Chronique animalière #1

Les animaux sont souvent mis en avant dans les albums pour enfants, et il faut bien avouer que cela fonctionne plutôt bien, tant quand c’est réaliste que quand les animaux sont personnifiés. Voici quelques albums, je ne manquerai cependant pas de vous parler de d’autres albums et de d’autres animaux dans les prochains temps!

Mon imagier des animaux familiers

Nathalie Choux

Kididoc

Les imagiers Kididoc cartonnés, je vous en parle régulièrement. Si les illustrations ne sont pas toujours à mon goût il faut avouer que les thèmes variés et les animations les rendent intéressants et attractifs. Dans celui ci il est donc questions des animaux familiers.

Outre les traditionnels chats et chiens et leur déclinaison féminine, on retrouve aussi la tortue, l’oiseau, le poisson rouge, le hamster, le lapin et la souris. Les dessins aux grands yeux les rendent attachants et les petits animations sont bien trouvées, comme la roue du hamster à tourner. La dernier page reprend tous les animaux et s’adresse au lecteur pour une nouvelle interaction.

S’il est dommage qu’il n’y ait pas de progression entre les différentes pages, ce premier imagier permet de découvrir les plus courants et traditionnels des animaux familiers tout en jouant au fil des pages.

Nathan, 7,95€

Minuscule : la vallée des fourmis perdues

En parallèle du film sorti au cinéma Gudule et Cécile  Jugla proposent un petit album qui suit l’histoire du film tout en reprenant des extraits comme illustrations. Il est donc question d’une petite coccinelle, de fourmis et d’une boite de sucres !

Le texte est un petit long pour les enfants mais l’histoire de Minuscule est vraiment prenante et le monde des insectes toujours aussi porteur. La petite coccinelle est attachante et nous offre une belle aventure et une amitié surprenante et touchante.

Dans cet album j’ai trouvé que certaines illustrations tirées du film ne mettaient pas toujours en valeur le travail de création et d’animation, des flous étranges, des arrières plans peu travaillés. Rien de choquant bien sûr mais j’avais quelques doutes sur le film, doutes vite évaporés grâce à la bande annonce. Difficile finalement d’avoir des instantannés d’un film…

Une belle histoire touchante, plus difficile d’accès que le film, mais qui plaira aux enfants, qu’ils aient vu le film ou non! L’album existe en deux versions, une très grande au texte un peu plus complet et une petite, un peu plus courte.

Nathan, 5,95€ / 13,90€

+ L’avis de Sophie sur le film

Vas-y Socrate

de Françoise Laurent, Bruno Robert

Un petit goût d’Australie pour cet album coloré qui met en scène Socrate, un petit kangourou, qui refuse de sortir de la poche de sa maman.

Les pages égrainent de très belles illustrations, vives et un brin humoristiques. Certaines pages offrent des zoom sur des détails, créant une atmosphère naturelle. Les animaux mis en scène, légèrement humanisés, ont tous un aspect très sympathique, notamment grâce aux rondeurs de l’illustration et à leur expressions. On découvre ici toute la faune australienne ou presque, avec koalas, kiwis, cacatoès, et même hérisson australien (echnidé).

L’histoire est celle de la séparation de la mère, ici très probante avec l’abandon de la poche dans laquelle le petit kangourou est à l’abri du monde extérieur. Pourtant c’est ce monde extérieur, avec des personnes venues les capturer pour un zoo, qui l’oblige à changer!

Un album adorable et drôle sur la séparation, toujours difficile pour les enfants qui ne veulent pas grandir, et pourtant salvatrice.

 Editions du Ricochet, 14.70 €

+ Challenge je lis aussi des albums
+
 Challenge Petit Bac – Prénom, Animal et Lieu !

cadeaumaestro

 

La vie en rose – La vie en gris

La vie en rose La vie en gris

Album jeunesse

La vie en rose

La vie en gris

d’Elisabeth COUDOL

Illustré par  Claire GANDINI

Ricochet, 2013

Un album double face pour présenter la vie quotidienne, avec ses petits bonheurs et ses petits ennuis.
Un coté rose donc, un coté gris. Pourtant les bonheurs du coté rose sont tous suivi de petites choses négatives, tandis que les petits malheurs en gris sont suivis de jolis petits bonheurs.

Des petites choses pour montrer que la vie n’est jamais aussi grise qu’elle le semble mais jamais tout à fait rose non plus. Un savant équilibre très bien mené avec à la fois les deux côtés mais aussi à chaque fois les deux aspects d’une situation. Tout n’est jamais tout blanc ou tout noir, la vie est, comme le rappelle la conclusion, de toutes les couleurs, et c’est ce qui la rend belle.

Les illustrations sont colorées, très narratives, elles suivent le texte avec deux petits personnages récurrents très expressifs. Elles peuvent d’ailleurs suffire à la compréhension du livre pour les non lecteurs.

Un album agréable, pour parler de la vie quotidienne, tout simplement, et la rendre plus colorée.

+ Challenge Petit Bac
+ Challenge Je lis aussi des albums
+ L’avis de Gabriel

cadeaumaestro