Le lièvre et les lapins de Timothée Le Véel

Un album délicat qui enchantera petits et grands!

LièvreAlbum pour la jeunesse dès 5 ans

Coup de cœur

Le lièvre et les lapins

de Timothée Le Véel

Éditions Kaléidoscope,

texte et illustrations de Timothée Le Véel,

2019, 14 euros

Thèmes: Animaux, adoption, amitié, nature, lapin

Présentation de l’éditeur: “Le jour se lève sur la garenne. Impatients, des lapins sortent de leur terrier. Seulement des lapins ? Non, c’est étrange, il semblerait qu’un lièvre se trouve parmi eux…

 

Une fois de plus, les délicates illustrations et le texte poétique de l’artiste m’ont charmé. Les illustrations sont en noir et blanc, avec une petite touche rose pâle rappelant l’encadré de la couverture et les pages de garde intérieures de l’album.  Les petites touches de couleur sont du plus bel effet dans les nuances de gris. De plus, la couverture est elle aussi très belle. J’aime beaucoup l’idée de l’œil du lièvre reflétant les lapins. “Le lièvre et les lapins” est un bel objet donc mais pas que. En effet, le récit est aussi bien travaillé que l’aspect esthétique.

Dans “Le  lièvre et les lapins”, Timothée Le Véel aborde plusieurs sujets sujet: l’appartenance à un groupe, à une famille mais aussi la différence et même l’adoption. En cherchant sa place, le jeune lièvre de cette histoire se confrontera à une difficulté de taille. Mais comme le dit le proverbe, l’union fait la force et tout rentrera dans l’ordre.

“Le lièvre et les lapins” fait partie de ces albums qui touchent grâce à la sensibilité de son créateur. L’idée est originale et Timothée Le Veel exploite avec brio tout un panel d’émotions.

 

~Melissande~

 

+ Un autre album original présenté par Nathalie:Madame le lapin blanc de Gilles Bachelet

+ Une bande dessinée ayant pour décor la forêt, présentée par Sophie: Anuki 3. Le coup du lapin de Sénégas et Maupomé

Nous suivre et partager :

Le petit chaperon rouge raconté par Beatrix Potter

Une belle adaptation d’un grand classique qui ravira petits et grands !

Album pour la jeunesse dès 5 ans

Le petit chaperon rouge

raconté par Beatrix Potter

Editions Kaléidoscope, octobre 2019,
illustrations d’Helen Oxenbury,
48 pages, 13,50 euros

Thèmes: conte, classique, petit chaperon rouge, loup

 

 

Présentation de l’éditeur: “Dans un texte inédit, Beatrix Potter livre sa version, pleine de suspens, du conte original de Charles Perrault. Les magnifiques illustrations d’Helen Oxenbury en révèlent toute la poésie champêtre et donne une dimension nouvelle, non dénuée d’humour, à ce classique des classiques.”

 

Tout le monde connaît ce grand classique mais il est toujours intéressant d’en lire de nouvelles adaptations. En effet, chaque artiste ou écrivain possède sa propre vision du conte.

Aussi, même si l’on en connait le dénouement tragique, grâce aux pinceaux d’Helen Oxenbury, cette version nous offre une fin ouverte. J’ai trouvé cela original et distrayant car la dernière illustration prête à sourire malgré tout. Les représentations champêtres sont délicates et il me plairait tout autant qu’au petit chaperon rouge de flâner dans ces champs et ces bois ensoleillés.

Quant au texte, avec le style qu’on lui connaît, Beatrix Potter parvient à rendre le loup étrangement humain. Ce qui le rend encore plus effrayant. Cependant, contrairement au conte originel, le lecteur pourrait éprouver de la sympathie pour ce loup malingre et affamé. A demi-mots, l’auteur sous-entend qu’il n’est le bienvenu nulle part. Le petit chaperon rouge est une petite fille aussi naïve que dans le conte de Perrault.

Une belle lecture donc, avec malgré tout une différence par rapport au texte original (je pense au groupe de bûcherons). Je vous invite à le lire; ne fût-ce que pour les superbes illustrations d’Helen Oxenbury ou encore la fraîcheur de la plume de Beatrix Potter.

 

~Melissande~

 

+ D’autres adaptations du conte présentés par Nathalie: Et pourquoi de Michel Van Zeveren, Le petit chaperon rouge de Gilles Bizouerne et un autre album dont j’apprécie les dessins Le petit chaperon rouge de Charles Perrault et des frères Grimm (illustré par Joanna Concejo)

La chasse à l’ours d’Helen Oxenbury, présenté par Hérisson et moi à l’occasion de la sortie DVD du court-métrage

Nous suivre et partager :

Les enquêtes d’Anatole Bristol

bristolA partir de 9 ans

LES ENQUÊTES

D’ANATOLE BRISTOL

T1 : Le gang des farceurs

Sophie Laroche & Carine Hinder (ill.)

Coll. Pas de géant

Auzou romans (2012)

*****

Ce tome 1 a reçu le Prix Renaudot des Benjamins 2013.

*****

Anatole n’aime pas son prénom. Il le trouve démodé, ridicule. Il aurait préféré s’appeler Mattéo ou Lucas, un prénom récent et que tout le monde connaît. Mais c’était le prénom de son grand-père maternel décédé pendant qu’Anatole était dans le ventre de sa mère. En arrivant dans sa nouvelle école, il est aussitôt surnommé “Anatole pot-de-colle” parce qu’il cherche des copains. Quand il rentre en pleurant ce soir là, sa mère lui dit qu’il ne doit pas rougir de son prénom, car c’est celui de son grand-père, un très grand détective.

A partir de ce moment là, Anatole devint “Anatole Bristol – Détective d’école” ! Sa mère lui ayant acheté des fiches bristol, il se met à étudier les faits et gestes des enfants dans la cour. Et pour l’assister dans ses enquêtes, il s’est fait une amie, Philomène.

*****

Une histoire amusante !

Ce sont les débuts d’un nouvel enquêteur pour les plus jeunes.

Les chapitres sont courts, la police d’écriture assez grosse et les illustrations gaies et colorées. De quoi séduire les jeunes lecteurs qui voudraient lire un livre un peu plus “gros” (il fait 90 pages). L’humour est présent, mais la réflexion aussi (sur l’amitié ou encore la réaction face à une personne malade).

En tant qu’adulte, je l’ai lu avec plaisir, sans m’ennuyer. Ce qui n’est pas toujours le cas avec les romans pour les 7 à 11 ans…

Une série qui compte 11 tomes à ce jour, le dernier est sorti en juin 2020.

*****

Le site des éditions Auzou

Page de l’autrice sur le site de la mel (Maison des écrivains et de la littérature)

Blog de l’illustratrice

Ultra book de l’illustratrice

*****

D’autres enquêtes à partir de 9 ans :

Les enquêtes de Ninon et Paul (avec un côté historique), Mystère à la cantine, Enquêtes au Muséum, Le chat des archives

*****

Nous suivre et partager :

Alcatraz Indian Land – Mois américain 4

Alcatraz

A partir de 11/12 ans

Alcatraz

Indian land

Élise Fontenaille

Éd. Oskar (2018)

*****

2012. La mairie de San Francisco, désire célébrer l’anniversaire de l’occupation pacifique d’Alcatraz par les indiens. Little Bird reçoit une lettre l’invitant à venir repeindre les graffiti qu’elle avait tagués en novembre 1969. Dans une longue lettre à sa petite fille, Eden, elle va raconter ce qu’elle a vécu depuis ses 13 ans, depuis que Richard Oakes l’a sortie de la Réserve où elle sniffait de la colle pour oublier un drame.

A cette époque, Richard rêve de créer une université pour toutes les tribus indiennes. Un groupe d’activistes amérindiens va le suivre et occuper Alcatraz pendant 19 mois. Little Bird raconte à sa petite fille ce qu’ils ont vécu, les bons moments, son premier amour, les drames.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/en/e/e4/Richard_Oakes_%28activist%29.jpg

Richard Oakes (1942-1972)

*****

Il s’agit d’une œuvre de fiction

Mais les faits et les personnages évoqués dans ce court roman sont réels. J’avoue que je n’avais jamais entendu parler de l’occupation de cette célèbre prison. On est un peu dégoûté à la fin quand on apprend de quel façon est mort Richard Oakes (son meurtrier s’en est sorti tranquille).

Bref, on ne peut que comprendre que les indiens se soient révoltés contre leurs conditions de vie (voir comment ils décrivent les réserves) et qu’ils aient souhaité les améliorer !!

J’aime beaucoup ces petits romans dans les collections “Société” ou “Histoire et Société” chez Oskar.

Ils se lisent facilement et on y apprend plein de choses !

*****

D’Élise Fontenaille, nous vous avons également présenté :

Dorothy Counts, affronter la haine raciale, Les 9 de Little Rock, Greta Thunberg, sauvons la planète !

Et pour les plus jeunes : On a volé les poules de Clémentine !

*****

Sur ce que l’on a fait subir aux indiens, il y a aussi le très beau roman “Sauvages” de Nathalie Bernard.

Pour aller plus loin si vous êtes curieux :

Dictionnaire historique et culturel des Indiens d’Amérique du Nord

Blog qui présente la culture Sioux Lakota

Un roman qui m’aura également permis de découvrir un artiste : John Trudell (le texte ci-dessous est toujours très actuel…)

C’est ma 4ème lecture pour ce mois américain organisé par Titine du blog Plaisirs à cultiver  et animé par Mélanie sur Instagram

Logo réalisé par The Cannibal Lecteur

Nous suivre et partager :