateur de maisons hantées ou misanthrope amnésique : la réalité se drape d’imaginaire dans ces contes des mille et une vies fantastiques, naïfs et magiques comme Satyajit Ray en écrit depuis vingt-cinq ans… Dix histoires merveilleusement racontées, à lire comme elles sont écrites, au rythme des barges glissant sur le Gange, sur fond de quelques notes échappées d’un salon de musique.

*****

L’appétit de la septopache

Un homme est dérangé par la sonnette alors qu’il essaie de travailler. Son serviteur étant absent, il va ouvrir. Il se trouve face à une ancienne connaissance, Kantibabou, rencontré plusieurs années auparavant. Cet homme vient lui faire une étrange requête… Une nouvelle qui commence de façon très réaliste et se termine en histoire fantastique qui donne le frisson ! Elle m’a beaucoup plu (j’adore les plantes et on y parle botanique !)

L’ami de Bonkoubabou

Bonkoubabou était instituteur depuis plus de 20 ans. Personne ne l’avait jamais vu se mettre en colère. D’une part parce qu’il ne voulait pas risquer de perdre sa place, et d’autre part, parce qu’il aimait sincèrement son métier. C’était de plus un homme assez réservé pour ne pas dire timide. Mais une rencontre imprévue va changer à jamais sa vie. J’ai trouvé cette histoire très drôle !

Le trou de mémoire de Bipin Chowdhurie

Bipin Chowdhurie avait une vie réglée comme une horloge et très solitaire. Il n’aimait guère les discussions, qu’il trouvait futiles ou les relations sociales qui ne lui convenaient pas. Mais un jour il pensa avoir un trou de mémoire, ce qui ne lui était jamais arrivé. Et cela le perturba grandement. La même chose pourrait m’arriver, mais en aucun cas me perturber !! Ma mémoire est pleine de trous. Un personnage assez peu sympathique, il faut bien le dire !!

Les deux magiciens

Surapoti est devenu un grand magicien. Aujourd’hui il part pour une tournée mondiale. Seul dans son wagon, il se remémore comment -et grâce à qui- il en est arrivé là…

Je ne suis vraiment pas sûre d’avoir compris la fin de cette histoire !

La peur d’Onathbabou

Le narrateur, ayant besoin de changer d’air, part pour Raghounathpour où un ami peut le loger gracieusement. Après un long voyage en train, il arrive à la maison de son ami. S’apercevant qu’il lui manque des lames de rasoir, il va à pied à la boutique. Tout en faisant ses courses, il prête l’oreille à la conversation de plusieurs hommes. L’un deux se sent responsable de la mort d’un de ses amis. En effet, ils avaient parié que l’ami ne pourrait passer la nuit dans la chambre d’une maison hantée… Une drôle d’histoire !!

Shibou et le rakshasa

Tous les jours, quand Shibou allait à l’école, Fotikda l’appelait. (Fotidka veut dire Fotik le fou). Shibou ne savait pas s’il était fou, mais il savait qu’il était très pauvre. Les gens lui avaient raconté qu’à une époque, Fotik avait tellement étudié qu’il en avait perdu la tête. Pourtant, Shibou trouvait qu’il était très intelligent. Même si souvent, ses paroles étaient assez étranges, voire saugrenues. Cette fois-là, Shibou ayant un problème avec un professeur, Fotik décida de l’aider. Quelle histoire ! Pas si fou le Fotik…

L’œuf du ptérodactyle

Bodonebabou est un petit employé avec beaucoup d’imagination. Chaque jour, il a besoin d’un moment de calme dans un endroit où il peut prendre plaisir à la beauté de la nature. Pendant ces moments de calme, il aime inventer des histoires. Il a un fils de 7 ans, Biltou, qui est handicapé et ne peut pas se lever. Alors qu’il avait enfin trouvé un endroit calme et que son cerveau commençait à imaginer les histoires qu’il allait raconter à son fils, un homme l’accosta…  Ou comment “faire contre mauvaise fortune bon cœur”! Une très jolie histoire.

La terreur des chauves-souris

Aimez-vous les chauves-souris ? Le narrateur de cette histoire ne les supporte pas. Il en a horreur. A peine arrivé dans la maison prêtée par un ami, que voit-il ? Une chauve-souris au plafond. Il part se promener et en traversant le cimetière, il rencontre un homme qui lui parle de vampires ! Le soir il se couche, mais comme il fait très chaud, il décide d’ouvrir la fenêtre. Que voit-il en se réveillant ? La chauve-souris bien sûr ! Une histoire que j’ai trouvé plus amusante que terrifiante (mais je n’étais pas à la place du narrateur !!)

Félouda détective

Rajenbabou est un homme simple et tranquille. Mais ce jour là, il a reçu une lettre de menace anonyme faite de lettres découpées dans un journal. Le jeune Topeshranjan l’ayant entendu parler de cette lettre et du danger qui le guette en parle à son cousin Félouda. Celui-ci décide d’enquêter. Une fin inattendue ! J’ai bien aimé les personnages des deux cousins.

La pierre précieuse de Kailash Chowdurie

Une nouvelle enquête de Félouda, le détective découvert lors de la nouvelle précédente. Lui et son cousin ont grandi et Félouda est maintenant détective professionnel. J’ai retrouvé avec plaisir les deux cousins !

Ces histoires sont d’inégales longueurs (de 12 à 30 pages) mais d’égale qualité ! C’est très bien écrit et j’ai lu ce recueil avec beaucoup de plaisir.

Même si j’ai eu parfois un peu de mal avec les noms de personnages ou de villes (très longs !), preuve que je ne lis pas assez de littérature indienne ! ;) Et le glossaire est à la fin, je préfère les notes de bas de page, je trouve que ça coupe moins la lecture.

*****

INDE : Autres recueils de nouvelles déjà lus

Un recueil qui participe aux Étapes Indiennes chez Hilde et Blandine

   

ainsi qu’à  l’Objectif PAL chez Antigone

et au Challenge Petit Bac d’Enna

3ème ligne – Catégorie Lieu

Ouest

 

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Balade au bout du monde – Makyo

Balade au bout du monde est une histoire fantastique composée de 4 cycles de 4 bandes dessinées + un épilogue (soit 17 bd au total !!). Un seul scénariste, Makyo, mais plusieurs dessinateurs, un par cycle. Elle a commencé avec “la prison” en 1983 et s’est achevé avec “l’épilogue” en 2012.

Balade BaladeAuBoutDuMonde2_1 BaladeAuBoutDuMonde3_1 BaladeAuBoutDuMonde4_1

1er cycle : T.1 : La prison / T.2 : Le Grand Pays / T.3 : Le bâtard / T.4 : La pierre de folie

Laurent Vicomte a dessiné les 4 premiers tomes, remplacé ensuite par Eric Herenguel pour les 4 tomes suivants, lui-même remplacé par Michel Faure pour les 4 tomes suivants et enfin Laval NG pour les 4 derniers. Le tout dernier tome, le n°17, l’épilogue, est une collaboration des dessinateurs ayant réalisé la série, à l’exception de Vicomte, remplacé par Claude Pelet.

J’ai commencé à lire “Balade au bout du monde” il y a bien des années. Mon collègue ayant les deux premiers cycles me les a apportés et je les ai relus avec beaucoup de plaisir, surtout le premier cycle, il est vrai.

Dans le premier cycle, Arthis, un jeune photographe en mal d’inspiration, va la chercher dans la brume des marais… Mal lui en prend, il se retrouve enfermé, sans savoir comment ni pourquoi, dans une geôle digne du Moyen-âge…

Ces 4 premiers tomes, je les ai lus plusieurs fois, et toujours avec le même plaisir ! L’histoire est géniale et les dessins, parfois très sombres, vont très bien avec. Il y a une vraie atmosphère dans cette bd, on sentirait presque l’humidité des marais… Un vrai coup de cœur pour ce premier cycle !

Le deuxième cycle nous transporte en Inde, l’histoire est sympa, les dessins aussi, mais, je ne sais pas trop pourquoi, j’ai tout de même été déçue… Peut-être parce que j’attendais une suite au premier cycle et que c’est une histoire qui n’a absolument rien à voir ! Le seul lien est le personnage principal, Arthis.

Je serai d’ailleurs curieuse de voir quel lien ils ont trouvé pour ces deux séries dans l’épilogue !

La bd de la semaine

Pour voir tous les albums, c’est par ici.

Une autre bd d’Herenguel présentée sur le blog : Lune d’argent sur Providence

Challenge RE    Et la bd de la semaine, c’est chez Noukette

Cette série participe aussi au challenge des RE de Blandine

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Roald Dahl

Roald Dahl, dont nous allons fêter le centenaire de la naissance au mois de septembre (le 13) est un écrivain britannique que vous connaissez forcement !!  Roald Dahl

En effet, je pense qu’il est impossible d’aimer la littérature jeunesse et de ne jamais avoir entendu parler de “Charlie et la chocolaterie“, “Matilda” ou encore “James et la grosse pêche“… Si vraiment vous avez réussi à passer jusque là à côté de cet auteur incontournable, il n’est pas trop tard pour bien faire, ses romans sont toujours vendus par millions dans le monde entier !

De Roald Dahl, j’ai lu et adoré le célèbre “Charlie et la chocolaterie” ainsi que sa suite “Charlie et le grand ascenseur de verre” (j’ai d’ailleurs préféré le premier). Et, je ne sais pas pourquoi, alors que j’avais adoré “Charlie et la chocolaterie”, je n’ai jamais rien lu ensuite de cet auteur ! L’autre jour à la bibliothèque, je me suis dit qu’il était grand temps de combler cette lacune et j’ai emprunté “Matilda” et “le Bon Gros Géant”.

Ω Ω Ω Ω Ω

Matilda

Matilda – (Gallimard – 1988)

Matilda était une petite fille très précoce. Intelligente et vive, elle vivait, pour son malheur, dans une famille stupide et bornée. Son père, garagiste, passait son temps à trafiquer les voitures et arnaquer ses clients. Sa mère jouait au bingo toute la journée et son frère, quand à lui, était tout à fait normal. Personne ne s’occupait de Matilda. Elle passait ses journées seule. A 3 ans, elle avait appris à lire en regardant les magazines qui trainaient dans la maison. Et à 4 ans elle lisait couramment, mais le seul livre disponible dans la maison était un livre de cuisine, qu’elle connut bientôt par coeur. Enfin, à 5 ans, elle décida d’aller passer ses journées à la bibliothèque…

Voici un roman qui a presque 30 ans. Pourtant, il n’a pas pris une ride ! Et c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai lu cette histoire délicieuse et pleine de fraîcheur. Une histoire avec un petit côté fantastique, un petit côté social aussi et surtout beaucoup d’humour ! Les dessins de Quentin Blake illustrent à merveille ce très joli roman. Et en prime (p.21) on vous donne toute une liste de (bons) romans à lire !

Ω Ω Ω Ω Ω

Le Bon Gros Géant (Gallimard – 1984)

Sophie, une jeune orpheline, est une nuit enlevée par un géant. Elle est terrifiée et se demande avec angoisse ce que le géant va faire d’elle. Elle pense qu’il va la croquer pour son petit-déjeuner…

“Sophie sentit qu’on la descendait vers le sol. Le géant en effet déposa la couverture par terre puis en lâcha les coins. Puis ses pas s’éloignèrent et la fillette, tremblante de peur, resta assise dans l’obscurité. Il s’apprête à me manger, pensa-t-elle, il va probablement me dévorer toute crue. Ou peut-être me fera-t-il bouillir. Ou frire. Il va me jeter comme une tranche de lard dans quelque gigantesque poêle pleine de beurre grésillant.”

Une histoire très drôle, pleine de géants et de jeux de mots, de mots mêlés, emmêlés… Le Bon Gros Géant ayant appris à parler et à lire et écrire tout seul, ses propos sont parfois un peu confus !

Toute mon admiration à Camille Fabien qui a assuré la traduction, ça n’a pas dû être simple tous les jours !!

Bref, deux romans devenus des “classiques” de la lecture anglo-saxonne qu’il faut lire, et faire lire, sans hésiter.

Ω Ω Ω Ω Ω

De cet auteur, nous vous avons déjà présenté :

Bizarre, bizarre (nouvelles, littérature adulte)

Charlie et la chocolaterie (roman jeunesse)

Un article de Libération vous présentant d’autres romans de cet auteur.

L’Express vous propose un chapitre inédit de “Charlie et la Chocolaterie”

Sans oublier le Hors-Série du magazine LIRE présenté ici par le blog “les petites madeleines”

Ω Ω Ω Ω Ω

Si ça vous tente, sur le blog de Chicky Poo, “La planque à libellules” il y a un challenge spécial Roald Dahl ! Moi je participe déjà avec ces deux articles, et vous ?

https://2.bp.blogspot.com/-Rqfe3magCQY/V4fkfQlzosI/AAAAAAAAHps/EA9RqUsjicMatxPSvqNkL0X0YIs9UjjIQCLcB/s320/Logo%2BJames.jpg