Colonisation – T1 Les naufragés de l’espace

ColonisationSpace Opera

BD SF Ado/Adulte

COLONISATION

T1 : Les naufragés de l’espace

Glénat (2018)

*****

Bd découverte grâce à l’opération 48h BD

*****

Présentation de l’éditeur : Le futur. Pour faire face à une surpopulation devenue ingérable, l’humanité envoie une multitude de vaisseaux spatiaux à travers la galaxie. À leurs bords, des équipages de colons ayant pour but de permettre à l’homme de survivre, ailleurs. Quelque temps après le lancement de cet exode, une civilisation extraterrestre se manifeste : les Atils. Pacifistes et bienveillants, ils partagent avec les humains leur technologie de déplacement bien plus avancée et leur permettent de s’implanter avec eux sur une quantité d’autres mondes. Beaucoup des premières nefs demeurent alors introuvables, perdues dans l’immensité de l’espace.

Le temps passant, la cohabitation avec les Atils s’avère ne pas être du goût de tous. Certains représentants des deux peuples finissent par se rassembler, allant jusqu’à essayer de capturer les nefs des premiers colons échouées dans l’univers pour vendre leur contenu à prix d’or sur le marché noir. On les appelle les Écumeurs.

C’est pour retrouver les nefs des premiers colons et s’opposer à ces extrémistes d’un nouveau genre que l’Agence forme ses unités d’élite dans laquelle Milla Aygon s’est engagée. Mais lorsqu’elle et son équipe secourent l’officier Clarence Sternis, colon de première génération, aucun d’entre eux n’imagine que leur mission pourrait bien faire basculer le destin de deux civilisations…

****

La colonisation… Après la terre, l’espace !

Pour commencer par les points négatifs, je ne suis pas super fan du dessin des visages. Je les trouve trop figés. Et même si ça se passe dans l’espace et dans des vaisseaux spatiaux, j’aurai aimé plus de couleurs et de contraste (il y a surtout du bleu et du vert !) Par contre le dessin de tout ce qui est « technologique », armes, vaisseaux, machines est plutôt réussi.

Quand à l’histoire, elle m’a bien plu, je l’ai trouvée originale et j’ai envie de lire la suite !

Pas un coup de cœur, mais un bon moment de lecture si vous êtes fan de science-fiction.

****

Les premières pages sur le site de l’éditeur

De Denis-Pierre Filippi, j’ai également lu, et bien aimé : « Les corsaires d’Alcibiade » (aventure avec un côté steampunk) et « Gargouilles » (bd jeunesse, le 1er tome m’avait bien plu)

D’autres Bd de Science-fiction présentées sur ce blog :

TER, Negalyod, Renaissance, Centaurus, Bug, Majipoor, Metronom’, Paris 2119

Nous suivre et partager :
error0

Le livre des mots – Trilogie Fantasy

mots mots mots

Une trilogie de fantasy initiatique

Roman fantasy ado/adulte

Le livre des mots ♥
J. V. Jones

J’ai lu (2007/2008)

*****

T1 : L’enfant de la prophétie / T2 : Le temps des trahisons / T3 : Frères d’ombre et de lumière.

*****

Présentation de l’éditeur : Jack est apprenti au château Harwell. Orphelin exploité et maltraité, il mène une triste existence. Mais il découvre qu’il possède des pouvoirs magiques interdits et il est contraint de fuir. Son chemin croise celui de Melliandra, fille rebelle du plus riche seigneur du royaume. Traqués, perdus, les deux adolescents sont le jouet des machinations du redoutable Baralis, le chancelier du roi. Ce dernier, après avoir empoisonné son souverain, maintient le royaume dans une guerre fratricide afin d’usurper le pouvoir. Mais, aux confins du royaume, un des derniers chevaliers de Valdis est demeuré intègre : le preux Taol parcourt le monde connu à la recherche de l’enfant annoncé par la mystérieuse prophétie de Marod…

*****

C’est une lecture que j’ai trouvé parfaite pour les vacances !

On ne se prend pas la tête, les personnages sont intéressants, attachants et évoluent au fil des tomes. L’atmosphère est moyenâgeuse, assez sombre, il y a une prophétie (les mots de Marod), des guerres, des méchants vraiment très méchants (voire même franchement cinglés, on ne va pas se mentir…), mais également des histoires d’amour, des filles qui rêvent de choisir elles-mêmes leurs maris, des chevaliers et de la magie.

Bref, c’est sans doute une histoire assez « classique » mais c’est bien écrit, il y a du suspense, des rebondissements dont certains sont vraiment inattendus et moi, j’ai vraiment bien aimé !

Mentions spéciales pour plusieurs personnages, secondaires ou non : Les deux soldats, La Bousille et Finaud sont très drôles. J’adore également le personnage de Chipeur, un jeune voleur qui va s’attacher à l’un des personnages principaux. Craup le serviteur fidèle de Baralis et Tavalisc qui passe son temps à manger, à comploter et à houspiller son second sont également très réussis.

Si vous aimez les romans comme « l’assassin royal » de Robin Hobb, cette histoire devrait vous plaire ! J’ai dévoré les 3 tomes en moins d’une semaine.

*****

La prophétie du livre de Marod

Quand des hommes d’honneur perdent de vue leur valeurs
Quand trois sangs sont unis au même instant
Deux maisons s’uniront par le mariage et la richesse
Et ce qui découle de cette union est décadent
Un homme viendra sans père, ni mère
Mais aura une sœur comme amour amer
Et retiendra la main du fléau

Les pierres seront ensevelies, le temple s’écroulera
L’expansion de l’Empire des Ténèbres s’achèvera
Mais seul le fou connaît la vérité.

*****

De la même autrice, Monsieur Hérisson avait déjà présenté le tome 1 de « La ronce d’or« .

Petite bio sur le site de l’éditeur

Ce roman participe au Challenge Petit Bac chez Enna

Catégorie Lecture !

Nous suivre et partager :
error0

Les orphelins de métal de Padraig Kenny

orphelins de metalUne aventure haute en couleurs qui vaut le détour!

 

Roman fantastique pour adolescents dès 12 ans

Les orphelins de métal
 de Padraig Kenny

Editions Lumen, avril 2019
15 euros (9,99 euros en format numérique)
disponible en epub

Thèmes: aventure, amitié, robots, fantastique

 

Présentation de l’éditeur:

« Christopher a beau être orphelin, il fait l’envie de tous ses amis… des amis bien particuliers, puisque ce sont des robots! C’est que, contrairement à eux, il est ce qu’on appelle un Authentique: un être humain doté d’une âme, une vraie. Apprenti auprès d’un inventeur malhonnête, Absalom, le garçon observe avec consternation les manigances de son mentor, et passe ses soirées à enchanter ses camarades de métal avec les rares souvenirs qui lui restent d’avant – avant l’incendie qui lui a enlevé ses parents. Malheureusement, l’escroc se double d’un menteur… Absalom dissimule depuis des années un étonnant secret!(…) »

 

Ce tout nouvel auteur pour la jeunesse a su développer une idée originale sur base de thèmes abordés à de nombreuses reprises dans la science-fiction. Les orphelins de métal propose un panel de protagonistes présentant souvent bien plus d’humanité que leurs concepteurs.

L’action arrive très vite dans ce roman. Cependant, même si certaines révélations sont prévisibles, on passe un bon moment en compagnie de ces êtres farfelus mais terriblement attachants.

J’ai suivi les aventures de Christopher et ses amis de métal avec beaucoup de plaisir et d’émotion. Plus d’une fois, j’ai eu les larmes aux yeux. Le fait que la plupart des personnages soient des robots n’est pas un frein à l’identification tant la profondeur de leurs sentiments et leur attachement à Christopher sont bien réels.

Avec Les orphelins de métal, Padraig Kenny réussit le pari d’allier l’homme et la machine en un tout nouveau concept. Peu avant la fin, on commence à comprendre quel sera le dénouement mais cela n’enlève rien au charme du roman. Il s’agit d’une belle aventure qui questionne sur la notion d’humanité,  où la créature surpasse son créateur. Il y est aussi question de la quête de l’immortalité et de ses conséquences, un thème cher à la science-fiction mais dont personnellement je ne me lasse pas.

Les orphelins de métal est un roman en un tome à découvrir! 

 

~Melissande~

 

+ la présentation de l’auteur sur chickenhousebooks.com 

+ Autre roman de Padraig Kenny disponible en e-pub (en version originale)

+ Pour en savoir plus sur les différents types de robots, un documentaire présenté par Hérisson

+ Autre roman qui pourrait vous plaire: « Gustave Eiffel et les âmes de fer »

Nous suivre et partager :
error0

Sorcières, fées et princesses. Et quelques charmes tour à tour envoûtants et malfaisants

Sorcières, fées et princesses est un magnifique album superbement illustré!

Livre illustré pour la jeunesse

Sorcières, fées et princesses.
Et quelques charmes tour à tour envoûtants et malfaisants

de Joseph Vernot

 

Editions Marmaille et compagnies, 2018
format : 24 x 32 cm,
nombre de pages : 120,
prix: 20 euros.

Thèmes: enchanteresses, magie, contes, enfance.

 

Présentation de l’éditeur: «Loin de se contenter d’être les faire-valoir des héros, des princes ou des chevaliers, les princesses sont des héroïnes à part entière qui ont une vocation commune : s’extraire d’un destin qui leur est imposé. Souvent jalousées pour leur beauté et primées pour leur indépendance, elles ne doivent leur liberté qu’à leur détermination et à leur vertu plutôt qu’à un quelconque prince charmant. Les sorcières et les fées l’ont bien compris : le véritable pouvoir s’obtient sous l’égide de la nature et de la magie, loin de l’approbation de la gent masculine.»

 

 

Je commencerai par vous parler de l’objet livre en lui-même car c’est vraiment une petite merveille ! La couverture annonce déjà la couleur : nous avons entre les mains un ouvrage aussi délicat et soigné que les princesses auxquelles il rend hommage. Le titre doré et en relief est prometteur, tout en mis en œuvre pour que le lecteur soit plongé dans un monde féerique. Il était une fois Joseph Vernot… tisseur de rêves.

Sobrement illustré à la manière des enluminures, on retrouve pour chaque récit relatant les aventures de jeunes filles vertueuses ou de princesses maudites les guirlandes de roses illustrant la double page intérieure. Ce rappel est du plus bel effet.

Sorcières et enchanteresses quant à elles ont droit à un autre style de rappel afin de les différencier des princesses et autres demoiselles en détresse. Comme pour le théâtre d’ombres, on ne devine des personnages que leur silhouette. Les vêtements et ornements se distinguent grâce à leurs coloris.

Quant aux textes, Joseph Vernot a rassemblé les plus célèbres contes de notre enfance tels qu’ils ont été transmis par les frères Grimm, Perrault et autres conteurs. Figurent également dans ce beau livre Circé, Médée, Morgane, Mélusine et même les fées de salon (je vous laisse découvrir de qui il s’agit). La calligraphie utilisée rend le texte agréable à l’œil et les plus jeunes pourront aisément déchiffrer les prénoms de leurs héros en grands caractères dorés.

J’ai adoré parcourir ce magnifique album qui vous fera revivre les plus belles aventures de votre enfance.

~Melissande~

 

+ Le site de l’éditeur

+ La page Facebook de Joseph Vernot

+ Autres livres illustrés

+ La présentation de Cultura

Nous suivre et partager :
error0