Annabel et la bête – Mois des Contes et Légendes 3

annabel

Mois des Contes et Légendes

Dès 6/7 ans

ANNABEL ET LA BÊTE
Dominique Demers
Stéphane Poulin (ill.)

Dominique et Compagnie (2002)

*****

Lauréat du Prix du public jeunesse du Salon du livre de Trois-Rivières de 2003

Finaliste pour le Prix du gouverneur général en 2003

*****

Annabel est une jolie jeune fille qui vit seule avec son père. Ils habitent près du Cap Enragé et leur maison est surplombée par le château perché à son sommet. Dans ce château, habite un géant mystérieux surnommé « la bête ». On le dit cruel, sauvage et laid. Annabel est pleine de compassion et elle s’inquiète de savoir « la bête » seule et détestée. Elle décide donc de monter au château pour le rencontrer. Après un premier contact difficile, Annabel et la bête vont se rencontrer régulièrement et apprendre à se connaître l’un l’autre. La suite, vous la connaissez si vous avez déjà lu ou vu ce conte !

*****

Ce n’est pas la couverture

qui m’a attiré vers ce bel album, mais le nom de l’illustrateur ! De Stéphane Poulin, nous vous avons déjà présenté : Un chant de Noël et Bartleby le scribe. J’aime beaucoup ses illustrations.

Dans l’histoire « classique », le père de la belle cueille une rose dans le jardin de la bête et sa fille accepte d’aller vivre avec celle-ci pour éviter que son père ne soit tué. Ici, on ne voit pas le père. La belle « Annabel » est une jeune fille pleine d’empathie et de douceur, qui souffre de penser à la solitude de la bête. Le cadre de l’histoire n’est pas juste un château, mais un château dressé sur un Cap, au dessus de la mer… Une belle histoire d’amour dans un cadre superbe.

Une très belle adaptation magnifiquement illustrée !

*****

Pour lire le début (et voir les magnifiques illustrations)

Biographie de Stéphane Poulin sur un site canadien.

Le site de Dominique Demers

L’histoire de « La belle et la bête » Hachette (1870) Il y a des pages blanches, mais l’histoire est complète.

Un conte dont il existe de nombreuses adaptations cinématographiques, musicales, théâtrales… (Merci Wiki !)

Une présentation de cet album sur Youtube

Une autre version de ce conte présenté par Sophie

*****

Ceci est ma 3ème participation au Mois des Contes et Légendes chez Bidib.

Mon tour du monde continue avec l’Amérique du Nord (Canada)

Vous retrouverez ici toutes mes prévisions de lectures pour ce mois.

Il participe aussi à Objectif Pal chez Antigone (il traîne dans ma Pal depuis un an et je me demande bien pourquoi !)

Ainsi qu’au Challenge Je (re)lis des classiques !

    Classique

Nous suivre et partager :
error0

Quel challenge pour 2018 ? Les réussir tous !

Voici ceux que j’ai décidé de suivre cette année (avec tout le sérieux et l’organisation qui me caractérisent, donc, autant vous dire que c’est pas gagné…)

challenge classiques  Challenge BD de la semaine   Challenge 1ère guerre mondiale   Challenge des RE   challenge albums 2017   Challenge Amérique Latine  Challenge Un max de BD en 2018

En plus de ces challenges, je participerai sans doute au Mois Anglais ou encore au Mois du Japon… Je ne suis pas encore décidée, on verra comment j’arrive à m’organiser ! Et comme je suis décidément très feignante, je vous renvoie aux présentations déjà réalisées par les organisateurs de ces différents challenges.

Voici les liens :

La BD de la semaine, c’est chez :   Moka (https://aumilieudeslivres.wordpress.com/) / Noukette (http://aliasnoukette.fr) /  Stéphanie (https://www.milleetunefrasques.fr/) ou Steph (https://chezmo.wordpress.com/) : Tous les mercredis, on se retrouve chez l’une ou l’autre pour présenter des bandes dessinées, que l’on a aimé, ou pas !

Un max de BD en 2018, c’est chez Kobaitchi : Ici, il n’y a pas de date, mais une liste de thèmes (certains plutôt insolites : « une bd où il pleut » !!) et plusieurs niveaux d’inscription.

 

Le challenge album, qui fête ses 10 ans cette année ! Présentation par Sophie (inscriptions dans les commentaires). Et les thèmes de l’année sont ici.

 

Le challenge Amérique du Sud-Amérique Latine chez Bidib ma petite médiathèque

 

Cette année, je (re)lis des classiques proposé par Blandine, du blog Vivrelivre et moi-même

 

Le challenge Première guerre mondiale. Voir la présentation chez Blandine

 

Et enfin, le challenge des RE, toujours chez Blandine (Relire un ou plusieurs ouvrages !)

 

Et vous ? Vous faites des challenges ? Vous aimez ça ? N’hésitez pas à venir nous parler des vôtres dans les commentaires !

Nous suivre et partager :
error0

Le libraire de la favela – Récit

favelaLe libraire de la favela

Otàvio Jùnior
Éd. Anacoana (2011)
– – – – – – – –

Otàvio est un jeune brésilien qui vit dans l’une des favelas les plus violentes de Rio de Janeiro. A l’âge de 8 ans, il trouve un livre dans la décharge qui se trouve à côté du terrain de foot où il s’entraîne avec ses copains. Ce livre va changer sa vie… Il souhaite être écrivain, mais avant, il va devenir le premier libraire-bibliothécaire-conteur ambulant de sa favela.

Le libraire de la favela est une histoire vraie.

– – – – – – – –

Connaissez-vous l’histoire du petit colibri ? Il y a le feu dans la forêt et tous les animaux regardent l’incendie, désespérés. Seul le colibri fait des aller-retour de la rivière à l’incendie, apportant quelques gouttes d’eau dans son bec à chaque fois. Un des animaux finit par lui dire : « Ce n’est pas avec quelques gouttes que tu vas arrêter l’incendie ! » Et le petit colibri de répondre : « je sais, mais je fais ma part »… *

En lisant « le libraire de la favela », j’ai pensé à ce petit colibri. Otàvio vit dans un milieu dangereux, avec des enfants qui ont pour héros les trafiquants de drogue du quartier qui ont de l’argent, sont respectés (craints ?) et sont bien habillés…

Pourtant, grâce aux livres, avec courage, obstination, volonté et passion, il va tout faire pour inverser ces valeurs et améliorer la vie des gens de son quartier.

A la fin de l’histoire, qui est très courte (77 pages), un dossier présente l’auteur, les favelas et plusieurs actions pour améliorer la vie des gens dans ces bidonvilles.

J’ai trouvé les illustrations étonnantes et originales et l’histoire très intéressante et surtout, pleine d’espoir !

– – – – – – – –

Éditions Anacoana

Le blog  : Vous pourrez y feuilleter les premières pages du livre, mieux connaître l’auteur et apprendre des choses sur les favelas.

En savoir plus sur l’illustrateur, André Diniz

*  Mouvement Colibris (Pierre Rabhi)
Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0

Les fantastiques livres volants – Album

Fantastiques Les fantastiques livres volants de Morris Lessmore

William Joyce & Joe Bluhm (ill.)

Bayard Jeunesse (2013)

><><><

Morris Lessmore aimait les mots. Les histoires. Les livres. Page après page, il remplissait scrupuleusement le livre de sa vie : chaque matin, Morris l’ouvrait pour y consigner ses joies et ses peines, tous ses espoirs et tout son savoir.

Mais un beau jour (pas si beau que ça en fait !) la vie de Morris est totalement chamboulée par un vent violent, une tornade qui détruit tout sur son passage. Morris se met alors à errer jusqu’à ce qu’il aperçoive…

><><><

Pour changer un peu, cet album fut d’abord un court-métrage d’une quinzaine de minutes. Un court-métrage qui eut tellement de succès, que l’auteur en fit un livre, puis une application.

Un livre qui parle de livres, et d’une si belle façon, si poétique, ça ne pouvait que me plaire ! J’adore les illustrations des deux double-pages où Morris « se perd » dans un livre… Il court sur les lettres, tombe, fait l’acrobate sans jamais lâcher… le livre qu’il est train de lire !

Une histoire avec des passages amusants, d’autres plus tristes, mais une très belle histoire sur l’amour de la lecture mais aussi et surtout, sur le partage !

Pour ceux qui n’auraient pas compris, tout est beau dans cet album : l’histoire, le thème, les illustrations, les couleurs…

Et pour ceux qui ont un peu de culture anglo-saxonne, il y a un certain nombre de « clins d’œil »…

><><><

D’autres avis : celui de Cap!ôCapesDoc et Liyah (sur le livre), celui de Déclic kids et de la Souris grise (sur l’application pour Ipad), celui de Quels films pour nos enfants (pour le film !)

><><><

Site officiel du livre, du film et de l’application (en anglais)

Vidéo de présentation de l’application

><><><

Ce film a gagné l’Oscar du meilleur court-métrage d’animation en 2011.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0