La mécanique du diable – Roman jeunesse

Mécanique ou Diabolique ?
A partir de 10 ans
mécanique

La mécanique du diable

Philip Pullman

Traduit de l’anglais (GB) par Agnès Piganiol

Illustrations intérieures de Peter Bailey

Couverture de Nicollet

Flammarion jeunesse (2013 / VO 1996)

*****

Cette histoire se déroule dans une petite ville d’Allemagne par une froide nuit d’hiver…

La neige tombait en rafales et les habitants s’étaient réfugiés à la Taverne du Cheval Blanc. Herr Ringelmann, l’horloger, et son apprenti Karl entrèrent en tapant des pieds pour faire tomber la neige qui collait à leurs bottes. Tout le monde remarqua l’air sombre de Karl. Mais comme il terminait son apprentissage le lendemain, et qu’il devrait montrer à tous son travail – un nouveau personnage mécanique pour l’horloge de la ville– personne ne s’inquiéta.

En vérité, Karl n’avait rien fait. Et il était désespéré à l’idée que le lendemain, tous allaient se moquer de lui, le traiter de raté ou de bon à rien…

*****

Ce roman est réédité régulièrement et les dernières versions contiennent à priori un cahier qui n’est pas dans ma version. Il est assez drôle de voir d’ailleurs que Flammarion annonce ce roman comme une “nouveauté” (dernière réédition en octobre 2020) alors qu’il a déjà 24 ans…

Ce “conte” hivernal m’a bien plu, même si j’avoue l’avoir trouvé un peu court. Je préfère les romans plus long de Pullman comme la magnifique trilogie “A la croisée des mondes ou encore les aventures de Sally Lockhart.

*****

Pour lire le début, c’est par ici

Petite bio de Peter Bailey sur Ricochet

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Marie-Anne fille du roi. Le fantôme de Chambord

Marie-Anne fille du roi Le fantôme de Chambord est un petit roman parfait pour les amateurs d’énigmes historiques.

Marie-Anne fille du roi

   Roman historique pour la jeunesse
dès 10 ans

Marie-Anne fille du roi.
Le fantôme de Chambord

d’Anne-Marie Desplat-Duc

 

Editions Flammarion jeunesse, 2019 (version poche),

illustration de couverture d’Aline Bureau,

177 pages- 6,95 euros

 

Thèmes : fantôme, château, roi de France, mystères, Léonard de Vinci, Chambord

 

Présentation de l’éditeur: “Le roi et la cour se rendent à Chambord pour la saison de la chasse. Marie-Anne et son frère Louis sont excités à la perspective de découvrir ce château que l’on dit mystérieux. En effet un fantôme hante les lieux…

Ne serait-ce point l’âme de François Ier, à moins que ce ne soit celle du grand Léonard de Vinci ? Que veulent dire les signes étranges gravés sur les murs ? Voilà une énigme que Marie-Anne a très envie de résoudre.”

 

Ce roman est paru en grand format aux éditions Flammarion jeunesse en 2014.

Sixième tome de la série “Marie-Anne fille du roi”, Le fantôme de Chambord a été une belle découverte. C’est le premier livre que je lis de la série mais cela n’était pas dérangeant car on comprend facilement dès le départ de quoi il retourne. Le fantôme de Chambord  est un roman divertissant, rempli d’aventure et de mystères.

La jeune Marie-Anne aura bien du fil à retordre pour découvrir ce qui se trame au château de Chambord. Alors que son jeune frère doit suivre le roi dans toutes ses activités, elle est forcée de rester au château avec les autres dames de la cour. Mais c’est sans compter sur la soif d’aventures de la jeune princesse.

Dans Marie-Anne fille du roi, Le fantôme de Chambord, nous suivons avec plaisir les découvertes de Marie-Anne et du mystérieux jeune homme qui croisera sa route. Mais au sein même des pierres le danger rôde…  La jeune fille devra donc faire preuve de courage et de discernement.

C’est un magnifique voyage dans le temps, au cœur de la cour de Versailles, que nous offre ici Anne-Marie Desplat-Duc.

~Melissande~

 

+ Le premier tome de la série présenté par Hérisson: “Premier bal à Versailles”

+ Un autre roman dont l’intrigue se passe à Versailles par ici

Nous suivre et partager :

10 contes du Japon de Rafe Martin

Un merveilleux voyage au coeur de l’ancien Japon

Recueil de contes fantastiques dès 11 ans

10 contes du Japon

de Rafe Martin

Editions Flammarion jeunesse, janvier 2020 (réédition),

illustration de couverture de Fred Sochard,

128 pages- 4,70 euros

Thèmes: contes et légendes, Japon, fantastique, fantômes

 

 

Présentation de l’éditeur: “Le Japon, univers envoûtant des samouraïs, est aussi une île de poésie et de rêve. On y raconte notamment qu’un peintre donna naissance à des chats en les peignant et qu’une jeune fille fut blessée lorsqu’on entailla l’arbre qui porte son nom. Laissez place à l’imaginaire dans ces contes où la nature et le fantastique ne font qu’un.”

 

 

Présentés par Rafe Martin et paru pour la première fois en 1996, 10 contes du Japon nous emmène dans un Japon peuplé de créatures merveilleuses. Parfois hostiles, souvent amoureuses, ces figures des temps anciens content avec justesse les passions et les déboires humains.

 

Bien que je sois friande de contes japonais, certains récits m’étaient totalement inconnus. Je pense par exemple à “Saule vert” ou encore à “Ho-ichi le sans-oreilles”.  C’était une belle surprise bien que j’aie été aussi ravie d’en retrouver d’autres très célèbres. Prenez par exemple “Urashima Taro” ou encore “Le garçon qui dessinait des chats”.

10 contes du Japon est un ouvrage très bien conçu permettant de poser un regard neuf sur les croyances japonaises grâce à des textes variés. En effet, les plus belles légendes nippones sont rassemblées dans ce recueil pour notre plus grand plaisir!

Fantômes, métamorphoses, animaux symboliques; l’esprit même du shinto se ressent dans chaque récit. Avec 10 contes du Japon, Rafe Martin nous offre donc un très beau voyage littéraire.

Que vous soyez fan du pays du soleil levant ou non, ne passez pas à côté de cette pépite!

 

~Melissande~

 

L’enfant qui dessinait les chats ,un album présenté par Nathalie

+ Trois autres albums tirés de contes japonais, présentés par Nathalie: “La princesse au teint de lune”“Princesse Pivoive” et “Le mot qui arrêta la guerre”

+ Un recueil de contes présenté par Nathalie: Contes japonais (mois du Japon 3)

Nous suivre et partager :

Gaspard de Paris. 1. Le monstre des toits

Gaspard de Paris est une belle aventure dans la nuit parisienne avec, en prime, une amie surnaturelle

Roman fantastique pour la jeunesse à partir de 8 ans

Gaspard de Paris

Le monstre des toits

de Paul Thiès

et illustré par
Benjamin Strickler

 

Editions Flammarion jeunesse
Castor romans, octobre 2019
144 pages 9,50 euros

Thèmes: Paris, créature, ramoneur, magie

 

Présentation de l’éditeur: “Je m’appelle Gaspard. J’habite la Butte Montmartre. Un jour, je deviendrai un grand écrivain. En attendant, je suis apprenti ramoneur, je me balade sur les toits de Paris, et je vis des aventures passionnantes. »

Une nuit, sur le toit d’une très vieille église, Gaspard se retrouve face à une gargouille vivante aux crocs pointus… Et si c’était le début d’une improbable amitié ?

Ce premier tome très sympathique nous fait découvrir l’univers de Gaspard, apprenti ramoneur téméraire qui rêve d’une autre vie.
Malgré sa condition d’orphelin, Gaspard est persuadé qu’une fois devenu adulte il deviendra un grand écrivain. Il vit chez le père Socrate, un vieil antiquiare qui l’a pris sous sa protection. Gamin des quartiers pauvres, notre jeune héros va vivre une aventure fabuleuse un soir, sur les toits de Paris. C’est le début d’une aventure fantastique dans la pénombre de la “ville lumière”. Le jeune garcon va devenir l’ami d’une créature improbable. Cette dernière lui viendra en aide dans bien des situations critiques.
Ainsi, Gaspard va découvrir qu’il n’y a pas que dans les livres que l’on peut faire des rencontres qui bouleversent votre vie. Ses rêves vont devenir réalité mais dans cette merveilleuse aventure,  le danger est présent lui aussi…
Parfaitement adapté aux jeunes lecteurs, la fluidité de l’écriture permet de s’immerger facilement dans l’univers du petit ramoneur. De plus, les illustrations modernes de Benjamin Strickler sont un véritable atout.
C’est une lecture très divertissante, humoristique et riche en rebondissements. “Le monstre des toits” est un tome introducteur bien pensé, il me tarde de découvrir le second!
~Melissande~
+ Un autre livre de Benjamin Strickler “King Arthur” (pour lire en anglais) sur son blog
+ Une autre amitié improbable à Paris:  Odette, un printemps à Paris de Kay Fender et Philippe Dumas

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :