Le Prince et la Couturière – BD ♥

CouturièreBD Jeunesse
Recommandée aux adultes !

Le Prince et la Couturière ♥

Jen Wang

Akileos (2018)

*****

Francès est une jeune couturière amoureuse de son métier. Un jour son patron lui confie une robe à réaliser. Et Francès répond au désir de la jeune fille qui doit la porter pour le bal en lui faisant une tenue… Un peu spéciale. Du coup, son patron, furieux, veut la mettre à la porte, mais elle est aussitôt embauchée par un homme mystérieux. Le lendemain matin, il l’emmène jusqu’à un palais, puis lui bande les yeux, expliquant que le client veut rester anonyme. Mais, suite à une maladresse, la jeune fille va savoir par qui elle est embauchée… De toute façon, l’important pour Francès, c’est de créer des vêtements originaux et de devenir un jour une créatrice reconnue.

*****

J’ai adoré cette BD ! Et la robe de Miss Marmelade, on en parle de cette robe magnifique ? On est très vite emporté par ce roman graphique qui se dévore très rapidement (oui, même s’il fait presque 300 pages) Et le défilé final ? Génial !

Bref, une BD qui ne se prend pas vraiment au sérieux mais qui parle d’un sujet qui lui est très sérieux. C’est le fait d’avoir le droit d’être qui on veut, de s’habiller comme on veut et de vivre comme on veut… (Tant qu’on respecte les autres, on est d’accord !) La liberté quoi !

Et les illustrations ? Yeux et bouches un peu façon manga, mais les expressions sont bien vues et pas exagérées. C’est très coloré, il y a beaucoup de gros plans,  d’images d’assez grande taille (4 à 5 cases max assez souvent) ce qui en fait une BD très facile à lire !

Bref, c’est chouette et pis c’est tout !
Allez la lire.
*****

Feuilleter quelques pages (site de l’éditeur)

FAUVE JEUNESSE à Angoulême (2019)

Cette semaine, nous sommes avec Stephie du blog Mille et unes frasques

Les dames de Kimoto – BD Japon

damesSaga familiale pour le mois du Japon
BD Ado/Adulte

LES DAMES DE KIMOTO

Cyril Bonin

D’après le roman de Sawako Ariyoshi
Éd. Sarbacane (2022)

*****

Les dames de Kimoto se déroule au Japon, à la fin du XIXème, début du XXème siècle. Grâce à sa grand-mère Toyono et malgré la tradition, Hana a bénéficié des mêmes avantages que son frère. Elle a eu le droit de poursuivre ses études.

Mais l’heure est arrivée de se marier et de quitter la maison familiale et sa grand-mère. Elle va avoir deux enfants. Un garçon, Seiichirô, puis une fille, Fumio.

C’est la vie de celle-ci que nous allons suivre après celle d’Hana. Fumio va se marier et avoir des enfants, dont une fille Hanako.

Au travers l’histoire de cette famille, de ces trois générations, nous allons voir les traditions, les modes de vie évoluer… Et chaque nouvelle génération se révolter d’une manière ou d’une autre contre la génération précédente.

*****

Cette bande dessinée est un cadeau de mon fils pour mon anniversaire. Il ne le savait pas, mais elle est arrivée juste pour le mois du Japon ! En plus, je l’avais déjà repérée sur quelques blogs et j’avais très envie de la lire. Je ne connais pas le roman dont cette bd est l’adaptation.

J’ai beaucoup aimé cette histoire ! Au point qu’en la terminant, j’étais vraiment déçue. J’avais envie d’en savoir plus sur la vie d’Hanako. Trois femmes, trois vies très différentes malgré le poids des traditions. Ce poids, qui pèse beaucoup sur les femmes, s’allège au fil des ans et des générations. Les femmes veulent être plus libres, choisir leurs maris, faire des études ou encore travailler. Et qui pourrait les en blâmer ?

Si j’ai toujours un peu de mal avec les visages dessinés par Cyril Bonin, j’ai par contre adoré les couleurs employées ici. A l’image de la couverture, c’est très doux, avec beaucoup de rose et de vert.

Une belle découverte !
*****

Lire une dizaine de pages (site éditeur)

Le site de Cyril Bonin

De cet auteur, j’ai déjà lu : “Comme par hasard”, “Chambre obscure” (2 tomes, j’ai bcp aimé !)

L’avis de Noukette (fan absolue de Cyril Bonin, Zidrou va être jaloux…)

Une autre BD qui parle de traditions au Japon : Ama, le souffle des femmes

Cette semaine nous sommes chez Stephie du blog Mille et une frasques

*

Une BD qui participe également au Mois du Japon

Chez Lou et Hilde

La grande vague – Hokusai

Le mois du Japon est de retour !
Conte dès 5 ans

La grande vague

Hokusai

Véronique Massenot et Bruno Pilorget (ill.)

Coll. Pont des arts

Éd. de l’élan vert (2010)

*****

Ce conte commence ainsi : Aki et Taro n’avaient pas d’enfants. L’été de leur vie finissait, sans fruits ni fleurs à cueillir au jardin. Ils avaient espéré longtemps, bu et mangé tisanes et mets recommandés de tous, prié au temple avec ferveur, fait mille offrandes… puis s’étaient résignés. L’enfant dont ils rêvaient ne voulait pas venir. Ne viendrait plus, jamais. Soupirs et larmes… Un miracle arriva.

Et il arriva porté par une vague immense.

*****

C’est un conte qui parle du désir d’enfant. Et aussi de l’inquiétude, du souci que les parents peuvent se faire pour leur progéniture. Mais il parle également des questions que peuvent se poser les enfants “adoptés ou recueillis”.

C’est une très jolie histoire. J’ai beaucoup aimé également les illustrations, rondes, colorées, pleines de douceur. L’avant dernière page nous présente le tableau d’Hokusai “Sous la grande vague au large de Kanagawa“, qui se trouve au musée Guimet à Paris. Et qui a inspiré ce conte.

La page de garde finale répond à plusieurs questions : Qui était Hokusai ? Pourquoi les impressionnistes aimaient-ils son travail ? Qu’est-ce qu’une étampe ? Et d’autres questions encore.

*

Un très joli livre que je vous recommande pour initier vos enfants à l’art d’Hokusai.

Mais aussi, tout simplement, pour le plaisir d’une belle histoire joliment illustrée !

*****

Livres qui parlent d’Hokusai, déjà présenté sur ce blog :

Chez Lou et Hilde

*

légendes

Le challenge Contes et Légendes (Bidib)

Chaleur du sang – Roman

ChaleurRoman

Chaleur du sang

Irène Némirovsky

Denoël (2007) / France Loisirs (2008)

*****

Résumé éditeur : Dans un hameau du centre de la France, au début des années 1930, un vieil homme se souvient. Après avoir beaucoup voyagé dans sa jeunesse, Silvio se tient à l’écart, observant la comédie humaine des campagnes, le cours tranquille des vies paysannes brusquement secoué par la mort et les passions amoureuses.
Devant lui, François et Hélène Érard racontent leur première et fugitive rencontre, le mariage d’Hélène avec un vieux et riche propriétaire, son veuvage, son attente, leurs retrouvailles. Lorsque leur fille Colette épouse Jean Dorin, la voie d’un bonheur tranquille semble tracée. Mais quelques mois plus tard, c’est le drame. La noyade de Jean vient détruire la fausse quiétude de ce milieu provincial. L’un après l’autre, les lourds secrets qui unissent malgré eux les protagonistes de cette intrigue vont resurgir dans le récit de Silvio, jusqu’à une ultime et troublante révélation…

*****

Lu il y a quelques jours (une dizaine ?) j’ai mis le résumé de l’éditeur car j’ai tout oublié de cette histoire ou presque ! C’est un peu surprenant et assez rare que j’oublie aussi vite une histoire. Pourtant, après un départ un peu difficile lié à quelques tournures de phrases que j’ai trouvé surprenantes, j’en garde le souvenir d’une lecture plutôt agréable. Mais difficile d’en dire plus…

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez lire la préface d’Olivier Philipponnat et Patrick Lienhardt.

*****

Un roman qui participe à 3 challenges

Le tour du monde en 80 jours livres (Ukraine) chez Bidib

monde

à l’Objectif PAL chez Antigone

et au challenge 2022 en classiques

(Publié en 2007 mais écrit avant 1942)

2022