Pettson piège le renard de Sven Nordqvist

Pettson piège le renard est un album humoristique mettant en scène deux personnages décalés et attachants

Album pour enfants

Pettson piège le renard

de Sven Nordqvist

Editions Plume de carotte- 2018
série Les aventures de Pettson et Picpus
32 pages- 9,90 euros

Thèmes: création, respect de la nature, animaux, chat, humour

 

Présentation de l’éditeur: Plongez dans l’univers merveilleux des aventures de l’adorable fermier Pettson, et de son chat farceur Picpus, qui tomberont sur de sacrées surprises en explorant leur jardin aussi fleuri que féerique!

Le fermier Pettson et son chat Picpus vivent heureux au fin fond de la campagne. Jusqu’au jour où leur voisin, Gustave, les prévient qu’un renard, voleur de poules, rôde dans les parages… Les deux amis doivent vite trouver quelques ruses pour effrayer ce fâcheux visiteur. Fantômes, pétards, poule au poivre …, le pauvre renard ne sait pas ce qui l’attend!

Lire la suite

Sabotage au Mont Saint-Michel de Chantal Cahour

Un court roman pour lecteurs débutants très sympathique!

Roman historique/fantastique pour enfants de 8 à 11 ans

Sabotage au Mont Saint-Michel
de Chantal Cahour

Oskar Éditeur, 2018,
108 pages, série «Les enquêtes de Ninon et Paul»

***

Thèmes: voyage temporel, enquête, amitié, roman historique, Moyen Age

***

 

Présentation de l’éditeur: «Ninon et Paul sont impatients de découvrir le Mont-Saint-Michel. Mais après leur visite « insolite » du château de Chambord et du château de Versailles, qui les a fait voyager dans le passé, ils ont un peu peur de revivre ce genre d’expérience. Alors qu’ils suivent leur guide dans l’abbaye, Paul trébuche et entraîne sa soeur dans sa chute. Quand les enfants reprennent leurs esprits, ils se retrouvent… en 1255 ! Les voici emportés dans une nouvelle aventure pleine de mystères dans les couloirs de l’abbaye du Mont-Saint-Michel, en compagnie de Gabriel et de son grand frère Michel, un jeune moine.»

 

Ce roman met en scène des personnages attachants et débrouillards: un frère et une sœur. Ninon et Paul ont l’habitude d’être transportés à diverses époques dès qu’un enfant a besoin de leur aide (cf. la série Les enquêtes de Ninon et Paul); leur quotidien est donc régulièrement chamboulé.

Cette fois, les deux enfants vont se retrouver en l’an de grâce 1255 ! Ensemble, ils aideront le jeune Gabriel à découvrir qui veut causer du tort au grand-frère de ce dernier, Michel (un jeune moine enlumineur).

Grâce aux héros de cette série, Chantal Cahour permet de faire découvrir aux plus jeunes des époques différentes mais également des lieux historiques emblématiques. C’est une excellente entrée en matière pour initier les enfants à l’Histoire.

Ce livre est instructif, pédagogique (je pense aux bonus en fin d’ouvrage, notamment à la recette de crêpes traditionnelles). Le récit est rythmé et l’intrigue mystérieuse, on a envie de connaître le fin mot de l’histoire. Ajoutez-y une petite touche d’humour et le tour est joué. Un roman idéal donc pour apprendre quelle vie menaient les enfants du passé.

~Melissande~

 

+ Le site officiel de l’auteur

+ L’avis d’histoired’en lire

+ Challenge Moyen Age

Sorcières, fées et princesses. Et quelques charmes tour à tour envoûtants et malfaisants

Sorcières, fées et princesses est un magnifique album superbement illustré!

Livre illustré pour la jeunesse

Sorcières, fées et princesses.
Et quelques charmes tour à tour envoûtants et malfaisants

de Joseph Vernot

 

Editions Marmaille et compagnies, 2018
format : 24 x 32 cm,
nombre de pages : 120,
prix: 20 euros.

Thèmes: enchanteresses, magie, contes, enfance.

 

Présentation de l’éditeur: «Loin de se contenter d’être les faire-valoir des héros, des princes ou des chevaliers, les princesses sont des héroïnes à part entière qui ont une vocation commune : s’extraire d’un destin qui leur est imposé. Souvent jalousées pour leur beauté et primées pour leur indépendance, elles ne doivent leur liberté qu’à leur détermination et à leur vertu plutôt qu’à un quelconque prince charmant. Les sorcières et les fées l’ont bien compris : le véritable pouvoir s’obtient sous l’égide de la nature et de la magie, loin de l’approbation de la gent masculine.»

 

 

Je commencerai par vous parler de l’objet livre en lui-même car c’est vraiment une petite merveille ! La couverture annonce déjà la couleur : nous avons entre les mains un ouvrage aussi délicat et soigné que les princesses auxquelles il rend hommage. Le titre doré et en relief est prometteur, tout en mis en œuvre pour que le lecteur soit plongé dans un monde féerique. Il était une fois Joseph Vernot… tisseur de rêves.

Sobrement illustré à la manière des enluminures, on retrouve pour chaque récit relatant les aventures de jeunes filles vertueuses ou de princesses maudites les guirlandes de roses illustrant la double page intérieure. Ce rappel est du plus bel effet.

Sorcières et enchanteresses quant à elles ont droit à un autre style de rappel afin de les différencier des princesses et autres demoiselles en détresse. Comme pour le théâtre d’ombres, on ne devine des personnages que leur silhouette. Les vêtements et ornements se distinguent grâce à leurs coloris.

Quant aux textes, Joseph Vernot a rassemblé les plus célèbres contes de notre enfance tels qu’ils ont été transmis par les frères Grimm, Perrault et autres conteurs. Figurent également dans ce beau livre Circé, Médée, Morgane, Mélusine et même les fées de salon (je vous laisse découvrir de qui il s’agit). La calligraphie utilisée rend le texte agréable à l’œil et les plus jeunes pourront aisément déchiffrer les prénoms de leurs héros en grands caractères dorés.

J’ai adoré parcourir ce magnifique album qui vous fera revivre les plus belles aventures de votre enfance.

~Melissande~

 

+ Le site de l’éditeur

+ La page Facebook de Joseph Vernot

+ Autres livres illustrés

+ La présentation de Cultura

Apollinaire. Portrait d’un poète entre deux rives de Philippe Bonnet

Un ouvrage riche pour un personnage exceptionnel !

Biographie

Apollinaire. Portrait d’un poète entre deux rives
de Philippe Bonnet

Les éditions bleu et jaune,
mai 2018, 18 euros.

 

***
Thèmes: poésie, biographie, art.
***

 

Présentation de l’éditeur: «Apollinaire est un Parisien d’adoption dans son acception la plus absolue. Ici tout l’enchante, même s’il dit bouder la tour Eiffel. […] Il aime les bouquinistes qu’il découvre dès son arrivée, les bibliothèques, les églises, les restaurants, les virées entre copains. Il peut marcher d’Auteuil à Montmartre en faisant un crochet par Saint-Germain et terminer son périple à Saint-Lazare avant de sauter dans le train de Chatou où réside sa mère. […] Il chérit le Paris ancien et s’épanouit aussi dans ces quartiers encore neufs qui vont de Montparnasse à Denfert-Rochereau. Pour ce féru d’art et de modernité, Paris est définitivement the place to be

[…] Philippe Bonnet, un incontestable passionné du grand poète, rend hommage à Guillaume Apollinaire, à l’occasion des cent ans de sa disparition, en mettant en lumière l’une des périodes les plus marquantes et les plus prolifiques de sa vie : celle qui le lie à Paris.»

 

Il s’agit d’une biographie complète et très instructive nourrie des espoirs mais également des déconvenues d’un grand homme que j’apprécie beaucoup. Le poète est toujours une personnalité à part, généralement incomprise voire mal-aimée; dont le génie ne parvient à toucher que quelques élus. Mais Guillaume Apollinaire, lui, a réussi à s’entourer d’amis fidèles et s’il a été malheureux en amour, jamais il n’a manqué de soutien de la part de ses proches.

Philippe Bonnet nous livre ici un portrait juste d’Apollinaire: son grand amour pour Paris, ses activités d’homme de lettres moderne. D’ailleurs, on ignore souvent qu’il a été tour à tour à divers moments de sa vie critique d’art, journaliste et même directeur de revue. De plus, l’ouvrage est ponctué d’anecdotes et de citations ce qui le rend plus accessible et attractif.

J’ignorais pas mal de choses à propos de la vie de ce célèbre poète et je suis très heureuse d’avoir pu en apprendre davantage grâce au travail de Philippe Bonnet. J’ajouterai que l’objet-livre est original, sobre et soigné.

 

~Melissande~

 

+ le site de l’éditeur 

+ L’avis de François Cardinali (Le dit des mots)

+ L’avis de la revue culturelle Les soirées de Paris