Arsène – Juliette Arnaud

***
Roman adolescent – Rentrée Littéraire 2012 Jeunesse

Arsène

de Juliette Arnaud

Casterman, 12 septembre 2012
9782203029941, 13,50€

***

 

Dès les premières pages l’écriture de ce roman  heurte, et malheureusement même l’histoire pourtant sympathique n’a pas réussi à me faire passer outre cette plume discordante. Je tiens à préciser que j’ai lu les épreuves, il y aura donc peut-être certain changements mais malgré tout ce roman n’est guère agréable à lire.

L’histoire pourtant est convaincante : George, petit garçon de 6ème, s’éprend d’une de ses voisines, une jeune adulte. Cet élève brillant, fan d’Arsène, commentateur et entraineur d’un club de football anglais, fait alors tout pour se rapprocher de cette jeune femme qu’il nomme Arsène. Ainsi les deux Arsène constituent l’essentiel de sa vie, de ses passions. Sa seule amie, Lita, fille de la concierge de l’immeuble ne va pas à l’école, il est donc assez solitaire.

Des personnages atypiques mais plutôt attachants qu’on suit dans leur quotidien, mais sans jamais vraiment s’attarder sur le superflux, seule Arsène, personnage central du roman semble compter. Le lecteur va suivre George pendant une année entière, pourtant à part Arsène nous n’apprenons rien sur ce jeune garçon. Quelques rares scènes se passent au collège, mais l’essentiel se déroule dans l’immeuble ou dans son quartier.

Les relations qu’entretient George avec les adultes sont le point le plus intéressant du roman. Ses relations avec Arsène bien sûr, mais aussi avec Ali, le libraire acariâtre et ses professeurs, deux notamment, celui d’EPS et celle de français. La naration s’inverse d’ailleurs régulièrement pour laisser la place à la voix de ces adultes et à leur regard sur George. On sent alors tout le poids de leur passé dans le regard qu’il porte sur ce jeune garçon. Un regard qui nous permet de mieux comprendre George, de l’apprécier.

C’est aussi le lot des problèmes d’adulte que George croise mais ne comprend pas qui tient la narration. Ces problèmes de travail, de solitude, de drogue même qu’il n’appréhende pas vraiment et le conduise à une certaine incompréhension générale de ceux qui l’entourent.

Un roman court avec une bonne construction narrative et une histoire intéressante mais où l’écriture n’est pas à la hauteur.

+ Par la co-auteur d’Arrête de pleurer Pénélope

+ Rentrée Littéraire 2012 Jeunesse – 7/7 Challenge Rentrée Littéraire 2012

+ Ce roman sort demain en librairie et numérique

+ L’avis de Carole,

Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

19 Commentaires

  1. Ohoh, je note pour Fifille!

  2. J’ai aussi reçu les épreuves, tu m’angoisses un peu concernant l’écriture. Je verrai !

  3. Bonjour,

    Bel article, mais… Je passe mon chemin !
    Bonne journée.
    Capucine

  4. je suis en plein dedans, je repasserai lire ton avis ensuite!

  5. Tiens, j’ai aimé moi cette écriture très « orale »… je trouve que cela correspond bien à un garçon de cet âge… cela donne aussi un rythme…

  6. Les opinions sont plutôt contrastées, ce qui n’est pas pour me déplaire!

  7. je viens d’en lire une très bonne critique sur « La mare aux mots ». j’aime bien quand les avis divergent, ça donne envie de le lire pour se faire son propre avis…

  8. Je l’ai lu pendant mes vacances et vient d’écrire mon avis qui sera en ligne début octobre.
    Contrairement à toi, le style ne m’a pas dérangé, mais l’histoire ne m’a pas vraiment convaincu que j’ai trouvé un peu banal, sans intérêt ! Dommage !

  9. Ping :Juliette Arnaud – Arsène | LesLecturesDeLiyah.com - Blog de Litterature Jeunesse et Culture. Partagez vos critiques litteraires

  10. Ping :Arsène – Juliette Arnaud | Les mots de Mélo

  11. je vois que nous avons des avis assez similaires concernant ce roman. Je me ferais un plaisir de découvrir son prochain roman (si elle décide de continuer l’expérience).

  12. l’écriture orale m’a déroutée au début mais finalement c’était très bien comme ça, pour moi…
    je suis d’accord avec toi que l’écriture pêche un peu mais dans l’ensemble, j’ai aimé, et même beaucoup aimé!

  13. Ping :Arsène de Juliette Arnaud | 3 étoiles, le blog.

  14. Je viens tout juste de le terminer. J’avais peur de ne pas accrocher au style car je ne savais pas que c’était raconté ainsi mais je suis bien rentrée dans l’histoire. Sacré Georges! J’ai passé un très bon moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.