Le trône d’argile T1 à 4

9782756000862

Le trône d’argile

de Nicolas Jarry et France Richemond,
illustré par  Theo

1. Le chevalier à la hâche
2. Le pont de Montereau
3. Henry, roi de France et d’Angleterre
4. La mort des rois

Delcourt, 2006-… (en cours)
13,50 €

Thèmes : Moyen-Age, Guerre de Cent Ans, Jeanne d’Arc,

Présentation de l’éditeur :

France 1418, le royaume vacille.
Le roi Charles le VIe sombre dans la folie alors que Armagnacs et Bourguignons s’entre-déchirent dans une guerre civile sanglante. Les armées anglaises assiègent les forteresses normandes qui tombent inexorablement les unes après les autres. La Guerre de cent ans, après quelques années de trêve, s’embrase à nouveau et rien ne semble pouvoir contrer le sort qui s’abat sur la France. Pourtant, le 28 mai, un homme, Tanneguy du Châtel, changea à jamais, le cours de l’histoire…

Mon avis :

Cette BD historique retrace une partie de la guerre de 100 ans, Moyen-Age donc!

Je suis mitigée après la lecture de ces 4 premiers tomes car j’ai beaucoup aimé les illustrations, ainsi que certains passages de l’histoire mais je l’ai finalement trouvée trop historique. De nombreux discours et conseils de guerre et un certain manque d’humanité dans les actions m’ont pesé.

Vu chez PetiteNoisette, j’ai eu tout de suite envie de la lire. Après le 1er tome, je pensais l’acheter pour mes élèves, mais au bout de 4 tomes je ne suis plus aussi sûre. Je me suis moi même mélangée les pinceaux dans les personnages plusieurs fois, j’ai du rater deux trois choses… Il faut dire que ce n’est pas une période historique que je connais beaucoup, et même si cette BD permet d’en découvrir certains aspects, il est assez difficile de vraiment retenir les détails politiques.

Je me suis beaucoup plus attachée aux histoires humaines qui se croisent – on passe souvent dans la BD en plusieurs lieux différents, avec divers personnages – Charles, le fils du roi de France devenu fou, mais souvent aussi avec Tanneguy, ou bien les Giac, les anglais, les bourguignon, ou Jeanne. Cette alternance de point de vue est parfois désarmante tant elle est brusque mais elle permet de suivre tous les protagonistes, et d’en savoir souvent plus que les personnages eux mêmes! Mon coup de cœur va à Jeanne car on commence par la suivre enfant et ces passages sont rafraichissants comparés aux scènes de guerre ou de conciliabules.

Il y a de l’action, mais l’ensemble avance quand même peu*, et je pense qu’il sera préférable de réserver cette BD aux lycées ou aux plus jeunes qui souhaitent lire sur cette période… délicat car rien n’empêche la lecture, mais je ne pense pas que mes collégiens vont accrocher… j’ai peut être tort. D’un point de vue personnel, j’aime beaucoup, surtout les illustrations et je pense lire le tome 5 du trône d’argile à sa sortie !

*en même temps ça n’est pas pour rien que c’est la guerre de 100 ans.

+ Le work in progress de la série par Théo, très intéressant

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Nous suivre et partager :
0

Blues 46 d’Eric Stalner et Laurent Moënard

Blues 46
de Eric Stalner et Laurent Moënard

Tome 1 La chanson de septembre, 2004
Tome 2 Allegro Furioso, 2005

Dargaud, 14,95€

Présentation de l’éditeur :

Tout commence par une rencontre entre deux personnages qui n’auraient jamais dû se croiser, Guéric et Alain.
Le premier sillonne la région à bord de sa vieille DS et se fait de l’argent en revendant des ouvrages anciens précieux à des collectionneurs fortunés. Le second est un adolescent au caractère bien trempé qui se balade avec pour seul compagnon un furet. Leurs destins vont se croiser au bord d’une route, un jour d’automne, transformant définitivement leur vie…

Mon avis :

La très belle couverture de cette BD m’aura suffit pour avoir envie de la lire… je ne savais rien de l’histoire, mais je me suis lancée avec Alain dans cette aventure abracadabrantesque!

Un pauvre collectionneur/revendeur de vieux livres prend en autostop, de façon un peu forcée, Alain, jeune adolescent qui semble en fuite. Des hommes armés à ses trousses, on ne sait pas tout de suite ce qui oblige Alain a fuir ainsi, mais les rencontres se multiplient rapidement, et après un bon paquet de pages, on est toujours dans l’expectative. Pourtant on continue de tourner les pages avec avidité… et les mystères se résolvent peu à peu, tandis que le danger se fait plus présent au fil des pages. On cumule aussi les surprises, tant autour des personnages principaux que secondaires…

J’ai particulièrement apprécié que l’auteur n’édulcore pas trop l’histoire, même si pour le coup, on a des méchants vraiment méchants, des morts, de la prison…. Tout le monde n’est pas gentil, loin de là, même les gentils sont un peu (beaucoup?) méchants… bref une BD réaliste, bien qu’un peu poussée dans l’accumulation!
Ça bouge, les personnages sont absolument irrésistibles, avec un coup de cœur pour le vieux taxidermiste un peu fou!

En deux tomes ce road movie a le temps de prendre son envol, de nous surprendre, et de nous amener à une fin… je n’en dis pas plus!

Nous suivre et partager :
0

Les Sisters de Cazenove et William

http://img.over-blog.com/217x300/0/41/24/24/sisters-5/COVER-SISTERS-5.jpg

Les Sisters

Cazenove  et William

Bande dessinée pour adolescentes

Bamboo éditions, 2008-2011

Thèmes : Famille, soeur, humour, amitié, chien

 

 

Présentation de l’éditeur :

« Du rififi chez les filles : découvrez le quotidien savoureux de deux soeurs volcaniques.
Wendy c’est ma grande sister. Moi, c’est Marine, et j’suis la plus petite. Du coup, je saurai jamais ce que ça fait d’avoir une p’tite soeur qui fait tout pareil que moi, qui essaie par tous les moyens de forcer le cadenas de mon journal intime, qui fait rien qu’à me piquer mes fringues dès que j’ai le dos tourné… En fait, ça m’aurait trop plu d’être ma propre sister… juste pour avoir la chance de m’avoir moi comme sister !!! »

blogn-copie-1

Mon avis :

Cette bande dessinée très colorée est aussi très drôle. Marine et Wendy

les-parents-veners---.jpg

sont vraiment impayables, de même que leur chien ! Des petites blagues sur une ou deux pages, des situations toutes simples de la vie quotidienne, les rapports entre soeurs. Ca fonctionne bien, et mes élèves adorent !

Il faut avouer aussi que niveau vocabulaire c’est pas bien compliqué, et c’est même truffé de Lol alors… Mais c’est drôle, joliement illustré, et ça donne le sourire…

Une seule chose m’a un peu fait tiqué, les paroles sont parfois dans des bulles, parfois non, à l’intérieur d’une même histoire, voire d’une même case. Ça ne semble pas trop dérangeant comme ça, mais emportée par mon élan j’ai parfois manqué des répliques !

Pour un moment de détente je vous invite à retrouver Marine et Wendy dans :

http://a34.idata.over-blog.com/0/41/24/24/sisters-6/maquettee.jpg

Leurs aventures en BD :

1. un air de famille
2. A la mode de chez nous
3. C’est elle qu’a commencé
4. C’est nikol crème

couve supersister,,,,,

5. Quelle chouchoute

tome 6. Un n’amour de sister à paraitre en novembre

mais aussi en roman illustré avec Sister Poche ( 2 tomes)

et dans une nouvelle série qui sort ce mois ci Les Super Sisters !

Le blog des sisters, pour continuer la découverte – toutes les images de cet article sont la propriété des auteurs Cazenove et William et de l’éditeur Bamboo, elles viennent toutes du blog –Logo 1 - Mercredi journée des enfants - Les lectures de Liyah 

Une participation au BD du mercredi, Chez Mango ! et au mercredi des enfants chez Liyah

Nous suivre et partager :
0

Lundi découverte 22 – Kana (Manga) – Bakuma et Tokyo Home

Kana est une maison d’édition manga qui existe depuis 1996 en France et en Belgique. Elle est affiliée à Dargaud, et a été crée par Yves Schlirf C’est à peut près à cette époque que les manga sont réellement arrivés en France, même s’il on trouvait depuis des années certains mangas cultes comme Dragon Ball, l’offre était assez réduite, et les lecteurs aussi.

        Depuis les mangas sont devenus un parallèle à la bande dessinée, avec presque autant de titres et de lecteurs, surtout chez les jeunes. J’étais au collège quand j’ai commencé à compter des fans dans mes amis, qui m’ont fait découvrir, mais à l’époque pas de manga en CDI ou bibliothèque! Les temps ont bien changé, et même si je lis pas mal de manga, je ne suis pas une aussi grande fan que ma petite soeur ou certains amis et élèves.

Du coup pour alimenter le CDI en séries sympa j’écume les catalogues, et j’attends les conseils… Le titre qui revient le plus souvent ? Naruto bien sûr! Vous connaissez? Et bien voilà, vous connaissez la maison d’édition Kana ! Une incontournable en manga, qu’on aime un peu, beaucoup ou passionnément!

     Kana c’est aussi l’éditeur français de Death Note, Yu gi ohDetective Konan, et pleins d’autres, plus ou moins connus!

     
Kana développe de nombreuses collections, Kana, Dark Kana, Pink Kana, Made In, qui correspondent aux différents types de manga et leur public. Je ne rentre pas plus dans les détails, je risque de m’embrouiller, mais il faut savoir qu’il y a des manga typé garçon, fille, sport, bataille, relations, histoire… La maison d’édition Kana réuni tous les styles pour un catalogue très varié, que je vous laisse découvrir.

Bien que je sois fan de La rose de Versailles (version d’origine du manga Lady Oscar, qui vient juste d’être rééditée) et de Paradise Kiss [je conseille d’ailleurs en collège, mes élèves filles aiment beaucoup!], c’est vers deux autres manga que mon choix c’est tourné aujourd’hui! – manga ou mangas au pluriel? – Pour un peu j’allais dire, un pour garçon, un pour fille, mais en fait ça serait un peu faux, car mes élèves filles ont lu les deux – et les ont aimés-

 

Le premier est de fait facile à conseiller à tous, filles, garçons, fans de manga ou non! Il s’agit de Bakuman de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata. Les noms ne vous disent peut être rien -surtout si vous avez autant de mal que moi à
retenir les noms étrangers- mais il s’agit des auteurs de Death Note… pas vraiment des débutants donc, et pourtant ils traitent un thème qui pourrait le laisser croire : comment devenir mangaka!

Un mangaka est un auteur de manga, qu’il ne fasse qu’écrire, que dessiner, ou qu’il fasse les deux!

En effet dans cette série (5 tomes actuellement parus, le 6ème pour bientôt) on va suivre Mashiro un élève japonais qui possède un véritable don pour le dessin. Une rencontre improbable avec Tagaki le meilleur élève de sa classe va transformer sa passion pour le dessin en obsession, puisqu’ils décident de réaliser un manga… un vrai manga qui pourrait être édité, pas juste un petit cahier pour s’amuser. En suivant ces deux garçons attachants dans leur vie de tous les jours et surtout dans leur rapport au dessin et à l’écriture, on sent toute la difficulté qu’il peut y avoir à faire d’une passion un travail ! Il ne suffit pas d’aimer griffonner dans un coin de cahier en classe pour devenir mangaka… et pourtant cela donne envie!

        Un ensemble très bien mené par des auteurs confirmés, mais qui savent très bien montré les difficultés et les interrogations des débuts ! Des dessins clairs, avec des traits précis et un découpage dynamique qui servent très bien des personnages expressifs, et un scénario qui accroche, grâce à des petits riens en plus, des à cotés à l’histoire principale qui font grandir les personnages et leur détermination…

Les relations entre les personnages sont traités de façon très adolescentes, parfois un peu « faciles » peut être d’un point de vue adulte, mais rien qui ne puisse gêner la lecture !

        Un manga idéal pour les adolescents qui permet de découvrir les coulisses du manga, sans être didactique ou lassant! Pour adolescents ? J’ai été emportée par l’histoire, et il m’est donc facile de le recommander aux adolescents… mais aux adultes aussi ! Pour le moment je n’ai que 3 tomes au CDI, et personne ne s’en lasse, ni les élèves… ni moi! La suite à la prochaine commande!

      Le deuxième titre est plus nettement pour fille, sa couverture annonce tout de suite la couleur.

Tokyo Home de Cyrielle et Thierry Gloris est un one-shot (bonne nouvelle pour les documentalistes ;) passionnant que j’ai dévoré! Dans un format un peu plus grand qu’un manga « de poche », avec une couverture cartonnée et un sens de lecture « à la française » il permet de s’embarquer dans l’histoire sans presque se
rendre compte que l’on lit un manga (j’ai piégé une élève -shame on me- qui ne voulait pas lire de manga!) et c’est vrai que la différence n’existe pas vraiment entre BD et Manga puisque c’est surtout une question de format et de provenance me semble t-il. Ici nous avons donc affaire à un manga français, mais qui va nous mener tout droit à Tokyo!

La couverture rend moins bien qu’en vrai ici puisqu’elle est à petits points jaune ton sur ton brillants !

Julie Wallon, 17 ans, débarque au Japon afin de prendre un nouveau départ, loin de sa mère et de la France. Elle ne parle pas un mot de japonais, mais ne s’en inquiète pas, puisqu’elle va rejoindre son père qui vit là bas. Sauf que l’arrivée ne sera pas aussi idyllique qu’elle l’espère et sa nouvelle vie pas aussi facile que prévu… Elle va devoir partir à la découverte d’un pays inconnu, loin des idées reçues, et y trouver sa place! Un manga pétillant, plein de la passion et de l’énergie de Julie, de ses découvertes, ses larmes et ses joies, ses amitiés et ses amours… Un ensemble attachant, enrichissant, qui donne la pèche… et envie d’aller voir par soi même! La couverture est à l’image de l’histoire, adorable et dynamique – même si l’intérieur est en noir et blanc – Le dessin de Cyrielle apporte une
touche de candeur et de douceur très enfantine au scénario de Gloris, pour un ensemble qui est un véritable coup de coeur!

Les collégiennes sont aussi fan que moi semble t’il, puisqu’il n’est plus jamais disponible O_ô je n’ai donc pas pu le
relire avant d’écrire cet article :(

Et vous quels sont vos mangas préférés, qu’est ce que vous pourriez me conseiller pour des collégiens ? Je suis encore plus preneuse de One Shot ou de courtes séries, pour ne pas trop les frustrer avec des débuts de séries, car je n’ai pas assez de budget pour tout acheter!

Je ferais un article avec vos propositions s’il n’y en a pas trop, alors autant que possible donner moi les auteurs ou titre complet, indiquez moi quand il s’agit de série, si c’est pour collégiens ou non, et le résumé si vous avez ou le lien vers vos critiques ;)

Nous suivre et partager :
0