Autour de Jupiter de Gary D. Schmidt

autour de jupiterAutour de Jupiter est un roman touchant pour adolescent, sur la paternité adolescente vue sous un angle atypique.

Roman pour adolescents et grands adolescents

Autour de Jupiter

de Gary D. Schmidt

traduit par Dominique Kugler (anglais US)

Bayard Jeunesse, 2019
9782747065219, 13,90€
disponible en epub 9,99€ free

***

Thèmes : adolescence, paternité, intégration, famille, violence, filiation

***

Jack vit dans une ferme, à la campagne. Sa vie va être bouleversée par l’arrivée de Joseph, un jeune garçon placé que ses parents accueillent. Mme Stroud l’assistante sociale a été claire : Joseph a presque tué une femme, il a été en centre de rééducation, et surtout Joseph a une fille, Jupiter.

Joseph est brusque, il n’aime pas parler de sa vie. Il n’a que 14 ans et pourtant il est déjà père. Ce roman va montrer petit à petit son intégration dans cette famille, dans ce village, mais surtout montrer qui il est vraiment, ce qu’il a vraiment fait.. Jack, le narrateur de Autour de Jupiter, est un personnage atypique de par sa maturité d’esprit, il accepte Joseph et l’accompagne dans ses décisions, il cherche à s’en faire accepter. C’est un garçon courageux et altruiste.

Pourtant malgré ce côté très touchant, ce roman est très convenu dans les réactions notamment des adultes, et sa fin un peu rapide, laisse un goût d’inachevé. Par ailleurs l’écriture, le ton enfantin donné par la voix de Jack, le jeune adolescent qui raconte, est un peu dérangeant au début.

Autour de Jupiter est un roman très touchant, qui offre des personnages attachants et une histoire singulière, une paternité adolescente très différente de ce que l’on peut croiser habituellement dans la littérature, un roman à découvrir et qui se lit d’une traite.

 

Extrait :
« – Je n’arrive pas à voir Jupiter. La lune brille trop. Je ne sais pas où elle est.
– Elle est à sa place, ai-je répondu.
– Non.
Il s’est enveloppé de ses bras pour se réchauffer. Quand il s’est enfin retourné, j’ai vu un panache de buée s’échapper de ses lèvres dans le clair de lune.
– Je la trouverai, a-t-il dit. Je ne veux pas rester seul.
– Tu n’es pas seul.
Il a hoché la tête de haut en bas.
– Non, tu n’es pas seul.000000
– Si.
– Tu m’as, moi.
Il a eu un petit rire triste, avant de répondre :
– Jackie, j’ai toute une vie d’avance sur toi. »

+ Sur le site de l’éditeur Bayard Jeunesse

+ Sur le thème de la paternité adolescente :
Boys don’t cry de Malorie Blackman

La cité lagune. Le pouvoir des soeurs d’Anne Kalicky

La cité lagune est une traversée fantasmagorique dans une cité moyenâgeuse !

Roman d’aventure pour la jeunesse de 10 à 13 ans

La cité Lagune :
le pouvoir des soeurs

d’Anne Kalicky

 

Editions Flammarion jeunesse, octobre 2019,
144 pages- 10, 90 euros
Illustration de couverture : Sophie de La Villefromoit

Thèmes : enquête, fraternité, pouvoir

 

Présentation de l’éditeur: “Dans la cité lagune, habitent des jumelles aux longs cheveux roses. Recueillies petites par une servante et son maître, les deux soeurs ne savent rien de leur origine. Mais lorsque le danger les menace, elles réalisent qu’un étrange pouvoir les unit…”

 

En premier lieu,  c’est sa magnifique couverture qui m’a donné envie de découvrir La cité lagune. Côté écriture, je ne m’attendais pas du tout à cela mais le roman est plaisant.  Le titre est déjà très mystérieux et la quatrième de couverture donne encore plus envie de découvrir de quel pouvoir il est question.

Dans “Le pouvoir des soeurs”, il y a quelques longeurs. C’est pourquoi j’ai eu un peu de mal à m’immerger dans cet univers si particulier. Par la suite, certains passages m’ont intriguée et je me suis vraiment laissée emporter par le récit. La force de l’auteur est d’instaurer une atmosphère mystérieuse autour des deux fillettes. Donc, au fur et à mesure que l’on avance dans l’intrigue, la curiosité nous pousse à tourner les pages juqu’au dénouement. Ce dernier nous laisse malheureusement un peu sur notre faim (ce qui est assez courant pour un premier tome).

En somme, “Le pouvoir des soeurs” pose les bases d’une série, La cité Lagune, qui semble prometteuse. Dotées d’un tempérament très différent, les jumelles sont très attachantes. En comparaison avec le début de l’histoire,  la fin est plus sombre. Les protagonistes attendent avec impatience le grand bal qui permettra à la ville de panser ses blessures suite à une épidémie de peste. On sent que ce bal est très important, l’illustration de couverture prend alors tout son sens.

Fortement inspiré par la Venise du  Moyen-Âge, la ville de Cadacise est frappée par une étrange malédiction. Il semblerait que les jumelles soient liées aux drames qui frappent les habitants de la cité lagune. Le suspense est au rendez-vous et il faudra attendre les derniers chapitres pour découvrir en partie la véritable menace qui plane sur la ville.

Le roman regorge de mots italiens, ce qui permet de mieux s’imprégner de son atmosphère particulière.

“Le pouvoir  des soeurs” est un bon tome introducteur qui donne envie de découvrir les prochains tomes de la série La cité Lagune. J’ai hâte de lire la suite!

~Melissande~

 

+ Deux autres romans mettant en scène des soeurs liées par un étrange secret, présentés par Hérisson:

– Lily et la magie défendue de Holly Webb

– Les étranges sœurs Wilcox. Les vampires de Londres de Fabrice Colin

 

+ L’avis de Melisande (Accroc des livres)

Les 5/5 – T.1 : En équilibre – Roman ado – Case 21

5Les 5/5

T1 : En équilibre

Anne Plichota & Cendrine Wolf

XO Jeunesse (2017)

*****

5 ados, de 12 à 17 ans vont se rencontrer grâce à leur passion commune : les sports de rue, skate, bmx ou acrobaties. Avec le frère de l’un d’entre eux, plus âgé, ils vont former un clan, devenir des “Robins des bois” de la ville.

Ils ont tous des soucis. John a 12 ans. Né dans un corps de fille, ses parents ont accepté de le considérer comme un garçon, mais ce n’est pas aussi évident pour tout le monde… Tom, 13 ans, se sent bien seul depuis que son frère Lip a quitté la maison. Bien incompris aussi. Merlin et Titus, jumeaux de 17 ans, aident comme ils le peuvent leur mère à joindre les deux bouts, mais c’est au prix de leur scolarité.

Quand à Far, jeune pakistanaise de 16 ans, elle avait cru que son quotidien s’améliorerait à son arrivée en France, qu’elle serait plus libre, mais, ayant grandi, elle est, au final, bien moins libre qu’elle ne l’était dans son pays d’origine.

Tous les 6 (avec Lip, le grand frère de Tom) vont apprendre à se connaître, se lier d’amitié et former un clan de justiciers…

*****

Un roman qui se lit comme un roman d’action / d’aventures. Les personnages sont tous attachants, ils ont tous des fragilités, des fêlures… Leur passion pour le sport leur permet de s’évader, de se libérer des contraintes du quotidien pour quelques heures. Et leur désir de justice va les amener à faire des choses totalement interdites et franchement dangereuses…

L’histoire de Robin des bois actualisé et revisité avec bonheur par les auteurs d’Oksa Pollock.

Nous n’aurons pas beaucoup à attendre pour lire le tome 2 : Turbulences.

Ssa sortie est annoncée pour le 18 janvier 2018 ! Et vu comment le tome 1 se termine, j’ai un peu hâte de lire la suite !!

*****

Case 21 du Calendrier de l’avent

Les éditions XO vous permettent aujourd’hui de gagner ce premier tome !

Bravo à Petite Noisette, qui remporte ce livre !

*****

Site officiel des deux auteures

Site des éditions XO Jeunesse

De ces deux auteures, nous vous avons déjà présenté : Tugdual T1, Tugdual T2, Tugdual T3, Les petites histoires de Dragomira, Susan Hopper T1 (ce qui me fait penser que le tome 2 attend gentiment dans ma PAL depuis un petit moment…)

Les moufles, un album rafraichissant…

Moufles Les moufles
de Yoko Imoto
Nobi Nobi (2015)

Un album pas tout de saison, pour nous rafraichir un peu…
Deux sœurs marchent dehors en hiver. La petite Mimi a froid aux mains, et demande à sa grande sœur de lui prêter ses moufles. Celle-ci ne lui en donne qu’une, mais lui donne la main. La petite comprend alors qu’une paire de moufle pour deux suffit si l’on se donne la main. Sa grand-mère arrive alors… et en se donnant la main, une paire suffit encore.
De constatation en constatation petite Mimi comprend que “si le monde entier se donnait la main, on n’aurait plus besoin de moufle du tout”.
Notre petite lapine est un doux symbole du partage et de l’entraide, et cette histoire familiale, qui devient vite universelle, offre un beau message. Partager ce que l’on a, s’aider, se tenir la main, avancer ensemble… autant d’image qui sont vivantes au fil des pages de cet album.
Les illustrations, animalières et pourtant très humaines, sont adorables, très japonisantes comme toujours avec Nobi Nobi… de quoi partir à la découverte de l’hiver un peu autrement.

Un album tendre sur le partage, qui part d’une belle réflexion d’enfant, à recommander en maternelle.

Moufles03

Du même auteur, on vous a présenté “Georges cherche un ami

Le site de l’auteure, Yoko Imoto (c’est en Japonais, mais sur la 1ère page vous pouvez cliquer sur “Welcome”, puis sur son nom pour aller voir de nombreuses illustrations)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer