Le 9ème continent – Nouvelles

continentLE 9E CONTINENT

Dominique Corazza
Le Muscadier (2017)

** * **

Voici 4 nouvelles un tantinet étranges, voir même franchement inquiétantes !

  1. Le 9e continent : Paola est une jeune fille consciente des problèmes écologiques qui décide de tourner une vidéo (qu’elle postera sur youtube) sur les décharges sauvages et les dépôts de plastique qu’elle peut voir autour de chez elle. Elle part seule à pied, bien décidée à apporter son témoignage, une façon pour elle de se rendre utile. J’avoue que le début de l’histoire me plaisait bien, mais que je n’ai absolument pas compris la fin !!
  2. Le sales trader et les sept nains : Des nains sont embauchés pour entretenir des résidences secondaires (faire l’entretien du jardin, tondre la pelouse…), ils sont logés, nourris et payés (un peu) mais corvéables à merci, n’ont pas le droit de quitter la propriété et doivent faire tout ce qu’on leur demande, y compris servir de poupées à une gamine trop gâtée… C’est la nouvelle que j’ai préféré. J’adore la dernière phrase « les promesses n’engagent que ceux qui y croient »… Une histoire qui laisse rêveur sur ce qu’on peut être capable d’accepter parce qu’on est au chômage, et inversement, sur ce qu’on est capable de demander aux autres quand on a « la chance » d’être en haut de l’échelle…
  3. Pass immersion : Cette mère a fait une promesse a son fils Rayan : celle de l’emmener voir un village qui vit à l’ancienne et de « vrais » animaux, dans une « vraie » ferme ! Eux, visiblement, vivent dans un monde aseptisé et « moderne »… J’ai bien aimé cette histoire également. Où comment pousser les choses à l’extrême et se couper, non seulement de la nature, mais aussi des autres humains !
  4. Une journée de printemps : Pendant que les oiseaux chantent (enfin essaient !) les humains, eux, tondent la pelouse, tronçonnent les arbres, taillent les haies… Bref, font du bruit à qui mieux mieux !! Une nouvelle qui n’est pas sans me rappeler certains dimanches ici, quand tous les voisins se mettent, qui à tondre la pelouse avec son petit tracteur, qui à tailler sa haie avec son gros taille-haies… Et qui a le mérite de nous inciter à écouter les oiseaux !

** * **

Des nouvelles qui sonnent comme des avertissements. J’avoue avoir du mal à dire si j’ai aimé ou non ce recueil de nouvelles… En général, j’ai bien aimé le début des histoires et les thèmes traités, mais la fin m’a souvent laissée perplexe… Un avis mitigé donc !

Un avis bien plus enthousiaste que le mien, celui de Fanny.

** * **

Éditions Le Muscadier

Le site de l’auteur

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté de nombreux titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (un recueil de nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade, Phobie, et Orient extrême.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

ORIENT EXTRÊME – Nouvelles Ado/Adultes

OrientORIENT EXTRÊME

Mireille Disdero
Coll. Rester Vivant
Le Muscadier (2017)

°-°-°-°-°

Orient extrême est un recueil de 5 nouvelles qui se déroulent en Asie du Sud-Est. L’occasion, aussi, de réviser sa géographie grâce à la carte située en début d’ouvrage (en anglais, c’est un peu dommage…)

°-°-°-°-°

1- Vietnam : L’infiniment petit
Celle-ci est très courte, à peine quelques lignes. Elle m’a fait penser à une photo, un instantané de vie…

2- Cambodge : Do you want a cup of tea ?
Un titre qui prend tout son sens vers la fin de l’histoire, qui parle d’esclavage moderne. Immonde et révoltant.

3- Indonésie (île de Java) : Ruelles obscures
Là encore, comme la 1ère nouvelle, c’est très court, mais frappant. Comme une photo.

4- Indonésie (île de Bali) : Dans le cratère
Cette histoire m’a fait penser à un roman de cette collection que je vous ai déjà présenté : « Les mains dans la terre » de Cathy Itak. Les histoires sont différentes, mais ont un point commun. Des jeunes gens qui, au cours d’un voyage dans un pays pauvre, ont une prise de conscience  et trouvent là une motivation pour avancer dans leur propre vie.

5- Thaïlande : Chienne de vie

Cette 5ème et dernière nouvelle est également très courte et parle en quelques mots d’espoir et de respect.

Des histoires dures mais très fortes qui permettent de ne pas oublier qu’il y a encore tellement d’efforts à faire avant que le monde soit plus juste !

°-°-°-°-°

Éditions Le Muscadier

Le site de l’auteure

De cette maison d’édition, nous vous avons déjà présenté plusieurs titres : Bêtes de pensée et Badalona, Jours de neige (un recueil de nouvelles), 40 jours d’automne, Station sous-paradis, les mains dans la terreVirée nomade et Phobie.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Récits extraordinaires de J.-F. Chabas

***
Nouvelles jeunesse
Rentrée littéraire 2013 jeunesse

***

Récits extraordinaires

de Jean-François Chabas

Ecole des Loisirs, 2013
Neuf
9782211212526, 8€

***

Thèmes : Nature, neige, ours, oiseau

***

Trois nouvelles extraordinaires qui mettent en avant la nature. Trois enfants un peu particuliers qui entendent ou voient autrement ce qui les entoure.

Ninon a terriblement peur de la neige, ou plutôt de ce qui se cache dessous. Elle les entend mais personne ne veut la croire…

Un petit garçon qui entend les pensées des oiseaux se met à les étudier. Il va découvrir leur intelligence, mais pas seulement…

Enfin le héros de notre troisième histoire voit l’Ours-Lumière, celui de la couverture. Effrayé il s’enfuit mais la curiosité le rattrape.

Un brin mystique ces trois récits extraordinaires jouent avec la nature pour nous la montrer un peu différente, toujours plus mystérieuse. Nos trois héros par leur compréhension différente de cette nature vont évoluer, mûrir. Une sorte de parcours initiatique imposé par leur environnement.

Trois histoires portées par la magnifique plume de JF Chabas, qui comme souvent lui incite à la lecture à haute voix.  Le titre n’a rien a envié à Poe, les nouvelles non plus!

***

+ Les avis de Pépita et Céline

Challenge YA#3 chez Kalea et Mutinelle

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

La vengeance du wombat de Kenneth Cook

La vengeance du wombat

et autres histoires du Bush

de Kenneth Cook

Recueil de nouvelles

Le livre de Poche, janvier 2012
978-2-253-16179-0, 6€10
207 pages

 Thèmes : Australie, animaux, vie sauvage, Bush

 

Wombats sur ma gauche, wombats sur ma droite : tous piétinaient et grognaient.
Planté parmi eux au clair de lune, immense, le corps flasque et hardi, le filet dans une main, la seringue dans l’autre, j’attendais le wombat qui m’intéressait. […] Avec l’aisance du geste entraîné, je lui lançai le filet sur le corps. Il le déchiqueta en moins de deux secondes. […] Comment étais-je censé m’y prendre à partir de là ?

Une rencontre dans un bar, quelques bières fraîches, et voilà Kenneth Cook, écrivain d’âge mûr « en léger surpoids », embarqué dans d’incroyables aventures où la faune humaine et animale du bush joue le premier rôle.

On plonge en plein coeur de l’Australie, retrouvant le héros du Koala tueur, notre écrivain (et l’auteur du livre à priori!) qui parcoure le Bush et nous livre les uns après les autres ses mésaventures ou celle de ceux qu’il croise. Avec une prédilection pour des rencontres homme / animal hors norme.

Présentée sous forme de courtes nouvelles ces textes ne se suivent pas vraiment mais forme pourtant un ensemble très cohérant. Union de ton, de héros et d‘humour. Car si ces aventures sont régulièrement assez dramatiques elles sont surtout terriblement drôles. Si on éclate pas non plus de rire à chaque page les situations font sourire tant notre héros attire les ennuis. Imaginez-le accroché à un kangourou au milieu du bush. Ou en train de lancer une fusée ayant pour passage un singe.

Certaines histoires m’ont paru plus ternes que d’autres… le Wombat notamment n’a pas ma préférence mais l’ensemble est cohérent et offre un bon recueil de nouvelles, et une belle découverte de l’Australie sauvage.