L’horizon bleu – Album sur la 1ère guerre Mondiale

horizonL’horizon bleu ♥

Dorothée Piatek & Yann Harmonic

Éditions Petit à petit (2002)

Réédité sous forme de roman au Seuil (2012)

^^^^^^

Une lecture commune avec Blandine : elle a lu le roman, moi l’album.

Une femme âgée raconte…

1914, elle a 20 ans, vient de se marier et vit, heureuse et insouciante avec son mari, Pierre, qui est instituteur. Elle ne rêve que d’aller voir la mer, comme il le lui a promis, mais lui s’inquiète des nouvelles rapportées par les journaux, des rumeurs… Ses craintes seront hélas confirmées la nuit du 27 juillet, quand un ami lui annonce la terrible nouvelle : « La guerre approche » ! Élisabeth réalise alors que Pierre, son mari, va devoir partir au front comme tous les hommes de 18 à 48 ans…

horizon

On est tour à tour au front, dans la boue et sous les obus avec les hommes, puis avec les villageois apeurés dans leur village occupé et pillé par les allemands. Par moment c’est un narrateur qui raconte, à d’autres moments, on lit la correspondance de Pierre et Élisabeth.

^^^^^^

La première guerre mondiale, tout le monde connaît : 20 millions de morts, autant de blessés sinon plus, bref, une horreur. horizon

Cet album montre, sans effets dramatiques exagérés, mais avec beaucoup d’humanité, le quotidien d’un couple :

D’un côté le mari, instituteur, se retrouve au front et raconte à sa femme, par lettres interposées, son quotidien, sa souffrance, ses conditions de vie et la mort, partout autour de lui…

De l’autre côté, il y a Élisabeth, femme au foyer, qui, se retrouvant seule, va prendre de l’assurance, s’émanciper, faire classe en lieu et place de son mari.

A travers leur correspondance, on constate l’évolution de chacun. Les deux souffrent de la situation, même si ce n’est pas de la même façon.

Côté illustrations, c’est très original : il y a des effets de transparence, des superpositions d’images, des « coups de pinceaux » qui se voient ou non, des couleurs flamboyantes ou « éteintes » selon les moments ou selon qui parle…  Mes photos sont de mauvaise qualité et ne rendent pas hommage au travail magnifique de l’illustrateur. Je ne les ai mises que pour vous donner une idée du style d’illustration et des couleurs employées.

^^^^^^

horizon

Gros coup de cœur pour ce magnifique album, tant pour sa façon de raconter l’Histoire que pour ses splendides illustrations !

Un album que l’on devrait trouver dans tous les CDI… Mais il n’a malheureusement pas été réédité sous cette forme d’album, seulement sous forme de roman, ce que je trouve très dommage !

En 2012, Sophie l’avait mis dans sa bibliographie sur la première guerre mondiale.

Le blog de Dorothée Piatek

Celui de Yann Hamonic

Et le site de l’éditeur Petit à petit

Pour ceux qui voudraient aller plus loin, le site EVE (Enfance Violence Exil) propose des témoignages écrits, dessinés ou oraux sur toutes les guerres, y compris celle-ci.horizon

 

Seconde nature – Aventure écologique

secondeSeconde nature

Emmanuel Ardichvili
Le Lamantin (2017)
*****

Dans un futur, pas si lointain… Léo est amoureux d’Astrid. Il pense à elle chaque jour et se demande comment l’aborder. Il faut dire qu’elle n’est pas comme les autres filles : elle ne s’est pas fait agrandir les yeux ou rétrécir le nez par exemple et ses cheveux sont d’origine. Comme Léo, elle vient tous les jours à pied à l’école (alors que les autres translatent) et elle n’est même pas accompagné d’un drone pour la protéger !

Après avoir fait une gaffe qui a mis Astrid en colère, Léo cherche comment se rattraper. Sur le chemin de l’école, non loin d’un arbre noir un peu inquiétant, Léo découvre un champignon étonnant. Après l’avoir touché, d’étranges évènements vont se produire et Léo va devoir lutter, non seulement pour sa survie, mais pour celle de l’humanité…

*****

Un roman que j’ai dévoré en une journée ! C’est à la fois un roman d’aventures, une belle histoire d’amitié, un roman de science-fiction (et heureusement ! Pourvu que ça le reste…) et une fable à forte tendance écologique.

Très facile à lire, prenant, l’imagination (fertile !) de l’auteur nous entraîne sans temps mort dans une histoire qui mêle la vie dans un futur plus ou moins proche (« drones », ok, ça existe, « translateur » pas encore !!) avec une nature intelligente devenue avide de revanche…

Un roman distrayant, mais pas seulement. Peut-être amènera t-il quelques questions dans la tête des enfants qui le liront !

*****

N’hésitez pas à aller lire le premier chapitre :

Les éditions du Lamantin

Chez le même éditeur, nous vous avons déjà présenté : Sortilèges interdits

*****

Avec un sujet proche (écologie + nature en colère) , nous vous avons déjà présenté : « Le réveil de Zagapoï » (pour un peu plus grands) ou encore »Une forêt » (Album pour les plus jeunes)

*****

Quel challenge pour 2018 ? Les réussir tous !

Voici ceux que j’ai décidé de suivre cette année (avec tout le sérieux et l’organisation qui me caractérisent, donc, autant vous dire que c’est pas gagné…)

challenge classiques  Challenge BD de la semaine   Challenge 1ère guerre mondiale   Challenge des RE   challenge albums 2017   Challenge Amérique Latine  Challenge Un max de BD en 2018

En plus de ces challenges, je participerai sans doute au Mois Anglais ou encore au Mois du Japon… Je ne suis pas encore décidée, on verra comment j’arrive à m’organiser ! Et comme je suis décidément très feignante, je vous renvoie aux présentations déjà réalisées par les organisateurs de ces différents challenges.

Voici les liens :

La BD de la semaine, c’est chez :   Moka (https://aumilieudeslivres.wordpress.com/) / Noukette (http://aliasnoukette.fr) /  Stéphanie (https://www.milleetunefrasques.fr/) ou Steph (https://chezmo.wordpress.com/) : Tous les mercredis, on se retrouve chez l’une ou l’autre pour présenter des bandes dessinées, que l’on a aimé, ou pas !

Un max de BD en 2018, c’est chez Kobaitchi : Ici, il n’y a pas de date, mais une liste de thèmes (certains plutôt insolites : « une bd où il pleut » !!) et plusieurs niveaux d’inscription.

 

Le challenge album, qui fête ses 10 ans cette année ! Présentation par Sophie (inscriptions dans les commentaires). Et les thèmes de l’année sont ici.

 

Le challenge Amérique du Sud-Amérique Latine chez Bidib ma petite médiathèque

 

Cette année, je (re)lis des classiques proposé par Blandine, du blog Vivrelivre et moi-même

 

Le challenge Première guerre mondiale. Voir la présentation chez Blandine

 

Et enfin, le challenge des RE, toujours chez Blandine (Relire un ou plusieurs ouvrages !)

 

Et vous ? Vous faites des challenges ? Vous aimez ça ? N’hésitez pas à venir nous parler des vôtres dans les commentaires !

La mort du temps – Roman ado/jeune adulte

mortLA MORT DU TEMPS

Aurélie Wellenstein
Éd. Scrinéo (2017)
———-

Callista se réveille avec une sensation de malaise. Son père est à ses côtés mais ça ne va pas durer. Il l’invite à se lever et à fuir, le plus rapidement et le plus loin possible. En sortant de l’hôpital, elle découvre un monde apocalyptique : tout est détruit, les gens fuient, paniqués, ne sachant pas s’il s’agit d’un séisme en plein Paris, d’un attentat ou d’autre chose. Mais une chose est sûre : les époques se sont télescopées car dans ce monde en ruines, on rencontre maintenant des ptérodactyles ou encore des chevaliers sortis tout droits du Moyen-âge… Et ça n’est pas fini, le danger est toujours là et il se rapproche !!

———-

Dès le départ, on est entraîné dans une course folle. Callista vient de se réveiller après avoir eu un accident (?), elle ne comprend rien à ce qu’elle voit, elle sait juste qu’elle est en danger et qu’elle doit fuir… Son monde n’existe plus, il a été remplacé par un enchevêtrement de choses, de gens, d’époques… Le « flash » sorte de lumière qui détruit tout, la poursuit sans lui laisser le temps de réfléchir à tout ce qu’elle a perdu ni à ce qu’elle doit faire.

J’ai trouvé ce roman très original ! La façon dont ce thème de « faille temporelle » est traitée et décrite est vraiment intéressante (les époques qui fusionnent, il fallait y penser !). Mais, car il y a un mais, j’ai trouvé que le caractère des personnages aurait pu être beaucoup plus approfondi et que la fin était un peu rapide…

Malgré tout, j’ai passé un bon moment avec ce roman vraiment atypique et qui ne laisse aucun répit !

———-

C’est le premier roman de cette auteure que je lis, mais elle n’en est pas à son coup d’essai : deux romans sont déjà parus chez Scrinéo : Le Roi des fauves (2015), qui a reçu le Prix des Halliennales et Les Loups chantants (2016), qui a reçu le Prix Elbakin. Sophie vous avait déjà présenté « Chevaux de foudre » et « La fille de Tchernobyl » parus chez Magnard Jeunesse.

Sur le site actusf, une interview de l’auteure qui parle du Roi des fauves et de la Mort du Temps.