Un ado nommé Churchill – Roman Ado ♥

ChurchillComment Winston devint Churchill

A partir de 13/14 ans

Un ado nommé Churchill

Sophie Doudet

ScriNeo (2019)

*****

Le roman débute en 1901, alors que Winston Churchill doit faire son premier discours à la Chambre des communes. L’ombre de son père rôde, angoissante, menaçant de lui couper ses moyens. A l’aide de sa montre, cadeau de ce fameux père, Randolph, il parvient à se calmer. Et les souvenirs affluent… En 1886, dans le théâtre de son collège et alors qu’il s’apprête à entrer en scène, il s’aperçoit avec tristesse, mais sans surprise, que ses parents ne sont pas là. (voir extrait plus bas)

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/b/bc/Sir_Winston_Churchill_-_19086236948.jpg/220px-Sir_Winston_Churchill_-_19086236948.jpg

Le « vieux Lion » Wikipédia

*****

C’est le 2ème roman que je lis de Sophie Doudet et c’est mon 2ème coup de cœur !

J’aime beaucoup sa façon d’écrire, très vivante et qui nous plonge littéralement dans la vie des personnages. Elle nous donne ainsi l’envie de mieux les connaître. Avec « Un ado nommé Rimbaud », elle m’avait amenée à lire de la poésie. Avec celui-ci, j’avoue que j’ai envie d’en savoir plus sur ce fameux « Vieux lion » !

Venant d’une famille aisée, Winston n’a pourtant pas une enfance facile. Enfant incompris par ses parents, mal-aimé, il souffre. On ne peut guère rester indifférent face à cet adolescent qui ne sait que faire pour attirer l’attention de ses parents…

*****

Extrait :

« La main de Winston tremble légèrement sur le rideau. Quel imbécile il est ! Jusqu’à la dernière minute, il aura espéré malgré tout. Jusqu’au dernier moment, il aura rêvé d’un miracle : ses parents venant enfin à Harrow, ses parents lui rendant visite au moins une fois ! Mais non. Sur les bancs, tous les parents sont là, sauf les siens ! Quelle humiliation ! Son poing tord le velours. La sueur lui coule sur les tempes et glisse le long de la perruque. Le maquillage va bientôt se brouiller… Ne pas pleurer… surtout ne pas pleurer…

Soudain, son regard s’éclaire. Là-bas, au sixième rang, contre le mur, il l’a reconnue ! Toute droite dans la pénombre, assise juste au bord du banc, les gants de dentelle noire dans une main et serrant nerveusement de l’autre son petit sac en cuir : Mme Everest se penche pour mieux apercevoir la scène, l’air inquiet, presque triste. Elle le cherche, il le sait. Elle l’attend : elle, qui n’est venue que pour lui. »

*****

De Sophie Doudet, nous vous avons déjà présenté : Un ado nommé Rimbaud

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez lire les premières pages

La page Wikipédia consacrée à Winston Churchill

*****

Nous suivre et partager :
error0

Renard & Renard – Album sur l’amitié

renardCertains sont rêveurs, d’autres, aventuriers !
Album dès 5/6 ans

Renard & Renard

Max Bolliger & Klaus Ensikat (Ill.)

La Joie de Lire (2019)

*****

Réédition

*****

Deux renards vivent ensemble dans un terrier, à la lisière de la forêt. Ils sont heureux et en paix. Mais un jour, un des renards, le plus courageux, a très envie d’aller découvrir le monde. Il veut de la nouveauté, le quotidien et les jours semblables les uns aux autres lui pèsent. Il essaie de convaincre son ami de venir avec lui. Mais le renard peureux refuse. Il préfère rester tranquillement chez lui. Le renard courageux se moque alors de lui, puis s’en va courir le vaste monde.

*****

L’histoire m’a beaucoup plu. On suit tout d’abord les aventures du renard courageux, puis celles, plus tranquilles mais bien réelles, de celui qui est resté à la maison. Le renard « courageux » fini par rentrer et raconter ses aventures à son ami. Mais il est étonné de constater que celui-ci a également vécu des choses sans bouger de son terrier. Une belle histoire sur l’amitié et sur le droit à la différence !

Pour les illustrations, c’est un peu plus compliqué. Je ne peux pas dire qu’elles m’ont franchement déplu. Mais… il y a quelque chose, dans les personnages qui a fait que je n’ai pas accroché. Et ce n’est pas le côté « vieillot » ou « vintage » comme on dit maintenant, parce que j’aime d’autres illustrations tout aussi vieillottes !! Question de goût. Peut-être vous plairont-elles, n’hésitez pas à aller feuilleter cet album chez votre libraire favori.

renard

*****

Petites bios de l’auteur et de l’illustrateur sur le site de l’éditeur

Un album qui participe au Challenge « Je lis aussi des albums« 

*****

Nous suivre et partager :
error0

Traits d’union – Roman pour adolescent

TraitsSe marier en sortant du lycée ?
A partir de 13/14 ans

TRAITS D’UNION

Cécile Chartre

Le Muscadier (2016)

*****

Thibault, 18 ans, se marie avec Tess. Son copain Victor ne comprend pas. Il voit bien que Tess est « roulée comme une déesse » et qu’elle est folle de Thibault, mais de là à se marier ? Lily, elle, est jalouse. Elle ne comprend pas comment Thibault, son copain de toujours, son frère, son double, son alter ego, a pu lui faire ça… Et puis, il y a la petite Charline, la cousine qui s’ennuie et voit des choses qu’elle n’aurait pas dû voir.

*****

A chaque chapitre, une voix différente s’exprime. On entend d’abord la cousine du marié, Charline, qui a visiblement vu quelque chose qu’elle n’aurait pas du voir. Puis le témoin du marié, Victor, qui ne comprend pas la raison de ce mariage et essaie désespérément (et de façon fort maladroite !) de draguer une fille. On entend aussi la voix de Lily, la copine de toujours et celle d’Anne-Elisabeth, la mère, fière de son fils et de l’éducation qu’elle lui a donné. Le bouquet final, la dernière voix, sera celle de Thibault.

Traits d’union est un petit roman (66 p.) qui se lit très vite et très facilement. Le final m’a bien fait rire, même si, d’une certaine façon, c’est plutôt triste…

Un roman dans l’air du temps, qui parle de « problèmes de société » tout à fait actuels.

*****

Le site de l’autrice

Lire quelques pages sur le site de l’éditeur Le Muscadier

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, Orient extrême, le 9E continent, l’aigle noir, le réveil de ZagapoïEmma, La peau noire des anges, Plastique apocalypse, Dysfférent, jours de soleil (nouvelles) Sur le dos de la main gauche (nouvelles), Les murs bleus, Trouver les mots , Pipriat Paradise. et Faits d’hiver.

*****

Ce livre participe à l’Objectif Pal chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0

Trylle. Tome 3 Royale d’Amanda Hocking

Royale est le dernier tome d’une trilogie fantastique originale !

RoyaleRoman fantastique pour la jeunesse dès 12 ans

Trylle.

Tome 3 Royale

d’Amanda Hocking

 

Editions Castelmore,  octobre 2019 (version poche)

336 pages  (7,50 euros)

***

Thèmes: trolls, guerre, romance, aventure, pouvoirs

***

 

Présentation de l’éditeur: « Il est l’heure de faire des choix pour Wendy: se sacrifier pour sauver son royaume et ceux qu’elle aime, en se livrant à ses ennemis les Vittras? Renoncer à l’amour des deux hommes entre lesquels son coeur balance et faire un mariage de raison? Le destin de son peuple est entre ses mains, et Wendy est prête  à tout pour le sauver. »

 

La semaine dernière, je vous ai présenté mon avis sur le tome 2 Indécise. Royale est le troisième et dernier tome, et il est à la hauteur des deux autres, l’auteur conclut superbement sa saga sans qu’il y ait trop de facilités ou d’incohérences. J’ai pris beaucoup de plaisir à retrouver certains personnages et à un certain moment, l’intrigue a pris une tournure à laquelle je ne m’attendais pas.

 

Dans Royale, le suspense est au rendez-vous. Le tome précédent laissait entrevoir une guerre imminente entre les Trylles et Vittras, ici les menaces sont mises à exécution. L’autorité de Wendy est un peu mise à mal car elle est jeune et inexpérimentée mais elle peut compter sur des soutiens de taille. Ses proches sont plus que jamais présents pour l’épauler même lorsqu’ils ne comprennent pas ses choix.

 

Royale est un savant mélange d’aventure et de romance dans un monde fantastique, parfois même hostile. Les personnages principaux sont toujours aussi attachants et le père de Wendy est plus que jamais détestable. Ce roman ne se lit pas, il se dévore! L’écriture d’Amanda Hocking est véritablement addictive.

 

En somme, Royale clôture la saga en beauté et je ne peux que vous conseiller cette série. Si vous aimez les romances fantastiques sur fond de guerre de clans, je vous recommande la saga « Trylle » sans hésiter!

 

~Melissande~

 

+ L’avis de The cultural sur le premier tome de la trilogie: « Echangée

+ Le site officiel de l’auteur

Nous suivre et partager :
error0