Le château de Cassandra – journal

châteauLe château de Cassandra

Dodie Smith

Gallimard Jeunesse (2004)

*****

Le château de Cassandra est le journal intime d’une jeune fille anglaise des années 1930, qui vit avec son père (un écrivain qui n’écrit plus), sa belle-mère Topaz (une artiste qui communie avec la nature dans le plus simple appareil), sa grande sœur Rose (qui rêve d’une vie meilleure), son jeune frère Thomas (collégien) et le beau Stephen (le fils d’une domestique décédée) qui est resté avec la famille.

Tout ce petit monde habite dans une maison, elle-même située dans la cour d’un château en ruines entouré de douves. Une famille totalement exentrique dont la vie va se retrouver bouleversée par l’arrivée de nouveaux voisins : Deux hommes jeunes, beaux, riches et américains.

*****

Ce roman, devenu un classique de la littérature jeunesse anglo-saxonne date de 1949, mais malgré son grand âge, il n’a rien perdu de sa fraîcheur !

Le personnage de Cassandra, m’a, dans une certaine mesure, fait penser à Jo March dans « les 4 filles du Dr March » : Elles sont toutes deux passionnées par l’écriture et nous décrivent leur famille de façon délicate et humoristique. Certains l’ont comparé à Jane Austen (la « psychologie » des personnages est moins approfondie à mon avis) et J. K. Rowling, la maman d’Harry Potter a dit : « Cassandra, un des personnages les plus charismatiques que j’aie jamais rencontrés ».

Le cadre où se déroule ce récit (la campagne anglaise, ce château), les rêveries romantiques des deux jeunes filles et cette famille totalement atypique font de ce roman (très facile à lire) une lecture vraiment agréable. Il m’a, en tous cas, fait passer un très bon moment !

En septembre 2009, il faisait partie de la liste des 100 livres préférés des anglais.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Y aura-t-il trop de neige à Noël ? Nouvelles

NeigeY aura-t-il trop de neige à Noël ?

I. Alexis – T. Behar – A. Bréau – S. Henrionnet – M. Levy – M. Vareille
Ed. Charleston (2017)
*****

Crush et crashIsabelle Alexis

C’est Noël ! Pour l’occasion, Nicole et Patrick accueillent leurs filles, Charlotte (avec son mari Stan et leurs filles Augustine et Cerise) et Audrey, qui n’est pas encore arrivée au moment où débute ce récit (et l’apéro), ainsi que Martine, la sœur de Nicole qui est venue avec Yves son nouvel ami.

Nicole est ravie de pouvoir faire un beau discours sur cette famille unie et si parfaite ! Parfaite ? Heu… Vraiment ?

Y aura-t-il trop de neige à Noël ?Tonie Behar

Nina Samba est une jeune avocate américaine en stage à Paris. Elle qui aime tant passer Noël en famille a accepté de rester à Paris afin de passer le réveillon avec son collègue et petit ami, Henri. Nina, qui n’aime rien laisser au hasard, a tout prévu : le repas bien sûr, la musique, les bougies, la déco, sa tenue, le feu qui brûle dans la cheminée, jusqu’au DVD qui est déjà dans le lecteur (« la vie est belle » de Capra – film magnifique !)

Tout a été prévu dans les moindres détails ! Tout ? Oui, sauf l’imprévisible bien sûr !

Le marché de NoëlAdèle Bréau

Le brie à la truffe de Noël, c’est sacré pour Lalie, expatriée avec sa famille à Londres. Pourtant cette année, Mr Marsac, père de Lalie et Catherine, a oublié de commander le fromage… Catherine part donc au marché dans l’espoir de trouver le fameux brie. Va-t-elle en trouver ? Tout est possible grâce à la magie de Noël !

La théorie du pingouinSophie Henrionnet

Une fois de plus, Pauline s’est fait larguer. Du coup, pour ne plus croiser la nouvelle copine de son ex (ils bossent ensemble tous les 3), elle accepte une mission en Italie. #Docevita

Mais tout ne va pas se passer comme prévu… #Mondecruel

Keep calm & love ChristmasMarianne Levy

Sam est psychiatre et célibataire. Suite à un pari, sa sœur Imogène lui présente chaque année une jolie célibataire. Sam souffre à l’avance en pensant à cette pénible soirée, mais elle ne va finalement pas se dérouler comme prévu ! #Cendrillon

Cap ?Marie Vareille

24 décembre – 20h : Suite à un malencontreux concours de circonstances, Valentine se retrouve coincée dans une cabine d’essayage des Galeries Lafayette, dans le noir et sans son portable. Avec, pour toutes provisions jusqu’à la réouverture le 26, une bouteille de champagne et un paquet de chewing-gum.

On peut rêver mieux comme réveillon !

* * * * *

De bien jolies histoires sur la « magie de Noël ». Agréables à lire, légères, pétillantes, romantiques, elles sont, de plus, très amusantes !

L’une de ces nouvelles m’a rappelé un film « Elle et lui » de Leo McCarey, une comédie fort romantique…

Parfois, avec les nouvelles, on est un peu frustré parce que c’est très court et qu’on aimerait connaître la suite de l’histoire, savoir ce qui s’est passé après le point final.

L’originalité de ce recueil, c’est justement de nous donner la suite de l’histoire. Suite aux 6 premières nouvelles, on a donc le plaisir de retrouver les personnages, un an près !

 

Éditions Charleston/Leduc

challenge rentrée littéraire 2017

Ma 6ème participation au Challenge 1% Rentrée Littéraire

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Une soeur – Bd ado/adulte

sœur Une sœur

Bastien Vivès
Casterman (2017)
*****

Antoine 13 ans et son petit frère Titi 9 ans, sont en vacances au bord de la mer, dans la maison familiale, quelque part dans le sud de la Bretagne. Dans la voiture, ils ont entendu leurs parents parler d’une amie de la famille, Sylvie, qui a fait une fausse couche. Le lendemain, quand ils se réveillent, une jeune inconnue dort dans le lit d’à côté. Elle s’appelle Hélène, elle a 16 ans et c’est la fille de Sylvie. Antoine, qui par bien des côtés est encore un petit garçon, va, en une semaine avec Sylvie, quitter l’enfance…

*****

J’aime beaucoup le dessin de Bastien Vivès. Ce qui me gênerait peut-être chez d’autres, l’absence de traits du visage par exemple (parfois il n’y a pas de nez, pas d’yeux, pas de bouche !) ne me dérange absolument pas ici. Il y a, je trouve, une grande douceur dans son dessin, et à la façon dont se tiennent les personnages, on comprend bien leurs émotions.

Tout est bien vu. La relation des deux frères, les relations entre Antoine et Hélène, celles avec les autres ados… Les parents sont très peu présents et ne se rendent pas vraiment compte de ce qui se passe.

Quelques passages ‘initiatiques » sont un peu cru (une bd plus à partir du lycée que du collège à mon avis) et je mentirais si je disais que rien ne m’a « choqué ». Ces deux jeunes qui sont au départ comme un frère et une sœur ou encore deux copains et qui finissent par « jouer au docteur » (je ne dis pas ça par excès de pudibonderie, mais parce qu’il n’y a pas « d’acte sexuel » à proprement parler) m’ont surprise. J’ai, en fait, surtout été étonnée par l’âge du jeune garçon, qui n’a que 13 ans (et fait très « bébé » par certains côtés).

En bref : j’ai beaucoup aimé le dessin, la relation entre les deux frères et la douceur qui émane de toute cette histoire !

sœur

Le blog de Bastien Vivès

Pour feuilleter la bd et voir une vidéo de présentation, rendez-vous sur la page de l’éditeur Casterman

Du même auteur, j’ai lu aussi :

sœur sœur sœur

La 1ère bd de cet auteur que j’ai lu, « Dans mes yeux » m’a beaucoup plu. Par ses couleurs, vives, chaudes, lumineuses et le dessin au crayon de couleur, original. De plus, on est à la place de la personne, on voit par ses yeux, c’est assez particulier, mais très réussi.

La 2ème « Le goût du chlore » m’a déçue. Une rencontre à la piscine, des couleurs et une ambiance froides, très peu de dialogues et des dessins que j’ai trouvé moins beaux. Ceci dit, on s’y croirait, on sent presque l’odeur du chlore…

La 3ème « Polina » m’a énormément plu. A un détail près, j’ai tout de suite détesté le nez de Polina (trop appuyé, trop noir ?) mais ce doit être le seul défaut que j’ai trouvé à ce roman graphique aérien (on « voit » les danseuses en train de virevolter).

L’avis enthousiaste de Lasardine, fan de Vivès

Cette semaine, nous sommes reçus par Moka

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les petites gens – bd ado/adulte

gens Les petites gens

Campi & Zabus
Le Lombard (2012)
*****

Dès la première page, on nous présente les différents personnages : Paul, Mr Armand, Lucie, Louis et son papa et enfin Irina. Mr Armand tient une bibliothèque chez lui, il donne des conseils de lecture et prête gratuitement ses livres à tous les habitants du quartier. Mr Paul fait des cauchemars et les livres de Mr Armand l’aide à mieux dormir. Lucie vit chichement, seule dans son petit appartement… Bref, on suit la vie des habitants du quartier, de petites gens, comme vous et moi (enfin vous, je ne sais pas !)

*****

gens

J’avoue que je ne sais plus pourquoi j’ai emprunté cette bande dessinée au départ parce que le dessin ne me plaisait pas plus que ça au premier abord.

Le macaron « coup de cœur » de la Médiathèque Départementale ? Ou encore un échange avec un lecteur ? En tous cas, une chose est sûre, je ne le regrette pas !

Chacun est pris par ses problèmes (d’argent, de travail, de deuil, de solitude…) et tout le monde essaie d’y faire face, seul. Puis, doucement, au fil des pages, des liens se nouent qui défont les nœuds qui ligotaient chacun…

Une très belle bande dessinée qui m’a tellement plu que je l’ai lu plusieurs fois ! ♥

Et je n’ai pas changé d’avis sur le dessin : si j’aime les couleurs employées, les perspectives,  je n’aime pas du tout le dessin des visages. Mais ils laissent transparaître tant d’émotions que je me suis laissée emporter sans insister…

*****

D’autres avis : Jérôme (pas convaincu), Moka (coup de cœur) et plein de liens vers d’autres avis dans le bas de leurs articles respectifs.

Le blog de l’illustrateur Thomas Campi

Thomas Campi aussi

De ces deux auteurs, nous vous avons déjà présenté : Macaroni !

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Noukette

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer