Un peu plus près des étoiles / Les enfants des Feuillantines

Deux romans pour adolescents lus en janvier, des avis rapides pour ne pas oublier de vous en parler ! Deux très beaux romans avec des familles dysfonctionnelles mais pourtant beaucoup d’amour.

Un peu plus près des étoiles

 de Rachel Corenblit

Thèmes : handicap, maladie mentale, déménagement, famille monoparentale, amitié,

Un roman touchant, avec des thèmes durs. Famille monoparentale, schizophrénie, ado, différences physiques, accidents, tout cela dans un seul roman pour adolescents, ça pourrait faire beaucoup, être pesant… et pourtant ce roman est beau, les personnages attachants, et les pages défilent sans que l’on soit assommé par le négatif.

La musique apporte un vrai plus par le lien que cela crée entre les générations, mais aussi entre le lecteur curieux et le narrateur. Peu à peu on s’attachent aux différents personnages, et on est touché par les liens qui se créent doucement entre eux. Un roman sur l’acceptation, une quête de soi pour le narrateur, adolescent en perte d’identité. C’est touchant.

Bayard, 2019
9791036305719, 14,90€
Disponible en epub 10,99€ gratuit

Les enfants des Feuillantines de Célia Garino

Dans la famille Mortemer, inutile de chercher les mères, elles ont toutes pris le large, d’une façon ou d’une autre… vous trouverez par contre la grand-mère, et 8 enfants. La plus grande, 24 ans, assume la charge familiale et s’occupe de tout ce petit monde, soeur, cousins, aïeux, avec brio mais aussi quelques emportements. Il faut dire qu’on peut ajouter à cette grande famille un perroquet malpoli, un lapin qui a tendance à disparaitre, et un cochon !

Gros coup de cœur pour cette famille atypique mais attachante ! Beaucoup de thématiques, beaucoup de personnages, on retrouve un peu l’ambiance des quatre soeurs de Malika Ferdjouckh.
Une famille soudée malgré les difficultés, avec beaucoup de responsabilité sur les épaules de la plus grande, et des aventures à n’en plus finir.
Une belle rencontre.

Sarbacane, 2020 – 9782377313969, 17€

BD – Les découvertes de l’année 2020

Mes découvertes BD de l’année 2020

La BD de la semaine

découvertes

Cette année encore nous avons été joyeusement reçus par

Noukette, Moka et Stephie

Un grand merci à elles !

*****

Avant de vous présenter mes BD coups de cœur, je voudrais dire que je me suis très largement laissée influencer par mes collègues de la BD de la semaine cette année. Et j’ai bien fait, parce que j’ai fait de belles découvertes ! Mes ex-collègues bibliothécaires m’ont également permis de très belles rencontres bullesques.

*****

Une première BD réussie : Après le monde

La plus belle couverture : La vision de Bacchus

après vision   

Le titre le plus étrange : Sweeth tooth (dents sucrées ??)

Le titre le plus long : Les Indes fourbes ou une seconde partie de l’histoire de la vie de l’aventurier nommé “Don Pablos de Ségovie”, vagabond exemplaire et miroir des filous

sweetindes

La BD la plus émouvante : A la vie !

La plus délicate : Senso

senso
  vie

 

 

 

 

La plus “feel good” : Les beaux étés

La plus “chaude” : Sex storyedelweiss

La plus froide : Un hiver de glace

Celle que je n’aurai jamais lu sans les avis de mes collègues : Edelweiss

Femmes, je vous aime : Culottées

Un conte revisité : Peau de Mille bêtes

La plus terrible : Un léger bruit dans le moteur

Ma BD doudou : Herobear & the kid Herobear

Les auteurs découverts cette année

Riff Reb’s : Le vagabond des étoiles, Hommes à la mer, Le loup des mers vagabond

Les indispensables

L’Odyssée d’Hakim, Algues vertes, l’histoire interdite

*****

N’hésitez pas à aller piocher aussi dans les coups de cœur de 2019

 

Pour cette reprise, nous sommes reçus chez Moka, Au milieu des livres.

Après le monde – Timothée Leman

Que faire quand tout le monde a disparu ?
BD jeunesse

après

APRÈS LE MONDE

Timothée Leman

Sarbacane (2020)

*****

Après une soirée à faire la bagarre avec son père et sa sœur, Selen se réveille seule. Il n’y a plus personne dans la maison.

Il y a des mois, des années ? Héli aussi s’est retrouvé seul dans la maison de ses parents un matin en se réveillant. Aujourd’hui c’est décidé, il va aller vers la tour blanche. Une de ces tours qui sont apparues un jour sans qu’on sache pourquoi ni comment. Mais c’est après leur apparition que les gens ont commencé à disparaître…

*****

Waouh ! Après le monde m’a franchement impressionnée. C’est la première BD de cet auteur, Timothée Leman, et c’est vraiment une réussite. Les illustrations sont douces et belles, dans une couleur sépia légèrement teintée de rose et plus rarement d’autres couleurs. Les personnages sont expressifs (ils ont de très grands yeux !) et le suspense est conservé jusqu’au bout. Les grincheux trouveront peut-être que ça manque d’explications. Pour une fois, je suis tout à fait satisfaite de celle que l’on nous donne !

Des éditions Sarbacane, je connaissais et appréciais les albums et les romans. Je constate qu’ils ont autant de goût pour le choix de leurs bandes dessinées.

Un jeune auteur à suivre !!

Et une BD à découvrir d’urgence bien sûr.

*****

Petite bio de l’auteur sur le site des Utopiales

Voir quelques planches sur le site de l’éditeur

De cette maison d’éditions, déjà présentés (il y en a d’autres, n’hésitez pas à chercher !) :

Côté Albums : Le magnifique “Alix et Alex“, le splendide “Les riches heures de Jacominus Gainsborough“, 3 non moins splendides albums de Max Ducos, Un week-end de repos absolu

Côté Romans : La fourmi rouge, Colorado Train, Amour, vengeance et tentes quechua, Songe à la douceur

Coté BD : Méa culpa, j’en ai déjà lu une ! Dans la forêt

Alice et Alex – Album coup de coeur !

Coup de foudre !

A partir de 5 ans

Alex

Alice et Alex

Claire & Hugo Zaorski

Sarbacane (2020)

♥ ♥ ♥

Alice et Alex ne savent pas qu’aujourd’hui, leur vie va basculer ! Alice est venu commander des vêtements d’été chez ce couturier. Alex aussi. Leurs yeux se rencontrent. Elle rougit, puis lui sourit. “Revenez la semaine prochaine, dit le couturier : même heure. Vos nouveaux vêtements seront prêts.” Alors Alice et Alex rentrent chez eux, chacun de son côté bien sûr. Le cœur en miettes, la tête en vrac, le cœur qui palpite et les yeux qui pétillent… Mais que leur arrive t-il ?

♥ ♥ ♥

Dès la couverture, j’ai été charmée par cet album. Ces deux personnages, Alice et Alex, que l’on voit s’éloigner à regret. Ce mélange de ville et de jungle, ces plantes envahissantes, ces animaux colorés… Et ces motifs surtout ! Les vêtements, l’insecte, les détails architecturaux, c’est tout bonnement magnifique ! J’aimerai tellement avoir des vêtements comme ceux-là.

Ayant feuilleté l’album, et ravie par ses délicieuses illustrations, par les motifs et les coloris, je commence l’histoire. Qui se révèle à la hauteur des illustrations. Elle est vive, légère, pétillante comme une histoire d’amour débutante.

Ce livre, c’est comme une gourmandise. Il me fait saliver !

Et en plus, c’est un album grand format, on peut se fondre dedans, je suis comblée ! Pour tout dire, habituellement, je donne mes livres, une fois lus et présentés, à mes neveux et nièces. Mais celui-ci, je vais avoir du mal à m’en séparer, tellement j’ai plaisir à le regarder et à le lire, encore et encore…

Rien d’autre à dire sur cet album, si ce n’est : prenez le en main, feuilletez-le et voyez comme il est BEAU !

Un méga coup de cœur pour cet album riche  en couleurs !

https://editions-sarbacane.com/media/pages/albums/alice-et-alex/-472925910-1593621100/alice-et-alex-14-15-1400x.jpg

A lire de toutes affaires cessantes bien sûr !

Petite bio des deux auteurs sur le site de l’éditeur + une vidéo

*****

Un autre album qui mêle rencontre amoureuse et nature luxuriante : Un baobab pour Lady Lily