Flocons & Cie – Roman hivernal

Roman jeunesse à partir de 7 ans

Flocons

Le jour des premières fois 4

FLOCONS & CIE

Marie Colot & Florence Weiser

Coll. Primo

Ed. Alice (2019)

*****

Mademoiselle Coline, notre maîtresse, aime nous faire plaisir, nous faire connaître des tas de choses et découvrir de nouveaux endroits. Ainsi, quand elle a su que nous n’avions jamais vu la mer, elle nous a organisé une sortie en car (Voir Le jour des premières fois 1 : Mouettes & Cie).

Cette fois-ci, quand elle nous a demandé ce qu’on avait fait de spécial pendant nos deux semaines de vacances et qu’on a tous répondu “rien”. Elle a ouvert de grands yeux et nous a dit “Rien du tout les enfants ?” Ben non. Du coup, quand on lui a demandé ce qu’elle avait fait et si elle s’était bien amusée, elle a été un peu gênée… Parce qu’elle est allée à la montagne, et qu’elle se doute que nous n’y sommes jamais allés…

*****

Même si j’adore la littérature jeunesse (albums, BD, docs ou romans) je ne suis généralement pas super attirée par les premiers romans ou romans pour les jeunes lecteurs. C’est souvent assez court et parfois un peu… (simple ?) Bref, ce n’est pas pour moi.

Celui-ci fait 86 pages, mais c’est écrit très gros, avec de petits chapitres et des illustrations colorées. Assez classique des livres de première lecture jusqu’ici (quoi qu’avec un peu plus de contenu)

Je dois bien l’avouer, je m’attendais un peu à m’ennuyer, mais j’ai eu une bonne surprise. Car Flocons & Cie est un livre très frais et très drôle que j’ai dévoré d’une traite. Bon ceci dit, j’espère que vos enfants n’auront pas une classe de neige comme celle-ci !! ;)

N’hésitez pas à aller lire les premières pages sur le site de l’éditeur.

*****

De Marie Colot, nous vous avons déjà présenté deux romans (pour les ados !) : Je ne sais pas et Deux secondes en moins (co-écrit avec Nancy Guilbert)

Le site de l’illustratrice, Florence Weiser

Un roman qui participe au Challenge Christmas Time chez Mya pour son côté hivernal !

christmas time

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Mystère à la cantine – roman jeunesse

mystèreRoman jeunesse à partir de 8/9ans

Mystère à la cantine

Hervé Mestron

Oskar Polar (2019)

*****

Je m’appelle Lucien, je suis en 6ème et j’ai un gros souci. En passant l’aspirateur dans ma chambre, ma mère s’est coincée le dos. Elle a une hernie discale aigüe et doit se faire opérer de toute urgence. Mais, même si je suis un peu inquiet, ce n’est pas ça mon souci. Ma mère étant à l’hôpital et ma sœur à la Fac, je vais devoir aller manger à la cantine… Et au réfectoire puis dans la cour de récré, il y a Yannick… Qui est en 5ème B.

Comme je n’aimais pas qu’il passe du temps avec mon amie Bertie, j’ai dit des bêtises sur lui… Seulement voilà, Bertie a cafté et, même si je me suis excusé, Yannick m’en veut à mort et ne loupe pas une occasion pour se venger. Bref, manger à la cantine, ça ne me dit rien qui vaille… Et pour couronner le tout, au lieu des bons petits plats de Mme Paupietta, la cuisinière, il va falloir manger des trucs dégueux emballés dans du plastique. Car Mme Paupietta, qui fait si bien la cuisine, a été accusée de négligence. Elle qui est si consciencieuse, c’est un vrai mystère !

*****

Voilà un petit roman policier qui se lit tout seul !

Non seulement il est facile à lire (contrairement d’ailleurs à ce que pourrait faire penser la 1ère page) mais en plus il y a du suspense, des rebondissements, de l’amitié, un mystère à résoudre et donc une enquête.

C’est amusant et agréable à lire. Si votre enfant aime les enquêtes, il devrait aimer celle-ci. Et s’il n’en a jamais lu, il entrera facilement dans ce roman.

*****

Le site de l’auteur

De cet auteur prolifique (il a écrit plus de 50 livres !) nous vous avons déjà présenté :

Enterrement d’une vie de cancre et Touche pas à ma mère (dans le même article),

Le violoncelle poilu (sur la 1ère guerre mondiale),

L’aigle noir (roman ado)

Nous suivre et partager :

Cabane en péril ! Roman jeunesse

cabaneJusqu’où peut-on aller pour sauver son enfance ?
Dès 8 ans

Cabane en péril !

Jean-Claude Lalumière

La Joie de Lire (2019)

*****

Bernard, que tous ses amis appellent Bernie, Félix, Pierre, Simon et Hugo ont un secret. Ils se sont construit une cabane dans le petit bois près de chez eux.

Un endroit magique où ils peuvent jouer à leurs jeux préférés : les chasseurs de nazis (même si personne ne veut jamais faire le nazi), les super héros, les pirates ou encore la guerre des étoiles.

Malheureusement, des adultes ont décidé de faire passer une autoroute en plein dans le petit bois… Adieu leur cabane ! Les 5 amis vont se creuser la tête pour éviter cette catastrophe et sauver leur terrain de jeu. Et ils vont avoir des idées parfois un peu farfelues.

*****

Parfois, quand je lis un roman pour enfant (8/11 ans) je trouve ça un peu… Disons que je trouve que j’ai passé l’âge (depuis longtemps il est vrai).

Mais il m’arrive aussi de tomber sur de vraies pépites comme “Le journal de Gurty”  qui me font bien rire.

Et j’avoue que j’ai eu beaucoup de plaisir à lire cette histoire de “cabane en péril !“. C’est drôle, avec un humour qui m’a fait penser par moment à celui du “Petit Nicolas”. Une bande de copains qui jouent et font des bêtises. Mais derrière l’aventure vécue par ces cinq amis, il y a aussi une histoire de préservation (ok, juste une cabane ! mais quand même) et on y parle d’écologie. On y apprend ce qu’est une ZAD et ce que font des zadistes, mots que les enfants ont certainement entendu avec l’affaire de “Notre Dame des Landes”. Mais ont-ils tous compris ce que c’était ?

Bref, un bon moment de lecture que je conseille à tous à partir de 8 ans.

*****

Et pour en savoir plus sur cet auteur, c’est par ici

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez lire un extrait

***

Nous suivre et partager :

Fourmidable – roman jeunesse

FourmidableUne fourmidable histoire !!
A partir de 8 ans

Fourmidable ♥

Jo Hoestlandt

Coll. Petite Poche

Éditions Thierry Magnier (2016)

*****

La fourmi 68 était une fourmi noire comme les autres. Du matin au soir, elles travaillaient. N°68 était avant n°69 et après n°67. Elle ne regardait rien d’autre que ses pattes ou ses antennes. Et ne pensait qu’à son travail : récolter des graines et du miellat pour nourrir les larves de la reine.

Jusqu’au jour où n°68 tomba sur un puceron qui fuyait une coccinelle. Et la consigne, c’était de ramener à la maison tout puceron rencontré. Lui était à l’abri, et trait pour nourrir les bébés-fourmis. Le puceron, pas vraiment d’accord, se mit à bouder. Du coup, n°68 l’appela “Bouda”… Au fil des jours, une étrange relation commença à se nouer entre le puceron et la fourmi.

*****

C’est un tout petit texte (44 pages, écrit gros). Mais il est très fort. C’est une ode à la liberté et à l’amitié. Une réflexion sur la façon de voir les choses, la sienne et celle des autres. Sur le fait qu’on peut un jour cesser d’être un mouton (ou une fourmi) et choisir de suivre un autre chemin que celui que la vie/le destin/la société (barrer le mot inutile !) vous a fait prendre.

Une petite histoire qui m’a beaucoup plu ! ♥

*****

Le site de l’autrice

Lire un extrait sur le site de l’éditeur

D’autres romans de cette collection “Petite Poche”

*****

Ce livre participe à l’Objectif Pal chez Antigone

Nous suivre et partager :