Assassination Classroom 1&2 #Manga

Manga pour adolescents – Shonen Jump

Assassination Classroom

1 & 2

de Yusei Matsui

traduit par Frederic Malet

Kana
9782505019442, 6,85

***

Une salle de classe détonante! 

La lune a été détruite par un extraterrestre, il n’en reste qu’un croissant… et ce même extraterrestre arrive sur terre en promettant de détruire la Terre dans un an si personne n’a réussi à le tuer avant! Il a en plus une demande un peu particulière, il veut être professeur en attendant…

Au collège de Kunugigaoka la classe E est surnommé la classe épave, reléguée dans la montagne elle comporte tous les élèves trop faibles ou perturbateurs. C’est de cette classe que l’extraterrestre, qui ressemble fort à un gros poulpe de 2 mètres de haut avec un grand sourire, devient professeur. On donne donc comme mission aux élèves de le tuer!! Forcément l’ambiance est explosive.

Cette série allie l’humour avec cette situation complètement loufoque et de nombreux gags, l’action avec les tentatives d’assassinat mais aussi une chronique de la vie quotidienne de ces élèves. Mis à l’écart des autres ils sont raillés et personne ne semble vraiment vouloir les aider à s’en sortir. Cet extraterrestre qu’ils doivent tuer devient finalement leur meilleure chance de progresser, il le nomme même Koro-sensei, le professeur immortel!

Le premier tome met en place les relations entre les personnages et met déjà en oeuvre de nombreuses tentatives d’assassinat mais c’est dans le tome 2 que l’action s’accélère avec l’arrivée d’une nouvelle professeur, pleine d’atouts… et surtout tueuse professionnelle.

Les tentatives d’assassinat ne réussissent évidemment pas mais chaque fois il est intéressant de voir les stratégies mises en place et les réactions de l’alien sont souvent désopilantes ! L’intérêt de ce manga réside réellement dans ce mélange entre la vie quotidienne d’une classe en difficulté et cette action, cette violence incongrue.

Les illustrations sont en totale adéquation avec cette histoire. On y découvre un poulpe ultra rapide qui doit détruire la terre mais semble extrêmement jovial et de jeunes assassins loin d’être formés, le tout dans des scènes qui montrent la vitesse de l’action et les moments de réflexion. Si les élèves sont parfois difficiles à distinguer les uns des autres, des personnages principaux émergent rapidement, auxquels on pourrait même s’attacher!

Un manga adapté aux collégiens, même si le décolleté de la tueuse au deuxième tome risque de beaucoup les faire parler ! Une série pleine d’humour qui n’oublie pas de traiter des préoccupations des adolescents, avec l’action en plus il y a tout pour plaire!

Bande annonce :

Extrait (droits réservés)

Une participation aux mercredi BD de Mango et au Top BD de Yanneck!

Nous suivre et partager :
error0

Pluto – Naoki Urasawa

Manga pour adolescents / adultes

Pluto
tome 1 à 3

de Naoki Urasawa et Osamu Tezuka

traduit par Thibaud Desbief

Kana, 2010
7,45 € /tomes

 Le très puissant robot Mont-Blanc a été détruit sans que l’on sache par qui ou par quoi. Au même moment, un des cadres du groupe de défense des lois sur les robots est assassiné… Deux affaires sans relation apparente… ? Pourtant, sur les lieux du crime, c’est le même ornement en forme de cornes qui a été retrouvé. Le meurtrier est-il un homme ou un robot ? ! Selon les lois sur les robots, c’est impossible, les robots ne peuvent pas s’attaquer aux hommes. Voilà une affaire sans précédent, étrange et compliquée et c’est l’inspecteur-robot Gesicht qui en est chargé ! Gesicht ne va pas tarder à découvrir l’objectif du meurtrier : éliminer les sept robots les plus forts du monde… dont lui-même, Gesicht, fait partie !

La couverture vends un thriller palpitant j’y ai d’abord vu un petit bijou de science-fiction! Un monde où les robots font partie intégrante de la vie quotidienne, dans tous les domaines. Un manga futuriste donc, qui passe assez rapidement sur l’évolution de notre monde, on croise seulement beaucoup certains gros conflits mondiaux et quelques créateurs de robots. Les robots sont tellement évolués qu’ils ressemblent à s’y méprendre aux hommes… et aux enfants puisque nous retrouvons Astro Boy !

Un manga policier effectivement, mais toujours avec ce thème des robots en premier plan puisque la plupart des victimes sont des robots, les suspects aussi… et même le policier chargé de l’enquête est un robot. Cette partie thriller est bien menée puisque nous avançons par toutes petites touches dans l’enquête, tout en découvrant de nombreux aspects importants. La découverte des protagonistes, pour beaucoup futures victimes est elle aussi très importante. Dans ce manga foisonnant nous prenons le temps d’aller à la découverte de ces robots, de leur vie quotidienne, des sentiments qu’ils ressentent et cela les rend extrêmement touchant et attachant.

Les mystères s’accumulent tout au long de ces trois premiers tomes, avec des protagonistes nombreux mais facilement identifiables qu’on apprend à connaître au fil des pages. J’ai forcément un petit faible pour les enfants que l’on croise, ils sont attachants, notamment Astro.

Impossible de s’arrêter au tome 3, ma découverte de cette série va se poursuivre très vite !

 

+ Merci Ludo pour le prêt!

+ Lu dans le cadre des Mercredi BD de Mango

+ et du top BD de Yaneck

+ L’avis de Bouma

+ Challenge Thriller 4/5

Nous suivre et partager :
error0

Lundi découverte 22 – Kana (Manga) – Bakuma et Tokyo Home

Kana est une maison d’édition manga qui existe depuis 1996 en France et en Belgique. Elle est affiliée à Dargaud, et a été crée par Yves Schlirf C’est à peut près à cette époque que les manga sont réellement arrivés en France, même s’il on trouvait depuis des années certains mangas cultes comme Dragon Ball, l’offre était assez réduite, et les lecteurs aussi.

        Depuis les mangas sont devenus un parallèle à la bande dessinée, avec presque autant de titres et de lecteurs, surtout chez les jeunes. J’étais au collège quand j’ai commencé à compter des fans dans mes amis, qui m’ont fait découvrir, mais à l’époque pas de manga en CDI ou bibliothèque! Les temps ont bien changé, et même si je lis pas mal de manga, je ne suis pas une aussi grande fan que ma petite soeur ou certains amis et élèves.

Du coup pour alimenter le CDI en séries sympa j’écume les catalogues, et j’attends les conseils… Le titre qui revient le plus souvent ? Naruto bien sûr! Vous connaissez? Et bien voilà, vous connaissez la maison d’édition Kana ! Une incontournable en manga, qu’on aime un peu, beaucoup ou passionnément!

     Kana c’est aussi l’éditeur français de Death Note, Yu gi ohDetective Konan, et pleins d’autres, plus ou moins connus!

     
Kana développe de nombreuses collections, Kana, Dark Kana, Pink Kana, Made In, qui correspondent aux différents types de manga et leur public. Je ne rentre pas plus dans les détails, je risque de m’embrouiller, mais il faut savoir qu’il y a des manga typé garçon, fille, sport, bataille, relations, histoire… La maison d’édition Kana réuni tous les styles pour un catalogue très varié, que je vous laisse découvrir.

Bien que je sois fan de La rose de Versailles (version d’origine du manga Lady Oscar, qui vient juste d’être rééditée) et de Paradise Kiss [je conseille d’ailleurs en collège, mes élèves filles aiment beaucoup!], c’est vers deux autres manga que mon choix c’est tourné aujourd’hui! – manga ou mangas au pluriel? – Pour un peu j’allais dire, un pour garçon, un pour fille, mais en fait ça serait un peu faux, car mes élèves filles ont lu les deux – et les ont aimés-

 

Le premier est de fait facile à conseiller à tous, filles, garçons, fans de manga ou non! Il s’agit de Bakuman de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata. Les noms ne vous disent peut être rien -surtout si vous avez autant de mal que moi à
retenir les noms étrangers- mais il s’agit des auteurs de Death Note… pas vraiment des débutants donc, et pourtant ils traitent un thème qui pourrait le laisser croire : comment devenir mangaka!

Un mangaka est un auteur de manga, qu’il ne fasse qu’écrire, que dessiner, ou qu’il fasse les deux!

En effet dans cette série (5 tomes actuellement parus, le 6ème pour bientôt) on va suivre Mashiro un élève japonais qui possède un véritable don pour le dessin. Une rencontre improbable avec Tagaki le meilleur élève de sa classe va transformer sa passion pour le dessin en obsession, puisqu’ils décident de réaliser un manga… un vrai manga qui pourrait être édité, pas juste un petit cahier pour s’amuser. En suivant ces deux garçons attachants dans leur vie de tous les jours et surtout dans leur rapport au dessin et à l’écriture, on sent toute la difficulté qu’il peut y avoir à faire d’une passion un travail ! Il ne suffit pas d’aimer griffonner dans un coin de cahier en classe pour devenir mangaka… et pourtant cela donne envie!

        Un ensemble très bien mené par des auteurs confirmés, mais qui savent très bien montré les difficultés et les interrogations des débuts ! Des dessins clairs, avec des traits précis et un découpage dynamique qui servent très bien des personnages expressifs, et un scénario qui accroche, grâce à des petits riens en plus, des à cotés à l’histoire principale qui font grandir les personnages et leur détermination…

Les relations entre les personnages sont traités de façon très adolescentes, parfois un peu « faciles » peut être d’un point de vue adulte, mais rien qui ne puisse gêner la lecture !

        Un manga idéal pour les adolescents qui permet de découvrir les coulisses du manga, sans être didactique ou lassant! Pour adolescents ? J’ai été emportée par l’histoire, et il m’est donc facile de le recommander aux adolescents… mais aux adultes aussi ! Pour le moment je n’ai que 3 tomes au CDI, et personne ne s’en lasse, ni les élèves… ni moi! La suite à la prochaine commande!

      Le deuxième titre est plus nettement pour fille, sa couverture annonce tout de suite la couleur.

Tokyo Home de Cyrielle et Thierry Gloris est un one-shot (bonne nouvelle pour les documentalistes ;) passionnant que j’ai dévoré! Dans un format un peu plus grand qu’un manga « de poche », avec une couverture cartonnée et un sens de lecture « à la française » il permet de s’embarquer dans l’histoire sans presque se
rendre compte que l’on lit un manga (j’ai piégé une élève -shame on me- qui ne voulait pas lire de manga!) et c’est vrai que la différence n’existe pas vraiment entre BD et Manga puisque c’est surtout une question de format et de provenance me semble t-il. Ici nous avons donc affaire à un manga français, mais qui va nous mener tout droit à Tokyo!

La couverture rend moins bien qu’en vrai ici puisqu’elle est à petits points jaune ton sur ton brillants !

Julie Wallon, 17 ans, débarque au Japon afin de prendre un nouveau départ, loin de sa mère et de la France. Elle ne parle pas un mot de japonais, mais ne s’en inquiète pas, puisqu’elle va rejoindre son père qui vit là bas. Sauf que l’arrivée ne sera pas aussi idyllique qu’elle l’espère et sa nouvelle vie pas aussi facile que prévu… Elle va devoir partir à la découverte d’un pays inconnu, loin des idées reçues, et y trouver sa place! Un manga pétillant, plein de la passion et de l’énergie de Julie, de ses découvertes, ses larmes et ses joies, ses amitiés et ses amours… Un ensemble attachant, enrichissant, qui donne la pèche… et envie d’aller voir par soi même! La couverture est à l’image de l’histoire, adorable et dynamique – même si l’intérieur est en noir et blanc – Le dessin de Cyrielle apporte une
touche de candeur et de douceur très enfantine au scénario de Gloris, pour un ensemble qui est un véritable coup de coeur!

Les collégiennes sont aussi fan que moi semble t’il, puisqu’il n’est plus jamais disponible O_ô je n’ai donc pas pu le
relire avant d’écrire cet article :(

Et vous quels sont vos mangas préférés, qu’est ce que vous pourriez me conseiller pour des collégiens ? Je suis encore plus preneuse de One Shot ou de courtes séries, pour ne pas trop les frustrer avec des débuts de séries, car je n’ai pas assez de budget pour tout acheter!

Je ferais un article avec vos propositions s’il n’y en a pas trop, alors autant que possible donner moi les auteurs ou titre complet, indiquez moi quand il s’agit de série, si c’est pour collégiens ou non, et le résumé si vous avez ou le lien vers vos critiques ;)

Nous suivre et partager :
error0