Les guerres d’Albert Einstein – BD Ado / Adulte

AlbertQuand scientifiques et militaires s’acoquinent

BD Ado / Adulte

LES GUERRES

D’ALBERT EINSTEIN

De Closets – Corbeyran – Chabbert

Éditions Robinson (2019)

*****

Diptyque

*****

La première page nous emmène à Berlin en 1912. Albert Einstein est l’invité d’une soirée organisée par son ami Fritz Haber, le célèbre chimiste. Haber veut qu’Einstein quitte Zurich pour venir s’installer à Berlin. Dans un premier temps, Albert Einstein refuse. Pour finir par céder, au grand désespoir de sa femme, Mileva. Quelques mois plus tard, à Sarajevo, le 28 juin 1914, l’assassinat de l’Archiduc François Ferdinand déclenche le début de la première guerre mondiale

*****

Dans ce premier tome, il est beaucoup question d’un ami d’Einstein : Fritz Haber, célèbre chimiste (que je ne connaissais pas !) Si j’ai bien compris, Fritz Haber a fait deux choses très importantes dans sa vie professionnelle. Il a réussi à synthétiser l’azote pour en faire un engrais pour l’agriculture et donc permis de nourrir plus de monde (mais c’est une source de pollution des eaux à l’heure actuelle), et il a créé un gaz mortel qui a blessé ou tué des milliers de soldats en un seul jour lors de la bataille d’Ypres

Cette BD historique m’a beaucoup plu parce qu’elle m’a appris beaucoup ! Évidemment, si vous êtes prof d’histoire ou très renseigné sur la première guerre mondiale, peut-être n’apprendrez-vous pas grand chose (vous verrez peut-être un point de vue différent ?).

J’aime beaucoup les dessins d’Éric Chabbert, je les trouve très beaux.

*****

De Corbeyran, déjà présentés sur ce blog :

Châteaux Bordeaux, Nanami, Uchonie(s) New Harlem, Dracula, METRØNOM’ T1 et 2, METRØNOM’ suite et fin, 14-18 T1 Le petit soldat, 14-18 les autres tomes.

En parlant d’ Albert Einstein, nous vous avions présenté un recueil de lettres présentant, entre autres, une lettre de rupture (plutôt dure !) qu’il avait écrit à sa femme Mileva.

Une biographie d’Einstein avec des photos, des citations…

Une bande dessinée qui participe à la BD de la semaine chez Stephie ainsi qu’au Challenge première guerre mondiale chez Vivrelivre

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :

Les enquêtes de Nicolas Le Floch – BD policier/historique

NicolasUne adaptation en bd réussie des romans de Jean-François Parot

Les enquêtes de Nicolas Le Floch

T1 : L’énigme des Blancs-Manteaux

Parot – Dobbs – Chaiko

Robinson / Hachette (2018)

*****

Cette bande dessinée est dédiée à Jean-François Parot, créateur du personnage et décédé peu avant la sortie de l’album.

*****

Paris, février 1761. Le jeune Nicolas Le Floch, fraichement arrivé de sa Bretagne natale, est convoqué d’urgence par le chef des affaires secrètes de Louis XV. Il va lui confier une enquête demandant un travail de réflexion, mais aussi et surtout beaucoup de discrétion. En effet, il s’agit de retrouver le commissaire Lardin, disparu alors qu’il enquêtait sur les agissements d’un autre commissaire…

*****

J’ai été attiré vers cette bd par deux choses : La couverture, que je trouve très réussie, on est tout de suite en plein mystère avec ce cavalier à l’air un peu anxieux qui surgit hors de la nuit… ;) et le nom du personnage, Nicolas Le Floch, que je connais même si je n’ai encore jamais lu de roman de Jean-François Parot (mais ça va venir car j’aime les polars et les romans historiques !)

C’est un tome 1,  mais l’histoire est complète et vous pouvez parfaitement la lire comme un tome unique.

L’histoire m’a bien plu, c’est une enquête policière assez classique mais bien ficelée, et le personnage principal, l’enquêteur Nicolas Le Floch est réaliste, c’est un policier consciencieux et intègre. L’originalité se situe dans l’époque, le XVIIIème siècle et le langage plutôt soutenu.

Le dessin est beau et plutôt précis, on reconnaît facilement les différents personnages. J’ai juste trouvé dommage qu’il n’y ait pas plus de variété dans les plans (on voit surtout le visage de la personne qui parle en plus ou moins gros plan). Un peu plus de plans plus “larges” montrant les rues, les maisons (surtout dans la 2ème partie) aurait été sympa.

Bref, pas un coup de cœur, mais un très bon moment de lecture tout de même !

*****

Le blog de Dobbs – Scénariste

Le site de Chaiko

*****

Cette semaine nous sommes chez Noukette

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :