Le roi de la montagne en hiver

montagneUne fin surprenante !!
Contes 8-12 ans

Le Roi de la montagne en hiver

Sylvie Delom & Aurélia Fronty

Coll. Contes du Monde

Didier Jeunesse (2013)

*****

Il y avait au village près de la montagne, une femme aigrie qui vivait avec ses deux filles. Sa fille aînée lui ressemblait : laide, méchante et paresseuse. La petite, elle, ressemblait à son père : belle et joyeuse ! Sa mère la détestait. Un soir de janvier froid et glacial, la mère envoya sa plus jeune fille chercher des violettes pour sa sœur. La jeune fille essaya de refuser, sachant qu’elle n’en trouverait pas et qu’elle allait mourir de froid. Mais rien n’y fit, il fallu sortir. Épuisée, engourdie par le froid, elle allait se laisser tomber dans la neige quand elle vit une lumière, un feu. Ses dernières forces lui servirent à l’atteindre. Autour du feu, assis sur 12 pierres, il y avait 12 hommes. C’était les mois de l’année. La jeune fille demanda la permission de réchauffer auprès de leur feu…

*****

La suite ? Comment ça ?

Vous ne croyez tout de même pas que je vais vous raconter toute l’histoire…

Cet album, je l’ai vu passer sur les blogs et sa jolie couverture m’a attirée. Alors je n’ai pas hésité à l’emprunter quand je l’ai vu à la bibliothèque.

L’histoire est inspiré par deux contes traditionnels, un anglais (Les saisons et les mois) et l’autre russe (Le gel craquant). Toute l’histoire se déroule comme un conte classique, mais la fin est franchement inattendue et m’a bien fait rire !

montagne

Quand aux illustrations d’Aurélia Fronty, je les trouve très belles. Il y a un côté naïf, presque enfantin pour certaines choses comme les sapins ou les maisons. D’autres pages sont pleines de détails, de petits points et des dessins apparaissent presque comme un filigrane ou de la dentelle.

Le tout a un côté très « russe » (les foulards, les bonnets pointus).

*****

Pour voir d’autres illustrations, c’est sur le site de l’éditeur

Le site de l’illustratrice

De cette illustratrice, déjà présenté sur ce blog : La belle et la bête (coup de cœur de Sophie)

Un album qui participe au Challenge Contes et Légendes chez Bidib

http://mapetitemediatheque.fr/wp-content/uploads/2018/11/challenge-contes-et-l%C3%A9gendes-239x300.jpg

 

 

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Buster – Conte de Noël

BusterConte de Noël

A partir de 5 ans

BUSTER

Linda Jennings & Catherine Walters

Grasset Jeunesse (1993)

*****

Le petit Buster n’avait que deux mois lorsqu’il a été enlevé à sa mère pour aller dans une nouvelle maison. Triste au départ, il s’est vite habitué à son nouveau foyer où on le caresse et on le cajole. Puis Buster a grandit. Il est devenu un jeune chien un peu tout fou, un peu turbulent. Il aime jouer et il est plein d’énergie ! Mais ses maîtres ne supportent plus ses « bêtises » et l’abandonnent. Buster se retrouve seul. Il a faim, il a froid, il est perdu.

*****

Dans ce joli conte qui a plus de 25 ans (1993), on parle de Noël, mais également de l’abandon d’animaux (ici un chien, Buster). Pas très gai, mais bien fait, et je vous rassure, c’est un conte de Noël, donc avec une fin heureuse.

On y montre des gens ravis d’accueillir un jeune chiot, de jouer avec lui, de le caresser comme une peluche, qui l’abandonnent quand la jolie boule de poils du départ se transforme en jeune chien turbulent et commence à faire des bêtises.

Une réalité que dénonce chaque année la Société Protectrice des Animaux ou encore 30 millions d’amis. Et il est vraiment important d’apprendre aux enfants qu’un animal n’est pas un jouet, mais une créature vivante dont il faut prendre soin tous les jours !

Alors parents, s’il vous plait, réfléchissez bien avant d’offrir un animal « en cadeau » à votre enfant…

*****

SPA

30 millions d’amis

Un album qui participe à 3 challenges

christmas    légendes

1ère participation au Challenge Christmas Time chez Mya. Je lis aussi des albums sur ce blog et le challenge Contes et légendes chez Bidib

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Le renard blanc de Timothée Le Véel

« Le renard blanc » est un album illustré tout en douceur qui pose la question du changement et de la différence.

Album illustré pour enfants dès 3 ans

Le renard blanc
de Timothée Le Véel

Editions Kaléidoscope, 2018
32 pages, 13 euros.

Thèmes : animaux, changement, amitié, différence, renard

 

Présentation de l’éditeur: «Un jeune renard du nord décide de quitter sa toundra natale pour explorer le monde. Il découvre alors une toute autre nature que celle qu’il connaît, et il est enchanté quand tombe la première neige. Mais lorsqu’un ours lui fait remarquer que son beau manteau fauve est devenu tout blanc, il s’affole. Que se passe-t-il donc?»

Timothée Le Véel - Le renard blanc.

Le renard blanc est un très bel album: le héros principal, un magnifique renard roux, voit sa fourrure changer et s’en inquiète. Il trouve en l’amitié d’un ours, compatissant face à sa détresse, le soutien nécessaire à sa transformation.

Il s’agit donc d’une histoire d’amitié avant tout mais avec une touche de sensibilité supplémentaire. L’auteur évoque avec subtilité les métamorphoses liées à l’arrivée de l’hiver et tout ce que cette saison implique pour la faune.

Les illustrations de Timothée Le Véel sont magnifiques, elles aussi dégagent une infinie douceur. On a envie de se blottir dans la fourrure du renard…

Une histoire simple mais touchante qui plaira aussi bien aux jeunes enfants qu’aux parents. Je ne connaissais pas du tout le coup de crayon de l’auteur et je suis ravie de cette découverte!

Merci aux éditions Kaléidoscope, j’ai passé un très beau moment de lecture.

 

~Melissande~

 

+ le site de l’éditeur

+ l’avis du blog Les lectures de Pampoune

 

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

Hyver 1709 – BD Aventure historique

Hyver Hyver

Hyver 1709

Sergeef & Xavier

Glénat (2015/2016)

****

Aventure historique en 2 tomes

****

Quand l’hiver est très froid, le gel peut tuer.

Mais quand l’hiver s’éternise, c’est pire encore car les grains semés meurent sous la terre et la famine frappe aux portes.

En cette période de guerre, le grain qui nourrit les soldats devient plus précieux que l’or et une cargaison de blé peut attirer bien des convoitises…

****

J’aime les bandes dessinées historiques, et la couverture de celle-ci me tentait beaucoup. Le titre aussi, avec son « y » à Hyver, qui lui donne un air vieillot. Mais… Car il y a un gros « mais » :

J’ai trouvé le scénario plutôt léger, et au final, pas très original. A réserver peut-être aux connaisseurs de cette époque ou aux férus d’Histoire de France ?

Par contre, le dessin m’a beaucoup plu, même si j’ai une ou deux réserves là aussi : j’ai trouvé les coloris un peu ternes, tristes, manquant de contrastes. Et j’ai parfois eu du mal à reconnaître les personnages, ce qui n’aide pas à la lecture !

Bref, arrivée à la fin du tome 1, j’étais très déçue. Et bien que j’ai trouvé le tome 2 légèrement meilleur, le scénario est toujours un peu maigre et le dessin pas assez précis (personnages).

Dommage…

Mais tout le monde n’est visiblement pas de cet avis, puisque cette bd a reçu 2 prix !

****

http://www.yozone.fr/IMG/jpg/hyver_1_centre.jpg

Le blog de Philippe Xavier, l’illustrateur

Prix du Meilleur dessin, Chambéry BD 2017

Prix du Patrimoine (Corse-Matin), festival de la BD d’Ajaccio 2016

Le blog de Nathalie Sergeef

Sur la page de Glénat dédiée à Philippe Xavier, vous pourrez voir plusieurs « teasers »

Cette semaine nous sommes chez Moka, Au milieu des livres

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k