L’extraordinaire voyage du Fakir… Étapes indiennes 4

fakirComédie, mais pas que…
Ados / Adultes

L’extraordinaire voyage du Fakir qui était resté coincé dans une armoire IKEA

Romain Puértolas

Le Dilettante (2013)

*****

Qui n’a jamais entendu parler de ce roman ?

Sorti en 2013 aux éditions Le Dilettante, lu par Dominique Pinon en 2014 pour Audiolib, il est adapté en bande dessinée par Zidrou chez Jungle en 2017, puis c’est un film qui est réalisé par Ken Scott en 2018. C’est un livre traduit dans plus de 50 pays et vendu à plus d’un million et demi exemplaires. Bref, un best-seller, voire un livre culte pour certains !

Présentation de l’éditeur : Il était une fois Ajatashatru Lavash Patel (à prononcer, selon les aptitudes linguales,”j’arrache ta charrue”ou”achète un chat roux”), un hindou de gris vêtu, aux oreilles forées d’anneaux et considérablement moustachu. Profession : fakir assez escroc, grand gobeur de clous en sucre et lampeur de lames postiches. Ledit hindou débarque un jour à Roissy, direction La Mecque du kit, le Lourdes du mode d’emploi : Ikea, et ce aux fins d’y renouveler sa planche de salut et son gagne-pain en dur : un lit à clous. Taxi arnaqué, porte franchie et commande passée d’un modèle deux cents pointes à visser soi-même, trouvant la succursale à son goût, il s’y installe, s’y lie aux chalands, notamment à une délicieuse Marie Rivière qui lui offre son premier choc cardiaque, et s’y fait enfermer de nuit, nidifiant dans une armoire… expédiée tout de go au Royaume-Uni en camion.

*****

Alors… Je ne vais pas faire la fine bouche. J’ai trouvé cette histoire abracadabrantesque plutôt amusante. Et j’ai souri par moments. Mais j’avoue avoir apprécié que cette comédie légère parle aussi, mine de rien, des problèmes des migrants.

Sur le site de l’éditeur, vous pouvez lire ou écouter un extrait.

*****

Voici ma 4ème participation aux étapes indiennes chez Hilde.

http://www.lelivroblog.fr/media/00/01/3463383214.jpg

Mes autres lectures pour ces étapes indiennes :

  1. BD : India Dreams (T1) de Maryse et Jean-François Charles
  2. Roman : La tresse de Laetitia Colombani
  3. Nouvelle : Aucune terre n’est la sienne de Prajwal Parajuly
Nous suivre et partager :

Prix des Incos 2020 2021 Sélection 3ème Lycée

La Sélection du 32ème prix des Incorruptibles, pour l’année scolaire 2020 2021 est parue. Vous pouvez la retrouver en entier sur ce blog avec des avis, extraits… Dans cet article je vous présente plus en détail les livres à destination des 3èmes et des lycéens.

Autour de Jupiter
 de SCHMIDT Gary

Bayard Jeunesse
Thèmes : adolescence, adoption, relation fraternelle, ruralité,

Un livre que je vous ai déjà présenté ici, vous pouvez lire mon avis complet Autour de Jupiter.

Autour de Jupiter est un roman très touchant, qui offre des personnages attachants et une histoire singulière, une paternité adolescente très différente de ce que l’on peut croiser habituellement dans la littérature, un roman à découvrir et qui se lit d’une traite.

Autour de Jupiter est un roman qui plaira aux troisièmes et aux lycéens, tant garçons que filles, car il est à la fois touchant et brusque, à l’image de Jack.

 

Dry
de Neal SHUSTERMAN
et Jarrod SHUSTERMAN

Robert Laffont
Thèmes : Amérique, enquête / suspense, peur, dystopie, eau,

Dry est un roman puissant et très visuel qui permet une aventure presque post apocalyptique autour d’un thème tout simple pourtant : l’eau.
Ce roman est à la fois intéressant pour l’alerte écologique mais aussi pour les rapports humains et l’aventure vécue par la bande d’adolescents que nous suivons dans ce récit.

L’ensemble fait penser à une série ou film, avec de nombreux rebondissements et des personnages auxquels on s’attache. C’est rondement mené. Les auteurs n’en font-ils finalement pas trop dans le côté visuel avec Dry ? On perd un peu la poésie des mots pour être très -trop?- souvent dans l’action.

Les personnages sont variés, caricaturaux parfois, mais ils offrent un beau panel de la jeunesse américaine et les relations qu’ils entretiennent, et qui évoluent tout au long du récit, sont à la fois complexes et passionnantes.

Les événements s’enchaînent comme dans une série à la Walking Dead, avec cette part belle à la psychologie des personnages. C’est prenant et nul doute que les lecteurs du prix des Incos aimeront cette aventure malgré sa longueur (362 pages).

Keep hope
de Nathalie BERNARD, Frédéric PORTALET

Thierry Magnier
Thèmes : adolescence, enquête / suspense, identité

Keep Hope est un roman policier coup de coeur pour moi, dont je vous ai déjà parlé : retrouvez l’intégralité de mon avis sur Keep Hope ici !

Un thriller entre psychologie et action qui met brillamment en scène une flic en dépression et une adolescente pleine de question. Si certains aspects de Keep Hope sont assez évidents, ce roman réserve de belles surprises, des rebondissements et une tension  dramatique très réussie.

De la même auteur il y avait cette année Sauvages au prix des Incos !

N’oublie pas de penser à demain
de Siobhan CURHAM

Flammarion
Thèmes : immigration, mort / deuil, musique, Angleterre

N’oublie pas de penser à demain est une très belle histoire d’amitié qui mêle deux adolescences difficiles : Hafiz, réfugié syrien en Angleterre et Stevie, dont le père est décédé et la mère dépressive.

Ces deux personnalités qui se complètent et se soutiennent nous offrent une belle histoire pleine d’espoir. Si certains passages sont un peu longs, c’est surtout le côté anglais qui parlera un peu moins aux lecteurs qu’avec un récit ancré dans leur quotidien, mais nul doute que les lecteurs du prix des incos en profiteront pour partir à la découverte de cette petite ville côtière.

Le thème de l’immigration, très à la mode actuellement dans la littérature jeunesse est ici traité de façon peu originale mais les informations sont à la fois claires et le procédé touchant avec l’histoire personnelle de ces deux adolescents.

Du même auteur : Les filles de Brick Lane, qui montrait aussi la diversité sociale en Angleterre.

incos 2020

Par le feu

de Will HILL

Casterman
Thèmes : adolescence, courage, pouvoir

Par le feu est encore un roman coup de coeur ! C’est à la fois un roman puissant et déstabilisant à l’héroïne attachante. Attention petits spoilers dans la suite de la chronique, puisqu’il peut être intéressant de se laisse complètement surprendre par le thème de ce livre.

Ce roman aborde le thème des sectes sous la parole et les sentiments d’une jeune fille après qu’un drame ait détruit la “base” où elle vivait, sous la “protection” du père John.
Basé principalement sur la relation qu’elle va construire avec son thérapeute et un agent du FBI, son récit permet par flash back de reconstituer sa vie, effrayante et déroutante, même si en apparence elle semble plutôt épargnée.

Par le feu est un roman puissant qu’il est difficile de fermer, et qui nous hante après la lecture… Quelle en sera sa réception par les lecteurs du Prix des Incos ? Je pense qu’ils seront captivés comme moi par cette histoire hors norme, mais peut-être auront-ils envie / besoin d’en parler ensuite ! Je pense que les discussions après la lecture de ce livre peuvent être extrêmement intéressantes !

 

Une très belle sélection du prix des Incos qui devrait plaire au plus grand nombre, et notamment les moyens et bons lecteurs car les livres sont très prenants mais quand même assez conséquents. Pour les faibles lecteurs de 3ème, il pourra peut-être être intéressant de se tourner vers la sélection 5ème 4ème.

Vous avez lu certains de ces livres ? Qu’en avez-vous pensé ? Faites-vous le prix des Incos avec vos élèves ou lecteurs ou bien vous ou vos enfants participez-vous à ce prix ?

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Quelqu’un m’attend derrière la neige – solitude…

solitudeQui, mieux qu’une hirondelle, peut parler de migration ?

7-12 ans et plus

Quelqu’un m’attend derrière la neige

Timothée de Fombelle

Thomas Campi (ill.)

Gallimard Jeunesse (2019)

*****

Il y a bien longtemps, un matin de Noël, un enfant ramassa une hirondelle blessée. Il la soigna, la nourrit et la réconforta. Elle se reposa pendant plusieurs semaines et reprit des forces grâce à ce petit garçon. Il lui donna même un nom, Gloria, alors que les oiseaux n’ont pas de nom. Elle n’avait pas de nid, pas de petits. Elle était unique en son genre et cet hiver, contrairement aux autres hirondelles, elle remontait vers le nord.

Freddy, d’une certaine façon, était semblable à Gloria. Lui aussi remontait vers le nord dans son petit camion jaune et il souffrait de solitude. Il était livreur de glaces et depuis l’Italie, il devait remonter tout là-haut jusqu’à Londres.

*****

C’est un très joli conte de Noël à la lecture duquel on ressent beaucoup d’émotions. On sent l’urgence dans le vol de cette hirondelle pas comme les autres, qui ne sait pas pourquoi elle doit aller par là, mais sait qu’elle doit y aller. Et on a conscience de la tristesse de cet homme, seul à son volant, qui n’a parlé à personne depuis longtemps.

Ça pourrait paraître triste, mais en fait ça ne l’est pas. La fin est plutôt porteuse d’espoir !

Les illustrations sont magnifiques. J’ai tout aimé : les couleurs, le trait, le côté un peu Bd de certains dessins.

En bref : Une histoire qui parle d’humains, de solitude, de migration mais aussi d’entraide et d’amitié.

Une très belle histoire.

 A lire sans hésiter ! ♥

*****

Du même auteur : Georgia, tous mes rêves chantent, Victoria rêve (6ème roman présenté), Thimothée de Fombelle (5 romans présentés), Le livre de Perle

Du même illustrateur : Les petites gens et Macaroni (2 BD)

Le site de l’illustrateur Thomas Campi

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Khadim, le petit Lord – Roman jeunesse

khadim

Vivre ensemble, un rêve ?

A partir de 9/10 ans

KHADIM, LE PETIT LORD

Gwladys Constant

Éditions Oskar (2018)

 *****

Khadim découvre avec émerveillement les joies de l’hiver. En effet, il est arrivé depuis peu du Sénégal avec sa mère, Koumba. Leur vie n’est pas facile, ils vivent dans un centre d’accueil qui n’ouvre que pour la nuit, de 19h à 7h du matin. Ensuite, Khadim va à l’école Jacques Prévert, Prévert dont il aime tant la sonorité des poèmes, même s’il ne comprend pas tout. Et pour les aider dans toutes leurs démarches, il y a une travailleuse sociale, Edwige. Un jour, elle arrive avec une très bonne nouvelle : une place s’est libérée chez la Comtesse !

*****

Plus encore que l’histoire, même si elle est intéressante, c’est l’écriture qui m’a frappée. Une écriture légère, poétique et élégante, pour parler de sujets graves tels que le racisme, les migrants, les travailleurs pauvres ou encore les préjugés, ces “étiquettes” que l’on colle sur les gens sans les connaître.

Un livre optimiste et joyeux malgré les thèmes abordés. Seule la fin, un peu “abrupte” m’a laissé un goût étrange, un goût de “trop peu” ! J’aurai eu envie de mieux connaître toutes ses personnes (même si je sais qu’elles n’existent pas !!), connaître leur histoire. Je trouve qu’on se pose finalement plus de questions en fermant ce livre qu’en l’ouvrant.

Et puis, tous ces extraits de poèmes m’ont donné envie de relire Prévert !

*****

Extrait :

“Il est 7 heures. L’heure de quitter la chaleur des vieux radiateurs en fonte, du dortoir accueillant les sans-abri, comme des pensionnaires de la malchance. Sur le lit d’hôpital, Khadim a laissé sa couverture fétiche, la couverture du village, emportée dans la fuite, vestiges de nuits tout autres et tellement plus noires et silencieuses. Les veilleurs ont dit : “Sortez, c’est l’heure”, et le bruit des clés, lourdes, fermant les portes, a lesté les pas de tous ceux qui ne savent où aller.”

*****

De cette autrice, nous vous avions déjà présenté La crocheuse d’enfant et Mamie Gâteau s’emmêle le tricot

Sur Ricochet, la bibliographie de Gwladys Constant et leur avis (je suis tout à fait d’accord avec le “bémol“) sur ce roman

*****

Ce petit roman traîne dans ma pal depuis plusieurs mois…

Il participe donc au Challenge Objectif PAL chez Antigone

Nous suivre et partager :