Les Quatre de Baker Street – Mois Anglais 6

Connaissez-vous les espions de Sherlock Holmes ?

Baker

BD jeunesse

Les Quatre de Baker Street

Djian – Etien – Legrand

Vents d’Ouest

*****

T1 : L’affaire du rideau bleu

Billy, Charlie et Black Tom sont trois enfants des rues. Ils ne se quittent jamais et veillent les uns sur les autres, condition n°1 pour survivre dans l’East End londonien. Sherlock Holmes les emploie parfois comme auxiliaires car ils sont malins, ont des yeux partout et connaissant parfaitement les rues. Mais cette fois, c’est eux qui ont besoin de Sherlock ! L’amoureuse de Black Tom, Betty la petite fleuriste a été enlevée sous ses yeux. Malheureusement, Sherlock Holmes s’est absenté de son domicile de Baker Street. Nos 3 héros (bientôt 4 !) vont devoir se débrouiller tous seuls…

*****

Dans le tome 2, “Le dossier Raboukine” (2010) les 3 enfants vont être confrontés à des révolutionnaires russes ainsi qu’à de dangereux criminels.

Et dans le tome 3, “Le rossignol de Stepney” (2011), Sherlock Holmes va leur confier la surveillance d’un jeune homme de bonne famille que sa mère soupçonne de s’encanailler dans l’East End…

*****

Baker street, ça vous dit quelque chose ? Si vous êtes fan de Sherlock Holmes, vous aurez tout de suite dit oui, puisqu’il s’agit de son adresse. Malgré tout, ce n’est pas lui que l’on voit le plus, mais bel et bien ses auxiliaires, Billy, Charlie et Black Tom.

Chaque tome propose une aventure différente. Ils peuvent donc se lire indépendamment les uns des autres ou même dans le désordre…

Les histoires sont agréables et pleines d’action et le dessin m’a beaucoup plu également. Les personnages ont des visages expressifs, il y a des gros plans, des cadrages différents… J’ai bien aimé les couleurs aussi.

Une série vraiment agréable dont je lirai les autres tomes avec plaisir.

*****

Si vous allez lire l’avis de Sophie sur les 4 premiers tomes : Tome 1, tome 2, tomes 3 & 4, vous verrez qu’elle a beaucoup aimé également !

De JB Djian, je vous ai également présenté : L’école Capucine (2 tomes)

*****

C’est ma 6ème lecture pour ce Mois Anglais 2020

organisé par Lou et Titine

et relayé sur Instagram par Lamousmé

Logo réalisé par Belette alias Cannibal Lecteur

Nous suivre et partager :

L’école Capucine – Bande Dessinée Ado/Adulte

Capucine

L’École Capucine

JB Djian & Vincent

Vents d’Ouest

*****

Diptyque – Série terminée

Capucine

*****

T1 : Venin de village (2009) – T2 : L’Héritier (2010)

*****

Été 1852. Camille Desfhouets et son mari Honoré partis pour Paris depuis plus de 20 ans, reviennent dans le petit village breton de leur enfance, Kerfilec. Village où l’on ne peut pas dire que leur retour emplisse de joie les autres villageois… Hortense, la directrice de l’école Capucine, bâtie sur une île face à la falaise, est tout particulièrement inquiète. Pour essayer d’y voir plus clair, elle va utiliser un pouvoir avec lequel elle n’est pas franchement à l’aise. Et cela va bien évidemment avoir des répercussions inattendues.

*****

Une petite série qui m’a beaucoup plu, tant pour son histoire (manigances, vengeance, amour, histoires familiales + un poil de magie) que pour son dessin qui rappelle un peu celui de Loisel (que j’aime bien !). Il y a beaucoup de personnages, et tous -ou presque !- ont quelque chose à cacher…

L’ambiance de ce petit village breton est bien rendue, avec son manoir, ses falaises, ses bateaux, son curé et ses mouettes. Les couleurs, parfois un peu étranges, contribuent à cette ambiance un peu mystérieuse.

A la fin du tome 2, quelques pages nous montrent les coulisses de la création (crayonnés, découpage, instructions…)

Un très bon moment de lecture !

*****

Lire les premières pages sur le site de l’éditeur

Le site du dessinateur, joliment nommé “Pelures de gomme et taches d’encre

De Jean-Blaise Djian, Sophie vous avait déjà présenté : La série “Les quatre de Baker Street” Tome 1, tome 2, tomes 3 & 4 (une série qui m’avait bien plu également !)

Cette semaine nous sommes chez Stephie, du blog Mille et une frasques

Nous suivre et partager :

Agence Quanta – Bande dessinée Ado/Adulte

Agence Agence Quanta

 Krings (scénario & dessin)

Patrick Desplanque (dialogues)

Bernard Swysen (couleurs)

Ed. Vents d’Ouest (2014)

^^^^^

Tome 1 : Les chronovores / Tome 2 : Krakatoa !

^^^^^

Résumé du tome 1 : C’est la nuit. Plusieurs personnes sont en train de suivre une expérience scientifique. Ils attendent le retour d’une femme, Claire, dont on ne sait trop où elle est partie… Quand elle réapparaît, elle est morte, mais elle a rapporté de son étrange voyage un nourrisson… 18 ans plus tard, le nourrisson est devenue une belle jeune femme, Iona, qui est doté d’étranges capacités.

^^^^^

Le dessin de couverture m’a fait penser à la bd “Seuls” (fond blanc / titre gris foncé/ style de dessin). En lisant quelques articles (merci Jacques, voir son avis plus bas), j’ai vu qu’il s’agissait d’un style de dessin/bande dessinée associé au journal de Spirou et appelé “ligne sombre”. Ses spécificités sont les gros nez, le côté caricatural et un peu naïf, l’effet comique (style aussi appelé “école de Marcinelle” ou “de Charleroi”) En lisant la définition (voir l’article sur les styles de bd), j’ai tout de suite pensé à une bd que j’aimais beaucoup quand j’étais petite, qui s’appelait “Tif et Tondu” !

Bref, c’est un style de dessin qui a un côté un peu enfantin, mais moi j’aime beaucoup. L’histoire s’adresse d’ailleurs plus à des ados/adultes qu’à des enfants. Il y a beaucoup d’action, on n’a vraiment pas le temps de s’ennuyer !

Une jolie bd qui mêle action, aventure et science-fiction et qui m’a beaucoup plu. Il est où le tome 3 ?

^^^^^

Jean-Marc Krings est un auteur belge que vous connaissez peut-être déjà, car il a réalisé des bd jeunesse assez connues, comme “Violine” ou encore “La ribambelle“.

Cette bd faisait partie de la sélection ADOlire 2014-2015 (Concours de lecture jeunesse du Morbihan destiné aux 4ème et aux 3ème)

Un petit bémol (pour l’éditeur !) : En lisant le résumé sur la 4ème de couverture du tome 1, “ça m’a piqué” comme on dit… Deux belles fautes, heureusement corrigées sur le résumé du tome 2 !

^^^^^

Lire quelques pages du tome 1 sur le site de l’éditeur (vous pouvez également faire la même chose pour le tome 2)

Le blog de l’auteur

L’avis de Jacques, à qui cette bd a beaucoup plu également. Il a d’ailleurs réalisé une interview vidéo de Jean-Marc Krings.

Un entretien avec J-M Krings sur le site SFF

Un article sur le volcan Krakatoa (on en parle à la fin du tome 1)

Et si vous voulez en savoir un peu plus sur les différents styles de bd, c’est par ici !

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Noukette

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :

Lune d’argent sur Providence – BD

Lune LuneLune d’argent sur Providence

Éric Herenguel

Éd. Vents d’Ouest

* * *

T.1 : Les enfants de l’abîme – T.2 : Dieu par la racine

* * *

Providence, New Hampshire, 1880.

.

Providence est une petite ville tranquille de l’Est des États-Unis. Une jolie petite ville où les gens se mettent tout à coup à mourir de mort violente.

James, le shériff, n’y comprend rien. Il est, de plus, assez troublé par l’arrivée en ville d’une fort jolie demoiselle Miss Cathy Gatling. Le Maire, prié par ses électeurs de trouver une solution rapide et définitive au problème, fait appel à un chasseur de primes. Le seul qui aurait une piste, l’indien Iron Cloud, n’est écouté de personne.

Lune

Vous voyez ? Au début, c’est ça. Pas “la petite maison dans la prairie”, mais presque ! Je vous rassure, ça change très vite…

* * *

J’aime le western et le fantastique. Le mélange des deux genres ne pouvait que me plaire ! J’ai particulièrement apprécié l’ambiance de cette bd, le côté “petit village paisible” du début qui se transforme peu à peu en véritable cauchemar ! Le personnage du shériff, grand, beau gosse et gaffeur est très drôle. Les illustrations m’ont beaucoup plu également, les “monstres” sont vraiment terrifiants et les couleurs de certaines pages donnent une ambiance glauque à souhait ! Bref, une belle bd de “genre”, que j’ai lu deux fois en un mois du coup (relue pour écrire cet article !) et ça ne m’a pas dérangé, bien au contraire…

A la fin du 1er tome, sur 3 pages, Herenguel parle de son amour du western, avec une belle filmographie d’ailleurs, si vous aimez le genre et que vous n’avez pas encore tout vu. Il m’a d’ailleurs donné très envie de revoir certains films, comme “Le reptile” de Joseph L. Mankiewiecz (avec deux monstres sacrés, Kirk Douglas et Henri Fonda !) un film superbe. Mais aussi “La nuit du chasseur” de Charles Laugthon avec Robert Mitchum ou encore “la poursuite impitoyable” d’Arthur Penn avec Marlon Brando et Robert Redford !

Dans les pages suivantes, il explique sa technique de dessin et de mise en couleurs, puis d’où est venu son inspiration pour le côté fantastique de cette bd.

La dernière page est un gag que je vous laisse le plaisir de découvrir.

Le deuxième tome est très sombre, très mystique, il y a beaucoup de morts, Providence se vide de ses habitants, mais la lumière finira par se faire, même si la vérité, au final, ne se pas connue de tous.

Le blog d’Éric Herenguel

Sur le site de l’éditeur Vents d’Ouest, vous pourrez lire les premières pages du tome 2.

Cette bd vous avait déjà été brièvement présentée ici.

Herenguel a également été le dessinateur de 4 bd (le 2ème cycle + participation à l’épilogue) dans la série Balade au bout du monde.

La bd de la semaineCette semaine, c’est chez Mo’ (Bar à bd)

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :