L’enfant renard de Laure Van der Haegen

L’enfant renard : Un superbe album pour apprendre à grandir

Album pour la jeunesse dès 7 ans

L’enfant renard

de Laure Van der Haeghen

Editions HongFei, ill. de Laure Van der Haeghen, octobre 2021, Hors-collection, 44 pages- 16,50 euros

Thèmes: amour, enfance, grandir, renard, socialisation

 

Présentation de l’éditeur: “Nous habitions une petite maison derrière laquelle se trouvait une grande forêt. C’est là que mon aventure a commencé.”

 

Cet album est magnifique! Véritable cri d’amour d’une mère à son enfant, les mots sont tendres et poétiques.

A travers ce récit, la protagoniste se livre à cœur ouvert sur sa relation complexe avec son jeune fils (un renard donc au début du récit).  Comme tout animal sauvage, le renardeau cherche à vivre en liberté; ce qui implique de quitter le foyer rassurant pour vivre au-dehors et faire ses propres expériences, loin de sa génitrice.

Aimante et compréhensive, cette dernière ne le retient pas à tout prix. Elle sait dans son cœur de mère que son petit lui reviendra d’une façon ou d’une autre. Et petit à petit, ils s’apprivoisent et apprennent à vivre ensemble.

Les illustrations, tout autant que le texte, valent le coup d’œil. D’une finesse remarquables, elles dépeignent à merveille l’univers clôt de ces âmes qui se cherchent. Laure Van der Haegen est une excellente conteuse!

Un très bel ouvrage , sensible et délicat, que je vous recommande chaleureusement!

 

~Melissande~

 

+ Un album un peu différent mais qui questionne sur la fin de l’enfance: L’amie en bois d’érable de Delphine Roux et Pascale Moteki

 

+Une belle découverte de Nathalie: Renard & renard de Max Bolliger et Klaus Ensikat

LE BARRAGE- Album

BarrageAlbum à partir de 5 ans

LE BARRAGE

David Almond

Illustré par Levi Pinfold

Traduit par Christiane Duchesne

Éditions Deux (2020)

*****

Cet album parle d’une histoire vraie. Celle de la construction d’un barrage pour créer le plus grand lac artificiel du Royaume-Uni, Kielder Water dans les années 70/80.

Un père réveille sa fille et lui demande de prendre son violon. Le jour se lève à peine, ils descendent vers la vallée. Au cours de cette promenade, le père montre à sa fille tout ce qui va disparaître à cause du barrage. Les plantes, les fleurs, les animaux et les insectes qui ne pourront plus vivre à cet endroit. Les souvenirs de chants et de danses. Et puis les maisons que les habitants ont dû quitter. Ils entrent dans chaque maison et la petite fille joue du violon.

Puis le barrage achevé, les eaux montent  et recouvrent tout. Mais cela crée un nouvel endroit.

*****

Une disparition puis une renaissance. Un album assez nostalgique au début, qui devient plus gai à la fin. Le père et l’enfant emplissent les lieux de musique. Un album très poétique.

Les illustrations sont magnifiques, un peu sombres et mélancoliques au début, elles se parent de jolies couleurs pastels après la création du lac.

*****

Le site de l’illustrateur

Des éditions d²eux nous vous avons déjà présenté :

Kathryn Tickell (écouter ci-dessous), une compositrice et interprète de musique folklorique et son mari Mike, chanteur et parolier, ont raconté cette histoire à David Almond.

Un album qui participe au Challenge Petit Bac d’Enna

1ère ligne – Catégorie Lieu

Il me rend chèvre – Album

chèvreAlbum
A partir de 5/6 ans

IL ME REND CHÈVRE

Jeanne Willis & Tony Ross

Milan Jeunesse (2010)

*****

Bêlla la chèvre voulait un enfant plus que tout au monde. Mais elle ne pouvait pas en avoir. Elle pensait pourtant qu’elle serait la meilleure Maman du Monde. Pourquoi les autres chèvres avaient-elles un petit et même parfois deux alors qu’elle n’arrivait pas à en avoir ? Pour la consoler, ses sœurs lui disait “un bébé, c’est casse-pieds, ça pleure, ça crie et ça fait pipi au lit !”.

Mais rien n’y faisait, Bêlla voulait un bébé. Comme elle ne pouvait pas en avoir, elle décida d’en adopter un. Et tant pis s’il était différend, s’il ne lui ressemblait pas. Mais son petit n’était jamais content, il rugissait du matin au soir et empêchait tout le monde de dormir ! Elle lui donna du lait, puis de l’herbe, mais il n’en voulait pas… Pas plus que du trèfle, du foin ou du maïs. Bêlla essaya tout et fini par découvrir ce qui lui plaisait.

*****

Un album plein d’humour pour parler d’un sujet pas toujours facile : l’adoption.

Quand on ne peut pas avoir d’enfant “naturellement” et qu’on se tourne vers l’adoption, est-ce qu’on est sûr d’aimer cet enfant comme “le sien” ?

Bêlla la chèvre, elle, sait que même s’il est différent, c’est son enfant ! Et elle le protègera quoi qu’il arrive.

Une très jolie histoire, pleine d’amour et d’humour pour confirmer, s’il en était besoin, qu’il n’est nul besoin d’être le parent “biologique” pour aimer son enfant.

*****

De ces deux auteurs, nous vous avons déjà présenté : La différence et L’anniversaire du paresseux

Et de Jeanne Willis, une série de romans humoristiques : Pingouins en pagaille

Quand à Tony Ross, il a illustré Fantastique Maître Renard de Roald Dahl

*****

Un album qui participe au Challenge d’Antigone Objectif Pal

Ainsi qu’au Challenge Petit Bac d’Enna

1ère ligne – Catégorie Animal

Les aventures de Tom Sawyer

TomAlbum dès 7 ans

Les aventure de Tom Sawyer

D’après le roman de Mark Twain

Adaptation : Bénédicte Rivière

Illustration : Vinciane Schleef

Auzou (2019)

*****

Tom Sawyer est un jeune garçon un peu turbulent. Il vit avec son frère Sid chez leur tante Polly, une vieille dame. Tom est toujours prêt à partir à l’aventure, que ce soit avec Huckleberry Finn, un garçon qui vit seul dans les bois, ou avec Becky, une jeune fille qu’il voudrait pour fiancée. Tom est un garçon débrouillard et qui trouve toujours une solution pour échapper aux punitions !

Ainsi, condamné à passer une journée à repeindre la palissade, il réussit à se débrouiller pour la faire repeindre par tous ses copains et en récupérant un beau butin en plus : des pétards, un soldat de plomb, un morceau de craie…

*****

Réduire un livre de presque 300 pages à un album de 37 pages, c’est prendre le risque de perdre une grande partie de la force du texte d’origine… Et je trouve que c’est le cas ici. Autant je m’étais régalée à lire le roman de Mark Twain, autant j’ai trouvé que cet album manquait de sel.

Les illustrations sont simples, mais mignonnes, rondes et colorées.

Je ne peux qu’espérer que cette version sérieusement édulcorée donnera envie à ses lecteurs de se plonger dans la version originale de ce roman (version en pdf plus bas)

*****

De Bénédicte Rivière, nous vous avons déjà présenté : Des bisous pour tous les goûts

Le site de l’illustratrice (il y a plusieurs illustrations de cet album)

De Mark Twain : L’enlèvement du prince Olèomargarine et Les aventures de Tom Sawyer (version manga)

Les aventures de Tom Sawyer de Mark Twain en pdf