Morgane – Elle aurait dû être reine ! BD

MorganeElle aurait dû être Reine de Bretagne…
BD Ado/Adulte

MORGANE

Kansara – Fert

Delcourt/Mirages (2016)

*****

Morgane, unique héritière des seigneurs de Tintagel, était appelée à régner sur la Bretagne dès sa naissance. Le destin, le sort ou Merlin devait en décider autrement. Et c’est son demi-frère Arthur, élevé parmi le peuple, qui deviendra roi. Furieuse, elle ne pensera qu’à se venger…

*****

 Morgane la fée…

Elle a eu bien des visages. On ne peut pas dire que celui qu’on lui prête ici soit des plus sympathiques ! Mais elle m’a quand même fait un peu pitié par moments…

Ceci dit, les autres personnages en prennent aussi pour leur grade et aucun n’est franchement séduisant (mis à part Lancelot bien sûr, mais il m’a toujours agacé celui-là !)

Les propos tenus par différents personnages m’ont souvent fait rire ou sourire. C’est anticlérical, moderne, féministe et j’ai trouvé ça drôle. Vous aurez compris que la belle légende des chevaliers de la Table Ronde est ici un poil écornée.

Les illustrations sont très particulières, parfois très colorées ou au contraire très sombres. La mise en page est variée (cases plus ou moins nombreuses, plus ou moins grandes… Et sans tour- j’aime !) et le trait est dynamique. J’avoue que si je trouvais la couverture attirante, les dessins m’ont un peu fait grimacer au départ… Mais prise par l’histoire, je me suis habituée !

*****

Découvrir quelques pages (site de l’éditeur)

De Stéphane Fert, déjà présenté sur ce blog : Peau de Mille Bêtes

Les avis de Noukette, Mo’, Jacques

Cette semaine nous nous retrouvons chez Stephie pour Mille et une frasques

https://mapetitemediatheque.fr/wp-content/uploads/2018/11/challenge-contes-et-l%C3%A9gendes-239x300.jpg

Cette bd participe également au challenge “Contes et légendes” chez Bidib

Bon je suis juste un peu en retard sur le planning, les légendes Arthuriennes c’était en janvier !!

Strange fruit – African American History Month

strangeComics ado/adulte

STRANGE FRUIT

J. G. Jones & Mark Waid

Préfacé par Elvis Mitchell

Éd. Delcourt (2017)

*****

Présentation de l’éditeur

Chatterlee, 1927. Le fleuve Mississipi est en crue et menace de dévaster des villes entières. Des villes qui ont vécu il n’y a pas si longtemps encore de la richesse des plantations de coton où l’esclavage était de mise. Un être venu d’ailleurs aux pouvoirs extraordinaires descend littéralement du ciel et fait irruption au milieu de cette catastrophe naturelle. Sa peau est noire…

*****

J’ai choisi ce comics pour l’African-American History Month à cause de son titre qui m’a rappelé une chanson de Billie Holliday (absolument terrible). A écouter sur cette chanson.

Si j’ai compris le “fond” de l’histoire et l’intention des auteurs, j’avoue tout de même que j’aurai aimé qu’il y ait une petite “explication” sur la venue de ce superhéros muet… Je pense que j’ai été un peu gênée par le côté BD historique qui se transforme en comics de superhéros !

En effet, l’histoire part d’un fait historique réel, l’inondation la plus catastrophique de l’histoire des USA (à cette époque). Plus de 250 morts et 500 000 personnes déplacées. Et puis tombe du ciel ce géant noir muet… Si vous l’avez lu (aimé ou non) n’hésitez pas à venir me dire ce que vous en avez pensé.

Par contre j’ai bien aimé les illustrations à la Norman Rockwell.

*****

Voir ici un film d’archive sur cette crue

Feuilleter les premières pages (site de l’éditeur)

La chanson de Billie Holliday : Strange fruit

D’autres bd qui parle de ségrégation : Cinq branches de coton noir, Liberty

Pour la BD de la semaine nous sommes réunis chez Stephie pour Mille et une frasques

et ce comics participe également à l’AAHM chez Enna.

Penss et les plis du monde – BD ♥

penssAdmirer et comprendre la nature
Roman graphique Ado/Adulte

Penss et les plis du monde ♥

Jérémie Moreau

Delcourt (2019)

*****

En ces temps préhistoriques où la vie des hommes est une survie permanente faite de chasse, de cueillette et de recherche d’un abri, Penss rêve. (Ma phrase me fait penser à Frédéric de Léo Lionni, mais la suite de l’histoire est très différente !)

Donc, Penss, jeune garçon qui vit avec sa mère au sein d’un clan, est un rêveur, pas un chasseur ou un pêcheur… Sa mère lui dit : “Tu te trompes de vie… Tu vois les reflets quand il faut regarder les poissons. Tu regardes la mousse à tes pieds quand il faut voir l’horizon…”

Mais Penss s’obstine. D’une part parce qu’il est fasciné par la beauté du monde qu’il contemple et d’autre part, parce qu’il veut comprendre ce monde, la façon dont il fonctionne.

*****

Quel plaisir de voir en ouvrant cette bd que je n’étais pas la seule à regarder le monde de cette façon là… Observer les veines d’une pierre, le détail d’une écorce, les différents stades d’une plante, les multiples couleurs et textures des feuilles des fleurs ou de la mousse… En lisant les premières pages, j’ai été ravie !

En plus, les illustrations et les couleurs sont magnifiques

Si je n’aime toujours pas trop la façon dont Jérémie Moreau dessine les visages, j’adore par contre sa façon de peindre la nature.

Un magnifique roman graphique sur la curiosité et la beauté du monde !

*****

Lire les premières pages

Voir aussi les avis de : Noukette, Moka, Lecturissime

Les blogs de Jérémie Moreau : « Chronique contemporaine des pousseurs de pierre« , un site plus récent, et son site actuel

Du même auteur (illustrateur uniquement sur cet album) : Le singe de Hartlepool : vu par Sophievu par Nathalie

et La saga de Grimr (auteur et illustrateur)

Cette semaine nous sommes réunis chez Noukette

Peau de Mille Bêtes – Conte en BD

Mille
“Peau d’âne” revisité
Ado/Adulte

Peau de Mille Bêtes

Stéphane Fert

Delcourt (2019)

*****

La “Belle” était désirée par tous les hommes du village. Personne ne l’appelait par son prénom. On se fichait de savoir si elle en avait un ou nom d’ailleurs. Mais comme elle attirait tous les regards, elle était appelée ainsi par tous. Nul ne se préoccupait de ses envies. Alors, un soir, elle prit ses jambes à son cou… et dans le noir, elle s’enfuit sans un sou. Elle suivit une nuée de lucioles et arriva jusqu’au Roi de la forêt, le Roi Lucane. Il lui proposa de l’épouser. Elle refusa. Mais elle accepta de rester à ses côtés. De cette étrange union naquit une princesse que l’on appela “Ronces“. Mille bêtes furent chargées de s’occuper d’elle quand…

*****

Si vous connaissez le conte de “Peau d’âne” vous pouvez vous douter  (un peu) de la suite… Mais pas de la fin ! Car si cet album s’inspire bel et bien du conte de Charles Perrault (1695), l’histoire contient beaucoup de thèmes très modernes !! Et ne respecte pas toujours le “code” des contes de fées… Mais, comme dit la Princesse Ronces “Plus on rentre dans le moule, plus on ressemble à une tarte !” Car oui, j’ai oublié de le préciser, en plus de l’amour, il y a de l’humour !!

Je n’en dis pas plus pour ne pas vous priver du plaisir de la découverte.

La couverture est un peu étrange et effrayante, comme cette histoire d’ailleurs. Mais bizarrement, les dessins sont plutôt doux même lorsque l’ambiance est triste ou ténébreuse. J’ai beaucoup aimé les couleurs utilisées et la façon dont les illustrations semblent “fondre” parfois…

Certains dessins rappellent les peintures de Matisse ou de Paul Klee.

C’est très beau et très original.

Du coup, j’ai très envie de découvrir son album précédent “Morgane” !

*****

L’auteur sur tumblr

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

Également présenté sur ce blog : Le petit théâtre de Peau d’âne

*****

Encore une belle découverte faite grâce aux copains de la BD de la semaine : Noukette, Les lectures d’Alexielle, Un amour de BD

Cette semaine, nous sommes reçus par Moka – Au milieu des livres

Une lecture qui participe à également à deux challenges :

Le challenge Halloween de Lou et Hilde

https://mapetitemediatheque.fr/wp-content/uploads/2020/01/challenge-contes-et-l%C3%A9gendes-239x300.jpg

Le challenge Contes et Légendes chez Bidib

*****