Larmes vertes – Des slogans qui claquent !

vertesManifeste
Tout public

LARMES VERTES

Photographies : Nicolette Humbert

Mises en scène : Jeanne Roualet

La Joie de Lire (2019)

*****

Présentation de l’éditeur : Ce manifeste nous a paru une évidence. Il s’est imposé suite aux marches des jeunes pour le climat dans plusieurs pays. Face à l’urgence de la situation et à la mobilisation de la jeunesse, la classe politique ne peut plus rester indifférente. Les discours de la jeune Greta Thunberg au forum de Davos et à la COP 24 à Katowice, son sang-froid et la pertinence de son propos nous laissent perplexes. On ne veut pas croire à un feu de paille !
Dans une mise en scène graphique originale, ce livre réunit photos et slogans entendus dans la rue. Un livre à brandir lors des prochaines manifs !
Un engagement par les jeunes pour le monde.

*****

Larmes vertes
ce sont des images qui marquent et des slogans qui claquent.

 

« La terre est notre maison »  face la photographie d’une déchèterie en bord de route…

« Nous n’avons pas de plan(ète) B« , face à l’image d’une gigantesque montagne de déchets.

***

Un célèbre magazine avait pour slogan « Le poids des mots, le choc des photos », on pourrait dire exactement la même chose de ce petit livre.

Face à face, photographies et slogans nous obligent à réfléchir. Nous amènent à se dire qu’il est urgent de se bouger, de faire quelque chose pour le climat, pour la planète, c’est à dire pour nous et nos enfants, mais aussi pour sauvegarder la nature et sa diversité.

Et j’espère de tout mon cœur que le virus qui nous immobilise en ce moment (Coronavirus), qui oblige toute la planète ou presque à se confiner, qui a réussi à ralentir considérablement l’économie, va nous amener aussi à réfléchir à nos pratiques (personnelles, professionnelles) et à les modifier, à les améliorer.

https://www.lajoiedelire.ch/wp-content/uploads/2019/06/larmes_vertes-2-800x533.jpg

*****

D’autres livres sur l’écologie, le changement climatique

Greta Thunberg, sauvons la planète

Hé… La mer monte ! (Ado/Adulte)

Le plus grand défi de l’histoire de l’humanité (Ado/Adulte)

Gaya et le petit désert (Livre CD jeunesse)

Ce livre a été imprimé localement, en Haute-Savoie, et de la façon la plus respectueuse possible de l’environnement : utilisation d’encres végétales et de papier FSC issu de forêts gérées de façon écologique, pas de plaques, pas de produits chimiques, très peu de perte de papier, prise en compte de la compensation carbone… L’imprimerie Villière est certifiée Imprim’ Vert et est une pionnière en la matière.

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Chère Maman – roman épistolaire jeunesse ♥

MamanRoman épistolaire
A partir de 11/12 ans

Chère Maman ♥

Sylvie Baussier

Oskar éditeur (2019)

*****

Une femme, maman d’une fille de 12 ans, se décide à écrire un journal. Dans ce petit carnet, qu’elle garde précieusement dans son sac à main, elle écrit des lettres à sa mère. Elle écrit les choses qu’elle n’a jamais osé lui dire. Des souffrances passées dont elle aimerait lui parler, mais qu’elle n’ose pas exprimer. Des chagrins qu’elle traîne comme des boulets. De bons moments aussi, des souvenirs de choses faites ensemble, petits rayons de soleil dans une enfance plutôt triste.

Et puis un jour, le carnet disparait. Elle le cherche. Se demande où elle a pu le perdre. Nous, lecteurs, savons qui l’a pris.

*****

C’est un tout petit roman, un petit format qui fait à peine 80 pages, mais c’est un texte très fort. Un texte qui parle de la complexité de la communication entre mère et fille. De la difficulté qu’ont certaines personnes à montrer / à dire ce qu’elles ressentent. Et comment les enfants peuvent souffrir de cette « froideur », de ce manque de communication, de ce manque d’amour.

Ce récit m’a beaucoup touchée et j’ai fini cette lecture en pleurant. Cela sonne si juste !

Tout le monde ne sera pas touché de la même façon bien sûr en lisant cette histoire. Moi elle m’a touchée à la fois en tant que « fille », et en tant que « mère ».

A la fin du livre, quelques pages parlent des différents « types » de mères, de l’instinct et de l’amour maternel.

Une très belle lecture ♥

*****

Le blog de l’autrice

D’autres ouvrages de Sylvie Baussier présentés sur ce blog :

Le club des poneys, Le vétérinaire (1er doc présenté), Dis bonjour à la dame (1er doc présenté), Là-bas tout ira bien (roman ado)

Un autre roman paru aux éditions Oskar parle (entre autres) de la difficulté des relations mère-fille : Le sourire du Diable

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Le livre des animaux magiques de Fleur Daugey et Chiara Dattola

Un album fascinant qui renoue les liens entre l’Homme et de fabuleuses créatures.

Album pour la jeunesse à partir de 7 ans

Le livre des animaux magiques

de Fleur Daugey

et Chiara Dattola

Editions du Ricochet, novembre 2019,

44 pages- 18,50 euros

 

Thèmes: animaux, magie, croyances, Monde

 

Présentation de l’éditeur: « Ceux aux quatre pattes sont venus avant ceux aux deux jambes. Ils sont nos grands-frères, nous venons d’eux. Parole d’un ancien du peuple Lakota

Dans notre imagination, les animaux ont toujours eu des pouvoirs magiques. Ce livre t’emmène dans un voyage au coeur des croyances de peuples du monde entier, des mythes ancestraux à la science d’aujourd’hui. »

 

« Le livre des animaux magiques » est un très bel album qui nous emmène aux quatre coins du monde. Grâce à lui, partez à la rencontre des peuples octroyant aux animaux des pouvoirs extraordinaires.

Si je connaissais certaines légendes citées dans « Le livre des animaux magiques », d’autres m’ont franchement étonnée. Il est vrai qu’avec nos yeux d’Occidentaux, il est difficile par exemple de voir en la mygale une pythie. Certaines croyances de l’ancienne Europe m’ont charmée, pour ne citer qu’elle je pense à l’incroyable salamandre.

Les illustrations de Chiara Dattola, très colorées, se marient à merveille avec les textes de Fleur Daugey. Pour chaque animal, le symbole de l’étoile indique que le texte fait référence aux mythes tandis que la petite ampoule est là pour nous donner la vision scientifique. C’est très bien pensé!

De plus, la disposition des dessins sur une double page apporte du dynamisme. Et en regardant plus attentivement, on découvre de petits détails qui nous ont échappés la première fois.

Il est intéressant de constater que, de tous temps, les animaux ont été vénérés par différents peuples à travers le monde. « Le livre des animaux magiques » permet de se rendre compte que dans certains pays, les superstitions ont sauvé des espèces de l’extinction. Que ce soit par crainte ou par respect, les animaux bénéficiaient d’une protection qu’ils n’ont malheureusement plus à l’heure actuelle.

Un bel hommage à ces créatures extraordinaires.

 

~Melissande~

 

+ Le livre extraordinaire des animaux fantastiques de Tom Jackson et Val Walerczuk (présenté par Nathalie)

+Et pour les plus jeunes, un album présenté par Hérisson: Animaux en forme

+ De la même illustratrice : P’tit Jardin

 

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Les livres d’Emmett Farmer – Roman

FarmerAccepteriez-vous d’effacer des pans entiers de votre vie ?
Roman Ado/Adulte

Les livres d’Emmett Farmer

Bridget Collins

JC Lattès (2019)

*****

Emmett Farmer a été malade. Il ne sait pas exactement combien de temps, ni ce qu’il a eu, mais il a du mal à s’en remettre. C’est un jeune homme, mais il est très lent et aussi fragile qu’un vieillard. Au milieu des cauchemars, il lui reste quelques souvenirs. Cris, pleurs, hallucinations… Après une journée de travail aux champs, il ne rêve que d’une chose : boire une bière et dormir d’un sommeil sans rêves ni terreurs nocturnes. Mais ce soir, une lettre est arrivée pour lui. La sorcière des Marais, l’enlivreuse, veut qu’il soit son apprenti. Et ce n’est pas comme s’il avait le choix… Il va devoir quitter la ferme de ses parents, où il pensait vivre toute sa vie, et sa sœur Alta aussi.

*****

Je n’en dirais pas plus sur l’histoire (on apprend ce que j’ai mis dans le résumé dans les 10 premières pages) parce que tout le plaisir est dans la découverte ! Ce roman fait 526 pages, mais je l’ai dévoré en 2 jours à peine. C’est Emmett qui nous raconte ce qui lui est arrivé, il y a beaucoup de dialogues et de « choses » à découvrir ce qui en fait un livre facile à lire et surtout très prenant !

Il y a du suspense, un côté « fantastique » (les enlivreurs), on ne sait pas vraiment où ça se passe (l’Angleterre ? Le nom du village est « Castleford »), ni quand ça se passe (il y a un côté moyenâgeux dans les descriptions de la ville, du quotidien…)

Difficile d’en dire plus sans dévoiler l’intrigue…. Qui est plutôt originale.

En fait, mon seul bémol est pour la couverture, que je ne trouve pas attirante du tout…

En bref, c’est un livre avec lequel j’ai passé un très bon moment !

*****

Extrait « Les livres d’Emmet Farmer »

« Quand la lettre arriva, j’étais encore dans les champs, à ficeler ma dernière gerbe de blé. Mes mains tremblaient tellement que je ne parvenais pas à faire le nœud. C’était de ma faute si on devait le faire à l’ancienne, alors abandonner était hors de question. Je m’étais échiné sous le cagnard tout l’après-midi, à battre des paupières pour repousser les flaques de ténèbres qui palpitaient à la périphérie de mon champ de vision ; maintenant la nuit tombait, et j’avais presque fini. Les autres étaient partis dès le coucher du soleil, en me lançant des au revoir par-dessus leurs épaules. Et ça m’allait très bien. Enfin, j’étais tranquille et je n’avais plus besoin de cacher ma lenteur. Je poursuivais donc mon ouvrage en solitaire. Tout aurait été si facile avec la moissonneuse… À ce qu’il paraît, j’avais été trop malade pour vérifier l’état de la machine. En même temps, je ne me souvenais pas de grand-chose. Hormis quelques moments de lucidité, l’été avait été une succession de trous noirs, d’échos confus et fantomatiques. Et bien sûr, personne n’avait songé à s’assurer que la moissonneuse fonctionnait ! Chaque jour, je découvrais des tâches qui n’avaient pas été effectuées. Pa avait fait de son mieux, mais il n’avait pas quatre bras. À cause de moi, cela faisait un an qu’on était en retard sur tout.« 

Une trilogie qui a quelques points communs avec ce roman (fantasy/ambiance moyenâgeuse/Amour et amitié…) : Le livre des mots

Cette page vous propose des livres qui parlent de livres

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k