RDL Mai 2020

Une ronde des livres par mois, pour tenter de garder une trace de mes lectures, celles que je n’ai pas pris le temps de présenter, et celles dont j’ai seulement parlé sur Instagram !

En mai j’ai donc lu (aussi)…

Les roches rouges d’Olivier Adam
Voir mon article complet sur ce coup de coeur qui m’a relancé dans la lecture…

*

L’arrêt du coeur d’Agnès Debacker


Depuis que Simone n’est plus là, Simon vient chaque jour dans la minuscule loge de Françoise, la concierge de son immeuble, pour boire un petit jus et, surtout, pour entendre l’histoire de Simone. Trois coups de sonnette, le murmure de la radio dans la cuisine, la tête de Simone dans son café au lait. Le cri de Françoise. Simone est morte d’un arrêt du cœur, et Simon, lui, a beaucoup de mal depuis avec son cœur en peine.

Simon est un jeune garçon attachant qui n’arrive pas à oublier sa voisine Simone. Après avoir lu quelque chose chez elle, il décide de mener l’enquête pour apprendre à mieux connaitre cette vieille femme qu’il adorait. L’arrêt du coeur est un roman étonnant de par son rapport à la mort, mais c’est surtout un récit lumineux. Avec Simon le lecteur apprend que l’on peut être triste, même pour quelqu’un qui n’est pas de notre famille, que l’on peut avoir peur de la mort, que l’on ne sait jamais tout sur les personnes âgées qui nous entourent. Avec Simon on apprend le deuil, et on veut croire en l’amour et l’amitié…
Difficile de parler de L’arrêt du coeur car c’est un récit illustré atypique -ce qui est rare mais bienvenue pour cette tranche d’âge- tout en douceur. Vite lu, trop vite lu, on aimerait passer plus de temps dans cet immeuble avec Simon et le souvenir de Simone. C’est beau, subtile dans le choix des mots, magnifié par des illustrations, on est presque dans un long album, et on sort grandit de ce récit.
Prix Sorcières 2020
Illustrations d’Anaïs Brunet, MeMo, Collection Polynie, 108 pages. 2019 – 11 €
Et tout plein d’albums avec mes enfants… Il faut que j’arrive à en garder une trace, c’est l’objectif de juin !
*

Et sur Instagram :

Taï et Mamie Sue – manga autour des chats pour enfants de Konami Kanata

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🇹​🇦​🇮​🐈 Taï c’est ce petit chaton noir présenté l’autre jour en story et qui vous a massivement fait penser à Chi, la petite chatte des mangas… Et vous aviez bien raison puisque Taï est le nouveau héros de Konami Kanata! Les chaventures de Taï et Mamie Sue est un manga qui reprend tout ce qu’on aime dans Chi : sens français de lecture, couleur, humour et surtout un chaton comme personnage principal ! Ici l’apprentissage ne se fera pas avec un petit garçon mais avec une mamie chat qui va avoir bien du mal à suivre ce fougueux chaton 🙀 Les mêmes codes mais du renouveau et aucune lassitude pour le lecteur ! Nul doute que les fans de Chi vont adorer aussi Taï ! 😻Chi comme Taï sont une entrée idéale dans le monde des mangas, même pour de jeunes lecteurs ! Bonne chance à tous !

Une publication partagée par Sophie Herisson 📚 Bookstagram (@herisson08) le

Le jour où je suis devenue grande soeur de Martina Aranda chez Pastel, sur l’arrivée d’un petit frère

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Le jour où je suis devenue grande soeur Ce petit album aborde l’arrivée d’un petit frère, avec de très belles illustrations et les réflections de cette grande soeur qui ne sait pas trop à quoi s’attendre et n’est pas sûre d’être aussi contente que les gens qui l’entourent… Un très bel album pour les enfants déjà un peu grands qui voient arriver un bébé dans leur famille ! Quelle douceur dans ces illustrations, dès les pages de garde… Et comme la couverture est littéralement toute douce, c’est un livre emprunt de tendresse ! Nous l’avons lu avant l’arrivée de ma toute petite hérissonne, mais il était trop compliqué pour micro, 2 ans, et un peu décalé pour mini, 5 ans, qui a déjà un petit frère. Ça fait tout de même du bien de pouvoir en parler, explorer leur sentiments… Étrangement ici tout allait bien avant la naissance et au début, mais là avec le confinement, ça commence à se compliquer un peu… ❓Et chez vous, l’arrivée d’un nouvel enfant ça donne / a donné quoi ❓ #herissonbook #illustrationjeunesse #illustration #bookstagram #book #lecture#livrestagram #livre #albumjeunesse #litteraturejeunesse #bookstagrammer #instabook #soeur #frère #mumof3 #mum2020 #mamancomblée PS : accessoirement un rayon de soleil pour faire les photos, ça serait bien 😜

Une publication partagée par Sophie Herisson 📚 Bookstagram (@herisson08) le

La naissance en BD de Lucile Gomez sur les supers pouvoirs des femmes, où comment s’écouter pour accoucher plus naturellement

 

Voir cette publication sur Instagram

 

La Naissance en Bd est une vraie publication d’utilité publique pour remettre l’accouchement à la bonne place dans la société ! Ce ne doit plus être un tabou ultra médicalisé…. ️L’auteur utilise l’humour et un agréable trait de crayon pour expliquer de nombreuses choses sur l’accouchement de façon claire. Humour, dessins mais tout de même de vraies informations, scientifiques, expliquées, schématisées… Parce que vouloir accoucher plus naturellement n’est pas une idée folle, parce qu’on a aussi le droit de vouloir la péridurale, parce qu’on ne choisit pas toujours… J’ai eu trois accouchements tellement différents, tous à l’hôpital, tous médicalisés à leur façon, mais que j’étais chaque fois un peu mieux préparée et surtout plus sûre de moi pour demander ce que je voulais, choisir mes positions… Mon premier accouchement est le plus mauvais souvenir car justement je n’ai pas su dire, demander, et qu’etre couchée sur le dos sur cette table pendant 8h, même avec une péridurale m’a semblé interminable ! Si j’avais lu ce livre avant j’aurais peut-être pu être actrice de mon accouchement, comme pour les suivants, me passent même finalement de péridurale et accouchant debout pour ma toute petite hérissonne… Une belle bande dessinée documentaire et témoignage à offrir aux femmes enceintes mais aussi aux pères qui se révèlent de supers accompagnants si on leur laisse la place !

Une publication partagée par Sophie Herisson Bookstagram (@herisson08) le


Bizarre Bizarre, vous avez dit Bizarre : un album qui présente 21 animaux étranges de Marilyn Singer et Paul Daviz chez Grenouille Editions

 

Voir cette publication sur Instagram

 

vous avez dit bizarre ? 21 animaux étranges se sont invités chez nous ces derniers temps… Un narval, un crabe boxeur, une taupe à nez étoilée… Dans cet album documentaire, le texte s’adresse aux lecteurs pour leur faire découvrir 21 animaux vraiment bizarres… Bien qu’on en connaisse déjà certains en tant qu’adulte, j’ai été bluffé par toutes les caractéristiques inconnues de ces drôles d’animaux, pourtant bien réels ! La taupe, qui arrive à sentir sous l’eau m’a bluffé, tandis que la page préférée de la fille est celle de l’oiseau qui pue De grandes illustrations accompagnent chaque description, et bien que je préfère les photos, celles ci apportent un côté plus enfantin à l’ouvrage, et sans doute moins effrayant même pour certains animaux ! Le texte est assez clair, malgré quelques tournures compliquées et une pour deux petites erreurs. Ma mini de 5 ans n’a pas forcément compris tout le vocabulaire, mais elle comprends l’ensemble et retiens plein de petits détails amusants ! Un livre à mi chemin entre album et documentaire, intéressant pour découvrir la nature décidément pleine de surprises qui nous entoure ! C’était aussi pour nous l’occasion de découvrir une nouvelle petite maison d’édition @editionsgrenouille ! On va poursuivre notre découverte !

Une publication partagée par Sophie Herisson Bookstagram (@herisson08) le

 

Nous suivre et partager :

2017 : ce mois-ci, j’ai lu aussi…

201720172017

* * * * * * * * * *

Les filles au chocolat T.1 : Cœur cerise : Bd fidèle au roman

De Raymond Sébastien et Anna Merli – éd. Miss Jungle (2017) – Adapté par V. Grisseaux d’après le roman de C. Cassidy

Cherry et son père Paddy s’installent en Angleterre chez Charlotte, sa nouvelle compagne qui a quatre enfants. Cherry est ravie de faire partie d’une famille nombreuse. Mais à peine arrivée, elle va craquer bien malgré elle pour Shay, le petit copain de Honey. Voilà qui ne va pas arranger la cohabitation déjà difficile avec Honey, la seule à ne pas accepter son nouveau beau-père ! Alors que tous participent à la création d’une fabrique artisanale de chocolats, Cherry se retrouve partagée entre l’affection pour ses nouvelles sœurs et le charme irrésistible de Shay…

J’ai lu le premier tome de cette série en roman et je dois dire que, selon mes souvenirs, cette bd est tout à fait fidèle au roman. Par contre j’avoue ne pas avoir tellement accroché aux dessins (un peu trop style “manga”) et couleurs (trop sirupeuses pour moi !! Et pourtant, j’aime le rose.)

* * * * * * * * * *

Manga : Les aventures de Tom Sawyer

De Mark Twain & Aya Shirosaki (ill.) – Éd. Nobi Nobi ! (2015)

Garnement espiègle, Tom Sawyer n’a rien contre l’école, surtout quand on y croise de jolies filles comme Becky Thatcher. Seulement, à choisir, il préfère de loin faire les 400 coups et partir à l’aventure avec son ami Huck le vagabond pour jouer aux pirates ou aux bandits. Mais un soir, dans un cimetière désert, les deux compères sont les témoins d’un crime bien réel ! Cette expérience va bouleverser leur quotidien, car le terrible Joe l’Indien, avide de vengeance, court toujours…

Si je ne suis pas fan de manga (j’essaie pourtant, mais rien à faire, je bute sur le sens de lecture et sur le style des dessins !), j’adore, par contre, les aventures de Tom Sawyer ! Mais j’avoue que je préfère de très loin la version roman… Tant mieux si cette version permet de faire connaître cette jolie histoire !

Sur le site de l’éditeur, vous pourrez voir les premières pages.

* * * * * * * * * *

Ourse et lapin T.1 : Drôle de rencontre

De Julian Gough & Jim Field – Éd. Flammarion Père Castor (2017)

En plein hiver, Ourse se réveille en sentant l’odeur du miel, du saumon et des larves de hanneton. Elle est surprise de voir qu’il neige et que le printemps est encore loin, mais décide de profiter de l’occasion pour faire un bonhomme de neige. En roulant une boule de neige, elle rencontre un lapin grincheux et savant.

J’ai bien aimé cette petite histoire d’amitié qui est fraîche, tendre et très drôle ! Les illustrations sont, de plus, très originales (N & B et vert) et donnent une grande impression de douceur.

Sur le site du magazine “petit quotidien” vous pourrez faire défiler les premières pages.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :

Ein Lee – Deux contes japonais

Ein

Deux contes qui se passent dans un japon médiéval
* * * * * *

Princesse Pivoine

Ein Lee

D’après le texte de Richard Gordon Smith

Nobi Nobi ! (2010)

* * *

La belle princesse Aya était la fille unique et chérie du puissant seigneur Yuki Naizen-no-jo. Comme elle venait de fêter ses 18 ans, son père lui avait choisit un époux. Les deux fiancés s’étant rencontrés et ayant donné leur accord pour cette union,  la date du mariage fut fixée. Mais un soir que la princesse se promenait dans les jardins parfumés de son père, au milieu des pivoines, son pied glissa et elle n’évita la chute dans l’eau que grâce à l’apparition d’un beau jeune homme qui disparu aussi vite qu’il était apparu…

Ein

L’histoire est un conte traditionnel japonais assez classique mais néanmoins très agréable. Quand aux illustrations, si je ne suis pas spécialement fan du style un peu manga, j’ai adoré les couleurs, la lumière et les motifs.

A la fin de l’histoire, il y a une biographie de l’auteure/illustratrice Ein Lee, ainsi que quelques explications historiques et culturelles pour les plus grands ou les plus curieux ! Il y a également 4 pages qui montrent les recherches et croquis pour les différents personnages.

Sur cet album, voir aussi l’avis de Kiona

* * * * * *

Ein

Le mot qui arrêta la guerre

Audrey Alwett & Ein Lee

Nobi Nobi ! (2015)

* * *

Seï et son frère Shigeru habitaient non loin des rives du magnifique lac Yamagata. Dès que possible, ils assistaient ensemble au lever du soleil sur ce paisible lac. Shigeru était très habile de ses mains et réalisait des pliages (origamis) si précis qu’ils semblaient réels. Seï, lui, était doué pour la calligraphie. Mais si leur journée avait bien commencé ce matin-là avec leur visite au lac, une mauvaise surprise les attendait au retour : des hommes venaient prévenir Shigeru de se préparer à aller faire la guerre…

Il ne restait que 3 jours aux deux frères pour trouver une solution…

Ein

L’histoire raconte toutes les idées des deux frères pour éviter que l’aîné ne parte à la guerre tout d’abord puis enfin pour éviter purement et simplement que cette guerre ait lieu. C’est une véritable ode à la paix ! Une très belle histoire sur le “pourquoi” de la guerre… J’ai adoré cette histoire dans laquelle on parle de nouveau de la légende des 1000 grues – voir l’histoire de Sadako )

Comme pour Princesse Pivoine, si le côté manga (pour les visages) ne m’emballe pas, j’ai trouvé les couleurs et la lumière vraiment très belles. Et comme dans Princesse Pivoine également, à la fin du livre il y a les biographies des deux auteures, quelques mots expliqués et deux double-pages de recherches pour le dessin des personnages.

Un livre qui m’a été offert par Julie du blog “les idées de Ju” lors de notre swap album de décembre dernier. J’ai lu tous les livres reçus depuis bien longtemps, mais je n’ai jamais pris le temps de les présenter… Bon, il ne faut pas désespérer, ça en fera toujours un !! ;) Encore merci pour cette jolie découverte Julie !

* * * * * *

Site d’Ein Lee

Blog d’Audrey Alwett

Site des éditions Nobi Nobi !

* * * * * *

Deux contes qui participent au mois du Japon avec Lou de My Lou Book et Hilde du Livroblog

Pivoine

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :

Mon tout premier “swap” album !

Un swap, pour celles et ceux qui ne le sauraient pas encore, c’est un échange ! Et sur la blogosphère, c’est un échange de présents, de petites choses pour faire plaisir à quelqu’un… Si j’ai déjà envoyé des colis à des copinautes (assez rarement il est vrai), je n’avais jamais fait un échange avec quelqu’un que je ne connaissais pas du tout… Mais Sophie avait bien fait les choses, nous avions un questionnaire à remplir, ça aide. J’avoue avoir également passé pas mal de temps sur le blog de ma “swappée” pour trouver des petites choses susceptibles de lui faire plaisir !! Mais bon, le but de cet article n’est pas de vous parler de ce que j’ai envoyé (vous pouvez aller voir l’article de Julie si ça vous dit), mais bien de ce que j’ai reçu ! Et comme vous allez le constater, j’ai été gâtée :

Moi, en faisant le paquet, j’avais surtout essayé que ça ne bouge pas, que ça ne s’abime pas, que ce soit bien calé… Julie y avait pensé aussi bien sûr ! Mais elle avait également pensé au plaisir d’ouvrir un à un les paquets (moi… pas trop ! Je ferai mieux la prochaine fois…) Bref.

Si je ne peux pas vous montrer le colis avec les emballages, c’est qu’avant même de songer à prendre une photo, j’avais déjà déchiqueté tous les emballages, en poussant des petits cris de joie, pire qu’une gamine… Noël avant l’heure, c’était plutôt sympa !! Une fois que j’ai eu tout déballé, je me suis dit “zut, la photo…” J’ai d’ailleurs failli en prendre une de la montagne d’emballages déchirés qui gisait par terre ! Julie avait de plus numéroté tous les paquets, et la jolie carte qui accompagnait le tout donnait quelques explications complémentaires…

swap

Et pour répondre à la question que se posait Julie, aucun doublon ! J’ai déjà lu (il y a longtemps !) “la petite fille qui aimait Tom Gordon” mais je le relirai avec plaisir. Et les autres auteurs ont été, ma foi, très bien choisis : J’adore Bottero (et les bd en général !), Brussolo et Orsenna (et je n’avais pas lu ceux-là !)

Quand à l’album, je ne connaissais pas du tout, mais je l’ai trouvé très chouette. Sans parler des “goodies” : du thé à la violette, des bêtises de Cambrai à la violette également, de jolis marque-pages fait maison (j’adore celui de l’ange disparu-Max Ducos), un adorable petit carnet et deux goodies qui allaient avec l’album : un joli marque page en métal d’inspiration orientale et un paquet de papier pour faire des origamis ! (il va falloir que je m’arme de patience…)

J’ai presque tout lu, je vous présenterai les bouquins au fur et à mesure…

Bref, vous l’aurez compris, je suis ravie d’avoir fait ce swap avec Julie qui m’a vraiment gâtée ! Merci Julie !

 

L’article de Sophie (conditions et inscriptions)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Nous suivre et partager :