Le récital des anges – Mois Américain 2

récitalLittérature américaine
Roman adulte

Le récital des anges

Tracy Chevalier

La Table Ronde (2002)

*****

Thème du jour (4 sept) : Ladies first

(auteure américaine, livre féministe, héroïne marquante)

*****

Dans le récital des anges, nous sommes à Londres en 1901. Kitty Coleman s’ennuie, dans son couple et dans sa vie. Son éducation, ses lectures, ses discussions avec son frère lui ont donné d’autres aspirations que d’être une bonne mère, une bonne épouse ou une femme au foyer exemplaire.

Lors d’une visite au cimetière suite au décès de la Reine Victoria, la famille Coleman rencontre la famille Waterhouse. Les fillettes des deux familles, Maude Coleman et Lavinia Waterhouse deviennent alors les meilleures amies du monde. Elles jouent dans le cimetière, regardent les anges de pierre. Leurs pères vont également se fréquenter car ils jouent ensemble au cricket. Les deux mères par contre, ne parviendront pas à s’affranchir de leurs différences sociales et culturelles.

Au cimetière, Kitty va rencontrer un homme avec qui elle peut parler. S’ensuivra une aventure aux conséquences embarrassantes et une dépression pour Kitty. Elle va s’éveiller de nouveau à la vie en rencontrant une suffragette du nom de Caroline Black.

*****

Avec ce roman, je suis tout à fait dans le thème du jour !

L’auteure est américano-britannique, une moitié du livre parle des suffragettes et et le moins que l’on puisse dire de l’héroïne (qui est pour moi Maude et non pas sa mère Kitty) est qu’elle est marquante (elle m’a tour à tour amusée, émue, attristée…).

C’est un roman polyphonique, avec une dizaine de personnages qui s’expriment à tour de rôle. Mais on n’est jamais perdu, le nom de chaque personnage étant indiqué au dessus de chaque paragraphe. On entend aussi bien les voix des deux familles, que celles de la femme de ménage, de la cuisinière ou encore de Simon, l’apprenti fossoyeur.

Il y a beaucoup de choses dans ce roman : des secrets de famille, des traditions à respecter, des drames terribles, des gens passionnés que ce soit par l’amour ou la politique, d’autres coincés dans leurs habitudes…

Un roman que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire !

*****

Pour lire le début de ce roman, c’est ici

De cette autrice, j’ai déjà lu et beaucoup aimé

  • La jeune fille à la perle (1999)
  • La dame à la licorne (2003)
  • La Vierge en bleu (1997), son premier roman, m’avait un peu moins plu.

Dans ma pal, il me reste à lire “Prodigieuses créatures” et “L’innocence”.

*****

C’était ma 2ème lecture pour ce mois américain organisé par Titine du blog Plaisirs à cultiver  et animé par Mélanie sur Instagram

Logo réalisé par The Cannibal Lecteur

Ce roman participe également à l’Objectif Pal chez Antigone

Nous suivre et partager :

Renard & Renard – Album sur l’amitié

renardCertains sont rêveurs, d’autres, aventuriers !
Album dès 5/6 ans

Renard & Renard

Max Bolliger & Klaus Ensikat (Ill.)

La Joie de Lire (2019)

*****

Réédition

*****

Deux renards vivent ensemble dans un terrier, à la lisière de la forêt. Ils sont heureux et en paix. Mais un jour, un des renards, le plus courageux, a très envie d’aller découvrir le monde. Il veut de la nouveauté, le quotidien et les jours semblables les uns aux autres lui pèsent. Il essaie de convaincre son ami de venir avec lui. Mais le renard peureux refuse. Il préfère rester tranquillement chez lui. Le renard courageux se moque alors de lui, puis s’en va courir le vaste monde.

*****

L’histoire m’a beaucoup plu. On suit tout d’abord les aventures du renard courageux, puis celles, plus tranquilles mais bien réelles, de celui qui est resté à la maison. Le renard “courageux” fini par rentrer et raconter ses aventures à son ami. Mais il est étonné de constater que celui-ci a également vécu des choses sans bouger de son terrier. Une belle histoire sur l’amitié et sur le droit à la différence !

Pour les illustrations, c’est un peu plus compliqué. Je ne peux pas dire qu’elles m’ont franchement déplu. Mais… il y a quelque chose, dans les personnages qui a fait que je n’ai pas accroché. Et ce n’est pas le côté “vieillot” ou “vintage” comme on dit maintenant, parce que j’aime d’autres illustrations tout aussi vieillottes !! Question de goût. Peut-être vous plairont-elles, n’hésitez pas à aller feuilleter cet album chez votre libraire favori.

renard

*****

Petites bios de l’auteur et de l’illustrateur sur le site de l’éditeur

Un album qui participe au Challenge “Je lis aussi des albums

*****

Nous suivre et partager :

Challenge Christmas Time 2019

christmasAprès le mois du Japon (avril), le mois anglais (juin), le mois américain, le mois des contes et légendes (septembre), le challenge Halloween (octobre) et le mois celte (novembre) voici tout naturellement pour le mois de Décembre :

Le Challenge Christmas Time

Proposé par Mya

*****

Il se déroulera du 13 novembre 2019 au 12 janvier 2020.

*****

Un challenge de plus ? Est-ce vraiment une bonne idée alors même que je n’ai pas terminé tous ceux que j’ai commencé depuis le mois de Janvier ? Bon, en fait, il se trouve que, faisant du tri et du rangement dans ma PAL (gros boulot !!) j’ai retrouvé plusieurs livres de Noël pas encore lus. Alors…

C’est la 7ème année que Mya organise ce challenge, mais la première fois que je vais y participer. Pour toutes les modalités, n’hésitez pas à aller sur le blog de Mya, Mya’s books.

*****

Voici ma PAL prévisionnelle

*

Certains ouvrages sont dans ma PAL depuis plusieurs années, d’autres viennent tout juste d’y arriver ! Quatre livres participent donc aussi au challenge “Objectif PAL” d’Antigone et l’un d’entre eux rentre également dans le Challenge “Cette année, je (re)lis des classiques“.

http://motoplus.ca/wp-content/uploads/2016/12/noel-1-950x633.jpg
Les romans :
  • Le condamné de Noël d’Anne Perry – lu
  • La vie est belle et drôle à la fois de Clarisse Sabard – lu
  • La vie a plus d’imagination que nous de Clarisse Sabard
Les nouvelles :
  • La nuit de Noël suivi de La veille de la Saint-Jean de Nicolas Gogol
  • Noël et préjugés de la #TeamRomCom – lu
Les contes :
  • Le coffret de Noël de Richard Paul Evans – lu
  • 25 Noëls du monde (25 histoires courtes écrites par les lecteurs du journal Le Monde) – En cours
  • Buster de Linda Jennings et Catherine Walters – lu
Autres :
  • Christmas Crooners : 22 grands classiques de Noël chantés par de grands crooners ! – écouté !!

*****

Je vous souhaite à tous un très beau mois de Décembre et n’hésitez pas à aller voir la liste des participants (ainsi que leurs lectures !) sur le site de Mya.

Classique

Nous suivre et partager :

Annabel et la bête – Mois des Contes et Légendes 3

annabel

Mois des Contes et Légendes

Dès 6/7 ans

ANNABEL ET LA BÊTE
Dominique Demers
Stéphane Poulin (ill.)

Dominique et Compagnie (2002)

*****

Lauréat du Prix du public jeunesse du Salon du livre de Trois-Rivières de 2003

Finaliste pour le Prix du gouverneur général en 2003

*****

Annabel est une jolie jeune fille qui vit seule avec son père. Ils habitent près du Cap Enragé et leur maison est surplombée par le château perché à son sommet. Dans ce château, habite un géant mystérieux surnommé “la bête”. On le dit cruel, sauvage et laid. Annabel est pleine de compassion et elle s’inquiète de savoir “la bête” seule et détestée. Elle décide donc de monter au château pour le rencontrer. Après un premier contact difficile, Annabel et la bête vont se rencontrer régulièrement et apprendre à se connaître l’un l’autre. La suite, vous la connaissez si vous avez déjà lu ou vu ce conte !

*****

Ce n’est pas la couverture

qui m’a attiré vers ce bel album, mais le nom de l’illustrateur ! De Stéphane Poulin, nous vous avons déjà présenté : Un chant de Noël et Bartleby le scribe. J’aime beaucoup ses illustrations.

Dans l’histoire “classique”, le père de la belle cueille une rose dans le jardin de la bête et sa fille accepte d’aller vivre avec celle-ci pour éviter que son père ne soit tué. Ici, on ne voit pas le père. La belle “Annabel” est une jeune fille pleine d’empathie et de douceur, qui souffre de penser à la solitude de la bête. Le cadre de l’histoire n’est pas juste un château, mais un château dressé sur un Cap, au dessus de la mer… Une belle histoire d’amour dans un cadre superbe.

Une très belle adaptation magnifiquement illustrée !

*****

Pour lire le début (et voir les magnifiques illustrations)

Biographie de Stéphane Poulin sur un site canadien.

Le site de Dominique Demers

L’histoire de “La belle et la bête” Hachette (1870) Il y a des pages blanches, mais l’histoire est complète.

Un conte dont il existe de nombreuses adaptations cinématographiques, musicales, théâtrales… (Merci Wiki !)

Une présentation de cet album sur Youtube

Une autre version de ce conte présenté par Sophie

*****

Ceci est ma 3ème participation au Mois des Contes et Légendes chez Bidib.

Mon tour du monde continue avec l’Amérique du Nord (Canada)

Vous retrouverez ici toutes mes prévisions de lectures pour ce mois.

Il participe aussi à Objectif Pal chez Antigone (il traîne dans ma Pal depuis un an et je me demande bien pourquoi !)

Ainsi qu’au Challenge Je (re)lis des classiques !

    Classique

Nous suivre et partager :