Les âmes englouties – Polar scandinave

âmes

Un polar scandinave au sein des tourbières

Les âmes englouties
Susanne Jansson

Presses de la cité (2019)

*****

Nathalie, pour terminer sa thèse de biologie sur « l’influence du réchauffement climatique sur le processus de décomposition dans les tourbières » quitte son appartement de Göteborg pour retrouver les terres de son enfance. A peine arrivée à Fengerskog, sa ville natale, elle se demande si c’est une bonne idée. Voilà quatorze ans qu’elle a quitté précipitamment ce lieu. Que vient-elle chercher ici ? Elle y a tellement de souvenirs douloureux, de choses qu’elle cherche à étouffer depuis si longtemps… Était-ce vraiment une bonne idée ?

Maya est une artiste. Photographe, elle travaille aussi avec la police. Après plusieurs années passées à New-York, elle revient s’installer à Fengerskog.

*****

Une lecture, autant le dire tout de suite, dont je ressors déçue… Ça commençait pourtant pas mal, le personnage principal, Nathalie, est assez mystérieux et on sent bien qu’il y a des tas de choses qui ne demandent qu’à remonter à la surface de sa mémoire défaillante. Le lieu, les tourbières est bien choisi également et plutôt bien décrit. Un endroit fascinant, hermétique, quasi ensorcelant avec une ambiance ouaté et renfermant tellement de secrets… C’est en fait lui (ce lieu) le personnage principal finalement !

Le personnage qui m’a le plus laissée perplexe, c’est celui de Maya. Très extravertie, elle prend la place de Nathalie au premier plan de l’histoire et mène l’enquête. Mais c’est un personnage qui est, je trouve, mal « construit ». On a des « bouts » mais rien d’abouti.

Et puis autant j’ai apprécié les passages sur les tourbières et tout ce qu’on apprend, autant le « saupoudrage » intellectuel m’a agacé (un peu de bouddhisme par ici, quelques références philosophiques par là…). Il y a des trucs qui arrivent parfois comme un cheveu sur la soupe. Et ça, quand on est pris dans une histoire, ça casse tout. Dommage…

*****

ELLE

21ème lecture / 28

(Ordre de lecture, pas de présentation)

***

au Challenge Petit Bac chez Enna – Catégorie Adjectif

*****

Nous suivre et partager :
0

Sirènes – Polar Rentrée Littéraire 2018

Sirènes

Un polar à l’ambiance noire, très noire…

SIRÈNES
Joseph Knox

Éditions du Masque (2018)

*****

Présentation de l’éditeur : Après une erreur qui aurait pu lui coûter sa carrière, c’est le déshonneur total pour le jeune inspecteur Aidan Waits. Mais ce déshonneur arrange bien ses supérieurs qui obligent Waits à mener une dangereuse opération d’infiltration au sein d’une organisation criminelle, la Franchise, gérée par le caïd de Manchester, Zain Carver. En parallèle, Waits est secrètement convoqué par un puissant homme politique pour retrouver sa fille, Isabelle, qui aurait fugué pour la énième fois.
Waits se plonge alors dans le monde nocturne, sombre et violent de Zain Carver, un homme à l’image de Gatsby entouré de jeunes femmes dévouées. Il suit la trace d’Isabelle, qui compte désormais parmi les « sirènes » de Zain ; ces filles qui ondoient de club en club et font la collecte pour la Franchise.

*****

Un polar très noir où se côtoient paumés, drogues, prostitution, corruption, vengeance, meurtres ou disparitions.

Jusqu’au bout on se pose tout un tas de questions. La première étant : Aidan Waits, le jeune inspecteur, est-il vraiment passé du côté « obscur » ?

Certains passages font froid dans le dos. Certains personnages aussi, qui paraissent plutôt amical au premier abord, pour se révéler ensuite être de parfaits salopards…

Sirènes est un polar « d’ambiance ».  Il se passe la nuit, dans les bars, avec ce détective qui picole et se drogue, perd pied avec la réalité, n’a plus conscience du temps qui passe

Et nous, on se demande : mais où va t-il comme ça ? Comment cela va t-il finir ??

En bref, Joseph Knox passe son temps à nous balader, je n’ai pas vu venir la fin et j’ai adoré !

*****

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

Autres romans policiers lus dans le cadre du Grand Prix des Lectrices de ELLE :

La disparition d’Adèle BedeauSur le toit de l’enferRivière tremblantePrésumée disparueDura LexRituels

*****

ELLE

19ème lecture / 28

(Ordre de lecture, pas de présentation)

***

C’est ma 23 ème participation au Challenge 1% de la Rentrée Littéraire 2018

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018 – Picos/Shutterstock

 

 

Un roman qui participe au Challenge Petit Bac chez Enna – Catégorie Animal

Nous suivre et partager :
0

Rituels – Polar Rentrée Littéraire 2018

RituelsUn thriller sans « temps morts » !

RITUELS
Ellison Cooper

Cherche Midi (2018)

*****

Présentation de l’éditeur : Spécialiste des neurosciences, Sayer Altair étudie pour le FBI les profils psychologiques de tueurs en série. Déroutée par une scène de crime très particulière, sa hiérarchie fait appel à elle. On vient de trouver, dans une maison abandonnée de Washington, le corps d’une jeune fille à qui l’on a injecté une drogue hallucinogène utilisée par les shamans d’Amazonie durant les cérémonies rituelles. Lorsque l’on découvre d’étranges symboles mayas sur les lieux, l’enquête se dirige vers un tueur aussi passionnant qu’insaisissable.

*****

En lisant l’accroche sur le livre (Vous avez aimé « le Silence des agneaux ? Vous allez adorer « Rituels« ), j’ai eu un peu peur, pensant qu’il risquait d’y avoir des scènes de torture ou des trucs un peu gore, mais ce n’est pas du tout le cas !

Rituels est un polar qui m’a bien plu, avec beaucoup d’action et de suspense. Il se lit très facilement (il y a beaucoup de dialogues) et très rapidement.

J’ai aimé le fait que l’agent spécial du FBI chargé de l’enquête soit une femme noire, chercheuse en neurologie. Ce n’est pas si courant de trouver des femmes et/ou des noirs à des postes clés dans les romans policiers ! Ceux que j’ai lu en tous cas…

L’enquête

Elle est parfois un peu (trop ?) détaillée, alors que j’aurai aimé en savoir plus sur les personnages, notamment Vik Devereaux, le partenaire de Sayer ou encore sur Tino, son voisin. Le personnage de la grand-mère de Sayer est déterminé et très drôle (la scène avec le déambulateur page 117 m’a bien fait rire !!)

C’est clairement un « page turner », j’ai eu du mal à le lâcher une fois commencé, je voulais connaître la fin alors même que mes yeux, eux, voulaient dormir !! Je lirai le tome suivant avec plaisir, en espérant faire plus ample connaissance avec les différents protagonistes.

*****

Le 2ème roman de cette série « Sacrifices » devrait sortir en 2019 chez le même éditeur.

ELLE

18ème lecture / 28

(Ordre de lecture, pas de présentation)

***

C’est ma 22 ème participation au Challenge 1% de la Rentrée Littéraire

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018 – Picos/Shutterstock

Nous suivre et partager :
0

Dura Lex – Polar Rentrée Littéraire ♥

Dura

Dura Lex ♥

Bruce Desilva

Coll. Actes noirs

Actes Sud (2018)

*****

Fin des années 1980. Un jeune tueur en série, mineur, a assassiné plusieurs femmes et enfants. Selon le code pénal de l’époque il aurait du être libéré à 21 ans, mais il est toujours derrière les barreaux, à cause d’accusations bidons destinées à le garder en prison. Un jeune journaliste se met en tête de dévoiler tout ça, prenant donc le risque que le tueur soit relâché.

A t-on le droit de prendre des libertés avec la loi ? Pendant que Mason, jeune journaliste, enquête pour connaître et dévoiler la vérité, d’autres, tel Mulligan journaliste également, cherchent tout ce qui pourrait maintenir le tueur en prison…

*****

« Dura lex sed lex » locution latine, peut se traduire par « La loi est dure, mais c’est la loi« . Et c’est bien tout l’enjeu de ce roman policier. Peut-on « passer outre » la loi si c’est pour une « bonne » cause ? Sachant les crimes odieux commis par le tueur, dont on sait que non seulement il ne regrette rien, mais qu’il va recommencer à tuer dès sa sortie de prison, on est tenté de se dire qu’il est bien où il est…

Mais la loi peut-elle être différente selon les gens ? A t-on le droit de fabriquer des preuves sous prétexte que la loi n’a pas prévu tel ou tel cas ?

Un polar qui m’a bien remué

Ce tueur psychopathe paraît tellement réel qu’à un moment je me suis dit « heureusement je ne suis pas blonde ! » Le tueur fiche vraiment la trouille (et c’est inspiré de faits réels…).

J’aime les enquêteurs un peu atypiques et je me disais que j’aimerai beaucoup retrouver le personnage du journaliste d’investigation, Liam Mulligan quand j’ai vu que ce roman était le 3ème avec ce personnage. Ce qui fait peur dans ce roman, c’est que tout paraît très vrai. Et c’est peut-être bien parce que l’auteur a longtemps été lui-même journaliste d’investigation…

Un gros coup de cœur que je vous conseille, il y a du suspense jusqu’au bout et le côté « réaliste » en fait un vrai « thriller » que vous ne voudrez plus lâcher !

Un auteur à suivre !!

*****

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez lire les 10 premières pages.

ELLE

16ème lecture / 28

(Ordre de lecture, pas de présentation)

***

C’est ma 20 ème participation au Challenge 1% de la Rentrée Littéraire

Logo Challenge 1% Rentrée Littéraire 2018 – Picos/Shutterstock

Nous suivre et partager :
0