How to stop time – Mois Anglais 8

HowFuir l’amour à tout prix pour rester en vie
Roman à partir de 13/14 ans

HOW TO STOP TIME

Matt Haig

Traduit de l’anglais (G-B) par Valérie Le Plouhinec
Illustration de couverture de Joëlle Jolivet

Hélium (2019)

*****

Présentation de l’éditeur : Tom Hazard, 41 ans en apparence, vient de postuler pour devenir professeur d’histoire dans un collège londonien. Il n’a ni amis ni relations, passe son temps sur Internet, et se tient résolument à l’écart des autres. Tom a un secret. Il est atteint d’anagérie, une condition qui survient à la puberté et qui provoque un vieillissement extrêmement plus lent que la normale. Âgé de 439 ans, il doit désormais, tous les huit ans, changer de vie pour ne pas éveiller les soupçons. Ce mal dont il est atteint, il l’a transmis à sa propre fille, Marion, née il y de cela plusieurs siècles. Il a dû se résigner à l’abandonner, pour ne pas la mettre davantage en danger.

Au travers de nombreux flashbacks, son existence se dévoile au fil des siècles, depuis sa naissance en France en 1581, jusqu’à la mort tragique de son grand amour, en passant par l’Angleterre de Shakespeare, celle d’aujourd’hui, ou encore le Paris de 1928, aux côtés de Zelda et Scott F. Fitzgerald.

*****

How to stop time

raconte l’histoire d’un homme qui, sans être immortel, vieillit beaucoup beaucoup beaucoup plus lentement qu’un humain lamba. A 439 ans, il en paraît 40. Sur le coup, on se dit, c’est super ! Mais en fait, il y a quelques inconvénients… Il doit bouger régulièrement pour ne pas attirer les soupçons des gens. Et il ne peut se lier à personne (vous aimeriez, vous, voir mourir de vieillesse l’amour de votre vie alors que vous êtes toujours débordant d’énergie et que vous n’avez pas vieillit ?)

Vivre longtemps ça peut être chouette, mais toujours seul ? Sans pouvoir dire ce qu’on est, ce qu’on a vu, ce qu’on a fait ? Sans partage aucun et dans la peur continuelle d’être découvert (et pris, selon les époques, pour un être diabolique ou pour un rat de laboratoire…)

Ce serait certainement très dur ! Une longue vie composée de fuites et de recommencements. Avoir du temps sans pouvoir en profiter pour se poser quelque part… Ne pas pouvoir aimer sans mettre la personne aimée en danger ? Drôle de vie !

Tom a souvent pensé à se suicider car s’il n’est pas sensible aux maladies, il peut mourir. Mais il a promis à Rose, l’amour de sa vie, de retrouver leur fille Marion et de prendre soin d’elle. Cette promesse lui permet de ne pas perdre pied, de continuer à avancer. C’est son but.

C’est un roman fantastique (sauf erreur de ma part), avec une romance, mais aussi un questionnement sur ce qu’est la vie, ce qui nous pousse à avancer, à faire certaines choses, à aller vers les autres… J’ai bien aimé l’alternance passé/présent des chapitres. Et les passages qui parlent de Shakespeare ou de Fitzgerald comme s’ils étaient là…

Un roman facile à lire et très agréable qui m’a beaucoup plu ! ♥

*****

D’autres que moi ont apprécié cette lecture : Antigone, Blandine

De Matt Haig, Sophie vous a présenté un conte parfait pour Halloween : La forêt interdite

*****

C’est ma 8ème et dernière lecture pour ce Mois Anglais 2020

organisé par Lou et Titine

et relayé sur Instagram par Lamousmé

Logo réalisé par Belette alias Cannibal Lecteur

Nous suivre et partager :

Shirin – Dark Island – Le Mois Anglais 4

Shirin

Shirin, amoureuse d’une île

Roman

Dark Island

Vita Sackville-West

Le livre de poche (2011 / VO 1934)

*****

Depuis qu’elle la connaît, Shirin est fascinée par l’île de Storn. Cette île devant laquelle elle rêve chaque année au moment des vacances familiales est la propriété de la famille Le Breton. Un jour,  lorsqu’elle a 16 ans, le jeune châtelain Venn Le Breton, l’invite sur son île. Elle y fera la connaissance de la grand-mère de Venn, Lady Le Breton, une femme étrange et fascinante avec une forte personnalité. Elle restera à tout jamais troublée par cette visite.

*****

En 4 chapitres, on suit la vie de Shirin à 16 ans, 26 ans, 36 ans et 46 ans. Il y a d’abord son adolescence avec ses secrets déjà. Puis sa rencontre avec Venn, dix ans après leur première entrevue. Shirin est une jeune femme étrange, secrète et qui fascine les hommes comme les femmes.

Au départ, j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher au personnage car elle est très secrète pour nous aussi ! Je n’ai pas toujours compris ses motivations, ses désirs, ses décisions. Elle ne se dévoile que petit à petit et encore, pas complètement. C’est une femme très indépendante, au point de ne pas vouloir s’attacher. Elle est prévenante et attentive envers tous, mais ne crée de lien avec personne, hormis Mrs Jolly et Cristina. Je regrette un peu de ne pas en avoir su plus sur les personnages, car ils ont un côté fascinant, que ce soit Shirin, Venn ou la vieille Lady Le Breton, sans parler des personnages secondaires comme Tracey, Cristina ou Mrs Jolly.

Au final, c’est une lecture que j’ai bien aimé, même si je ne suis pas sûre d’avoir tout compris ! (Y a t-il une histoire d’amour entre les deux femmes ?) A la fin du roman, je me suis posée pas mal de questions…

*****

C’est ma 4ème lecture pour ce Mois Anglais 2020

organisé par Lou et Titine

et relayé sur Instagram par Lamousmé

Logo réalisé par Belette alias Cannibal Lecteur

Nous suivre et partager :

SENSO – Roman graphique délicat ♥

sensoRoman graphique
Ado/Adulte

Senso ♥

Alfred

Delcourt/Mirages (2019)

*****

Senso, c’est l’histoire d’un homme, Germano, qui n’est pas très à l’aise avec les gens. Ni avec son époque d’ailleurs, il n’a ni portable ni Internet et écoute encore des K7. Un peu “à côté de la plaque”, il n’a pas trop la notion du temps. Après un voyage en train épuisant (les heures de retard, la chaleur, le monde…), une marche sous le cagnard, il finit par arriver à son hôtel pour apprendre qu’il avait bien réservé une chambre, mais pas confirmé. L’hôtel est plein, il y a un mariage et donc plus de chambre pour lui… En plus, il n’arrive pas à joindre sa fille Anna, dont il venait voir l’exposition. Un peu hébété, il erre dans l’hôtel, rencontre une inconnue… La nuit sera peut-être plus riche que prévue.

*****

J’avais déjà entendu parler d’Alfred par plusieurs de mes collègues de la BD de la semaine, avec cet album ou encore avec “Come Prima”, mais je n’avais encore rien lu de cet auteur. Je suis bien contente d’avoir remédié à cette lacune, car j’ai vraiment apprécié cette lecture !

L’histoire est à la fois un peu triste, mélancolique mais surtout très amusante ! On s’en veut un peu de ne pas plus compatir aux tuiles qui tombent les unes après les autres sur ce pauvre Germano… Quant aux illustrations de cet hôtel au milieu d’un parc magnifique à la végétation luxuriante, elles sont splendides ! On s’y croirait, ou plutôt, on aimerait bien y être…

https://i1.wp.com/aliasnoukette.fr/wp-content/uploads/2019/10/senso_P13.jpg?resize=640%2C843&ssl=1

*****

Le blog d’Alfred

Les avis des autres bulleurs : Noukette, Jérôme, Alice et Mo’

Cette semaine, nous sommes accueillis par Noukettethon

Une bd lue pendant le Read-A-Thon du Mois Anglais (ok, ça n’a rien d’anglais, mais on peut lire ce qu’on veut !!)

Nous suivre et partager :

LONDON – BD – Mois Anglais 1

LondonLa “naissance” de Drakula
BD Ado/Adulte

LONDON

T1 : La fenêtre fantôme

Rodolphe et Wens

Glénat (2005)

*****

Londres, époque victorienne. Deux amis discutent, l’un racontant à l’autre une intrigue pour un nouveau roman. Ce romancier, c’est Bram Stocker, et il raconte à son ami Mort London une étrange histoire se déroulant dans les Carpates et mettant en scène un prince cruel qui fit empaler plus de 40 000 personnes. Mort London, quant à lui, n’avance pas dans ses travaux car il doit chercher du travail, sa famille lui ayant coupé les vivres. Bram lui propose alors de postuler pour être intendant dans un domaine. Engagé pour le poste, il va faire d’étranges découvertes dans cette étonnante demeure.

*****

Achetée d’occasion tout spécialement pour ce mois anglais, je n’ai pas regretté !

Des personnages connus (Bram Stocker, Dracula ou encore Jack l’éventreur), un roman en préparation, une histoire d’amour, une mystérieuse demeure avec une fenêtre fantôme, des meurtres… Ce premier tome est alléchant ! Du coup, je vais acheter le 2ème tome, j’ai très envie de connaître la suite. J’ai même appris qu’il y avait un autre tome, une sorte de préquel intitulé “Le gardien des ténèbres”…

Côté dessin, un seul petit bémol, certains personnages ont parfois les traits un peu figés. Sinon j’ai bien aimé les couleurs utilisées et ce côté un peu “poudreux” des illustrations qui donne une ambiance très particulière, un peu sombre et brumeuse (Londonienne quoi !!)

Bref, un bon moment de lecture !

*****

Le blog du scénariste, Rodolphe

De Rodolphe, nous vous avons déjà présenté les séries TER et Centaurus

Le blog de l’illustrateur Isaac Wens

*****

C’est ma 1ère lecture pour ce Mois Anglais 2020

organisé par Lou et Titine

et relayé sur Instagram par Lamousmé

Logo réalisé par Belette alias Cannibal Lecteur

Nous suivre et partager :