♥ De cape et de mots ♥

DeCapesEtDeMots ♥ De Cape et de Mots ♥

Flore Vesco

Éditions Didier Jeunesse (2015)

L’auteure : Elle a fait des études de lettres, de cinéma et a été professeur. Elle aime les anagrammes, les rébus, les listes et tout ce qui a des bulles (champagne, bain moussant ou encore bande dessinée !)

De cape et de mots est son premier roman.

L’histoire : Serine, en dépit de la volonté de sa mère, refuse de se marier. Mais pour sortir ses frères de la pauvreté, elle doit agir. Sa décision est prise : elle sera demoiselle de compagnie ! La tâche s’annonce difficile : la reine est capricieuse, antipathique, et renvoie ses demoiselles aussi souvent qu’elle change de perruque. Mais Serine ne manque pas d’audace et, tour à tour, par maladresse ou génie, se fait une place. Elle découvre alors la face cachée de la cour : les manigances, l’hypocrisie et les intrigues… et tente de déjouer un complot.

Mon avis : Vous commencez à connaître mes « à priori » ? Et bien cette fois-ci, ils sont positifs et au nombre de 3 ! Je m’explique : j’ai tout d’abord vu cette fille habillée de noir sur la couverture et j’ai aussitôt pensé « Oh ! On dirait Fantômette… » D’où mon premier à priori positif, parce que j’ai passé de très bons moments avec Fantômette.

La 2ème chose, c’est le titre ! « De Cape et de Mots », ça ne vous fait pas un peu penser à « De capes et de crocs » ? Ne me dites pas que vous ne connaissez pas cette bande dessinée absolument géniale ?? Filez tout de suite à la bibliothèque ou à la librairie, si vous ne l’avez pas encore lue, c’est une grave lacune dans votre culture !! Donc voici le pourquoi du comment de ce 2ème à priori positif.

Et le 3ème ? Ben… C’est la maison d’édition ! Didier Jeunesse, pour moi, c’est un gage de qualité ! (Non, non, je ne perçois pas d’appointements de cette maison ! Mais j’adore leurs collections jeunesse…)

Cette fois-ci, ma première impression a été la bonne. Je me suis régalée et j’ai bien rigolé avec Serine, une cousine de Fantômette ! Qui ne prend au sérieux, ni elle, ni les autres, est rusée comme le renard, vive comme l’écureuil et gaie comme un pinson ! Et drôle, si drôle !

En bonus, il y a un « Petit glossaire à l’attention des lecteurs soucieux de cultiver leur vocabulaire » pour expliciter certains passages du roman parlant par exemple de la caquesangue, du clysopompe ou encore de la coquelourde (celle-ci, les jardiniers la reconnaitront) ! Amusant et instructif, que demander de plus ?

A lire et à conseiller, vraiment sans hésiter !!

SignatureNat

Partagez

A propos Nathalie

Passionnée de lecture depuis plus de... 45 ans !! Est très heureuse actuellement d'effectuer un loooooooong remplacement en médiathèque ! ;)
Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.