Le Chenal – Une BD étonnante

chenalBD Ado/Adulte

Le Chenal

Thierry Boulanger

Couleurs : Olivier Romac

Kotoji éditions (2017)

*****

Ce roman graphique est un long monologue dans lequel l’auteur s’adresse au lecteur. Il lui raconte ses souvenirs d’enfance liés à ce chenal de Brouage près duquel habitait ses grands-parents, en Charente Maritime. C’est visiblement un amoureux de la mer, de la nature et des oiseaux. Il nous parle aussi des bateaux et des gens qu’il a connu. Des changements que les années ont apporté.

*****

En voyant la couverture avec ses monstres préhistoriques, je me suis dit que ça devait faire peur, être un peu fantastique et que ça serait très bien pour le challenge Halloween. Pour ça c’est raté, rien à voir !!

Je ne veux pas vous dévoiler la fin de cette histoire. Tout au long de l’album, je me suis demandée ce que ces monstres faisaient là. Il y a bien une raison et l’auteur nous la donne dans un texte à la toute fin du livre. J’ai bien conscience que mon résumé n’est pas à la hauteur… Mais c’est une BD par laquelle il faut se laisser porter, comme on se laisser porter par le courant.

C’est une BD un peu nostalgique, mélancolique… Une BD réservée aux gens qui ont le temps de s’assoir tranquillement pour écouter une histoire. A ceux qui ont le temps de regarder la mer monter dans un chenal.

J’ai beaucoup aimé les très belles illustrations plutôt réalistes de ce roman graphique (120 pages). Et l’objet en lui-même aussi, pour sa couverture solide et la belle qualité du papier (il est très épais, 170 gr), ce n’est pas si courant et c’est bien agréable à feuilleter…

Une belle découverte que je vous recommande !

*

https://www.labandedu9.fr/images/projet/32/large/chenal_34.1_-_copie_.jpg

*****

Le site de l’éditeur

Un projet financé par La bande du 9 (en bas de page de nombreuses illustrations !)

Cette semaine, nous sommes chez Moka

Gaspard et la malédiction du Prince-Fantôme

malédictionBD Jeunesse

Gaspard

et la malédiction du Prince-Fantôme

Isabelle Dethan

Delcourt (2017) -Louvre Éditions

*****

Gaspard a 11 ans et il est passionné par l’Égypte antique. Et il a de la chance, son oncle travaille comme gardien au Musée du Louvre ! Sauf que ce soir là, il est affecté à la section grecque. Gaspard prétendant avoir un devoir sur les hiéroglyphes en Histoire se débrouille pour rester seul dans sa section préféré, celle dédiée à l’Égypte. En se promenant au milieu des momies et des vitrines, il est témoin d’une chose très étrange. Il voit une fille passer ses mains à travers une vitrine !

Quand il en parle autour de lui, il s’aperçoit qu’il est le seul à l’avoir vue… Qu’elle est cette fille ? Est-ce un fantôme ? Et pourquoi est-elle là ? Gaspard décide de retourner au Louvre le lendemain pour éclaircir ce mystère. Il va vivre une aventure peuplée non seulement de fantômes, mais de dieux, de prince et de malédiction…

*****

Voici une belle réussite ! Une bd jeunesse qui réussit à être à la fois distrayante (c’est une aventure et une enquête) et intéressante y compris lorsque l’on n’est plus un enfant. Cette histoire apporte des connaissances historiques sur l’Égypte de façon ludique (La Déesse Bastet en laisse dans le corps d’un chat qui papote avec le Dieu Thôt qui lui est dans le corps d’un pigeon… C’est plutôt drôle !)

J’ai beaucoup aimé également les illustrations aux couleurs douces (de l’aquarelle ?)

A la fin de la BD, une petite partie documentaire explique de quelle façon se sont constituées les collections égyptiennes du Louvre, parle de l’énigme de la statue du prince Iâhmès (le prince fantôme) et présente des objets et du mobilier funéraire.

Une BD de belle taille (80 pages), pour bons lecteurs (à partir de 11/12 ans) ou pour les passionnés d’antiquités égyptiennes (j’avais adoré cette partie du programme d’Histoire en 6ème !)

Une belle découverte et un coup de cœur pour moi.

*****

De cette autrice, nous vous avons déjà présenté la trilogie Le tombeau d’Alexandre

*****

Une bande dessinée qui participe au #ChallengeHalloween2021

chez Lou et Hilde

https://lelivroblog.files.wordpress.com/2021/09/img-20210801-wa0000-01.jpg?w=378&h=377

Le gardien de l’arbre – Album

Une histoire pour découvrir une œuvre d’art !
Album à partir de 5/6 ans

Le gardien de l’arbre

Myriam Ouyessad & Anja Klauss

Éd. l’élan vert (2017)

*****

Djalil était un jeune garçon curieux. Il aimait aller chez Minoa. Elle lui racontait des tas d’histoires. Elle avait des tonnes de boîtes, de toutes les tailles et de toutes les couleurs. Chaque boîte contenait une graine. A chaque fois qu’il allait là-bas, Djalil avait le droit de choisir une boîte. Il la donnait à Minoa et elle lui parlait alors de l’arbre d’où provenait la graine, des fruits qu’il portait et du pays d’où il venait.

Mais ce jour-là, Minoa, considérée par certains comme une sorcière, avait elle-même choisit la boîte. Djalil en sorti une drôle de graine. Il ne le savait pas encore, mais il était devenu le gardien…

*****

Quand j’ai vu la couverture de cet album à la médiathèque, je n’ai pas hésité une seule seconde pour l’emprunter ! Je la trouve tout bonnement magnifique.  Tout comme les illustrations intérieures d’ailleurs. Anja Klauss s’est librement inspirée du travail de Gustav Klimt et c’est très réussi. Très beau, riche de détails, de motifs et de couleurs. (Et en plus il est grand ! 24 x 32 cm…)

Et si le but de cet album* était de faire connaître Klimt et de donner envie de (re)découvrir son œuvre, je trouve que c’est tout à fait réussi ! A la fin du livre une double page documentaire parle de Klimt, de la vie à Vienne à son époque et de la naissance de cet album.

 

Une belle histoire portée par de merveilleuses illustrations.

*La collection “Pont des arts” : Des histoires pour découvrir des œuvres d’art.

*****

Je vous incite vivement à aller voir cette collection “Pont des arts“, il y a de magnifiques albums !

https://www.elanvert.fr/media/showtime/storage/2021/04/07/178/main/gardien-klimt.jpg?1617802196

Carton d’étude pour la mosaïque murale de la salle à manger du palais Stoclet – Gustav Klimt

La vidéo ci-dessous vous donnera une idée des illustrations et des couleurs !

DESCENDER – Comics – Science fiction et robots

descenderVous aimez les robots ?
A partir de 12 ans

DESCENDER

Jeff Lemire et Dustin Nguyen

Urban Comics (2016 à 2019)

*****

Série terminée (6 tomes)

*****

Lune de Dirishu-6. Lorsque Tim-21 se réveille, il est seul. L’ordinateur lui apprend qu’il a dormi 10 ans. En se connectant au système de com interne du centre de communication, il apprend qu’il y a eu une attaque de robots géants 10 ans plus tôt, les moissonneurs. Et que cela a engendré un fanatisme anti-robots dans toute la galaxie. S’en est ensuivi un “génocide robotique”…

Ce que Tim-21 ne sait pas par contre, c’est qu’en se connectant au système, il a révélé sa présence à plusieurs personnes. Et qui, bien sûr, ne sont pas toutes animées de bonnes intentions.

*****

Jeff Lemire est très fort. Parce qu’il m’a fait “aimer” et ressentir de l’empathie pour… un robot. Autant dire que ce n’était pas gagné, je n’aime pas les robots/les machines, ça m’a toujours fait peur. Mais comment ne pas être touché par ce Tim-21 ? Il est très “humain”, plein d’empathie et très naïf aussi (c’est un robot de compagnie “enfant”).

Ceci dit, si j’ai bien aimé cette histoire (j’ai lu les 6 tomes avec plaisir), j’ai de beaucoup préféré “Sweet tooth“. J’ai trouvé cette histoire un peu plus “embrouillée”. Et je ne suis pas super fan des dessins de Dustin Nguyen, même si certains personnages sont impressionnants (les moissonneurs notamment !)

Il était prévu que cette série s’arrête à 6 tomes. Et on peut tout à fait se contenter de s’arrêter là. Sauf que le scénariste ayant décidé de changer son final, les deux auteurs sont repartis sur une série de 6 tomes dont 3 sont déjà sortis : Ascender, que je lirai sans doute par curiosité !

*****

Lire un extrait (site de l’éditeur)

Du même auteur : Sweet tooth ♥

https://bdi.dlpdomain.com/album/9791026815624/couv/M385x862/descender-tome-6.jpg

Couverture du tome 6

*****

Pour la BD de la semaine nous nous retrouvons chez Moka

Une BD qui participe également au Mois Américain sur Instagram

(pas chez Titine cette année, elle prend une pause)

Merci à Belette pour les logos !