Uchronie(s) : New Harlem d’Eric Corbeyran

Uchronie(s) – New Harlem

newharlem.gif
Auteur : Eric Corbeyran

Illustrateur : Tibéry

Editeur : Glénat
Collection : Uchronie(s)
Date : 2008 > …
Pages : 53 par BD
Prix : 13€
ISBN
978-2-7234-6002-6 et 978-2-7234-6503-8

 
  Bande Dessinée (science fiction)

Thèmes : Histoire, préscient

Présentation de l’éditeur :
« New Byzance, New Harlem, New York.
Une même ville. Trois réalités. « 

Résumé :

Alors avant toute chose il faut expliquer un peu le principe de cette série. Corbeyran a donc lancé une grande
saga, un peu particulière.


Uchronie(s) devrait comprendre 10 BD.

3 New Harlem

3 New York

3 New Byzance

1 tome final pour tout relier.

Là où se situe la particularité, c’est qu’il n’y a pas d’autre pour lire les 9 premiers tomes! Tout ne va se
rejoindre que dans le dernier tome. Par ailleurs chaque série a un illustrateur différent.

 

Assez complexe donc, tout comme les histoires puisque ce sont des uchronies, toutes différentes.

 

Dans New Harlem (je n’ai lu que New Harlem 1 et New Harlem 2 pour le moment) Zack (qu’on retrouve à priori dans
chaque série, donc dans chaque « monde ») un blanc, a le don de préscience c’est à dire qu’il peut voir l’avenir proche. Dans son monde, dominé par les noirs, et où les ghettos regroupent les
blancs, pauvres et rejettés, il mène une vie parfaite, au service d’une entreprise. Pourtant son don commence à lui faire défaut… Suite à cela les évenements s’enchainent à un rythme
enlevé.


Avis :
Même si certains trouveront l’idée de départ assez facile, je trouve cette vision du monde intéressante. Un noir arrivé au gouvernement il y a déjà longtemps (Luther King pour ne pas le citer)
est à l’origine de cette inversion des pouvoirs… Je n’ai pas pu m’empecher de lire que dans un autre, c’est suite au 11 septembre..

Cependant j’ai trouvé l’action bien menée, avec de bonnes idées, un scénario très science fiction, avec voyage
entre les mondes…

Les illustrations quand à elles sont très nettes, très belles, parfois même un peu trop « parfaites » à mon goût
!

Au final une belle découverte, et il ne me reste plus qu’à trouver les autres tomes… et attendre la sortie des
suivants !

Lou ! Tome 5 de Julien Neel

Lou ! Tome 5 : Laser Ninja

Auteur : Julien Neel

Editeur : Glénat
Collection : Tchô
Date : 25/11/2009
Pages : 47 pages
Prix : 9,40 €
ISBN
978-2-7234-6788-9

Bande Dessinée (jeunesse)


Thèmes : incendie, relation parent – enfant, grossesse, arrivée d’un petit frère, amitié, amour

 

Résumé :

La bien connue petite Lou démarre fort mal ce nouveau tome… en effet leur immeuble est en feu, bien vite il ne reste rien… Mais sa mère comme toujours un peu insouciante profite de ce moment là pour annoncer un heureux évenement : elle est enceinte! Heureux évenement? Peut être pas pour tout le monde…

Avis :
Je n’ai lu qu’une seule autre BD de Lou, et j’ai déjà du tomber par hasard sur le dessin animé… Bref je ne suis pas une fan inconditionnelle… Pourtant j’ai toujours trouvé sa petite bouille séduisante, et je suis absolument fan de son chat… Les dessin de ce tome ne déroge pas à la règle, du très doux, très mignon, très coloré (le bébé est même carrément craquant!) mais parfois j’ai presque eu l’impression que c’était trop coloré, et que je me perdais dans les illustrations… Out les détails tant il y a de couleurs vives… Certains strips sont splendides, d’autres sont trop chargés et perdent de leur attrait. Le trait me semble cependant plus affirmé, Lou grandit…

Mon image préférée est sans doute celle sur fond blanc de Lou et son ami, au ski!

Concernant l’histoire maintenant, il y a du bon, du très bon même et puis il y a du moins bon… Personnellement j’ai bien aimé l’alternance entre la vie de Lou (ses tracas quotidiens, sa famille un peu disjonctée, ses amours (un petit séjour au ski chez l’oncle du beau Tristan…) et puis le journal intime de sa mère (ses premières histoires d’amour, sa relation avec ses parents, sa grossesse (de Lou!) …).

Cela propose un parallèle intéressant, et j’aime beaucoup le personnage de sa mère… mais je me pose quand même la question de la perception des jeunes sur cette BD, qui est sûrement moins proche de leurs préoccupations.

Extraits :

La première page :

Lou Tome 5

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Astérix… un gau gau, un gau gau, un gaulois :)

Astérix et Obélix…
qui ne les connait pas?!


Oui mais les connaissez vous vraiment bien?

Voici un petit quizz créé par Linternaute, afin de tester vos connaissances!

J’ai fait 16/20 ! Postez vos résultats si vous faites le quizz ;)


et un petit coloriage, pour vos petits…. s’il fait aussi froid que chez moi, ça devrait les occuper! (cliquer pour agrandir:)

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Et si… de Marie Jaffredo

Bande Dessinée (jeunesse)

Et si…

 Marie Jaffredo   

 Vent d’Ouest,  Terres d’origine
juin 2008
13,50€
9782749303987


Thèmes : Campagne, Secret de famille, Première Guerre mondiale
, Coteaux lyonnais

Dans un récit qui alterne entre passé et présent, deux enfants vont découvrir un
secret qui va bouleverser leur vie, lors d’une fin d’été ensoleillée qui fleure bon les vendanges…

Septembre 1961, dans un village des coteaux du Lyonnais, les vendanges viennent de commencer. Tout le village s’affaire dans les vignes de l’aube au coucher du soleil. Secrètement amoureux, Jeannot et Mounette, 9 ans, peuvent se promener tranquillement, car personne ne se soucie d’eux ! Seuls Joseph et Lucie, leurs grands-parents respectifs, ont le temps de les écouter ! Le problème c’est que Joseph et Lucie sont brouillés, et depuis fort longtemps, quand un matin, alors qu’elle aide sa grand-mère, Mounette tombe par hasard sur une photo de soldat de la guerre 14-18 avec ce mot “À Lucie pour la vie”. Subitement, ce simple cliché jauni va bouleverser toutes ces vies, en faisant remonter un passé que chacun avait tenté d’oublier … »

Je ne peux rien vous dire de plus, sans tout vous révéler…!

Un one shot vraiment attendrissant, aux dessins très doux, qui font régner une ambiance très calme dans cette campagne pourtant secouée par de lourds et graves secrets de famille. Il n’y a pas de dramatisation, juste ce qu’il faut de vérité et de tendresse.
Les personnages sont très attachants et les dessins soignés et tendres. Malgré le contexte de la première guerre mondiale le côté historique est très peu présent et c’est plus les années soixante qui nous sont présentées. 

Extraits :
« Venez près de moi mes enfants, finalement j’ai une vieille histoire à vous raconter… »
 » C’est à ce moment là que je sentis que les choses allaient devenir vraiment sérieuses… Sur le chemin Jeannot ne dit rien. Et moi, je n’étais pas très sûre de vouloir connaitre le fin mot de cette histoire de famille bien compliquée ! Je présentais que quelque chose allait nous tomber dessus… «