Challenge Christmas Time 2019

christmasAprès le mois du Japon (avril), le mois anglais (juin), le mois américain, le mois des contes et légendes (septembre), le challenge Halloween (octobre) et le mois celte (novembre) voici tout naturellement pour le mois de Décembre :

Le Challenge Christmas Time

Proposé par Mya

*****

Il se déroulera du 13 novembre 2019 au 12 janvier 2020.

*****

Un challenge de plus ? Est-ce vraiment une bonne idée alors même que je n’ai pas terminé tous ceux que j’ai commencé depuis le mois de Janvier ? Bon, en fait, il se trouve que, faisant du tri et du rangement dans ma PAL (gros boulot !!) j’ai retrouvé plusieurs livres de Noël pas encore lus. Alors…

C’est la 7ème année que Mya organise ce challenge, mais la première fois que je vais y participer. Pour toutes les modalités, n’hésitez pas à aller sur le blog de Mya, Mya’s books.

*****

Voici ma PAL prévisionnelle

*

Certains ouvrages sont dans ma PAL depuis plusieurs années, d’autres viennent tout juste d’y arriver ! Quatre livres participent donc aussi au challenge « Objectif PAL » d’Antigone et l’un d’entre eux rentre également dans le Challenge « Cette année, je (re)lis des classiques« .

http://motoplus.ca/wp-content/uploads/2016/12/noel-1-950x633.jpg
Les romans :
  • Le condamné de Noël d’Anne Perry
  • Noël et préjugés de la #TeamRomCom
  • La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard
  • La vie a plus d’imagination que nous de Clarisse Sabard
Les nouvelles :
  • La nuit de Noël suivi de La veille de la Saint-Jean de Nicolas Gogol
Les contes :
  • Le coffret de Noël de Richard Paul Evans
  • 25 Noëls du monde (25 histoires courtes écrites par les lecteurs du journal Le Monde)
  • Buster de Linda Jennings et Catherine Walters
Autres :
  • Christmas Crooners : 22 grands classiques de Noël chantés par de grands crooners !

*****

Je vous souhaite à tous un très beau mois de Décembre et n’hésitez pas à aller voir la liste des participants (ainsi que leurs lectures !) sur le site de Mya.

Classique

Nous suivre et partager :
error0

Balades irlandaises – Le Mois Celte 1

BaladesRecueil de nouvelles
Adulte

Balades irlandaises

C. Kelly – C. Barry – M. Mackle – T. Reilly

Histoires d’ailleurs

France Loisirs (2004)

*****

Recueil de 4 nouvelles, de 4 autrices irlandaises.

*****

1) Thelma, Louise… et les Apollons (50 p.)

Suzy a besoin de fuir la monotonie de sa vie. En effet, elle vient de rompre avec son fiancé et son boulot n’est pas passionnant, passionnant. Elle décide donc de partir à l’aventure aux États-Unis avec sa meilleure amie, la superbe Becky.

Une nouvelle légère et amusante qui donne surtout envie de partir en voyage !

***

2) Le vingt-huitième jour (25 p.)

Betty souffre de SPM ou Syndrôme Prémenstruel (un déséquilibre hormonal). Ce qui fait que, 24h par mois, elle se transforme en tigresse, détestant tout le monde, y compris elle-même ! Bref, vraiment une sale journée, dont on se demande jusqu’au bout comment elle va se terminer… Terrible, mais raconté avec humour.

***

3) Week-end entre filles (35 p.)

Emma et Martin vivent ensemble depuis plusieurs années. Cette semaine, Martin est parti passer une semaine entre hommes, avec des copains, au soleil, dans les bars… Emma commence par se dire que c’est normal, que les filles font la même chose. Mais elle ? Est-elle déjà partie en virée avec des copines ? Pas très souvent. Presque jamais. Bon, jamais en fait ! Bref, elle déprime en buvant et en regardant la télé jusqu’au coup de fil d’Annette, sa meilleure amie, qui lui propose de le faire, ce week-end entre filles !

***

4) Un homme de terrain (27 p.)

Laura a rencontré Peter au travail lors d’une grève. C’était le délégué syndical. Il était passionné, avait un fabuleux sourire et un regard de braise. Un homme sûr de lui. Laura et Peter se marient. Et… La situation se dégrade, jusqu’à la chute, plutôt inattendue et que j’ai trouvé plutôt drôle !

*****

Attention, amoureux de l’Irlande, ne vous laissez pas séduire par le titre de ces « balades irlandaises » ! A part quelques mentions de villes Irlandaises, ces nouvelles pourraient se passer n’importe où !

*****

C’est ma première lecture pour Le Mois Celte chez Cryssilda.

https://p0.storage.canalblog.com/06/72/341021/124990852.jpg

 

C’est aussi un livre qui traînait dans ma Pal depuis fort longtemps…

Il participe donc à l’Objectif Pal chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0

La Sorcière rousse – Nouvelles

rousseNouvelles

Adulte

La Sorcière rousse

Francis Scott Fitzgerald

Gallimard (1967)

*****

Deux nouvelles composent ce petit recueil : La coupe de cristal taillé et la sorcière rousse (écrites en 1922).

1) « La coupe de cristal taillé » : Mme Piper est une jeune femme mariée avec un homme d’affaires plus vieux qu’elle. Elle a une liaison avec un autre homme, qu’elle décide d’arrêter lorsque son mari la découvre. Celui-ci a, en effet, décidé de jeter l’éponge à condition, bien sûr, que cette liaison cesse.

2) La 2ème nouvelle, « La sorcière rousse » qui donne son titre au recueil, nous raconte la vie de Merlin Grainger. C’est un jeune employé de librairie qui a une vie plutôt bien réglée et à dire vrai, assez monotone. A plusieurs reprises au cours de sa vie, il va rencontrer une « sorcière rousse« , une jeune femme magnifique qu’il appelle « Caroline« .

*****

J’ai choisi ce recueil pour son titre, pour le challenge Halloween. Mais en fait, il n’est fait nulle mention de sorcellerie dans cet ouvrage, si ce n’est celle à l’œuvre dans le regard ou le sourire d’une femme séduisante…

De cet auteur, j’ai lu, comme beaucoup « Gatsby le magnifique« . C’était il y a longtemps, j’en garde juste un souvenir de fêtes, de gens qui dansent, qui boivent mais qui ne sont pas heureux… Et il semble que ce soit là la signature de Mr Fitzgerald : un regard critique sur la vie et des regrets. Le tout sans doute lié à sa propre vie… Le recueil s’ouvre sur sa biographie.

Dans la première nouvelle, « La coupe de cristal taillé« , la situation se dégrade lentement, au fil des pages, jusqu’à la chute, forcement tragique. Et tout est lié à cette fameuse coupe « dure, belle, vide et transparente… » J’ai beaucoup aimé même si c’est plutôt triste.

La sorcière rousse, me semble t-il, n’est en quelque sorte que le reflet des regrets Merlin Grainger. Un vieil homme qui comprend trop tard une leçon… Elle m’a bien plu également, mais moins que la première, sans que je sache vraiment dire pourquoi !

*****

Sur le site Comptoir Littéraire, une biographie de Mr Francis Scott Fitzgerald

Un autre livre qui parle d’une sorcière qui n’en est pas une : La sorcière de Salem d’Elizabeth Gaskell

*****

Ce roman participe au Challenge Halloween

Il fait également partie de l’Objectif PAL chez Antigone

Ainsi qu’au challenge Cette année, je (re)lis des classiques

Classique

Nous suivre et partager :
error0

Les neiges du Kilimandjaro – Mois Américain 4

NeigesRecueil de nouvelles

Les neiges du Kilimandjaro

Suivi de Dix indiens

Ernest Hemingway

Gallimard (1946)

***

Ce recueil se compose de 12 nouvelles.

***

Première nouvelle : « Les neiges du Kilimandjaro ».

Afrique. Harry et sa femme sont venus faire un safari non loin des neiges éternelles du Kilimandjaro. Mais leur voiture est tombée en panne et le chauffeur n’a pas su la réparer. En plus, Harry s’est blessé bêtement en voulant prendre une photo. Une égratignure à la jambe qu’il n’a pas cru bon devoir nettoyer. La petite blessure s’est infectée et la gangrène est arrivée. Harry, immobilisé, se questionne sur sa vie en buvant. Sur sa vie d’auteur, d’écrivain, mais aussi sur sa vie conjugale. Sa femme essaie pourtant de le distraire de ses noires pensées, sans succès. Il pense à tous les livres qu’il n’a pas écrit et qu’il porte en lui.

*****

Dans les neiges du Kilimandjaro, la première nouvelle, Harry n’est pas un personnage que j’ai trouvé sympathique. Il va mourir, il le sait et nous aussi, mais je n’ai ressenti que bien peu d’empathie envers ce personnage plutôt désagréable. Ceci dit, on ressent très bien la mort qui rôde

La seconde nouvelle, « Dix indiens » m’a bien plu. C’est une toute petite tranche de vie (7 pages) le jour de la Fête de l’Indépendance américaine avec des personnes simples. Nick est un gentil garçon.

Le sujet de la 3ème nouvelle « La capitale du monde » est le métier de matador. Un sujet qui ne m’attire guère et une fin… Terrible… Et si bête !

« Hommage à la Suisse« , la 4ème, m’a laissée de marbre. J’ai par contre apprécié le cynisme de « L’heure triomphale de Francis Macomber« , même si je n’aime décidément pas les histoires de chasse.

En conclusion

même si j’ai apprécié certaines de ces nouvelles,  je n’ai pas été particulièrement enthousiasmée par ce recueil. J’ai trouvé l’écriture d’Hemingway assez froide, on ne ressent que peu d’empathie pour ses personnages. De plus, j’aime le format court de la nouvelle quand il y a une « vraie » chute, pas quand c’est juste un « morceau » d’histoire. Et puis, les thèmes abordés ici, la chasse, la pêche, la boisson, ne m’attirent pas plus que ça ! Ce qui ne m’empêchera pas d’essayer de lire ses romans « le vieil homme et la mer » (Prix Pulitzer 1953) et sans doute aussi « L’adieu aux armes » pour son thème, la première guerre mondiale.

***

Rien à voir avec ce recueil, sauf qu’il s’agit toujours d’Hemingway. C’est une anecdote que m’a raconté mon fils : Mis au défi d’écrire une histoire en 6 mots, Hemingway répondit : « A vendre, chaussures bébés, jamais portées. » Je trouve ça excellent !

***

C’est ma 3ème participation au Mois Américain – Voir la liste de mes lectures prévues.

  Ce recueil participe également à l’Objectif PAL chez Antigone ainsi qu’au Challenge Cette année je (re)lis des classiques.

américain  Classique

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0