L’Inde, attirante et mystérieuse…

IndePour tout savoir (ou presque) sur…

L’INDE

Billet récapitulatif

Challenge Les étapes Indiennes

*****

Suite au RAT (Read A Thon ou Marathon de lecture) qui a eu lieu le week-end dernier et auquel j’ai malheureusement assez peu participé, je me suis dit qu’il pourrait être intéressant d’avoir un billet récapitulatif des livres que nous avons présenté sur ce blog. Que ce soit sur le pays, sa culture, des livres d’auteurs indiens ou qui s’y passent.

Un billet que j’essaierai de mettre à jour au fil de mes/nos lectures !

*****

Romans

Romans ado/jeunesse

Albums

Contes

Recueils de nouvelles

Bandes dessinées

Docs

  • Diners à Bollywood (sur Insta)
  • Faire sur l’art Warli (entre album et documentaire) de Gita Wolf
  • L’inde secrète de Claude Baranton
*****

Voir aussi : Les littératures de l’Inde aux éditions Picquier

Courrier international vous propose aussi 10 romans pour découvrir l’Inde

Un site : Inde en Livres qui pourrait nous donner de nouvelles pistes !

*****

Des lectures et découvertes faites grâce au

Challenge les Étapes Indiennes chez Hilde et Blandine

Le loup et son mystère. Histoire d’une fascination de Christophe Levalois

Christophe Levalois nous offre une vision globale des mythes et légendes lupins à travers le monde

Documentaire pour adultes

Le loup et son mystère

Histoire d’une fascination

de Christophe Levalois

Editions Le courrier du livre, mai 2020
(1997 pour l’édition originale),
198 pages, 19 euros

Thèmes: loup, mythologie, peuples, légendes

 

Présentation de l’éditeur: ‘”Loup y es-tu? Entends-tu? Que fais-tu?

Depuis des dizaines de milliers d’années, l’être humain entretient une relation privilégiée avec le loup. De Fenrir, le fossoyeur du monde, à la louve nourricière de Romulus et Remus, du grand méchant au frère loup de saint François d’Assise, il existe vis-à-vis du loup une véritable fascination qui plonge ses racines dans le tréfonds de l’âme humaine mais aussi dans un compagnonnage dont l’origine se perd dans la nuit des temps.

 

Très complet et instructif, Le loup et son mystère reprend toutes les informations, les mythes et légendes que l’on souhaiterait connaître à propos de ce magnifique animal. Longtemps diabolisé et même haï en Europe, cela fait du bien de lire l’ouvrage que Christophe Levalois lui a consacré.

Le loup et son mystère est vraiment passionnant! Christophe Levalois aborde les mythes et légendes autour du loup à travers le monde entier. En passant de l’Antiquité à nos jours, nous voyageons aux quatres coins du globe afin de percer le mystère: pourquoi l’Homme est-il autant fasciné par le loup?

J’ai adoré les différentes légendes abordées dans ce livre. Même si j’en connaissais plusieurs, j’ai apprécié les redécouvrir. Cela m’a aussi permis de confronter les mythes issus de différents peuples, c’est très enrichissant.

De plus, les illustrations en noir et blanc apportent une dimension historique supplémentaire.  On voit que l’auteur a fait de nombreuses recherches lorsque l’on voit la liste des sources citées. Christophe Levalois maîtrise parfaitement son sujet.

Etant moi-même fascinée par le loup, je ne pouvais qu’approuver ce livre documentaire!

A lire et à partager!

 

~Melissande~

 

+Un roman ado mêlant mythes et Histoire, présenté par Herisson: La nuit du loup vert de Viviane Moore

+ Le premier tome d’une de mes séries favorites, présentée par Herisson, où l’on rencontre un certain elfe lycanthrope: Chroniques de la Tour. La malédiction du maître de Laura Gallego Garcia.

 

Paroles de Poilus – Lettres et carnets du front

Poilus

Correspondance (ado/adulte)

Paroles de Poilus

Lettres et carnets du front

(1914-1918)

Sous la direction de Jean-Pierre Guéno et d’Yves Laplume

Librio (1998)

*****

Paroles de poilus s’ouvre sur une très belle préface de Jean-Pierre Guéno.

*****

4ème de couverture

Ils avaient dix-sept ou vingt-cinq ans. Se prénommaient Gaston, Louis, René. Ils étaient palefreniers, boulangers, colporteurs, bourgeois ou ouvriers. Ils devinrent soudainement artilleurs, fantassins, brancardiers…

Voyageurs sans bagages, ils durent quitter leurs femmes et leurs enfants et revêtir l’uniforme mal coupé, chausser les godillots cloutés.

Sur huit millions de mobilisés entre 1914 et 1918, plus de deux millions de jeunes hommes ne revirent jamais le clocher de leur village natal. Plus de quatre millions subirent de graves blessures…

Huit mille personnes ont répondu à l’appel de Radio France visant à collecter les lettres, jusqu’ici éparpillées, de ces Poilus. Cet ouvrage en présente une centaine. Des mots écrits dans la boue et qui n’ont pas vieilli d’un jour. Des mots déchirants, qui devraient inciter les générations futures au devoir de mémoire, au devoir de vigilance, comme au devoir d’humanité…

*****

La plupart de ces jeunes gens n’étaient pas dupes. Ils savaient qu’ils risquaient leur vie, que certains ordres venus d’en haut étaient idiots, que beaucoup étaient “planqués” à l’arrière… (voir lettre p.21 à 25) Malgré tout, ils sont allés se battre. Pour éviter que leur pays ne soit envahi. Et aussi, il faut bien le dire, parce qu’on ne leur a pas laissé le choix.

A travers ces lettres, on suit le quotidien souvent cauchemardesque de ces soldats, entre manque de sommeil, de nourriture, vermine (poux et rats), froid, humidité dans les tranchées, tristesse, stress permanent… On se demande comment ces hommes ont réussi à reprendre une vie normale ensuite.

Il est à noter qu’il y a aussi des lettres de soldats allemands, qui n’étaient pas mieux lotis que les français.

Une chose m’a surprise, la façon dont sont présentées ces lettres, n’ont pas chronologiquement, mais par saison. Un petit livre très intéressant pour mieux connaître cette période.

Je viens de voir qu’il existe une version illustrée de cet ouvrage.

*****

Vous pouvez le lire ici en pdf.

Voir aussi : On les aura ! Carnet de guerre d’un poilu

Et quelques BD sur la première guerre Mondiale

*****

Ce recueil participe à deux challenges : Celui sur la Première guerre mondiale chez Blandine ainsi qu’à l’Objectif PAL chez Antigone

De mémoire d’arbre – 1917 : Fin de la guerre…

1917De mémoire d’arbre

1917 : Fin de la guerre prends courage

D’après la vie d’Édouard Estivaux

Sous la direction de Thierry Hardier

Tanguy Crovisier (illustrations)

Éditions du Tilleul (2021)

*****

Printemps 1917. Lors d’une permission, le soldat Édouard Estivaux grave le message suivant sur un hêtre “1917 fin de la guerre prends courage“. Au fil du temps et des années, il repassera souvent devant cet arbre. On ne saura pas ce qu’il a voulu dire par là car il ne le dira pas. Les promeneurs qui passeront sur ce chemin de Saint-Martin-la-Méanne s’interrogeront sur le sens de cette phrase. Mais l’essentiel n’est-il pas que les gens se souviennent de cette guerre et de cette génération sacrifiée ?

*****

C’est un petit livre que j’ai acheté par curiosité lors de mes vacances d’été, chez Mélanie qui vient d’ouvrir la librairie Prologue à Bort les Orgues en Corrèze. Je l’ai pris pour participer au challenge de Blandine sur la première guerre mondiale.

Il a été écrit pour que l’on se souvienne de cette inscription et du soldat qui l’a écrite, et qu’à travers lui on se rappelle de tous ces jeunes hommes blessés, morts ou traumatisés par cette guerre.

Les illustrations sont assez spéciales, je ne les ai pas franchement appréciées. Et surtout, elles n’accompagnent pas le texte, elles sont juste ajoutées à la fin de l’ouvrage.

Un petit livre pas inintéressant pour le côté “vie quotidienne” des poilus au front, mais qui ne m’a pas enthousiasmé. Il devrait plaire davantage aux gens du coin qui reconnaîtront les endroits dont il est question dans l’ouvrage.

Un article sur Tanguy Crovisier le peintre qui a illustré cet ouvrage.

Également sur le quotidien des soldats : Paroles de Poilus

*****

Un petit livre qui participe au challenge de Blandine De 14-18 à nous

Logo 1ere guerre 2021