#Bleue de Florence Hinckel #SF

Roman de science fiction pour adolescents

#Bleue

de Florence Hinckel

Syros, 29 janvier 2015
collection Soon
978-2748516869, 15,90€

Si on vous proposait de supprimer toute souffrance émotionnelle pour les enfants et les adolescents, que décideriez-vous ?

Silas est un adolescent comme les autres, ultra connecté aux réseaux sociaux. Sauf qu’il n’a pas vraiment le choix. Dans son époque, c’est une obligation, un lien social virtuel qui permet d’avancer dans la vie. Si on ne poste pas, c’est qu’il y a un problème, et une cellule d’aide se charge d’intervenir. Plus déconcertant encore, la peine, la tristesse, n’existe plus vraiment ! La Cellule d’Éradication de la Douleur Émotionnelle (CEDE) a été mise en place pour effacer la douleur des souvenirs, sans effacer le souvenir en lui même. A chaque intervention, un point bleu reste sur le poignet. Si les adultes ont le choix, ce n’est pas le cas des mineurs, pour qui l’intervention est automatique en cas de traumatisme.

Silas, notre ado comme les autres, est un peu à part quand même. Parce que ses parents le sont, et parce qu’il aime le calme, loin des reseaux. Pourtant quand sa petite amie Astrid meurt dans un accident, il doit avoir recours à la CEDE et prend peu à peu conscience du monde qui l’entoure différemment.

Il paraît qu’avant, la rue était beaucoup moins sûre. Mais aujourd’hui, l’oblitération est entièrement prise en charge par l’État, ce qui fait qu’un gars comme ce SDF peut en bénéficier autant qu’il le souhaite. Bien entendu, il sera toujours sensible au dénuement, à la sensation de froid ou de faim, mais il peut oublier la douleur morale qui en découle. Ainsi, tous ceux qui ne souffrent plus de leurs conditions de miséreux n’ont plus aucune raison d’être agressifs. Après tout, il faut bien qu’il y ait des pauvres, des moins pauvres et des riches dans notre société ! C’est comme ça depuis toujours, et puisqu’il n’y a pas de travail pour tout le monde, à quoi bon en souffrir ?

Dans ce roman de science fiction en deux parties on découvre un monde tellement proche du notre que l’on ne peut s’empecher de se projeter, et d’avoir peur ! Quel bonheur de ne plus ressentir la douleur, mais quel malheur en même temps… Ce roman est magnifiquement bien construit, les rebondissements sont réellement saisissants. Le turn-over est assuré du début à la fin, sans répis, avec un besoin de connaître le dénouement grandissant.

La sensibilité des personnages offre un récit touchant. Entre engagement et histoire d’amour, Florence Hinkel fait vivre des situations difficiles à des adolescents auxquels on s’attache. Gagner son autonomie ne va pas sans combat, dans notre monde comme dans celui ci !

Un magnifique roman qui allie suspense, resistance et amour dans une histoire prenante, très ancrée dans la réalité pour de la science-fiction…

 + Challenge YA#4

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

19 Commentaires

  1. J’ai bien aimé mais pas autant que toi je crois. Le postulat de départ est génial par contre.

  2. Je l’ai mis dans ma wishlist, j’ai très envie de découvrir ce roman !

  3. Ta critique me donne bien envie, même si l’histoire fait un peu « froid dans le dos » !!
    J’ai cherché un peu (dans ma mémoire et ma bibli virtuelle) mais non, je ne crois pas avoir jamais lu un roman de Florence Hinckel (tu as oublié le « C » dans son nom).
    Elle en a pourtant écrit pas mal (plus de 30 romans, je crois).
    Il va falloir que je comble ce manque…
    Mais quand à moi, la réponse est non ! Je ne voudrais pas qu’on supprime les émotions, qu’elles soient bonnes ou mauvaises… On deviendrait des robots !!

  4. ajouté à la LàL, hop !

  5. Ouuuh, il a l’air chouette, vraiment !!! :) Merci pour la découverte, je me note ça dans mon petit carnet !
    Et la couverture est super belle je trouve, double-envie !!

  6. Je note! Je pense qu’il plaira à mes élèves!

  7. Sujet super intéressant ! Le roman est accessible aux collégiens ?

  8. Je ne suis pas fan de science fiction mais ce livre a l’air poignant.
    L’intrigue me plait aussi beaucoup!
    ;)

  9. Bon jour, la trame fait étrangement penser au « Passeur « de Lois Lowry, non ?

  10. Je suis également moins emballée que toi car je m’attendais à un peu plus. L’idée de départ est bonne et intéressante mais je me suis parfois ennuyée car il me manquait de l’action.
    Ce n’est pas mon préféré de Florence Hinckel mais il est très bien écrit et se laisse lire :D

  11. Tiens ça me fait penser au livre « La révolte de Maddie Freeman » mais ça m’a l’air superbe comme concept ! Il m’a l’air un peu court, mais je le lirais, il a une place de choix sur ma PAL.

  12. Il m’a bien plu !! Il pose plein de questions sur notre société actuelle.

  13. Ping :Janvier-Février 2017 : j'ai lu aussi... ⋆ Délivrer Des Livres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *