Le chant d’Excalibur d’Arleston

Le chant d’Excalibur

d’Arleston et Hübsch

Tome 1 à 5

Bande dessinée

Soleil, 1998 – 2011
Intégrale en 2 tomes (6 volumes) prévu pour octobre 2011

Présentation de l’éditeur :
Avec l’aide de quelques pintes de bières et de la jeune Gwyned, descendante de Galahad, à qui il confie la fabuleuse épée Excalibur, Merlin cherche à bouter la chrétienté hors d’Irlande et à sauver un monde de magie et d’enchantements peu à peu détruit par les nouvelles croyances.
Un cocktail explosif d’aventure, d’humour et de magie !

Mon avis :

Merlin, Viviane, Excalibur… on prend les mêmes et on recommence ? Non, pas tout à fait. On se retrouve vers l’an 1000, en Irlande, le christianisme s’impose partout en Europe et la magie tend à disparaitre… Mais Merlin se réveille, Excalibur se retrouve entre les mains de la descendante de Galaad, Gwyneth et les aventures peuvent commencer.

Un long périple qui passera par Rome, la France, un château merveilleux… pour essayer de lutter contre ce courant de pensées qui s’impose par la force et réveiller le petit peuple. Dragons, lutins, licornes… croisent ainsi la route de nos héris.

Mais si cette BD est entrainante c’est surtout par le ton qu’elle emploie. L’humour est présent à chaque bulle et Merlin le sage se transforme en pervers alcoolique au langage très imagé, qui ne sent pas très bon…

La BD ne se contente pourtant pas de l’humour, car l’aventure est bien construite, nous permettant de rencontrer un pape libertin vraiment couard par exemple, où un Zeus de mauvaise humeur. L’auteur joue avec l’Histoire pour la faire coller à son histoire, alors même si ce n’est pas une BD historique cela permet de découvrir certains aspects de l’époque.

Les illustrations sont agréables, adaptées, humoristiques et sans faux semblants... on y croise quelques paires d’attributs féminins dénudés et le sang jaillit parfois en même temps que les têtes.

Il me manque le dernier tome pour boucler cette histoire, j’espère le trouver vite!

Extrait :
 » Par les Saintes gonades de Marie la pondeuse » (j’ai adoré cette phrase!)

 

Le trône d’argile T1 à 4

9782756000862

Le trône d’argile

de Nicolas Jarry et France Richemond,
illustré par  Theo

1. Le chevalier à la hâche
2. Le pont de Montereau
3. Henry, roi de France et d’Angleterre
4. La mort des rois

Delcourt, 2006-… (en cours)
13,50 €

Thèmes : Moyen-Age, Guerre de Cent Ans, Jeanne d’Arc,

Présentation de l’éditeur :

France 1418, le royaume vacille.
Le roi Charles le VIe sombre dans la folie alors que Armagnacs et Bourguignons s’entre-déchirent dans une guerre civile sanglante. Les armées anglaises assiègent les forteresses normandes qui tombent inexorablement les unes après les autres. La Guerre de cent ans, après quelques années de trêve, s’embrase à nouveau et rien ne semble pouvoir contrer le sort qui s’abat sur la France. Pourtant, le 28 mai, un homme, Tanneguy du Châtel, changea à jamais, le cours de l’histoire…

Mon avis :

Cette BD historique retrace une partie de la guerre de 100 ans, Moyen-Age donc!

Je suis mitigée après la lecture de ces 4 premiers tomes car j’ai beaucoup aimé les illustrations, ainsi que certains passages de l’histoire mais je l’ai finalement trouvée trop historique. De nombreux discours et conseils de guerre et un certain manque d’humanité dans les actions m’ont pesé.

Vu chez PetiteNoisette, j’ai eu tout de suite envie de la lire. Après le 1er tome, je pensais l’acheter pour mes élèves, mais au bout de 4 tomes je ne suis plus aussi sûre. Je me suis moi même mélangée les pinceaux dans les personnages plusieurs fois, j’ai du rater deux trois choses… Il faut dire que ce n’est pas une période historique que je connais beaucoup, et même si cette BD permet d’en découvrir certains aspects, il est assez difficile de vraiment retenir les détails politiques.

Je me suis beaucoup plus attachée aux histoires humaines qui se croisent – on passe souvent dans la BD en plusieurs lieux différents, avec divers personnages – Charles, le fils du roi de France devenu fou, mais souvent aussi avec Tanneguy, ou bien les Giac, les anglais, les bourguignon, ou Jeanne. Cette alternance de point de vue est parfois désarmante tant elle est brusque mais elle permet de suivre tous les protagonistes, et d’en savoir souvent plus que les personnages eux mêmes! Mon coup de cœur va à Jeanne car on commence par la suivre enfant et ces passages sont rafraichissants comparés aux scènes de guerre ou de conciliabules.

Il y a de l’action, mais l’ensemble avance quand même peu*, et je pense qu’il sera préférable de réserver cette BD aux lycées ou aux plus jeunes qui souhaitent lire sur cette période… délicat car rien n’empêche la lecture, mais je ne pense pas que mes collégiens vont accrocher… j’ai peut être tort. D’un point de vue personnel, j’aime beaucoup, surtout les illustrations et je pense lire le tome 5 du trône d’argile à sa sortie !

*en même temps ça n’est pas pour rien que c’est la guerre de 100 ans.

+ Le work in progress de la série par Théo, très intéressant

 

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Blues 46 d’Eric Stalner et Laurent Moënard

Blues 46
de Eric Stalner et Laurent Moënard

Tome 1 La chanson de septembre, 2004
Tome 2 Allegro Furioso, 2005

Dargaud, 14,95€

Présentation de l’éditeur :

Tout commence par une rencontre entre deux personnages qui n’auraient jamais dû se croiser, Guéric et Alain.
Le premier sillonne la région à bord de sa vieille DS et se fait de l’argent en revendant des ouvrages anciens précieux à des collectionneurs fortunés. Le second est un adolescent au caractère bien trempé qui se balade avec pour seul compagnon un furet. Leurs destins vont se croiser au bord d’une route, un jour d’automne, transformant définitivement leur vie…

Mon avis :

La très belle couverture de cette BD m’aura suffit pour avoir envie de la lire… je ne savais rien de l’histoire, mais je me suis lancée avec Alain dans cette aventure abracadabrantesque!

Un pauvre collectionneur/revendeur de vieux livres prend en autostop, de façon un peu forcée, Alain, jeune adolescent qui semble en fuite. Des hommes armés à ses trousses, on ne sait pas tout de suite ce qui oblige Alain a fuir ainsi, mais les rencontres se multiplient rapidement, et après un bon paquet de pages, on est toujours dans l’expectative. Pourtant on continue de tourner les pages avec avidité… et les mystères se résolvent peu à peu, tandis que le danger se fait plus présent au fil des pages. On cumule aussi les surprises, tant autour des personnages principaux que secondaires…

J’ai particulièrement apprécié que l’auteur n’édulcore pas trop l’histoire, même si pour le coup, on a des méchants vraiment méchants, des morts, de la prison…. Tout le monde n’est pas gentil, loin de là, même les gentils sont un peu (beaucoup?) méchants… bref une BD réaliste, bien qu’un peu poussée dans l’accumulation!
Ça bouge, les personnages sont absolument irrésistibles, avec un coup de cœur pour le vieux taxidermiste un peu fou!

En deux tomes ce road movie a le temps de prendre son envol, de nous surprendre, et de nous amener à une fin… je n’en dis pas plus!

Les Sisters de Cazenove et William

http://img.over-blog.com/217x300/0/41/24/24/sisters-5/COVER-SISTERS-5.jpg

Les Sisters

Cazenove  et William

Bande dessinée pour adolescentes

Bamboo éditions, 2008-2011

Thèmes : Famille, soeur, humour, amitié, chien

 

 

Présentation de l’éditeur :

« Du rififi chez les filles : découvrez le quotidien savoureux de deux soeurs volcaniques.
Wendy c’est ma grande sister. Moi, c’est Marine, et j’suis la plus petite. Du coup, je saurai jamais ce que ça fait d’avoir une p’tite soeur qui fait tout pareil que moi, qui essaie par tous les moyens de forcer le cadenas de mon journal intime, qui fait rien qu’à me piquer mes fringues dès que j’ai le dos tourné… En fait, ça m’aurait trop plu d’être ma propre sister… juste pour avoir la chance de m’avoir moi comme sister !!! »

blogn-copie-1

Mon avis :

Cette bande dessinée très colorée est aussi très drôle. Marine et Wendy

les-parents-veners---.jpg

sont vraiment impayables, de même que leur chien ! Des petites blagues sur une ou deux pages, des situations toutes simples de la vie quotidienne, les rapports entre soeurs. Ca fonctionne bien, et mes élèves adorent !

Il faut avouer aussi que niveau vocabulaire c’est pas bien compliqué, et c’est même truffé de Lol alors… Mais c’est drôle, joliement illustré, et ça donne le sourire…

Une seule chose m’a un peu fait tiqué, les paroles sont parfois dans des bulles, parfois non, à l’intérieur d’une même histoire, voire d’une même case. Ça ne semble pas trop dérangeant comme ça, mais emportée par mon élan j’ai parfois manqué des répliques !

Pour un moment de détente je vous invite à retrouver Marine et Wendy dans :

http://a34.idata.over-blog.com/0/41/24/24/sisters-6/maquettee.jpg

Leurs aventures en BD :

1. un air de famille
2. A la mode de chez nous
3. C’est elle qu’a commencé
4. C’est nikol crème

couve supersister,,,,,

5. Quelle chouchoute

tome 6. Un n’amour de sister à paraitre en novembre

mais aussi en roman illustré avec Sister Poche ( 2 tomes)

et dans une nouvelle série qui sort ce mois ci Les Super Sisters !

Le blog des sisters, pour continuer la découverte – toutes les images de cet article sont la propriété des auteurs Cazenove et William et de l’éditeur Bamboo, elles viennent toutes du blog –Logo 1 - Mercredi journée des enfants - Les lectures de Liyah 

Une participation au BD du mercredi, Chez Mango ! et au mercredi des enfants chez Liyah