Annabel et la bête – Mois des Contes et Légendes 3

annabel

Mois des Contes et Légendes

Dès 6/7 ans

ANNABEL ET LA BÊTE
Dominique Demers
Stéphane Poulin (ill.)

Dominique et Compagnie (2002)

*****

Lauréat du Prix du public jeunesse du Salon du livre de Trois-Rivières de 2003

Finaliste pour le Prix du gouverneur général en 2003

*****

Annabel est une jolie jeune fille qui vit seule avec son père. Ils habitent près du Cap Enragé et leur maison est surplombée par le château perché à son sommet. Dans ce château, habite un géant mystérieux surnommé « la bête ». On le dit cruel, sauvage et laid. Annabel est pleine de compassion et elle s’inquiète de savoir « la bête » seule et détestée. Elle décide donc de monter au château pour le rencontrer. Après un premier contact difficile, Annabel et la bête vont se rencontrer régulièrement et apprendre à se connaître l’un l’autre. La suite, vous la connaissez si vous avez déjà lu ou vu ce conte !

*****

Ce n’est pas la couverture

qui m’a attiré vers ce bel album, mais le nom de l’illustrateur ! De Stéphane Poulin, nous vous avons déjà présenté : Un chant de Noël et Bartleby le scribe. J’aime beaucoup ses illustrations.

Dans l’histoire « classique », le père de la belle cueille une rose dans le jardin de la bête et sa fille accepte d’aller vivre avec celle-ci pour éviter que son père ne soit tué. Ici, on ne voit pas le père. La belle « Annabel » est une jeune fille pleine d’empathie et de douceur, qui souffre de penser à la solitude de la bête. Le cadre de l’histoire n’est pas juste un château, mais un château dressé sur un Cap, au dessus de la mer… Une belle histoire d’amour dans un cadre superbe.

Une très belle adaptation magnifiquement illustrée !

*****

Pour lire le début (et voir les magnifiques illustrations)

Biographie de Stéphane Poulin sur un site canadien.

Le site de Dominique Demers

L’histoire de « La belle et la bête » Hachette (1870) Il y a des pages blanches, mais l’histoire est complète.

Un conte dont il existe de nombreuses adaptations cinématographiques, musicales, théâtrales… (Merci Wiki !)

Une présentation de cet album sur Youtube

Une autre version de ce conte présenté par Sophie

*****

Ceci est ma 3ème participation au Mois des Contes et Légendes chez Bidib.

Mon tour du monde continue avec l’Amérique du Nord (Canada)

Vous retrouverez ici toutes mes prévisions de lectures pour ce mois.

Il participe aussi à Objectif Pal chez Antigone (il traîne dans ma Pal depuis un an et je me demande bien pourquoi !)

Ainsi qu’au Challenge Je (re)lis des classiques !

    Classique

Nous suivre et partager :
error0

Les plus belles comptines allemandes

Laissez vous porter par la découverte de ces comptines allemandes traditionnelles, mises en perspectives avec nos comptines françaises !

Album avec CD, pour tous les âges

Les plus belles comptines allemandes

32 Kinderreime

Claire Abbis-Chacé
et Marion Colonna d’Istria et Angelica Eggert

illustré par Rémi Saillard et Olivier Latyk

Didier jeunesse, août 2019
Les petits cousins, avec CD
17,70€ EAN 9782278098002
réédition

L’album les plus belles comptines allemandes s’accompagne d’un CD (ou d’une version numérique), et permet de partir à la découverte des comptines allemandes. D’une langue à l’autre les comptines se répondent : allemand / français, réunies par mélodies, ou par thèmes, ces associations sont intéressantes pour l’adulte, et étonnent l’enfant qui se rend compte que les comptines sont parfois universelles.

Il n’existe pas que la version allemande de ses petites comptines (il y a par exemple italien), mais j’avoue que j’étais ravie de réécouter certaines comptines allemandes que j’écoutais quand j’étais hébergée dans des familles allemandes avec enfants. Bien que ce soit une langue considérée comme dure dans ses sonorités, je trouve intéressant de la faire écouter à mes enfants et de développer leurs oreilles à ses différences entre les langues.

Mini hérissonne écoute d’une oreille attentive, mais apprécie aussi les belles illustrations qui accompagnent les textes dans l’album, tandis que mon micro hérisson (14 mois) se contente de jouer et de pousser des petits cris quand une comptine lui plait plus que les autres.

Un bel album par sa qualité et ses illustrations, mais surtout un CD parfait pour écouter tant à la maison qu’en voiture, et changer des habituelles comptines tout en français – d’autant plus qu’il y a aussi des comptines en français, donc les enfants peuvent chanter régulièrement ! C’est d’autant plus mignon que les comptines sont interprétées par des enfants bilingues, ce qui a beaucoup intrigué ma mini hérissonne au départ.

Pour les parents, tout un accompagnement en fin d’ouvrage explique à la fois l’intérêt de ce livre bilingue, mais aussi traduit, explique, raconte l’histoire des comptines une par une. Le livre donne aussi les clés des gestes ou danses quand il y a des rituels associés à ces comptines allemandes traditionnelles !

A découvrir en allemand donc, mais aussi en Anglais (2 volumes), en américain, en espagnol et en italien ! J’espère des versions plus exotiques, telles russes ou japonais, car j’aime beaucoup découvrir ces cultures de l’enfance.

 

+ disponible sur les plateformes d’écoute en ligne (mais nécessite un abonnement…)

+ sur le site de l’éditeur avec des extraits

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0

L’horizon bleu – Album sur la 1ère guerre Mondiale

horizonL’horizon bleu ♥

Dorothée Piatek & Yann Harmonic

Éditions Petit à petit (2002)

Réédité sous forme de roman au Seuil (2012)

^^^^^^

Une lecture commune avec Blandine : elle a lu le roman, moi l’album.

Une femme âgée raconte…

1914, elle a 20 ans, vient de se marier et vit, heureuse et insouciante avec son mari, Pierre, qui est instituteur. Elle ne rêve que d’aller voir la mer, comme il le lui a promis, mais lui s’inquiète des nouvelles rapportées par les journaux, des rumeurs… Ses craintes seront hélas confirmées la nuit du 27 juillet, quand un ami lui annonce la terrible nouvelle : « La guerre approche » ! Élisabeth réalise alors que Pierre, son mari, va devoir partir au front comme tous les hommes de 18 à 48 ans…

horizon

On est tour à tour au front, dans la boue et sous les obus avec les hommes, puis avec les villageois apeurés dans leur village occupé et pillé par les allemands. Par moment c’est un narrateur qui raconte, à d’autres moments, on lit la correspondance de Pierre et Élisabeth.

^^^^^^

La première guerre mondiale, tout le monde connaît : 20 millions de morts, autant de blessés sinon plus, bref, une horreur. horizon

Cet album montre, sans effets dramatiques exagérés, mais avec beaucoup d’humanité, le quotidien d’un couple :

D’un côté le mari, instituteur, se retrouve au front et raconte à sa femme, par lettres interposées, son quotidien, sa souffrance, ses conditions de vie et la mort, partout autour de lui…

De l’autre côté, il y a Élisabeth, femme au foyer, qui, se retrouvant seule, va prendre de l’assurance, s’émanciper, faire classe en lieu et place de son mari.

A travers leur correspondance, on constate l’évolution de chacun. Les deux souffrent de la situation, même si ce n’est pas de la même façon.

Côté illustrations, c’est très original : il y a des effets de transparence, des superpositions d’images, des « coups de pinceaux » qui se voient ou non, des couleurs flamboyantes ou « éteintes » selon les moments ou selon qui parle…  Mes photos sont de mauvaise qualité et ne rendent pas hommage au travail magnifique de l’illustrateur. Je ne les ai mises que pour vous donner une idée du style d’illustration et des couleurs employées.

^^^^^^

horizon

Gros coup de cœur pour ce magnifique album, tant pour sa façon de raconter l’Histoire que pour ses splendides illustrations !

Un album que l’on devrait trouver dans tous les CDI… Mais il n’a malheureusement pas été réédité sous cette forme d’album, seulement sous forme de roman, ce que je trouve très dommage !

En 2012, Sophie l’avait mis dans sa bibliographie sur la première guerre mondiale.

Le blog de Dorothée Piatek

Celui de Yann Hamonic

Et le site de l’éditeur Petit à petit

Pour ceux qui voudraient aller plus loin, le site EVE (Enfance Violence Exil) propose des témoignages écrits, dessinés ou oraux sur toutes les guerres, y compris celle-ci.horizon

 

Nous suivre et partager :
error0

Enquête au Musée ! Suivez cet ange…

AngeL’ange de Léonard

L’Art dévoile ses secrets

Alexander Sturgis & Lauren Child

Albin Michel Jeunesse (2002)

§°§°§°§°§

Léonard voulait être détective, alors, partout où il allait, il cherchait des indices avec sa loupe. Un jour, il se retrouva devant un musée. Curieux, il entra pour chercher là aussi des indices… Il vit beaucoup de tableaux, des peintures qui avaient l’air de raconter une histoire, mais laquelle ? On ne lit pas une peinture comme on lit un livre, se dit Léonard. Un ange sortit d’un tableau pour l’aider à comprendre…

§°§°§°§°§

12 œuvres sont succinctement expliquées dans ce livre-jeu. Pour chaque œuvre présentée, il y a le titre, le peintre, la date et quelques mots d’explication. La dernière double-page reprend toutes les oeuvres avec leur titre, le nom du peintre et la date + le lieu où elles sont exposées.

Ce que j’ai vraiment aimé ici, c’est que ça désacralise totalement le musée. On a envie d’aller jouer nous aussi au détective pour comprendre l’histoire racontée par le tableau ! Les petits dessins qui entourent les œuvres sont gais et amusants (même si je n’aime pas trop les traits des visages).

Une très bonne idée !

§°§°§°§°§

Site de Lauren Child (en anglais)

challenge albums 2017

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :
error0