Une enquête de Mado et Lili – Roman jeunesse

Mado

Une enquête de Mado et Lili
On a volé les poules de Clémentine !

Élise Fontenaille & Stéphanie Marchal
Oskar éditeur (2018)

^^^^^

Mado et Lili sont voisines et amies depuis toujours. Elles adorent jouer dans le jardin de Clémentine, leur voisine, leur grand-mère de cœur. La porte de celle-ci est toujours ouverte, et pour tout le monde, enfants ou animaux ! Mais ce matin, Clémentine est en larmes : ses deux poules, Boulette et Maigrelette, ont disparu !

Les deux amies décident immédiatement de mener l’enquête, chacune à sa façon. Mado pose des questions et prend des notes dans son calepin, Lili cherche des indices et les photographie avec son smartphone. Retrouveront-elles Boulette et Maigrelette ? Je vous laisse le plaisir de découvrir la fin de cette petite histoire !

^^^^^

Pour les amateurs d’enquêtes, de mystères. Les deux fillettes vont rencontrer une galerie de personnages « haut en couleurs » ! Il y a de l’amitié, de l’humour et aussi du suspense bien sûr, dans cette enquête qui devrait plaire aux plus jeunes. Les illustrations enfantines, mais très expressives, renforcent le côté humoristique de l’histoire et plairont sans nul doute aux enfants. A partir de 7 ans (Bons lecteurs de fin de CP).

^^^^^

Pour voir des illustrations de Stéphanie Marchal, c’est par ici, et aussi par là

 

TOKYO VICE – Enquête chez les yakuzas

Tokyo

TOKYO VICE

Jake Adelstein
Éditions Marchialy (2016)

¥ ¥ ¥ ¥ ¥ ¥

C’est une Lecture Commune avec Blandine, qui m’a offert ce roman et que je remercie pour cette découverte.

En ouvrant ce livre, je pensais lire un roman policier se déroulant au Japon. En fait, l’auteur Jake Adelstein, est journaliste et il est le premier étranger à avoir intégré un célèbre journal japonais, le Yomiuri Shinbun, journal le plus vendu au monde (le lien va vers la version en anglais du journal).

Ce livre est son histoire depuis son arrivée au Japon à l’âge de 19 ans. Devenu journaliste d’investigation, il enquêtera sur de nombreux sujets, jusqu’à se trouver confronté au monde dangereux des yakuzas. C’est donc plus un témoignage qu’un polar, mais c’est vraiment raconté comme un roman policier !

C’est une enquête touffue et totalement dépaysante que nous propose -avec une bonne dose d’autocritique et d’autodérision- Jake Adelstein. J’ai parfois eu du mal avec les noms japonais, du mal à retrouver qui était qui… C’est un roman qu’il faut lire d’une traite ou presque, pour garder le fil. Mais c’est également un livre grâce auquel on découvre les « codes » des japonais, leurs habitudes, leur quotidien, ainsi que les « bas-fonds » de Tokyo… Et ça, ça ne m’a pas fait rêver !!

L’an passé, pour ce mois du Japon, j’avais lu et apprécié beaucoup d’albums, de romans et de documentaires jeunesse essentiellement, voir ici le récapitulatif « Japon est le thème d’avril » . Et tous ces lectures m’avaient donné envie d’aller au Japon.

Cette année, ma participation se limitera probablement à Tokio vice (faute de temps, le mois est presque terminé !) mais j’avoue qu’il m’a bien refroidie côté envie de voyage au pays du Soleil Levant… Mais bon, je pense que si je lis un jour « Gomorra » je n’aurai plus envie d’aller à Naples ! (je ne vais peut-être pas le lire du coup…)

Le roman commence ainsi :

« Vous supprimez cet article, ou c’est vous qu’on supprime. Et peut-être bien votre famille aussi. Mais on s’occupera de vous en premier, pour que vous appreniez quelque chose avant de mourir. » L’homme de main élégamment vêtu parlait très lentement, de la manière dont les gens parlent aux idiots ou aux enfants, ou de la manière dont les Japonais parlent parfois aux étrangers complètement paumés. Ça ressemblait à une offre à sens unique. « Laissez tomber cet article et votre boulot, et on fera comme si rien de tout ça n’était arrivé. Écrivez votre article et il n’y aura pas un seul endroit dans le pays où l’on ne vous traquera pas. Compris ? »

¥ ¥ ¥ ¥ ¥ ¥

N’étant pas une grande lectrice de reportages (sauf dans les revues style Géo, Animan ou National Geographic), j’ai découvert avec Tokyo vice les éditions Marchialy.

Ce livre fait partie de la sélection 2017 du Prix du meilleur Polar des lecteurs de Points.

Ci-dessous, une interview de Jake Adelstein sur France Inter lors de la sortie de son livre en France.

Ce challenge « Un mois au Japon » est proposé par Lou de My Lou Book et Hilde du Livroblog.

http://www.lelivroblog.fr/media/01/01/2476196061.jpg

Mission dinosaure – polar jeunesse

Mission

Mission dinosaure

Vol au musée d’histoire naturelle de Lille
Nancy Guilbert

Coll. Polars en nord Junior
Éd. Ravet-Anceau (2016)
*****

Ylan est content : ce week-end il va avoir 10 ans, il est en vacances et en plus, quand il ouvre les yeux ce matin-là, il fait beau ! Tous les facteurs sont réunis pour passer une bonne journée. Mais alors qu’il vient de s’installer avec un copieux plateau pour prendre son petit déjeuner devant la TV, il reçoit un coup de fil de son père, qui lui demande de le rejoindre d’urgence au musée d’histoire naturelle où il est gardien. Un vol vient d’être commis ! L’occasion pour Ylan et ses amis de mener l’enquête…

*****

Mission dinosaure est un petit roman policier qui m’a beaucoup plu ! Grâce à sa chute bien sûr, mais également pour la façon dont se déroule l’enquête, les enfants intrépides qui collectent les indices et courent partout (sans oublier le chien) et les rebondissements (trèèès inattendus pour certains, mais je n’en dirai pas plus).

Bref, un roman avec une ambiance qui m’a un peu rappelé les « Club des cinq » de mon enfance et avec lequel j’ai passé un très bon moment ! Et en bonus, il m’a donné envie de visiter Lille !!

♥ Coup de cœur pour ce petit polar très original ♥

L’occasion aussi de découvrir un éditeur que je ne connaissais pas : La maison d’édition Ravet-Anceau

*****

Un p’tit extrait ? « Les Trois Mousquetaires, c’est nous, les quatre inséparables. C’est bien connu, on dit « les Trois Mousquetaires » alors qu’ils étaient quatre. Notre devise : « Les Mousquetaires, ventre à terre ! » La seule fille de la bande, c’est Eleonore, dite « Nell » : blonde aux yeux bleus, très intuitive, elle n’a pas la langue dans sa poche. Elle adore les chats, les soirées pyjamas, les carambars au nougat et rêve de voyager dans l’espace ! »

*****

Le site de Nancy Guilbert

De cette auteure, je vous ai présenté : « Deux secondes en moins » co-écrit avec Marie Colot (Magnard-2018)

L’avis de Blandine

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Papeete, 1914 – BD Ado/adulte

Papeete Papeete Papeete, 1914

Didier Quella-Guyot & Sébastien Morice
EPéditions (2014)
*****

T.1 : Rouge Tahiti / T.2 : Bleu Horizon

*****

Tahiti, 1er aout 1914, Simon débarque à Papeete. Dès le départ, on sent qu’il n’est pas là en vacances, qu’il cherche quelque chose ou plutôt quelqu’un…

Parallèlement, les militaires s’agitent, la guerre serait imminente, mais l’Europe est si loin et sans T.S.F, difficile d’être tenu au courant des dernières informations sur ce qui se passe à 18 000 kms… Et puis, est-on vraiment concerné ?

Il semblerait que oui, avec deux navires allemands qui se dirigent vers l’île.

A la fin de chaque tome, une petite partie documentaire nous raconte la guerre à Tahiti et comment cette bd a vu le jour.

*****

J’ai lu cette bd parce que j’avais adoré « Facteur pour femmes » des mêmes auteurs.

Mais j’avoue qu’à la fin du tome 1, j’étais un peu déçue… Ce qui ne m’a pas empêché de me précipiter sur le tome 2 !

Les illustrations sont toujours aussi belles et colorées, mais j’ai trouvé l’histoire du tome 1 un peu embrouillée… Il y a une enquête (liée à une histoire d’héritage) assortie d’une histoire d’amour, le tout sous couvert historique puisque c’est la 1ère guerre mondiale qui débute. A cela s’ajoute une seconde enquête puisque qu’il y a eu meurtre et des histoires de jalousie. Bref, un peu trop de choses mêlées. Vous savez quoi ? Je crois que je vais les relire !! ;)

Papeete

*****

Cette semaine, nous sommes chez Stephie

Une bd qui participe également au challenge « Première guerre mondiale » chez Blandine