Le loup des mers – Riff Reb’s

Bande dessinée Ado/Adulte

Riff

Le loup des mers

Riff Reb’s

D’après Jack London

Noctambule

Éditions Soleil (2012)

*****

Humphrey Van Weyden ne se doute pas, en prenant ce jour-là le ferry-boat pour traverser la baie de San Francisco, que sa vie va être bouleversée à tout jamais.  C’est un jeune homme de bonne famille qui rend visite à un ami pour disserter sur Nietzsche ou Schopenhauer… Hélas, il n’arrivera jamais à destination. Tombé à l’eau, il va être recueilli par le bateau de Loup Larsen en partance pour le Japon.

*****

Ce magnifique roman graphique est composé de 17 chapitres. Ils sont parfois entrecoupés d’une double page avec une illustration en noir et blanc (superbe !) Chaque chapitre ayant sa propre tonalité de couleurs.

Je le dis et le répète, si je n’avais pas découvert cet auteur grâce à la BD de la semaine, je ne serais pas allée de moi-même vers ce style d’illustration. Et pourtant elles dégagent une de ces forces !

J’ai été mouillée, j’ai eu froid, j’ai été ballotée par les vagues jusqu’à en avoir le mal de mer… Et j’ai été furieuse, triste ou heureuse selon les moments. Bref, j’ai vécu au rythme de ce bateau, de son équipage et de son capitaine !

Un capitaine terrible. Loup Larsen est à la fois beau et fort “La tête d’un roi babylonien  sur un corps de Titan“, instruit (il cite Kipling, Spencer ou Browning) mais aussi violent et sans pitié. Bref, il ne peut laisser indifférent. Tout comme le personnage du cuistot Thomas Mugridge, mais pas pour les mêmes raisons !

Quand j’écris mes billets de blog, je cherche des infos dans la BD, je la feuillète de nouveau. Et comme souvent lorsque j’ai beaucoup aimé une bd, je finis par la relire… Ce que je n’ai pas manqué de faire pour celle-ci !

Laissez-vous tenter par Riff Reb’s !

Comme disait autrefois une pub : l’essayer, c’est l’adopter ! ;)

*****

Du même auteur : Le vagabond des étoiles (T1/2) et Hommes à la mer

D’autres adaptations ou romans de Jack London : La piste des soleils / Construire un feu

Cette semaine, c’est Noukette qui nous reçoit dans sa bibliothèque

Nous suivre et partager :

Hommes à la mer – Nouvelles en BD

Nouvelles en BD
Ado/Adultes

Hommes à la mer

Riff Reb’s

Noctambule

Éditions Soleil (2014)

*****

Voici les huit nouvelles adaptées :
  • Un sourire – Joseph Conrad
  • Les Chevaux marins et Le Dernier Voyage du Shamraken – William Hope Hodgson
  • La Chiourme et Le Grand Sud – Pierre Mac Orlan
  • Une descente dans le maelström – Edgar Allan Poe
  • Les Trois Gabelous – Marcel Schwob
  • Le Naufrage – Robert Louis Stevenson
Elles sont entrecoupées d’extraits des textes suivants :
  • L’Odyssée d’Homère
  • Kernok le pirate d’Eugène Sue
  • Malgorn le baleinier d’Émile Condroyer
  • Le Vaisseau des morts de Traven (dans ma pal, il faut que je pense à l’en sortir !)
  • Un typhon de Jack London
  • Les Travailleurs de la mer de Victor Hugo
  • Le Sphinx des glaces de Jules Verne
Ces extraits de textes sont illustrés en noir et blanc.

*****

Alors en fait, j’ai commencé par la fin !! Pas par la fin de cet album, non. Mais il fait partie d’une trilogie sur la mer et c’est le dernier volume. Le premier étant “A bord de l’étoile Matutine” adapté d’un roman de piraterie de Pierre Mac Orlan (auteur -entre autres- du célèbre “Quai des brumes”). Le second volume, “Le loup des mers” d’après le roman de Jack London, est près de mon lit. Je le lis et vous le présente prochainement.

Cet album-ci étant donc le 3ème et dernier de cette trilogie sur la mer. Ceci dit, vous pouvez parfaitement faire comme moi et les lire dans le désordre, ce n’est vraiment pas gênant !

Ce que j’ai apprécié dans cet album :

  • Les textes (c’est bien écrit, c’est beau !)
  • L’ambiance dramatique voir glaçante pour certaines histoires
  • Les couleurs : chaque histoire à une couleur dominante et elles rendent parfois l’histoire encore plus glauque, triste, sinistre ou diabolique !

Je n’aime toujours pas vraiment la façon qu’a Riff Reb’s de dessiner les personnages (je ne les trouve pas “beaux”, mais ils ont des “gueules” !) par contre les illustrations en noir et blanc qui accompagnent les textes sur les double-pages sont magnifiques !

Deux pages à la fin de l’ouvrage donnent la parole à l’auteur qui nous explique comment il en est venu à réaliser ces 3 ouvrages sur la mer.

http://2.bp.blogspot.com/-puSCkheCsKQ/VNIy_l-wshI/AAAAAAAAA9Q/_idedZNLxTM/s1600/HommesMer-p112_c4.jpg

 

Du même auteur : Le vagabond des étoiles T1/2

Quelques planches sur le site de l’éditeur

*****

Nous vous avons présenté plusieurs ouvrages ou adaptations d’auteurs cités dans cet album :

Jack London : La piste des soleils / Construire un feu

Robert Louis Stevenson : L’île au trésor / Le cas étrange du Dr Jekyll et de Mr Hyde

William Hope Hodgson : Les pirates fantômes

Homère : L’Odyssée / Héros de la Grèce antique

Cette semaine, c’est Stephie qui nous reçoit !
Nous suivre et partager :

Le vagabond des étoiles – D’après J. London

vagabondLe Vagabond des Étoiles ♥

Première partie

Riff Reb’s

Librement adapté de Jack London

NoCtambule

Soleil (2019)

*****

La 2ème (et dernière) partie sort le 21/10/2020

*****

Darrell Standing vivait à Berkeley, Californie, en cette année 1906 quand il tua un de ses amis, le professeur Haskell. Pourquoi ? Suite à un simple différent qui mit Darrell dans un état de rage et de colère inexplicable. Pris sur le fait, les mains encore pleines de sang, il fut condamné à la prison à vie pour ce crime. Mais c’est pour une toute autre raison, nous dit-il au début de cette histoire, qu’il va être pendu…

*****

Je ne peux pas dire que j’ai “aimé” les illustrations ou que je les trouve “belles”. Mais elles vont très bien avec l’univers dépeint. Les personnages ont des trognes pas possibles (dignes de vieux films américains !). Les planches monochromes ont des couleurs différentes selon les cas : verdâtres ou grises pour la prison, marrons pour certains souvenirs ou violets pour d’autres. Ces teintes ajoutent à l’ambiance sinistre qui règne dans la prison.

Les prisonniers ne sont pas tendres entre eux et les gardiens ne sont pas en reste. Pourtant, malgré les brimades, les punitions, la torture et la mise au cachot, Darrel va survivre. Il a une façon bien à lui de s’évader, de passer le temps, il devint un vagabond des étoiles…

Encore une très belle découverte faite grâce aux comparses de la BD de la semaine. J’ai hâte de connaître la fin de cette histoire à la fois tragique et fascinante… ♥

*****

Lire les premières pages.

Bio de l’auteur (qui est français contrairement à ce que pourrait laisser supposer ce nom !) sur le site du festival Quai des Bulles.

Si je ne vous ai pas convaincu, allez lire les avis de Mo’Sur mes brizées et Noukette

Cette semaine, c’est Noukette qui nous reçoit !
Nous suivre et partager :

Mémoires d’un paysan bas-breton -BD

paysan Paysan paysan

Contes de Bretagne

Mémoires d’un paysan bas-breton ♥
Babonneau – Betbeder – Gonzalbo

Soleil Celtique

*****

T1 : Le Mendiant (2017)

T2 : Le Soldat (2018)

T3 : Le Persécuté (2019)

*****

Quimper, 1834. Jean-Marie Déguignet raconte qu’il est né dans une famille misérable. Son père était fermier, mais il perdit sa récolte à cause d’une épidémie de mildiou et le jeune Jean-Marie fut contraint de devenir mendiant. Puis il devint vacher. Mais suite à un accident qui changea sa vision des choses, et parce qu’il était intelligent et apprenait bien, il se sentit vite à l’étroit à la ferme. Il voulut voyager, aller voir le vaste monde, il devint donc soldat (T2). Mais la Bretagne lui manquait et il revint y vivre (T3). Cette bande dessinée est adaptée du livre “Mémoires d’un paysan bas-breton” de Jean-Marie Déguignet, écrivain Breton, qui raconte là sa propre vie.

*****

Je ne sais pas encore si la bande dessinée est fidèle au livre, car bien qu’il soit en ma possession, je ne l’ai pas encore lu. Mais une chose est sûre, elle m’a beaucoup plu ! Ce personnage est tout à fait sympathique. Anticonformiste, anticlérical, il regarde le monde autour de lui et cherche à améliorer les choses. Il n’est pas toujours tendre avec les Bretons ceci-dit, ils en prennent parfois plein la tête !! C’est une histoire qui raconte la vie quotidienne des “petites gens” au début du XIXème siècle.

J’ai trouvé ça passionnant, et c’est souvent drôle !

Et en plus (même si ça n’a rien à voir !!), j’aime beaucoup les couvertures de ces 3 BD (qui font plus de 90 pages chacune)

Bref, c’est à lire et pis c’est tout !!

*****

Lire les premières pages du tome 1

Du même scénariste, Stéphane Betbeder, nous vous avons présenter les deux tomes de l’Apache et la cocotte : Tome 1Tome 2

Cette semaine, nous sommes dans la bibliothèque de Noukette

Une bd qui participe également au Challenge contes et légendes de Bidib

légendes

Nous suivre et partager :