Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)

Le copain de la fille du tueur – Roman

copainLe copain de la fille du tueur

Vincent Villeminot
Nathan (2016)

*****

A partir de 14/15 ans

*****

Charles Chatelard vient d’arriver dans une école privée Suisse très chère, l’institut Daillange. Il est là pour passer un bac français. C’est son père, Gustave Chatelard, grand poète Suisse et mourant, qui a voulu l’inscrire dans cette école afin qu’il se fasse des relations.

La première relation et amitié qu’il va nouer, c’est avec Touk-E, fils du président d’une petite république d’Afrique de l’Ouest regorgeant d’uranium et autres minerais. Touk-E est là pour faire plaisir à son père, il n’a pas l’intention de travailler, il veut s’amuser, boire et fumer des joints…

Sa deuxième rencontre, c’est avec Selma Guttierez, fille mystérieuse d’un patron de cartel Mexicain et gros trafiquant de cocaïne… Une fille pour laquelle Charles va avoir un gros coup de foudre !

*****

A ma grande surprise, j’ai été happée par cette histoire. Pourquoi à ma grande surprise ? Parce que je n’avais pas été totalement convaincue par le seul autre roman que j’avais lu de cet auteur, à savoir U4 Stéphane, dont le personnage principal ne m’avait pas plu du tout.

Ici, les 3 personnages principaux sont très attachants, bien que pour des raisons différentes. Charles le timide est trop sérieux pour son âge et ses sentiments sont très forts. Touk-E est un peu fou mais c’est un ami sincère. Et Selma, la belle Selma, est entourée d’une aura de mystère…

Un roman qui m’a beaucoup plu, et que j’ai dévoré même si certaines choses sont un peu « surprenantes »… Un roman étonnant et difficile à « catégoriser » ! Je l’ai lu pour une formation (nous devions tous lire les 4 mêmes romans) et les avis étaient très partagés ! Certains ont adoré, d’autres détesté, mais il n’a laissé personne indifférent…

Dans ce roman, vous trouverez : Une belle amitié, une histoire d’amour forte, une pincée d’humour, le tout sur un fond de thriller violent et de mystère !

*****

Ce roman est lauréat du Prix 2017 du livre ados 14+ de la ville de Suresnes

*****

La présentation de l’éditeur

C’est par ici pour lire les 20 premières pages

Du même auteur, nous vous avons déjà présenté : Instinct, U4 Stéphane, Shadow Girls, Réseaux T1, Réseaux T2

L’avis, mitigé, de Lirado (attention spoils !)

Celui de Bob et Jean-Michel un peu plus enthousiastes (3 étoiles sur 5)

Batman – Comics partie deux

BatmanBATMAN DETECTIVE COMICS

T1 : La colonie
James Tynion IV (scen.)
Eddy Barrows – Alvaro Martinez – Al Barrionuevo (ill.)
Coll. DC Rebirth (l’héritage retrouvé de DC Comics)
Urban Comics (2017)

^^^^^^^^

Batman sent arriver une grande menace sur Gotham. Pour protéger la ville, il engage de nouveaux justiciers que Kate, alias Batwoman va être chargée de former. Et le plus vite sera le mieux, car la menace se précise…

^^^^^^^^^

Ce qui différencie Batman des autres super-héros, c’est qu’il n’a aucun pouvoir ! C’est juste un humain qui s’est juré de lutter contre le crime (enfant il a vu ses parents se faire tuer par un voleur). Il a une très bonne condition physique (maître en arts martiaux tout de même) et c’est un excellent détective féru de technologies et de gadgets en tous genres. (Merci Wiki et merci mon fils)

Le personnage de Batman a été créé par Bill Finger et Bob Kane et est apparu pour la première fois dans Detective Comics (un journal de bd mensuel) en … 1939 ! Son succès ne date pas d’hier.

^^^^^^^^

J’ai acheté ce comics pour mon fils (qui a 21 ans !) sur les excellents conseils d’un bibliothécaire averti prénommé Joël (que je remercie au passage !). A vrai dire, je ne pensais pas le lire, les bonhommes en collants moulants qui sont plus forts que tout le monde, bof, très peu pour moi.Batman

Joël ayant insisté, et mon fils ayant beaucoup aimé, je me suis dit qu’il fallait que j’arrête avec mes préjugés et que j’essaie. Et bien m’en a pris car, à ma grande surprise,  j’ai passé un excellent moment avec ce « comics » !

Dans ce premier tome, on fait connaissance avec les personnages (brièvement présentés en début de volume). L’histoire est prenante, il y a beaucoup d’action et de violence, mais avec une « vraie » histoire dessous, qui ne fait que commencer d’ailleurs…

Les illustrations ont des couleurs éclatantes, même si l’univers est plutôt sombre. Et tous ces super-héros sont finalement très humains !!

Bref, une très bonne surprise pour moi. Seul bémol, une ou deux fois je n’ai pas compris la mise en page (explication de Joël : aux states, il y a de la pub dans les comics. Chez nous, non, donc certaines pages se retrouvent face à face alors qu’elles ne le devraient pas !) Mais bon, on s’y retrouve quand même…

^^^^^^^^

Sur le site de l’éditeur vous pourrez feuilleter les premières pages (ça vous donnera une idée des illustrations, mais pas plus)

Autres comics présentés : Copperhead

à venir : Paper girls, Locke & Key

Sans vouloir faire de la censure, je pense que ce comics n’est pas pour les enfants (pas avant 14/15 ans)

parenthèse

Cette semaine, nous nous retrouvons chez Moka, Au milieu des livres !

ASSASSIN’S CREED – Roman ado

AssassinsASSASSIN’S CREED
T1 : Last Descendants

Matthew J. Kirby
Bayard (2016)
***

Conseillé à partir de 12 ans sur le site de l’éditeur, j’aurai dit 13/14 ans à cause du côté violent…

***

Owen est persuadé que son père -mort en prison sans qu’il puisse le revoir- a été victime d’une erreur judiciaire. Et il est prêt à tout pour le prouver. Alors, quand Monroe, l’informaticien du collège lui propose d’utiliser l’animus -une machine qui permet d’explorer les souvenirs de ses ancêtres, il saute sur l’occasion. Et il se retrouve au cœur d’une étrange expérience avec 5 autres ados : Javier, Sean, Natalya, Grace et son frère David, car ils vont se retrouver à New-York en 1863, c’est à dire pendant la guerre de Sécession à la poursuite d’une mystérieuse et puissante relique… Si l’on ajoute que Grace et son frère David sont noirs, on peut imaginer leur réticence à atterrir à cette époque !

***

Assassin’s creed, je connaissais le nom et je savais que c’était un jeu vidéo pour avoir vu nos « enfants » (18 et 22 ans à l’époque) y jouer. J’avais même été très agréablement surprise par les graphismes que j’avais trouvé très beaux (à ce sujet, je trouve que la couverture ne leur rend vraiment pas hommage !). Mais c’est tout et je ne serais pas allée de moi-même chercher ce roman pour le lire, si je n’avais dû le lire pour une formation. Et ça aurait été dommage, car j’ai passé un très bon moment !

C’est un roman qui mélange plusieurs genres : il y a un côté SF (la machine qui permet -grâce à l’ADN- d’être plongé dans les souvenirs de ses ancêtres), un côté historique (la plus grande partie de l’histoire se déroule pendant les émeutes de 1863 à New York, les Draft Riots*) et il y a beaucoup d’action ! On ne s’ennuie pas une seule minute en lisant ce roman.

Le style est fluide, c’est très rythmé, il y a beaucoup de dialogues et on s’attache facilement aux personnages des ados…

Assassin’s creed est un livre qui devrait plaire aux amateurs de Cherub, Alex Rider, Percy Jackson ou encore Time Riders

*Par ici, un article qui explique très bien la conscription et les émeutes qu’elle a déclenché.

***

Le jeu vidéo est réservé aux adultes (+18) : en effet, c’est un jeu plutôt violent dans lequel vous êtes un assassin… Je ne joue pas aux jeux vidéos, mais j’avais regardé quelques images quand nos enfants (18 et 22 ans à l’époque) y jouaient. Et j’avais été surprise par le graphisme, qui, je dois bien l’avouer, est très beau !

Image associée

Je ne peux malgré tout m’empêcher de me poser la question suivante : Est-ce que l’éditeur du jeu vidéo Ubisoft ne serait pas en train d’appâter de futurs joueurs avec ce roman ?

Les éditions Bayard

Le tome 2 est sorti en octobre 2017.

La petite Fadette – George, encore !

Fadette FadetteLa petite Fadette

George Sand
Éd. Michel Levy Frères (1849)
*****

Voici encore un roman très court, puisqu’il ne fait que 156 pages. Lu à la suite de « la mare au diable », j’avoue que j’ai, et de beaucoup, préféré celui-ci.

*****

La mère Barbeau, après avoir donné 3 enfants à son mari, lui en donna encore deux d’un coup. Deux beaux bessons (jumeaux) qui, malgré toutes les mises en garde de la sage-femme (il ne fallait pas les laisser boire le même lait, ne pas les habiller de la même façon, ne pas leur faire faire les mêmes tâches au même moment, sous peine de graves ennuis…) grandirent sans problèmes.

La famille se développant et les années étant parfois mauvaises, il fallu un jour que l’un des bessons parte travailler dans une autre ferme… Et c’est là que l’histoire commence réellement.

*****

C’est avant tout une histoire de jalousie, un des deux frères jumeaux ne veut pas laisser vivre l’autre, ne veut pas vivre sans lui, c’est une jalousie similaire à celle que l’on pourrait trouver dans un couple ! Si les deux bessons m’ont parfois un peu agacée (Sylvinet surtout !), j’ai, par contre, beaucoup aimé le personnage de la petite Fadette, jeune fille libre, intelligente, tendre et curieuse. Comme pour « la mare au diable », cette histoire « champêtre » se passe dans la campagne Berrichonne et au passage on apprend quelques mots de patois…

Une très jolie histoire qui m’a beaucoup plu malgré son style un peu désuet et un poil naïf !

*****

Adaptations :

  • Un opéra comique en 3 actes a été réalisé par Théodore Sémet (joué la 1ère fois en 1869).
  • Une version télévisée de Jean-Paul Carrère – 1963 (Dommage, il n’y a que les 10 premières minutes, j’aurai bien regardé la suite !) Voir ici pour plus de détails sur la distribution notamment.

  • Une autre adaptation télévisuelle a été réalisée en 2004 par Michaëla Watteaux avec Mélanie Bernier dans le rôle de Fadette.

*****

De George Sand nous vous avons déjà présenté « La mare au diable »

Vous pouvez écouter le livre audio gratuitement ici

Lire la 1ère édition du roman en ligne, numérisée sur Gallica (portail de la Bibliothèque nationale de France) : volume 1  et volume 2 (Merci Wikipédia !)

classiques

C’est ma 2ème participation à notre challenge « Cette année, je (re)lis des classiques » !

Thème « L’amour à la page «