King Kong – Album jeunesse ♥

king
Mais en fait, qui est la bête ?
Album à partir de 6/7 ans

KING KONG ♥

F. Bernard et F. Roca

Albin Michel Jeunesse (2020)

*****

D’après le scénario novélisé et publié en 1932

*****

Sur cette île du Pacifique, autrefois généreuse, les humains n’avaient pas laissé grand-chose. Kong, King Kong, le Roi Kong comme l’appellaient les quelques humains qui restaient, crevait de faim. Et d’ennui. Seul de son espèce depuis longtemps, il se nourrissait d’huitres qu’il pêchait et des quelques offrandes offertes par les tribus de l’île.

Un jour pourtant, une chose nouvelle arriva. Il ne le savait pas, mais c’était un navire. Un navire qui apportait avec lui une odeur inhabituelle, un parfum qui lui rappelait quelque chose…

*****

Cette couverture m’a attirée au premier regard. Puis j’ai vu le nom des deux auteurs : Fred Bernard et François Roca. Pour moi, c’est une valeur sûre. Et je dois bien avouer que cet album ne m’a pas déçue, bien au contraire. Je ne suis pas très objective, j’adore les illustrations de François Roca ! On a envie de toucher, de consoler, de protéger ce gorille aux yeux si humains. Et aussi de se promener dans ce New-York des années 30, coloré et insouciant.

Les textes ont des bordures comme dans les vieux films muets, j’ai beaucoup aimé la mise en page et les dessins sépia également.

Un très bel album que je vous recommande, que vous connaissiez ou non King Kong !

(il y a vraiment des gens qui ne connaissent pas ???)

*****

De ces deux auteurs nous vous avons déjà présenté : Anouketh, Le pompier de Lilliputia, Anya et Tigre blanc et Ushi

Illustré par François Roca : Sacré Raoul

De Fred Bernard : L’histoire vraie de Siam l’éléphant, L’histoire vraie de Yen-Yen le panda géant

A la fin de l’avis de France Inter, François Roca explique comment il a dessiné King Kong.

Un autre album de King Kong qui est très fort, c’est celui d’Antoine Guilloppé (voir la présentation en fin de billet)

“Un monde à inventer” de Stéphanie Demasse-Pottier et Magali Dulain

Un album en noir et blanc reflétant à merveille le pouvoir de l’imagination

Album pour la jeunesse dès 7 ans

Un monde à inventer
de Stéphanie Demasse-Pottier
et Magali Dulain

Editions L’étagère du bas, octobre 2020,
32 pages- 13,20 euros

***

Thèmes: art, imagination, expressions artistiques, monde intérieur

***

 

Présentation de l’éditeur: “Une petite fille se promène au gré de ses réflexions, de ses inspirations et de ses découvertes. Le chemin de la création est sans fin… Au fil de sa promenade, au milieu des arts, l’enfant finira-t-elle par trouver son propre chemin?”

 

Cet album en noir et blanc est une véritable ode à l’imagination. Il explore avec délicatesse les différentes formes d’expression artistique.

Sur la première double-page d’Un monde à inventer, une étrange petite fille à la chevelure sumontée d’un paysage se met en mouvement. Elle découvre un carnet sur le sol et s’interroge. Sur la page de garde, elle se saisit du carnet et l’aventure peut commencer…

Les décors sont sobres et stylisés. Notre héroïne évolue dans son propre monde, un univers qu’elle façonne au gré de ses envies et de ses besoins. C’est un très beau message que nous livrent les illustrations de Magali Dulain et le texte de Stéphanie Demasse-Pottier.

Pour animer cet album original, Magali Dulain a utilisé une seule technique: un crayon épais noir. Et cela a donné naissance aux dessins épurés d’Un monde à inventer. Quant au récit, il est simple et efficace. En effet, en quelques lignes, Stéphanie Demasse-Pottier parvient à donner corps aux plus belles formes de créativité. On y retrouve le dessin, la peinture ou encore la musique. La danse y est même représentée sur les 3ème et 4ème de couverture.

La petite fille (dont on tait le nom) s’initie donc à tous les arts, y compris la photographie. Elle se cherche en réinventant son monde.

Un monde à inventer est donc un ouvrage peu commun, poétique et novateur. Quelle meilleure manière de faire prendre conscience aux enfants qu’ils possèdent tous un don qu’il leur faudra exploiter afin de faire vivre leur monde intérieur?

En somme, une très belle découverte!

 

~Melissande~

 

+La chronique de Un monde à inventer, par Nicole Tharin sur ricochet-jeunes.org

+Un autre album évoquant la poésie de l’enfance:   Tu te souviens de Zoran Drvenkar et Jutta Bauer (présenté par Nathalie)

Tu te souviens… Album jeunesse

souviensDeux amis se souviennent
Album à partir de 6/7 ans

Tu te souviens…

Zoran Drvenkar & Jutta Bauer

La Joie de Lire (2020)

*****

Présentation de l’éditeur : Deux enfants à l’aventure. L’un d’eux interpelle l’autre et lui demande s’il se rappelle quand la route n’en finissait pas, quand ils ont eu peur des chiens, quand il a fait sombre tout à coup et que la pluie s’est mise à tomber, quand deux renards ont eu un accident, quand des vaches ont couru vers eux… Deux enfants courageux, qui surmontent ensemble mille et un dangers réels ou imaginaires, avant de s’endormir fiers et contents, des histoires plein la tête en se jurant de n’avoir plus jamais peur.

*****

Deux personnes âgées (au crayon gris sur certaines pages) se souviennent des aventures vécues ensemble lorsqu’elles étaient enfants. Des aventures réelles ou imaginaires ? Il y a “Tu te souviens de la rencontre avec un lutin, de celle avec des chèvres qui jouent aux cartes ?”. Il y a aussi le goût de la pluie sous un arbre (une goutte a un goût de menthe, l’autre un goût de pierre froide…).

C’est plein d’imagination, de poésie, de tendresse. Et c’est drôle aussi ! Un bel hommage aux aventures de l’enfance.

Les illustrations (à l’aquarelle ?) sont très belles et toutes douces…

Un très bel album qui parle d’amitié, de complicité et du temps qui passe.

*****

Sur le site de l’éditeur, deux petites “bio” :

Jutta Bauer

Zoran Drvenkar

https://www.lajoiedelire.ch/wp-content/uploads/2020/02/tu_te_souviens-19.jpg

Sur les souvenirs et le temps qui passe, un autre album (pour les grands) : Quand les groseilles seront mûres

Colombine, la violoniste spatiale

ColombineJouer du violon sur la lune ? Et pourquoi pas ?
Album à partir de 6 ans

COLOMBINE

la violoniste spatiale

Carlos Videla & Ange Potier

L’étagère du bas (2020)

*****

Colombine habitait au bord d’une rivière de pierres. Chaque matin elle allait cueillir un citron pour faire son jus de citron, sa boisson favorite. Puis elle ouvrait la fenêtre pour voir le soleil et commençait à s’entraîner sur son violon.

Mais, comme à chaque fois que l’on s’entraîne à jouer d’un instrument de musique, il lui arrivait de se tromper et de faire grincer son violon ! Ses voisins en avaient marre… L’un deux, M. Bombo l’astronome officiel du village, finit même par lui dire : “Colombine ! Si ça continue, je vais vous envoyer sur la Lune ton violon et toi !”

“Sur la lune ?” se dit Colombine…

https://static.wixstatic.com/media/b71342_9526a8a80fd1402ba003d0795d9c865d~mv2.jpg/v1/crop/x_0,y_1,w_2000,h_678/fill/w_892,h_303,al_c,q_80,usm_0.66_1.00_0.01/2009_Colombine_entier_LR-23.webp

*****

Colombine est une histoire originale et farfelue avec à la fois les pieds sur terre (l’astronome fait des recherches très sérieuses et de savants calculs…) et la tête dans les étoiles, ou plutôt, sur la lune !

Les illustrations sont réalisées avec de la peinture à la gouache, et je les trouve magnifiques ! J’irai bien habiter près de chez Colombine…

Une bien jolie lecture !

*****

Le site de l’éditeur, L’étagère du bas, qui existe depuis 2016 (vous y trouverez d’autres illustrations)

Le site de l‘illustrateur (plus à jour depuis 2012)

https://static.wixstatic.com/media/77917a_62730c5cb0ca446990158b7b52fabf28~mv2.jpg/v1/fill/w_556,h_363,al_c,q_80,usm_0.66_1.00_0.01/Colombine-BASSE-Page-12.webp