La vision de Bacchus – Roman graphique

visionQuand la peinture et la BD se rencontrent…

Roman graphique

La Vision de Bacchus

Jean Dytar

Delcourt (2014)

*****

Cette histoire commence à Venise, en 1510. Le peintre Giorgio de Castelfranco se meurt de la peste. Il puise dans ses dernières forces pour finir un tableau. Tableau qu’il voudrait “vivant” à l’image de celui qu’il a vu enfant. Une vision à l’origine de son envie d’être peintre. La suite est un long flash-back qui nous ramène en 1475, avant la naissance de Giorgio, avec l’arrivée à Venise d’Antonello de Messine.

*****

J’ai découvert Jean Dytar avec le magnifique Florida qui m’a donné envie de lire ce qu’il avait fait d’autre. Lors du Salon du livre jeunesse à Paris, j’ai donc acheté cet album, que j’ai adoré !

Je l’ai déjà lu deux fois depuis que je l’ai acheté il y a quelques mois et il fait partie de ces BD que je garde parce que je suis sûre d’avoir envie de les relire.

Même si je n’y connais pas grand-chose, j’adore la peinture et l’Histoire.

Ce roman graphique parle de peintres de la Renaissance Italienne (qui ont réellement existé). De leurs vies, de leurs conditions de travail, de leurs techniques, de leurs rivalités ou encore de leurs innovations. Il y a aussi une histoire d’amour (de désir ? ) liée à la quête de la perfection dans l’art et un mystérieux tableau…

Parfois dans les bd, je préfère l’illustration à l’histoire, ou l’inverse. Là, je suis comblée, j’aime autant les deux !

Mon seul regret ? Le format. J’aurai aimé que cet album soit plus grand, pour pouvoir m’immerger encore davantage dans ces magnifiques cases…

De nombreuses “copies” de tableaux de la Renaissance sont intégrés à cette histoire. A la fin du livre, une table des œuvres reproduites permet de retrouver leurs auteurs (pour les novices comme moi, c’est bien pratique !).

Un coup de cœur ♥
dont je n’arrive pas à parler comme je voudrais,
mais que je vous recommande chaudement !

*****

La Vision de Bacchus a reçu les prix suivants :

  • Ouest-France/Quai des Bulles 2014
  • Château de Cheverny de la bande dessinée historique 2014
  • Tours d’Ivoire 2014
  • Ellipse(s) 2015

 

*****

Sur le site de l’éditeur, plein de bonus sur ce roman graphique ainsi que sur le site de l’auteur Jean Dytar

Cette semaine, nous sommes chez Moka, Au milieu des livres

Une interview de l’auteur

Nous suivre et partager :

A propos Nathalie

Passionnée de lecture depuis que je sais lire. J'ai rarement passé une journée sans lire au moins quelques lignes ! J'aime la littérature jeunesse, les bandes dessinées, les romans (y compris polars et SFFF).
Lien pour marque-pages : Permaliens.

27 Commentaires

  1. Tu es hyper enthousiaste. Je ne vais pas résister !

  2. Ping :L’île Louvre – Florent Chavouet – Moka – Au milieu des livres

  3. Noté depuis longtemps. J’ai très envie de découvrir ce titre.
    Balade au musée chez moi. Nous sommes synchro côté Art et peinture.

  4. Avec un tel billet, on en a envie : forcément :)

  5. Voilà qui me plairait, c’est certain :-)
    Comme toi, j’aime l’Art et l’Histoire !

  6. Ce n’est pas une période qui m’attire tant mais ton enthousiasme rend curieux!

    • Peu importe la période en fait. C’est une bd à plusieurs niveaux de lecture… Commence à la lire en librairie, tu verras bien si tu as envie de continuer ou non ! (Bon, quand tu pourras recommencer à te promener…)

  7. je l’ai déjà dans ma liste qui est vraiment très très longue….

  8. Bon, je note qu’il me faut découvrir Jean Dytar d’urgence !

  9. J’aimerais bien feuilleter ton coup de cœur.

  10. Le sujet est intéressant et quand il est question de peinture j’adore… je retiens !

  11. La couverture est sublime, et ton avis me donne envie d’aller voir au-delà de cette première impression.

  12. j’adore la renaissance italienne, je note ce titre de suite. Je ne connaissais pas du tout. Merci pour la découverte

  13. ça pourrait me plaire, je note ! ;-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.