La Maîtresse des épices – Les Étapes Indiennes

épices
Roman

LA MAÎTRESSE DES ÉPICES

Chitra Banerjee DIVAKARUNI

Traduit de l’anglais par Marie-Odile Probst

Picquier poche (2002/ vo 1997)

*****

Résumé de l’éditeur : Pour les familiers qui fréquentent le lieu clos et magique de son épicerie, Tilo est maîtresse dans l’art ancestral des épices. Elle a reçu ce savoir de ” Première mère ” sur une île secrète de sa terre natale, l’Inde, au prix de l’obéissance à des règles strictes et dans le respect du service et de la dévotion : elle possède le don de faire chanter les épices, mais aussi de guérir comme une véritable thérapeute.

C’est ainsi que dans ce quartier d’immigrés d’Oakland, en Californie, elle se penche humblement, secrètement, sur les malheurs de ses clients. Elle pratique les mélanges et les incantations, cherche pour chacun l’épice-racine, clef intime qui restaure l’équilibre du corps et de l’âme. Mais Tilo, au cœur généreux et plein de compassion, violera un à un les interdits, dont celui de l’amour, au risque de remettre en cause ses pouvoirs.

*****

Le début de ce roman m’a un peu surprise et même déroutée. Puis je me suis laissée envoûter par la voix de cette conteuse et par cette histoire colorée au parfum d’épices. Une histoire qui mêle les coutumes et les traditions, celles de l’Inde, et la vie quotidienne d’immigrés dans l’Amérique moderne. Les choix à faire entre traditions et modernité. Les souffrances dues à la qualité d’immigré. Celles dues au fait d’être une femme. Il y a beaucoup de souffrance, mais beaucoup d’amour aussi dans ce très joli conte !

A lire si vous aimez les épices, les histoires d’amour, l’Inde et sa cuisine bien sûr.

Un joli roman qui m’a beaucoup plu !

*****

Chez le même éditeur : Mes sacrées tantes (nouvelles)

Un roman lu dans le cadre du challenge

#lesetapesindiennes (Instagram)

Les étapes Indiennes (Facebook)

https://image.over-blog.com/thy1CqL02cBt88sFphaK8BjxWOo=/filters:no_upscale()/image%2F0776537%2F20210509%2Fob_2f9cc3_logo-hilde-et-moi-3.jpg

Chez Blandine et Hilde

Un roman qui participe aussi à l’Objectif PAL chez Antigone

car il était sur mes étagères depuis plus d’un an.

L’ adieu aux armes – Roman

adieu

Histoire d’amour tragique
sur fond de 1ère guerre mondiale
Roman

L’ ADIEU AUX ARMES

Ernest Hemingway

Gallimard (1938/vo 1929)

*****

Une lecture commune avec Blandine du blog Vivrelivre

*****

Première guerre mondiale. Frédéric Henry est américain, mais il s’est enrôlé comme ambulancier dans l’armée italienne. Blessé lors d’un déplacement, il va tomber amoureux de son infirmière, une anglaise, Catherine Barkley.

Celle-ci tombe enceinte, mais le lieutenant Henry doit repartir au front, dans la guerre contre l’Autriche. Lors d’une retraite qui ressemble à une débandade, ses compagnons d’armes sont tués et il se retrouve seul. Il déserte et part retrouver Catherine. Tous deux vont essayer de fuir la guerre en passant en Suisse.

*****

J’ai eu du mal avec ce roman. Ce n’est pas difficile à lire, mais les descriptions de la vie des gradés et des mouvements de troupes du début m’ennuyaient. Puis l’histoire d’amour débute, mais le ton est froid, comme détaché, sans passion aucune et les dialogues entre les deux amoureux pas super intéressants. Heureusement, j’ai trouvé la dernière partie plus agréable (après plus de 200 pages tout de même !) et plus humaine. C’est le 3ème roman d’Hemingway et il est en parti autobiographique.

Et qu’est-ce qu’on picole dans les ouvrages d’Hemingway ! Je n’ai encore jamais vu personne boire autant. Bon, en pleine guerre ceci dit, je peux comprendre qu’on ait envie d’oublier ce qui se passe autour…

Vous pourrez trouver l’adieu aux armes en PDF sur internet.

Du même auteur déjà présenté : Les neiges du Kilimandjaro

*****

Nouvelle participation au challenge de Blandine sur la première guerre mondiale

Logo 1ere guerre 2021

*

Un roman qui participe aussi à l’Objectif PAL chez Antigone

car il était sur mes étagères depuis 2009… (et ce n’est pas le plus vieux !)

*

Il participe aussi au Challenge Cette année sera classique !

*

Ainsi qu’au Mois Américain sur Instagram

(pas chez Titine cette année, elle prend une pause)

Merci à Belette pour le logo !

Montagnes Russes – BD sur le désir d’enfant

MontagnesUn si grand désir d’enfant…
BD Adulte (pour le thème)

Montagnes Russes

Gwénola Morizur & Camille Benyamina

Grand Angle

Éd. Bamboo (2021)

*****

Aimée travaille dans une crèche. Elle adore les enfants, mais elle n’en a pas. Et ce n’est pas faute d’avoir essayé. D’avoir fait des FIV. Mais rien n’a fonctionné. Alors son moral joue un peu aux montagnes russes.

Un jour, elle rencontre Charlie. Une jeune femme lumineuse qui rêve d’être maquilleuse de théâtre. Elle est en formation et c’est un peu la galère avec ses 3 enfants dont elle s’occupe comme elle peut. Aimée, entre cauchemars et résultats de prise de sang, va s’attacher à Charlie et à sa petite famille.

*****

Je savais bien que le nom de ces deux autrices ne m’était pas inconnu…

De Gwénola Morizur, je vous ai déjà présenté deux BD totalement différentes Bleu pétrole et Nos embellies mais que j’ai beaucoup aimé toutes les deux. Et j’avais déjà adoré le dessin plein de douceur et joliment coloré de Camille Benyamina dans le très bel album : Les petites distances.

C’est un sujet difficile qui est traité avec beaucoup de délicatesse et de pudeur. Ce parcours du combattant qu’on n’ose imaginer, pour ceux qui, pour une raison ou une autre, ont du mal à concevoir un enfant “naturellement”.

Le côté “médical” est abordé bien évidemment, mais ce n’est pas ce qui prime. C’est avant tout l’attente, les déceptions, les émotions partagées par ce couple qui s’aime. Avec une belle histoire d’amitié en prime.

Une bien jolie découverte !

*****

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

Et l’avis d’Antigone qui a beaucoup aimé également !

Cette semaine nous nous retrouvons chez Noukette

leurs enfants après eux – Roman

PRIX GONCOURT 2018
Roman

leurs enfants après eux ♥

Nicolas MATHIEU

Actes Sud (2018)

*****

LC avec Enna et Manika

*****

Août 1992. Heillange, une ville quelque part dans l’Est. Deux vies en parallèle. Celle d’Anthony, 14 ans, qui vit avec ses parents dans une petite maison et dont le père boit. Beaucoup.

Et celle d’Hacine, mineur aussi, qui vit avec son père en HLM, sa mère étant repartie au Maroc.

Il y a l’ennui des jours d’été, les pétards qui tournent, les bières fraîches que l’on ingurgite, le désir des garçons pour les filles et inversement. Il y a les potes avec qui l’on traîne. Le désœuvrement.

*****

En lisant mon résumé, je me dis que je ne “vends pas du rêve” et que je ne vais donner à personne envie de lire ce roman ! Pourtant, je l’ai adoré. Malgré ses 426 pages, je l’ai lu en 3 jours. On suit l’histoire de ces deux personnages sur 6 ans. Il y a de l’ennui, du sexe, de la drogue, de la violence et l’envie d’un ailleurs. Mais pas seulement. On voit aussi l’évolution de la ville, des mentalités. Il y a une vision du monde “cyniquement réaliste” et totalement décomplexée. Un roman beau et triste à la fois que certains pourront trouver déprimant. Moi j’ai trouvé qu’il jetait un rai de lumière cru sur la réalité.

Pas un feel-good c’est sûr, mais quel magnifique roman !
A lire !
*****

Prix “Goncourt présents sur ce blog :

Ceux que j’ai lu mais pas présenté sur ce blog :

  • Les noces barbares de Yann Quéffelec (1985) – Lu il y a longtemps, j’en garde le souvenir d’un livre terrible ! Mais j’avais bien aimé.
  • Le soleil des Scorta de Laurent Gaudé (2004) ♥ J’ai adoré !
  • Trois jours chez ma mère de François Weyergans (2005) – Je n’en garde pas un très bon souvenir, je crois que je me suis ennuyée…

Et d’autres encore attendent gentiment dans ma PAL que je veuille bien leur prêter attention : Si une LC vous tente, n’hésitez pas !

  • Le feu d’Henri Barbusse (1916)
  • La condition humaine d’André Malraux (1933)
  • La vie devant soi d’Émile Ajar (alias Romain Gary – 1975)
  • Le rocher de Tanios d’Amin Maalouf (1993)
  • Un aller-simple de Didier VAN CAUWELAERT (1994)
  • Le Testament français d’Andreï Makine (1995)
  • Trois femmes puissantes de Marie NDiaye (2009)
  • Le Sermon sur la chute de Rome de Jérôme Ferrari (2012)
  • Au revoir là-haut de Pierre Lemaître (2013)
  • Chanson douce de Leïla Slimani (2016)

Un roman que l’on m’a offert il y a déjà plusieurs mois…

Il participe donc à l’objectif PAL chez Antigone

Merci Blandine !