Travaux Semaine 2 : on casse, on casse

Semaine 2 du 18 au 24 février

 

Nous continuons méthodiquement et en mangeant des tonnes de poussières à casser les plafonds. Le plâtre  le bois. Une pièce, puis l’autre. Plusieurs soirées y sont consacrées, mais la semaine passe vite et la neige nous rattrape en fin de semaine, le froid aussi.

Le plafond en plâtre…

 

Nous avons aussi enlevé les lino, les plinthes, les encadrements de fenêtres et les éviers et carrelage des “chambres”.

Quelques couches de lino…

 

Pour commencer à casser nous avons coupé l’électricité dans la maison, pas de lumière donc, mais pas de chauffage non plus. On empile les pulls, on met des bonnets… J’ai même acheté des gants de chantier spécial hiver, tout chaud, pour survivre.

Un placard dans le mur… et le très beau papier peint!

 

Heureusement avec le week end arrive les parents d’Hérisson. Dad nous installe l’électricité de façon sécurisée, une rallonge, un chauffage de chantier, et l’on peut enfin faire des pauses sans mourir de froid! La neige ralenti un peu nos élans, impossible de charger le Scudo, nous continuons donc à casser.

La salle de bains du deuxième étage ne fait pas long feu et Dad se défoule à coup de masse dans le mur de brique qui ne tient pas longtemps non plus. Le dimanche le sur-plancher subit le même sort.

 

Dad le destructeur …

 

Pendant ce temps comme nous nous sentions inutiles pour l’électricité, ma mère, ma soeur et moi avons commencé d’enlever le plafond du rez de chaussée, en lambris bois. Et la cuisine, que nous achevons rageusement à coup de masse. L’organisation étage par étage n’a pas tenu, mais nous nous sentons utiles et cela permet de bien avancer malgré tout.

Demontage du plafond du rez de chaussée, en lambris bois

(pas trop de photos du week end, c’est Mam’ qui a fait les photos, et ne nous les a pas envoyées!)

– Par la suite les articles serons sans doute moins détaillés, faute de temps… mais là j’avais envie de blablater un peu! –

Nous suivre et partager :
Pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. C’est toujours jouissif de casser des choses à la masse… mais le plaisir est toujours de courte durée. Cela tombe tellement vite :(

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.