Le glacier qui refusait de fondre d’Hélène Gloria et Célina Guiné

Un album poétique sur une triste réalité, celle du réchauffement climatique.

Album pour la jeunesse à partir de 6 ans

Le glacier qui refusait de fondre

d’Hélène Gloria

et Célina Guiné

Editions La marmite à mots éditions jeunesse ,
hors collection, octobre 2020,
36 pages- 13,90 euros

 

Thèmes : écologie, glaciers, réchauffement climatique, avenir, planète, 

 

Présentation de l’éditeur: Aujourd’hui je suis allée marcher dans la montagne. J’ai levé les yeux vers les sommets. Que vous est-il arrivé, géants de glace?

 

 

Tout d’abord, quelle magnifique illustration de couverture! Tout comme la protagoniste que l’on voit au pied d’un de ces géants de glace, on se sent tout petit face à ces colosses. Rien ne semblait pouvoir les ébranler et pourtant ils sont devenus fragiles un jour, sans prévenir. Le glacier qui refusait de fondre est donc avant tout un album pour faire réfléchir les plus jeunes sur le dérèglement climatique et son impact sur notre planète.

Dans Le glacier qui refusait de fondre, Hélène Gloria aborde avec beaucoup de sensibilité un thème on ne peut plus actuel: la fonte des glaciers. Pourtant primordiaux pour l’équilibre de notre planète, les géants de glace perdent chaque jour du terrain. Et leurs grands corps gelés fondent comme neige au soleil.

Idée originale, le personnage principal raconte dans une sorte de monologue intérieur la lente agonie des glaciers. Au fur et à mesure du récit, nous comprenons que la jeune femme attend un enfant et qu’elle souhaite préserver son environnement pour lui. Elle lui décrit leur beauté fragile et fascinante et insiste sur l’importance de les protéger.

Les illustrations de Célina Guiné sont à couper le souffle! A l’aide d’un camaieu de bleu rehaussé de reflets blancs et rosés, l’artiste donne littéralement vie aux géants de glace. C’est sublime, j’adore!!!

Le glacier qui refusait de fondre est donc un magnifique album que je vous invite vivement à découvrir!

 

~Melissande~

 

+ Un autre album qui prête à réfléchir: Un jour d’été de Heyjin Go

+ Un documentaire sur Greta Thunberg présenté par Nathalie: Greta Thunberg: sauvons la planète! d’Elise Fontenaille

 

Sur l’origine des espèces de Charles Darwin adapté et illustré par Sabina Radeva

Sur l'origine des espèces

Album documentairepour la jeunesse
à partir de 7 ans

Sur l’origine des espèces

de Charles Darwin

Adapté et illustré par Sabina Radeva

Editions Hélium, 2019,
ill. Sabina Radeva,
64 pages- 16,90 euros

 

Thèmes: animaux, évolution, sciences

 

 

Présentation de l’éditeur: “Sabina Radeva, biologiste moléculaire passionnée et illustratrice, a reconstitué l’œuvre la plus célèbre de Darwin sous la forme d’un livre magnifiquement illustré.

Les images, grandioses, donnent vie à la théorie de l’évolution pour les jeunes lecteurs, tandis que l’auteur ajoute aux conclusions de Darwin celles qui ont été établies par les chercheurs depuis la parution de L’Origine des espèces.

Un album documenté qui démontre à quel point la planète est riche, incroyablement précieuse, et combien nous sommes liés aux animaux qui l’habitent.”

 

Sur l’origine des espèces de Charles Darwin adapté et illustré par Sabina Radeva est un ouvrage foisonnant de curiosités scientifiques. Ces dernières sont passionnantes et expliquées de façon claire aux plus jeunes. Grâce à des planches colorées et bien agencées, le petit lecteur découvre les merveilles de la nature à travers leurs noms scientifiques.

 

Avec Sur l’origine des espèces, le darwinisme n’aura plus aucun secret pour eux. J’ai redécouvert avec plaisir les premières théories sur l’évolution des espèces. Cet ouvrage est réellement accessible à un jeune public. Les illustrations, riches et colorées, habillent l’album de bien jolie façon.

Sabina Radeva s’est appropriée avec brio une des œuvres naturalistes les plus célèbres. Chapeau bas!

Sur l’origine des espèces de Charles Darwin est un ouvrage intéressant que j’ai aimé découvrir et qui plaira certainement aux petits comme aux grands!

 

~Melissande~

 

+ Nathalie vous parle de la vie de Darwin en BD ici

+ Une autre bande dessinée mais pour la jeunesse basée sur l’exploration de la nature, présentée par Nathalie: Calpurnia de Daphné Collignon

La cité lagune 2. A la recherche de Nella d’Anne Kalicky

Une suite où le passé des deux soeurs se révèle peu à peu…

Roman fantastique pour la jeunesse
à partir de 10 ans

La cité lagune
2. A la recherche de Nella

d’Anne Kalicky

Editions Flammarion jeunesse,
septembre 2020,
ill. de Sophie de La Villefromoit,
196 pages- 10,90 euros

 

Thèmes: Enquête, fraternité, pouvoir, aventure

 

Présentation de l’éditeur: “Dans les rues sombres de la cité lagune, deux sœurs sont prêtes à tout pour découvrir le secret de leur naissance… Nella a disparu, enlevée par d’étranges ombres. Sa sœur Mahaut se lance alors dans une quête captivante qui l’amènera à combattre de terrifiants esprits.”

 

Bien qu’une aura de mystère plane toujours, on en apprend un peu plus sur la “malédiction” des jumelles. Dans ce second tome de la Cité Lagune, l’auteure ne perd pas de temps. Très vite, Mahaut mène l’enquête afin de retrouver Nella.  A la recherche de Nella est selon moi un tome plus abouti.  Le premier m’avait semblé un peu plus lent. Mais c’est sans doute normal étant donné qu’il fallait planter le décor.

L’intrigue est donc mise en place en douceur et dans A la recherche de Nella, nous faisons plus ample  connaissance avec un ennemi tapi dans l’ombre. Grâce à l’intervention par télépathie de Nella, Mahaut sait comment déjouer le plan de cet adversaire invisible.

Plus de rebondissements donc et une quête de talismans à travers la ville; cette suite est beaucoup plus rythmée.  La plume d’Anne Kalicky est toujours aussi fluide. Ce roman se lit rapidement, l’intrigue est intéressante et on a envie de savoir le fin mot de l’histoire.  A la recherche de Nella est une histoire très accessible c’est pourquoi la tranche d’âge conseillée est de 10 à 13 ans.

L’illustration de couverture réalisée par Sophie de La Villefromoit est toujours aussi belle! Elle reflète parfaitement la nature surnaturelle des fillettes.

Ce second tome est donc une bonne suite. J’ai apprécié le fait que l’intrigue prenne un tournant décisif, on comprend mieux vers quoi l’auteure nous emmène.

En somme, une sympathique saga à découvrir ou à faire découvrir.

 

~Melissande~

 

+ Un petit rappel du tome précédent? C’est par ici

+  Le premier tome d’une autre  saga magique, présenté par Hérisson: Lily et la magie défendue de Holly Webb

 

 

Le jardin d’Abdul Gasazi de Chris Van Allsburg

Le jardin d’Abdul Gasazi est un album à la beauté envoûtante qui vous fera rencontrer un magicien hors du commun

Album fantastique pour la jeunesse dès 5 ans

Le jardin d’Abdul Gasazi

de Chris Van Allsburg

Editions Deux, novembre 2020,

28 pages- 24,95$

Thématiques : chien, consignes, magie, jardin animalier, responsabilités.

 

 

Présentation de l’éditeur: “LES CHIENS SONT ABSOLUMENT ET FORMELLEMENT INTERDITS DANS CE JARDIN. Abdul Gasazimagicien à la retraite.

Mais Fritz, le chien de mademoiselle Hester sous la garde d’Alan, vient de pénétrer dans le jardin. Que va-t-il lui arriver?

 

Cela fait de nombreuses années que je suis fan du travail de Chris Van Allsburg. Le jardin d’Abdul Gasazi ne fait pas exception. On y retrouve le mystère et la patte si caractéristiques de l’auteur. C’est un vrai régal! Les illustrations sont raffinées et l’auteur a une imagination débordante!

 

Cet album est une invitation au voyage. Entre réalité et illusion, le lecteur est happé dans un monde étrange. Bien vite, il nous tarde de pénétrer dans l’antre secrète de ce magicien facétieux.

 

 

Chris Van Allsburg a le don de décrire des scènes de manière succinte et concise. Il s’agit d’un auteur maîtrisant à la perfection les codes du fantastique. Dans Le jardin d’Abdul Gasazi, un petit garçon va faire une curieuse rencontre et vivre une aventure extraordinaire le temps d’une après-midi.

 

 

Ce sont surtout les dessins de Chris Van Allsburg qui me plaisent. Bien qu’il soit également très doué pour raconter des histoires, je trouve qu’il a un don pour créer des atmosphères bien particulières. L’illustration de couverture offre déjà un aperçu du monde onirique imaginé par cet auteur hors du commun.

 

De plus, l’objet-livre en lui-même est tout simplement splendide. Les éditions Deux ont particulièrement soigné la présentation. Il y a même un beau ruban doré, rappelant la couverture, noué aux extrémités. Il s’agit d’une réédition du premier livre écrit et illustré par Chris Van Allsburg en 1980. Le jardin d’Abdul Gasazi a reçu à l’époque le prestigieux prix Caldecott.

 

Si vous ne connaissez pas encore cet incroyable artiste, n’hésitez plus!

 

~Melissande~

 

+Pour en savoir plus sur le prix Caldecott c’est par ici (sur le site ricochet-jeunes.org)

 

+ L’avis de Yasmina Mahdi sur Le jardin d’Abdul Gasazi pour La cause littéraire