La vie a plus d’imagination que nous – Romance

RomanceToujours dans l’esprit de Noël
Romance Adulte

La vie a plus d’imagination que nous

Clarisse Sabard

Charleston (2019)

*****

Le premier tome est sorti chez Charleston poche en 2019

*****

Ce roman est la suite de « La vie est belle et drôle à la  fois« . Il n’est peut-être pas indispensable de le lire avant (j’ai lu des avis de personnes qui n’avaient pas lu le premier), mais je trouve que c’est quand même mieux ! Et puis il vient juste de sortir en poche…

*****

Voilà près de 4 mois que le restaurant de Clément et Rémi a brûlé. Et presque 4 mois que Clément et Léna sont séparés, au grand regret de celle-ci. Obligée de revenir de Nice plus tôt que prévu à cause de son père, Léna se retrouve chez sa mère. Elle est un peu en colère après son père, qui a visiblement un problème mais ne veut rien dire. Puis Rémi, le frère de Clément pour ceux qui ne suivent pas, vient voir Léna pour lui faire une étrange proposition…

*****

La vie a plus d’imagination que nous est une romance, une comédie romantique agréable à lire. Clarisse Sabard nous présente une famille totalement déjantée (j’aime toujours autant la grand-mère !!) mais unie et chaleureuse. Les personnages pratiquent l’autodérision et l‘ambiance de Noël est toujours là.

Mais sous des dehors légers, cette comédie évoque des sujets graves, tels que le harcèlement scolaire, les risques liés aux réseaux sociaux ou encore les relations familiales.

Une romance intelligente et pleine d’humour qui m’a fait passer un très bon moment.

*****

C’est ma 6ème participation au Challenge Christmas time proposé par Mya
Voir ici la liste de mes lectures prévues

christmas

Nous suivre et partager :
error0

Un léger bruit dans le moteur – BD horreur

légerC’est horrible…ment bien fait

BD Adulte (avec le cœur bien accroché !)

Un léger bruit dans le moteur

Gaet’s & Munoz

Adapté du roman de J-L Luciani

Éditions petit à petit (2014)

*****

Il pleut. Perdu dans un endroit désert, un homme au volant de sa voiture appelle. Il a « un léger bruit dans le moteur » et ne veut pas tomber en panne sous cette pluie battante. Quelqu’un s’approche. C’est un enfant. Un enfant qui tue des gens, il nous le dira lui-même. Il a d’ailleurs commencé par tuer sa mère en naissant. Cet enfant n’aime pas grand-monde. Personne en fait. Tout ce qu’il veut, c’est partir de cet endroit affreux. Et pour ça, il a un plan. Il doit se débarrasser des gens qui vivent là.

*****

Une bd conseillée par mon ex-collègue Christian, je prends.

Pourtant c’est une bd dont les dessins un peu tristes et glauques ne m’attiraient pas plus que ça…

Et je n’ai pas lu le roman. Je ne peux donc pas dire si l’adaptation est réussie ou non.

Par contre, je peux vous dire qu’après cette lecture, j’avais une légère nausée… Au début, je n’y ai pas cru.

La couverture déjà, est étrange. Un enfant avec un couteau caché dans le dos et pris dans les phares d’une voiture. Puis les meurtres s’enchaînent, plus glauques les uns que les autres. Il y a toute la méchanceté de la terre dans cet endroit paumé. Des gens radins, pingres, racistes. Des pédophiles. Et des gens ignorants, sales, méchants. Mais le pire de tous, on se dit que c’est lui, c’est l’enfant. Il planifie et organise soigneusement ses méfaits, tout en ayant une petite bouille d’ange innocent.

Et les dessins aux couleurs verdâtres vont tout à fait avec l’histoire.

Une bd qui m’a bien plu malgré, tout de même, un léger malaise…

*****

Sur le site des éditions Petit à petit,vous pourrez voir plusieurs planches.

Du même éditeur, nous vous avons présenté un très bel album sur la 1ère guerre mondiale « l’horizon bleu » et un roman historique jeunesse « Je marchais MALGRÉ MOI dans les pas du diable« .

Le petit carré jaune en parle beaucoup mieux que moi et en plus, elle a lu le roman !

Et Noukette a adoré.

Cette semaine nous sommes chez MokaAu milieu des livres

Nous suivre et partager :
error0

« Lune rousse » de Paul Beorn et Silène Edgar

Lune Rousse est une aventure palpitante sous le regard bienveillant de la lune.

Lune Rousse

Roman pour la jeunesse dès 8 ans

Les loups-garous de Thiercelieux

Lune rousse

de Silène Edgar

et Paul Beorn

éditions Castelmore, octobre 2019,
350 pages- 12,90 euros

Version adaptée aux lecteurs dyslexiques

Illustration de couverture: Christine Deschamps

Thèmes: loup, vengeance, secrets de famille, masques

« L’une vit le jour, l’autre vit la nuit…

1846. Un soir d’automne, le ciel est rouge au-dessus du village de Thiercelieux. Lapsa et Lune ont grandi ensemble mais cette nuit-là, l’appel de la lune rousse va les séparer. Lapsa découvre qu’on lui a menti sur la mort de ses parents et se jure de découvrir la vérité. (…)

Un envoûtant roman d’amitié et de mystère par les auteurs de 14-14 (prix des Incorruptibles 2015-2016), d’après le jeu culte Les loups-garous de Thiercelieux, créé par Philippe des Pallières et Hervé Marly. »

 

Lune rousse a fait l’objet d’une première édition chez Castelmore en novembre 2018, la version d’octobre 2019 est destinée aux lecteurs dyslexiques.

Grande fan du jeu, j’avais quelques appréhensions avant ma lecture car je ne voyais pas du tout comment les auteurs réussiraient à l’adapter en roman. J’étais donc curieuse de voir le résultat et je n’ai pas été déçue!

« Lune rousse » est un roman vraiment captivant. L’ambiance bien particulière du récit lui confère un certain charme. Une fois de plus, Paul Beorn et Silène Edgar ont écrit une oeuvre singulière, d’une grande intensité dramatique.

Le récit de Lune rousse est construit comme un roman à suspense. On y retrouve de vieilles rancoeurs, des secrets de famille et une soif de revanche. Tous les ingrédients sont réunis ici pour offrir aux lecteurs un récit atypique. Par moments un peu angoissant mais terriblement addictif.

Plutôt que de suivre le schéma classique de la figure du loup-garou, les auteurs utilisent un procédé vraiment très original.‎ Nos « enfants de la lune » ne sont donc pas comparables à leurs prédécesseurs sanguinaires. Ceci dit, la première de couverture nous donne déjà un indice concernant l’animal totem des deux protagonistes. Malgré tout, Lune rousse nous réserve bien des surprises.

Depuis que j’ai découvert les romans de Silène Edgar, aucun n’a été décevant. Au vu de la qualité de ce récit écrit à quatre mains, il me tarde de découvrir les romans de Paul Beorn.

Je vous conseille vivement Lune Rousse. Ce livre vaut la peine d’être lu que l’on soit adepte ou non du jeu de société  « Les Loup-garous de Thiercelieux ».

 

~Melissande~

 

+D’autres romans de Silène Edgar présentés par Hérisson, Nathalie et moi:

– Adèle et les noces de la reine Margot

– Moana. La saveur des figues

– 42 jours

– 14-14 (de Silène Edgar et Paul Beorn)

 

+ L’avis d’Amabooksaddict

Nous suivre et partager :
error0

La Chasse à l’ours – DVD #Concours

Album et adaptation animée en DVD
pour enfants à partir de 3 ans

La Chasse à l’ours

de Michael Rosen

illustré par Helen Oxenbury

adapté par Joanna Harrison et Robin Shaw

Ecole des Loisirs / KMBO little
album paru en 1997
adaptation en film d’animation 2018, sortie en DVD 2019

L’avis de Mini hérissonne (4 ans et demi) et Sophie Hérisson

La Chasse à l’ours est un album devenu un grand classique des écoles maternelles depuis sa sortie en 1997. Dans cette histoire 5 enfants, frères et sœurs (dont un bébé), se lancent à l’aventure, à la chasse à l’ours. Ils vont traverser de nombreux paysages, par tous les temps… et peut être même trouver l’ours !

La Chasse à l'Ours

Ce qui fonctionne très bien dans cette histoire c’est que c’est une aventure à hauteur d’enfants, avec une fin qui rassure et surprend. Le côté répétitif, comptine, ainsi que les nombreux bruits rendent cette histoire vivante. Les enfants passent par toutes les émotions au cours de la lecture de cet album, servi par les illustrations réalistes d’Helen Oxenbury.

L’adaptation en film d’animation est fidèle au livre, elle en reprend à la fois le style graphique (tout en le modernisant largement), l’histoire et la chute, pas de surprises donc pour les enfants qui connaissent l’album, mais des yeux qui brillent devant cette histoire qui s’anime !

Mini hérissonne a « étudié » le livre en classe en PS2, et est allée voir ce programme au cinéma avec sa classe. Elle est revenue enchantée et était très heureuse de le revoir à la maison grâce au DVD.

Dans le DVD de la Chasse à l’ours, on trouve aussi deux courts-métrage aussi destinés aux tout-petits, Un printemps en automne, un adorable dessin animé sur la nature, avec notamment un petit hérisson et Le rêve de l’ours, là aussi autour de la nature. Ma mini hérissonne a moins accroché à celui-ci.

La collection Cinéma pour les tout petits est une jolie alternative à la télévision, avec des programmes choisis et des accompagnements pour ne pas rester simple spectateur !

L’avis de Melissande

Dans l’ensemble, j’ai aimé les trois courts-métrages même si je m’attendais à des histoires plus joyeuses. Cela dit, je trouve important de pouvoir aborder avec les jeunes enfants des thématiques telles que le deuil ou encore la maladie. Dans  »Un printemps en automne » et « La chasse à l’ours », j’ai ressenti beaucoup de mélancolie. « Le rêve de l’ours » est moins triste.

Concernant les techniques utilisées, j’ai adoré l’effet du papier découpé dans « Un printemps en automne » et « Le rêve  de l’ours ». Ça change des procédés d’animation auxquels je suis habituée.

« Un printemps en automne » met un scène un petit garçon qui se morfond en attendant le retour du soleil. Sa grande soeur décide de lui venir en aide en réveillant ce dernier. C’est un très beau conte, mêlant métaphores et allégorie (je pense notamment à la personnification du soleil). Cet animé de 10 minutes est très poétique.

Même si la technique est identique à celle du premier film d’animation, « Le rêve de l’ours » a un rendu complètement différent. Ce n’est pas du tout mon style de dessins mais je me suis laissée prendre au jeu et finalement je n’y ai plus du tout fait attention. Le narrateur est un enfant, le récit suit les codes du conte traditionnel. Les villageois et le narrateur en ont assez de l’hiver qui s’éternise. Il est donc temps de réveiller l’ours pour qu’il libère le soleil. En 6 minutes, Ruslan Sinkevich nous offre un récit insolite.

Mon film d’animation préféré reste malgré tout ‘La chasse à l’ours ». Je n’ai pas encore eu l’occasion de lire l’album dont l’animé est tiré mais je connais déjà le travail d’Helen Oxenbury et le film reproduit fidèlement le style de l’illustratrice. La beauté de la campagne et des paysages que les enfants vont traverser dans leur chasse est à couper le souffle. De plus, les protagonistes reprennent en chœur des phrases: ce rituel devient très vite un couplet qu’ils scandent pour se donner du courage. J’ai trouvé la fin très triste, je m’attendais à tout sauf à ça. J’avoue être restée un peu perplexe mais en même temps cette fin ouverte permet de mieux réfléchir au récit  qui nous a été conté.

Autre point positif, le livre d’accompagnement est lui aussi très bien pensé. En plus d’y retrouver les secrets des films d’animations, l’éditeur propose deux activités amusantes à réaliser avec les petits ainsi que des jeux et une retranscription de la comptine présente dans « La chasse à l’ours ».

En somme, je vous recommande la collection Cinéma pour les tout-petits de Little KMBO (à découvrir dès trois ans).

~Melissande~

UN PRINTEMPS EN AUTOMNE, Tatiana Kublitskaya, Biélorussie, 10’, 2015.

L’automne a chassé le beau temps et apporté la pluie. Le petit Yanka s’est blotti au fond de son lit, mais sa grande sœur ne l’entend pas de cette oreille. La voilà partie à travers champs à la recherche d’un rayon de soleil !

LE RÊVE DE L’OURS, Ruslan Sinkevich, Biélorussie, 6’30, 2015.

Dans une forêt lointaine, là où le soleil se lève et se couche, vit un ours. À l’arrivée des premiers flocons, il emporte le soleil dans sa tanière et dort avec lui tout l’hiver. Un jour, un enfant impatient de revoir le printemps décide d’aller les réveiller…

LA CHASSE À L’OURS, Joanna Harrison et Robin Shaw, Royaume-Uni, 28’23, 2016.

Quand Papa et Maman partent chercher Grand-Mère, Rosie et ses quatre frères et sœurs se retrouvent seuls à la maison. Que vont-ils bien pouvoir faire ? Se chamailler, regarder la télévision, jouer au foot…? Et s’ils partaient à la chasse à l’ours ?

concours

Vous voulez le voir vous aussi ? Ça tombe bien KMBO nous offre la possibilité de vous faire gagner ce DVD !

Pour participer répondez à la question suivante en commentaire : 

Quel DVD de la collection Cinéma des tout petits vous tente le plus ou aimez-vous ? 

Pour ne pas manquer les prochains concours et les résultats, n’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux :

Instagram (j’y poste les copies d’écran et le résultat du tirage au sort)
Twitter
Facebook 
Une autre chance de gagner en participant sur Instagram !

Jeu concours ouvert à la France Métropolitaine, la Belgique et la Suisse, du 3 au 11 janvier 2020. Règlement des jeux concours.

 

 

Nous suivre et partager :
error0