Lundi découverte 5 – My Major Company Books

Après une petite pause dûe aux vacances, voici un nouveau lundi découverte !

Cette semaine c’est le site My Major Company Books que je veux vous
présenter.

 

Vous connaissez Gregoire, le chanteur ? Son disque a fait pas mal de bruit à sa sortie, pour sa réussite mais surtout pour son
processus d’édition tout à fait innovant. Le financement participatif ! Le principe est simple, le créateur propose son oeuvre, les internautes décident de miser dessus.

 

Pour My major Company Books, le site s’est associé à un éditeur reconnu Xo Editions.

mmcb.png

En fait, tout est très simple et intuitif sur le site. En plus on ne peut miser que sur des livres ayant déjà été reconnu et
selectionné par MMC Books.

Pour le moment je n’ai pas miser, mais j’aime naviguer d’auteurs en auteurs, et découvrir quelques extraits, même si tous ne
sont pas à mon goût!

Je vous souhaite une belle découverte !

 

Je vous fait découvrir régulièrement des sites, des éditeurs… mais ce serait beaucoup plus sympa si d’autres bloggeurs
participaient, on découvrirait ainsi beaucoup plus de chose… ce peut être des sites, des éditeurs, des collections, des auteurs, des illustrateurs… Vous avez envie de participer ? N’hésitez
pas, dites le moi simplement en commentaire, que je puisse faire un lien ici.

Ah oui, une dernière chose : aucune obligation de publier chaque semaine, ce peut être une seule fois, une fois par mois…
c’est vous qui voyez!!

Nous suivre et partager :

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Pour marque-pages : Permaliens.

5 Commentaires

  1. JE trouve que c’est une très bonne idée :) Je veux bien participer une fois par mois (je n’ai pas un rythme assez régulier pour poster chaque semaine)   mais ça me tente ^^ Je vais voir ce que je peux vous faire découvrir

  2. Personnellemet, je n’aime pas du tout ce concept largement soutenu par XO éditions.

    Ce n’est pas de l’édition classique, mais ce n’est pas non plus du compte d’auteur, c’est assez batard. Lorsque c’est fait par un “organisme” totalement communautaire comme le fait manolosanctis en BD (http://www.manolosanctis.com/), pourquoi pas.

    Mais lorsqu’un éditeur se cache derrière le tout un chacun afin de ne plus à avoir prendre de risque, là ça m’énerve.

    Xo éditions renie complètement son role d’éditeur. Lorsqu’un éditeur édite un bouquin, il prend un risque financier, c’est qu’il croit au bouquin en question. Nous pouvons donc lui faire confiance. Là on efface du tout au tout cette part de métier. A ce moment là, pourquoi ne pas demander également aux lecteurs d’effectuer les traductions, les corrections, et la pub eux même pendant qu’on y est !

    L’éditeur se cache derrière un concept communautaire pour faire prendre les risques financiers à d’autres et pour se simplifier le boulot. Bel exemple de courage d’entrepreneur. Heureusement que la majorité des éditeurs aiment suffisament leurs boulots pour ne pas tomber dans ce genre de travers.

     

    Et encore une fois, je ne suis pas contre l’idée d’édition communautaire (encore une fois l’exemple de manolosanctis me séduit), je suis contre le fait qu’un éditeur se planque de cette manière pour ne plus avoir à prendre de responsabilités…

  3. Ce que je pense de ce MMC :

    En tant qu’utilisateur lecteur (donc pseudo éditeur/parieur), je suis tout a fait d’accord que se mettre dans la peau d’un éditeur  a un côté très excitant, mais en l’occurrence, la pub me scandalise quelque peu, par exemple je cite “MMCBooks fait sa sélection des livres à ne pas manquer : la Sélection MMC Books. “, alors là on est carrément dans un club à la manière de France Loisirs, c’est à dire que l’éditeur fait un pseudo choix (mais un choix incomplet puisqu’il n’a pas le courage d’aller jusqu’à l’éditer..) et le propose à ses utilisateurs dans un catalogue… Wahou…

    C’est à dire que l’éditeur XO, fait un catalogue dans ses second choix (puisque les premiers choix sont effectivement édité) et si ces second choix sont plébiscité par les utilisateurs de leur site, alors il faut réunir 20 000 € pour qu’il y ait publication.
    “Achetez de 1 à 50 parts du futur livre de vos auteurs favoris. Une part vaut 10€.”, question, en attendant de réunir les contributeurs nécessaire, que fait l’argent ? Il travaille au service de XO (j’imagine qu’il n’est pas bloqué sur un compte rapportant 0%…).
    L’éditeur va pouvoir éditer ses second choix sans prendre de risque financier, en faisant un petit peu travailler l’argent miser par ses utilisateurs.

    Alors maintenant voyons le point de l’argent :
    “Vous percevrez, avec les autres coéditeurs, 25% des revenus nets générés par les ventes du livre en librairie et 5% des revenus nets liés aux éventuelles cessions de droits (exploitation du livre au format poche, club, traductions à l’étranger, adaptation au cinéma, etc.). Ces revenus seront redistribués au pro rata des mises de chacun.”

    Comment calcule t-on le revenu net :
    on enlève au
    “- les frais de commercialisation et de distribution,
    – les redevances dues au titre des droits d’auteur,
    – les frais de gestion pour la mise en ligne, l’édition et la promotion de l’ouvrage “

    “La part des recettes nettes qui vous est réservée est de 25% des revenus nets générés par les ventes de l’ouvrage en librairie”

    1) quelle somme génère la vente d’un livre ? Prenons un bouquin à 20€. il y a 5.5% de TVA, ensuite , le libraire en prend grand max 40%. Il reste environ 11€.

    Le site annonce une rétribution mini pour l’auteur de 10%, admettons donc 2€ par bouquin, reste 9€. En enlevant les cout de fabrication/stockage/cout fixe lié à ma diffusion/distribution des ouvrages et évidemment la part de XO (qui n’est précisée nulle part, enfin il me semble…).
    Il doit rester 5€ par bouquin (grosso modo), dont 25% à partager entre TOUT les contributeurs…
    Pour avoir les 20k€ necessaire à l’édition, il faut 2000 parts donc 25% d’environ 5€ à partager entre 2000 parts… Faites le calcul vous même, avant de gagner de l’argent, va falloir en vendre… pour rembourser 1 part, il faut au vendre mini 1600 volumes.

    2) Et pour le sommet du pompon de la couillonade, on a ceci :
    “Vos revenus vous sont versés pour une durée de 5 ans à compter du 1er janvier suivant la sortie commerciale du livre de votre auteur. “
    Imaginons que Xo décroche un méga best sellers grâce à ce système genre Harry Potter. Les retombées d’un vrai best sellers se compte sur des décennies, or, le contributeur n’en aura les effets que pendant 5 ans.
    Et pompon du pompon, le contributeur n’aura que 5% au lieu des (25%précédemment vu) en cas de passage en poche, sachant qu’on vend 3 à 4 fois plus de poche que de grand format, quelle fumisterie !
    Alors, non seulement XO ne prend aucun risque, mais en plus, il se garde une sacrée marge de manœuvre en cas de succès…

    Après, peut-être que je me fourvoie complètement et que ce système est en fait plutôt bon, mais en détaillant leurs condition, je ne vois qu’un glissement pernicieux du principe de l’édition communautaire qui, elle, est une vraie bonne idée.

  4. Je me suis inscrite à ce site. Je trouve l’idée sympa même si comme Benjamin, je trouve dommage au final que MMC ait dû s’associer à une maison d’édition (pas parmi mes favorites en plus), ce qui n’est pas le cas je crois pour la musique. Je partage au final assez l’opinion de Benjamin et je ne pense pas miser mais j’aime bien pouvoir lire quelques chapitres des manuscrits présentés sur ce site, on a parfois des bonnes surprises. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.