Loto BD chez Val : hiiiiiii

Il y a quelques temps je me suis inscrite au loto BD de chez Val, plus dans l’idée de partager une BD que de gagner, comme je ne suis pas bien chanceuse en général…

Et puis hier, un paquet m’attendait dans la boite aux lettres en rentrant. Avec une BD ! J’étais toute ravie d’avoir reçu une BD, mais le doute subsisté, car on pouvait gagné soit 7 paquets, soit 3 paquets, soit 1… le mystère demeurait entier et c’est vraiment ce qui est excitant dans ce petit jeu, on ne sais pas si on va gagner avant de recevoir un paquet :) Donc ce soir je suis rentrée du travail en courant espérant secrètement que ma BAL regorgerait de nouveaux trésors. Et bien non, rien, tout vide. Un brin déçu je rentre chez moi et en fait chéri était passé avant moi par la BAL, et une pile m’attendait sur la table!! J’ai donc sauté en l’air, tourné en rond autour de la table en frappant des mains et j’ai déchiré sagement ouvert les enveloppes!

Résultats de tout cela ?

De la part de  XL : Trompe la mort d’Alexandre Clérisse, dont j’adore déjà le graphisme!

De la part d’Emmyne : L’auberge de Nulle Part de Roberto Innocenti et J. Patrick Lewis, entre BD et album. D’un auteur que j’aime beaucoup! Parfait pour moi, et cela ne m’étonne pas d’Emmyne!

De la part d’OliV : Julia & Roem d’Enki Bilal. Alors vous auriez du voir la tête de l’homme quand j’ai ouvert. Sa première question a été : on fait comment pour participer à ce loto ? Et oui Monsieur aime énormément le travail de Bilal, et n’avait pas ce titre!

De la part de Jérôme : Mémoires d’un guerrier de Jean-Louis Marco, dans la collection Bayou. Une découverte totale mais dans une collection que j’aime bien !

Wouhou Merci beaucoup à tous, vraiment, je suis vraiment gâtée et j’ai hâte de lire tout cela!

Les 4 de Baker Street Tome 2

Les Quatre de Baker Street
Tome 2 Le dossier Raboukine

de Jean-Blaise Djian
Olivier Legrand
et David Etien

Vents d’Ouest, avril 2010
9782749305196, 13€50

Présentation de l’éditeur :
Londres, 1890.
Billy, l’apprenti détective, Charlie, la petite fille grimée en garçon, et Black Tom le monte-en-l’air sont trois gamins des rues unis par une solide amitié. Accompagnés du matou Watson, ils arpentent les bas-fonds de I’East End, menant enquêtes, filatures et autres missions de confiance pour le compte d’un certain… Sherlock Holmes. Dans ce nouvel opus, nos trois héros attachants et gouailleurs se retrouvent mêlés à une ténébreuse affaire impliquant des révolutionnaires russes exilés à Londres et la police secrète du Tsar…

Mon avis :

Je vous ai déjà présenté le premier tome, c’est donc tout naturellement que j’ai continué ma lecture avec le deuxième tome. Et c’est rare que je vous parle d’un deuxième tome, parce que je ne sais pas quoi dire. Cette fois non plus en fait, mais c’est pas grave, j’avais envie quand même d’en remettre une couche pour vous inviter vraiment à la découverte. Et puis ça fait plus d’un an que j’ai parlé du tome 1, j’ai peut être de nouveaux lecteurs ? En tout cas j’ai noté que les commentaires diminuent… sûrement aussi parce que j’ai moins de temps pour passer sur vos blogs… Et comme si cela ne suffisait pas Cryssilda, Lou et Titine lance le mois anglais !

Dans le dossier Raboukine, on s’embarque pour une nouvelle aventure de la bande des gamins londoniens, et qui fait écho à ma lecture de Pénélope Green ! J’aime vraiment beaucoup ce Londres là, dangereux mais excitant!

Une sombre histoire ici, autour de Jack l’éventreur, sur fond d’interpellation abusive et de racisme. On va croiser de nombreux russes, certains plus sympathique que d’autres. Une histoire avec des rebondissements, des combats, de la réflexion…

Des personnages toujours aussi charmant même si j’ai regretté que la petite soit un peu reléguée dans l’ombre. La déduction est bien au rendez-vous, l’astuce aussi, mais ce n’est pas Sherlock Holmes le plus intelligent de l’histoire…

Les illustrations sont toujours tout à fait à mon goût, j’aime les petites bouilles de ces héros, et le chat… toujours le chat!

it's reading time — Je suis absente pour quelques temps – direction Liverpool –

Article Programmé 

Je ne pourrai peut être pas valider vos commentaires au jour le jour… —

Chi Une vie de chat tome 2 de Konami Kanata

Chi
une vie de chat
tome 2

de Konami Kanata

Manga jeunesse

Glénat Kids, 2011
9782723478458, 10,55

 

Que faire quand on est un mignon petit chaton dans une maison qu’on ne connaît pas ? Pleurer ? Ne rien faire ? Attendre ? Non, il y a plus drôle que ça : découvrir le monde ! Du bac à sable aux crayons, du chat d’à côté au bain, des serviettes aux légumes… la vie de chat est pleine de joies et de surprises. Et avec Chi, elle l’est encore plus ! Miaaaa…

J’ai commencé ma découverte de Chi au Salon du Livre de Montreuil 2010, quand George a acheté le tome 1. Je l’ai parcouru mais je n’ai pas pris le temps de le lire. Depuis elle a bien complété sa collection, et j’ai donc profité de son hospitalité lors du salon 2011 pour lire enfin Chi. En commençant par le tome 2. Parce que le tome 1 a disparu de l’étagère d’Antoine. Aucune importance, il n’est pas nécessaire de commencer par le début pour apprécier ce petit chat.

Chi est un petit chat espiègle, qui cumule à lui tout seul toutes les bêtises des chats je pense. Mais ça fonctionne très bien, et je suis tombée sous le charme de Chi et sa famille. C’est drôle et nous avançons dans l’histoire peu à peu, en parallèle des sortes de gag rapides de quelques pages. C’est un gros matou de l’extérieur qui nous permet les plus grand éclat de rire, car Chi le prend pour un monstre, avant de se rendre compte qu’il est lui même un chat.

Les situations sont tour à tour courantes ou originales, mais toujours elles nous font rire et c’est un vrai moment de plaisir que la lecture de Chi. En plus ce manga est tout en couleur, propose peu de texte, un sens de lecture français, et permet ainsi d’ouvrir les portes aux plus jeunes lecteurs de la BD et du manga.

L’avis de George sur le tome 1, avec sa photo qui représente bien Chi :

  Et l’avis de Meldc, elle aussi sur le tome 1. On aurait voulu faire une lecture commune on aurait même pas réussi je pari!

Les enfants d’Evernight 1 De l’autre côté de la nuit

Les enfants d’Evernight
1 De l’autre côté de la nuit

d’Androyss & Yang

 Bande dessinée pour adolescents / adultes

Delcourt, 2011

9782756018256, 10,50€

Mon avis :

Tout commence à Londres en 1899. Camille fait le vœu de ne pas se réveiller… et se retrouve de l’autre côté de la nuit, plongé dans un univers onirique très particulier. Les personnages que l’on y croise sont mystérieux, et l’on apprend très doucement des informations sur ce monde. Camille se retrouve ballotée, envoyée à droite à gauche sur des «  planètes » qu’elle ne connaît pas, poursuivie sans vraiment savoir qui sont les bons ou les méchants.

 De ma lecture faite il y a une semaine, me reste surtout un sentiment de confusion. L’impression de ne pas en savoir plus à la fin de cette BD qu’après quelques planches. Bien sûr ce n’est qu’un tome 1 et c’est normal, mais j’aurais aimé avoir un peu plus d’informations afin de vraiment entrer moi aussi dans ce monde, de l’autre côté de la nuit.

 Les illustrations sont tout à fait dans le ton du récit, colorées et oniriques à la fois. Nous nous retrouvons comme dans Le rêve du Papillon dans un monde complexe où les animaux semblent la norme. Seuls quelques humains y vivent, mais avec des « pouvoirs » comme des gardiens.

 Un tome 1 prometteur mais pas tout à fait assez développé à mon goût…