Le monstre marin – roman jeunesse

marinPetits romans à partir de 8 ans

Le monstre marin

Enquêtes au muséum

Laurence Talairach

Ill. de Titwane

Plume de Carotte (2019)

*****

 Cette collection est réalisée en partenariat avec la Conférence permanente des muséums de France.

*****

Cette fois-ci, Zoé, Alice et son petit frère Clarence ont décidé d’explorer un navire à quai, une frégate. Mais à peine ont-ils réussi à monter à bord que des voix se font entendre et qu’ils doivent aller se cacher dans les profondeurs du bateau… Dans la cabine où ils se sont réfugiés, ils découvrent un étrange journal de bord. C’est celui d’un certain Docteur Coste, médecin militaire. Son journal commence à Madagascar en 1884 et il y parle d’un mystérieux monstre marin…

*****

Revoici notre trio d’aventuriers/enquêteurs ! Comme dans L’énigme de la patte de chat, ils jouent les curieux. Et Zoé est toujours à la recherche de ses parents, mystérieusement disparus des années auparavant au large de la Nouvelle Zélande.

Le seul reproche que je pourrais faire à ces petites enquêtes, c’est qu’il n’y a ni introduction ni fin. On entre directement dans l’action et elle se termine brusquement… Mais à vrai dire, il faudrait que je les fasse lire au public visé (8/10 ans) pour savoir ce que les enfants en pensent !

Comme à chaque enquête, une dizaine de pages documentaires proposent d’en savoir plus sur le sujet du livre. Ici, on parle du rôle joué par les douanes dans la préservation des espèces menacées.

Et pour vous faire votre propre idée, allez donc lire les premières pages ci-dessous.

*****

Un quinzaine de titres sont déjà parus dans cette série « Enquêtes au Muséum » :

D’autres titres jeunesse présentés sur ce blog de cet éditeur :

Comme un poisson dans l’eau / Pettson piège le renardL’inoubliable Noël de Pettson et Picpus

Ainsi qu’un doc adulte très actuel : Hé, la mer monte !

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

L’énigme de la patte de chat – roman jeunesse

patte

Petits romans à partir de 8 ans

L’énigme de la patte de chat

Enquêtes au muséum

Laurence Talairach

Ill. de Titwane

Plume de Carotte (2019)

*****

 Cette collection est réalisée en partenariat avec la Conférence permanente des muséums de France.

*****

Alice et sa copine Zoé, « aidées » par Clarence le petit frère d’Alice, ont décidé d’élucider un mystère. En effet, les deux filles se sont aperçues que quelqu’un se faufilait chaque nuit dans le Muséum. Mais pour y faire quoi ? Les trois enfants vont suivre le mystérieux inconnu pour essayer de comprendre ce qu’il trafique dans le musée… Et la première chose que va voir Clarence en entrant,  c’est une trace de patte de chat !

  *****

A partir de 8 ans

Pour bons lecteurs car il faut déjà posséder un bon vocabulaire (ou ce sera l’occasion d’apprendre à chercher un mot dans le dictionnaire !)

Une petite enquête (60 pages) amusante et qui donne envie de lire le suivant car la fin arrive trop vite ! Au cours de l’enquête, on entend parler d’un dodo, oiseau qui vivait à l’île Maurice et qui a disparu depuis plus de 300 ans. Voilà à quoi il ressemblait :

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/a/ae/Dronte_dodo_Raphus_cucullatus.jpg/290px-Dronte_dodo_Raphus_cucullatus.jpg

Dodo (oiseau) – Wikipédia

L’histoire est suivie d’une douzaine de pages documentaires qui parlent du muséum d’Histoire naturelle d’Oxford où se déroule cette histoire, de la conservation des espèces ou encore de Lewis Caroll.

Moi ça m’a donné très envie d’aller voihttps://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/ad/Oxf-uni-mus-nhi.jpgr ce musée…

*****

Lire les 2 premiers chapitres (site de l’éditeur)

Un quinzaine de titres sont déjà parus dans cette série « Enquêtes au Muséum« .

D’autres titres jeunesse présentés sur ce blog de cet éditeur :

Comme un poisson dans l’eau

Pettson piège le renardL’inoubliable Noël de Pettson et Picpus

Ainsi qu’un doc adulte très actuel : Hé, la mer monte !

Et comme il est dans ma PAL depuis septembre dernier,

il participe à l’Objectif PAL chez Antigone

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

La cité lagune. Le pouvoir des soeurs d’Anne Kalicky

La cité lagune est une traversée fantasmagorique dans une cité moyenâgeuse !

Roman d’aventure pour la jeunesse de 10 à 13 ans

La cité Lagune :
le pouvoir des soeurs

d’Anne Kalicky

 

Editions Flammarion jeunesse, octobre 2019,
144 pages- 10, 90 euros
Illustration de couverture : Sophie de La Villefromoit

Thèmes : enquête, fraternité, pouvoir

 

Présentation de l’éditeur: « Dans la cité lagune, habitent des jumelles aux longs cheveux roses. Recueillies petites par une servante et son maître, les deux soeurs ne savent rien de leur origine. Mais lorsque le danger les menace, elles réalisent qu’un étrange pouvoir les unit… »

 

En premier lieu,  c’est sa magnifique couverture qui m’a donné envie de découvrir La cité lagune. Côté écriture, je ne m’attendais pas du tout à cela mais le roman est plaisant.  Le titre est déjà très mystérieux et la quatrième de couverture donne encore plus envie de découvrir de quel pouvoir il est question.

Dans « Le pouvoir des soeurs », il y a quelques longeurs. C’est pourquoi j’ai eu un peu de mal à m’immerger dans cet univers si particulier. Par la suite, certains passages m’ont intriguée et je me suis vraiment laissée emporter par le récit. La force de l’auteur est d’instaurer une atmosphère mystérieuse autour des deux fillettes. Donc, au fur et à mesure que l’on avance dans l’intrigue, la curiosité nous pousse à tourner les pages juqu’au dénouement. Ce dernier nous laisse malheureusement un peu sur notre faim (ce qui est assez courant pour un premier tome).

En somme, « Le pouvoir des soeurs » pose les bases d’une série, La cité Lagune, qui semble prometteuse. Dotées d’un tempérament très différent, les jumelles sont très attachantes. En comparaison avec le début de l’histoire,  la fin est plus sombre. Les protagonistes attendent avec impatience le grand bal qui permettra à la ville de panser ses blessures suite à une épidémie de peste. On sent que ce bal est très important, l’illustration de couverture prend alors tout son sens.

Fortement inspiré par la Venise du  Moyen-Âge, la ville de Cadacise est frappée par une étrange malédiction. Il semblerait que les jumelles soient liées aux drames qui frappent les habitants de la cité lagune. Le suspense est au rendez-vous et il faudra attendre les derniers chapitres pour découvrir en partie la véritable menace qui plane sur la ville.

Le roman regorge de mots italiens, ce qui permet de mieux s’imprégner de son atmosphère particulière.

« Le pouvoir  des soeurs » est un bon tome introducteur qui donne envie de découvrir les prochains tomes de la série La cité Lagune. J’ai hâte de lire la suite!

~Melissande~

 

+ Deux autres romans mettant en scène des soeurs liées par un étrange secret, présentés par Hérisson:

– Lily et la magie défendue de Holly Webb

– Les étranges sœurs Wilcox. Les vampires de Londres de Fabrice Colin

 

+ L’avis de Melisande (Accroc des livres)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k

« Lune rousse » de Paul Beorn et Silène Edgar

Lune Rousse est une aventure palpitante sous le regard bienveillant de la lune.

Lune Rousse

Roman pour la jeunesse dès 8 ans

Les loups-garous de Thiercelieux

Lune rousse

de Silène Edgar

et Paul Beorn

éditions Castelmore, octobre 2019,
350 pages- 12,90 euros

Version adaptée aux lecteurs dyslexiques

Illustration de couverture: Christine Deschamps

Thèmes: loup, vengeance, secrets de famille, masques

« L’une vit le jour, l’autre vit la nuit…

1846. Un soir d’automne, le ciel est rouge au-dessus du village de Thiercelieux. Lapsa et Lune ont grandi ensemble mais cette nuit-là, l’appel de la lune rousse va les séparer. Lapsa découvre qu’on lui a menti sur la mort de ses parents et se jure de découvrir la vérité. (…)

Un envoûtant roman d’amitié et de mystère par les auteurs de 14-14 (prix des Incorruptibles 2015-2016), d’après le jeu culte Les loups-garous de Thiercelieux, créé par Philippe des Pallières et Hervé Marly. »

 

Lune rousse a fait l’objet d’une première édition chez Castelmore en novembre 2018, la version d’octobre 2019 est destinée aux lecteurs dyslexiques.

Grande fan du jeu, j’avais quelques appréhensions avant ma lecture car je ne voyais pas du tout comment les auteurs réussiraient à l’adapter en roman. J’étais donc curieuse de voir le résultat et je n’ai pas été déçue!

« Lune rousse » est un roman vraiment captivant. L’ambiance bien particulière du récit lui confère un certain charme. Une fois de plus, Paul Beorn et Silène Edgar ont écrit une oeuvre singulière, d’une grande intensité dramatique.

Le récit de Lune rousse est construit comme un roman à suspense. On y retrouve de vieilles rancoeurs, des secrets de famille et une soif de revanche. Tous les ingrédients sont réunis ici pour offrir aux lecteurs un récit atypique. Par moments un peu angoissant mais terriblement addictif.

Plutôt que de suivre le schéma classique de la figure du loup-garou, les auteurs utilisent un procédé vraiment très original.‎ Nos « enfants de la lune » ne sont donc pas comparables à leurs prédécesseurs sanguinaires. Ceci dit, la première de couverture nous donne déjà un indice concernant l’animal totem des deux protagonistes. Malgré tout, Lune rousse nous réserve bien des surprises.

Depuis que j’ai découvert les romans de Silène Edgar, aucun n’a été décevant. Au vu de la qualité de ce récit écrit à quatre mains, il me tarde de découvrir les romans de Paul Beorn.

Je vous conseille vivement Lune Rousse. Ce livre vaut la peine d’être lu que l’on soit adepte ou non du jeu de société  « Les Loup-garous de Thiercelieux ».

 

~Melissande~

 

+D’autres romans de Silène Edgar présentés par Hérisson, Nathalie et moi:

– Adèle et les noces de la reine Margot

– Moana. La saveur des figues

– 42 jours

– 14-14 (de Silène Edgar et Paul Beorn)

 

+ L’avis d’Amabooksaddict

Nous suivre et partager :
error0
fb-share-icon0
Tweet 8k