Bonolon : Ulyssia la fée bleue

BonolonBonolon

Ulyssia la fée bleue

Seibou Kitahara &  Tetsuo Hara & Go Nagayama (ill.)

Editions Nobi Nobi (2014)

Les auteurs : Kitahara Seibou collabore avec Tetsuo Hara sur les œuvres de ce dernier : il est notamment l’auteur des histoires de Bonolon, le gardien de la forêt.
Dans Bonolon, Tetsuo Hara s’occupe de la création des personnages, du développement des histoires et supervise la mise en scène.
Pour imaginer le design de Bonolon, il a pris comme modèle un sumo, car il voulait que ce bon géant soit perçu à travers le monde comme le symbole du Japon (les cornes sur sa tête sont une adaptation de la coiffure des sumos et ses habits sont inspirés de leur tenue traditionnelle).
Depuis 2004, Go Nagayama est l’illustrateur de Bonolon, le gardien de la forêt, pour lequel il dessine une nouvelle histoire tous les deux mois au Japon.
 
L’histoire :
Gentil géant aux allures de gros ours orange, Bonolon est un esprit de la nature qui vient au secours de tous les êtres vivants. Dès lors que les larmes d’une âme en détresse touchent les racines d’un arbre sacré, Bonolon, accompagné de son meilleur ami Gon, le petit chien, apparaît pour lui proposer d’exaucer son vœu le plus cher.
Bien sûr, ses pouvoirs ne sont pas sans limite mais, chaque fois, Bonolon fait de son mieux pour répandre le bonheur autour de lui. Au fil de cinq histoires tendres et émouvantes, suivez Bonolon qui parvient tour à tour à retrouver une amie d’enfance qui va lui rappeler des souvenirs du passé, à sauver une oasis menacée, à contrer un robot devenu fou, à aider un petit fennec à être plus sûr de lui et à faire réaliser à une petite fille combien sa maman l’aime.Des choses simples, certes. mais qui changent la vie !
Création de l’auteur de manga culte Tetsuo Hara, Bonolon est le messager de valeurs fortes telles que le respect de la nature ou encore la force de l’amitié.
 
Mon avis :
Si je ne dis pas de bêtises, Bonolon est un manga “Kodomo” c’est à dire réservé aux enfants de 6 à 11 ans. Ceci dit, j’ai eu pour ma part beaucoup de mal à “mettre un âge” parce que si le dessin est plutôt “bébé”, très naïf (mais franchement je n’y connais rien en manga, c’est peut-être toujours comme ça !) le texte lui, contient des mots que je ne verrais pas dans la bouche d’un enfant de 6 ans (vous me direz, ils apprendront des mots nouveaux comme ça ! c’est vrai.)
Quels mots ? Rien de choquant, mais des mots comme : luxuriante, empathie, compassion, néfaste… vous pensez que c’est un vocabulaire adapté pour un enfant de 6 ans qui commence à lire ? Bref, ça m’a juste fait un drôle d’effet, l’impression d’un décalage entre le texte et l’image…
Sinon, c’est un recueil d’histoires très mignon, les illustrations sont marrantes, colorées, le géant est tout à fait adorable et en plus, il véhicule des idées très positives !
SignatureNat
Pas un coup de cœur pour moi, mais une jolie découverte tout de même ! 
Nous suivre et partager :

RDL #Albums lus en 2014

Avant de les oublier dans les tréfonds de mes carnets, voici quelques mots sur des albums lus au cours de l’année 2014, mais dont je n’ai pas pris le temps de vous parler…

La maison en petits cubes

♥ Coup de coeur pour cet album !

Les illustrations très fines et pastelles donnent le ton de cet album magnifique. L’histoire est celle d’une ville inondée où l’eau monte sans arrêt. A chaque fois que l’eau monte une nouvelle maison est construite sur l’ancienne. Pourtant quand le vieux monsieur doit retourner sous l’eau chercher l’outil qu’il a fait tomber il va revivre à chaque étage les différents souvenirs de sa vie : femme, enfants, quand il y avait encore des fêtes… et avant l’eau. Un album onirique, où chacun pourra faire sa propre lecture, et qui offre un véritable voyage !

+ Existe aussi en court métrage
+ L’avis de Liyah

de Kenya Hirata et Kunio Katô, Nobi-Nobi, 2012 – dès 5 ans

 

Coppélia / Claude Clément ; Daniela Cytryn.- Seuil Jeunesse, 2012Coppélia

Ce très grand album, à la superbe couverture rouge, est vraiment un petit bijou graphique. Cette interprétation du ballet Coppélia, offre l’histoire d’un jeune fiancé qui s’ennamourache d’une jeune fille juste apperçue. Elle se révèle être un automate, et la fiancé souhaite se venger… Une magnifique histoire d’amour et de trahison, mais une histoire complexe à appréhender pour les enfants.

Un album à réserver aux plus grands, même si tous ne manqueront pas d’apprécier les splendides illustrations qui offrent une nouvelle vie à ce ballet.

+ L’avis de Liyah

Claude Clément et Daniela Cytryn, Seuil jeunesse, 2012 – dès 9 ans

Une fois encore 

Je vous parle souvent d’albums d’Emily Gravett, car j’aime beaucoup cette auteure illustratrice. Cet album, Une fois encore, est l’histoire d’un petit dragon qui demande une histoire avant d’aller dormir. Et là comme par magie le livre d’histoire s’ouvre et le lecteur peut à son tour lire les histoires que découvre le petit dragon. A chaque fois que cela semble être la fin, le petit dragon demande la suite, et nous connaissons donc la suite…

Les interactions progressives entre la scène et le livre sont très intéressantes jusqu’à une scène finale mémorable car n’oublions pas que notre jeune héros est un dragon…

Pour tous les enfants qui veulent encore et encore lire des histoires, pour ceux qui aiment les mises en abîme, les jeux avec l’objet livre… même si d’autres albums d’Emily Gravett sont encore plus savoureux, les trois dernières pages, sans texte, de cet album valent vraiment le coup de découvrir cette histoire!

d’Emily Gravett, Kaleidoscope, 2011 – dès 3 ans

 

Fourmi

Un album cartonné pour les tout petits, très graphique qui joue sur ce qui est caché, entre un ours blanc et une fourmi… Car quelques pattes de fourmi cela peut faire beaucoup de choses… Comme dans sa version de Boucle d’or, Olivier Douzou joue avec les ours, qui se retrouvent aux prises avec les fourmis !

Un très beau travail graphique, à la fois simple et saisissant, avec un jeu intéressant sur les couleurs et une très “jolie” fin. De l’humour, de l’art, tout est réuni pour plaire autant aux tout petits qu’aux parents !

 + Existe en application 

de Olivier Douzou, Rouergue, 2012 – dès 2 ans

Où vont-ils quand il pleut ? 

Une promenade comme découverte de la nature, le ferme, la mare, et puis surtout la pluie qui arrive. On découvre alors où sont les animaux quand il pleut : araignée, moustique, chien, oie… On découvre aussi l’arc en ciel. Complété par une partie scientifique, cet album offre une double approche intéressante.

Un ensemble très soigné, un peu à l’ancienne avec une histoire très conventionnelle mais qui permet de découvrir de nombreuses petites choses intéressantes autour de la nature et de la météo.

de Gerard Muller, Ecole des Loisirs (collection Archimède), 2002 – dès 7 ans

Voilà quelques titres, bien que j’en ai quelques dizaines d’autres dont je dois vous parler…

+ Participations au Challenge Je lis aussi des albums 2015 ainsi qu’au Challenge Petit Bac 2015

 

Nous suivre et partager :

Le voyage de Pippo #album ♥

voyage-de-pippo-nobiLe voyage de Pippo

Satoe TONE

Editions Nobi-Nobi (2014)

Pippo la grenouille ne sait plus rêver…
Plus de souhait, plus d’envie, plus de folie : pour s’endormir, il compte les moutons. C’est ainsi qu’il fait la rencontre d’une petite brebis.
Avec elle, il pourrait peut-être retrouver le chemin des songes ?
De page en page, de mois en mois, défilent les désirs enfouis : partir, rester, s’envoler, plonger, revenir, ou bien,tout simplement, trouver un ami.

Ce que j’en pense : J’adore les illustrations ! Elles sont douces (couleurs pastels) poétiques, fragiles et délicates… Et les couleurs sont splendides.

Je verrais très bien cet album sous forme de frise pour décorer une chambre de bébé…

L’histoire est simple, mais très poétique. Il y a peu de texte, quelques fois des rimes “Ce serait si joli de s’envoler dans la brise, là-haut, tout là-haut… leur disent tout bas les cvoyage-de-pipo-ext-1oquelicots”.

Un album qui parle de rêves, de saisons et d’amitié.

Cet album me fait penser à un autre, une autre histoire de voyage et d’amitié “Pêcheur de couleurs” d’Eric Battut et Michel Piquemal.

Ce que je crois : si vous feuilletez cet album, vous allez craquer !! Alors prenez tout de suite de quoi l’acheter (14,90 euros) ça vous évitera des allers-retours…

 Satoe Tone a reçu le Grand Prix d’illustration / Premier Prix International 2013 de la Foire du livre jeunesse de Bologne (ce qui lui a permit de faire cet album)

SignatureNat

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Tamago… transformation ! – Tadashi Akiyama

Album jeunesse

Tamago… transformation !

de Tadashi Akiyama

traduit du japonais par Fédoua Lamodière

Nobi Nobi, février 2013
Collection 1 2 3 soleil
9782918857136, 12,40€

~

 

            Tamago est un petit poussin qui ne veut pas sortir de son oeuf. Et pourtant il vit sa vie, découvre de nouvelles choses, fait de nouvelles expériences! Il change et se transforme peu à peu.

Tamago est mignon tout plein avec ses doutes et son inquiétude parce qu’il grandit.

            Un album pour enfant mais dont le graphisme très nippon fait penser aux manga. Des illustrations très expressives avec seulement pourtant quelques traits, des couleurs vives, et une couverture immanquable!

Une famille tout à fait classique, avec des frères qui sont déjà des poussins, une maman poule et un papa qui pousse son fils. Et un enfant qui refuse de grandir tout en accumulant les expériences pour son grand plaisir! Un parcours initiatique qui mène à une chute attendue mais sympathique.

Un album simple et coloré sur l’apprentissage de la vie et les transformations de l’enfant.

Bien que ce tome soit le 3ème sorti il revient sur des aventures de Tamago qui se placent entre le 1er et le 2ème tome.

+ Tamago forcément cela me fait penser aux tamagotchis de mon enfance… pas à vous ?

Nous suivre et partager :