La fille de Tchernobyl #roman

la fille de tchernobylLa fille de Tchernobyl

de Aurélie Wellenstein

Littérature jeunesse – Roman dès 10 ans

Magnard Jeunesse, 2016
9782210962507

Lana avait 6 ans au moment de la catastrophe de Tchernobyl. Elle habitait à quelques kilomètres de la centrale, son père était pompier. Évacuée elle n’est jamais retournée sur les lieux. 10 ans après, elle décide pourtant de passer un week-end chez sa grand-mère, en pleine zone fermée. Elle va découvrir que la nature a repris ses droits, mais que l’homme est toujours là, prêt à tout détruire.

Des chevaux et des hommes

Aurélie Wellenstein est l’auteur des Chevaux de foudre, un roman historique mettant en scène une jeune héroïne et des chevaux. Ici aussi l’auteur s’attache à la beauté des chevaux, mais cette fois-ci c’est avant tout la catastrophe de Tchernobyl qui est mise en avant. Grâce à Lana on va découvrir ce qu’il reste 10 ans après, mais aussi l’étendu des mensonges du gouvernement sur cette terrible explosion. On découvre aussi que la zone n’est pas aussi déserte qu’elle devrait l’être, avec des braconniers, mais aussi un jeune photographe qui veut montrer la vérité au monde.

L’histoire est très bien menée, en effet, suivre Lana nous permet de faire des aller-retours avec ses souvenirs de ce jour-là, et donc de découvrir cette catastrophe par les yeux d’une enfant. L’auteur ne se contente pas dans La fille de Tchernobyl de nous raconter les faits, elle nous offre une véritable aventure dans les ruines de Pripya. Les chevaux de Przewalski sont un formidable prétexte à une aventure rocambolesque, avec course poursuite et braconniers sanguinaires !

A faire lire dès 10 ans pour mieux comprendre Tchernobyl

Ce roman est d’autant plus beau qu’il s’appuie sur des faits réels. Le déroulement de la catastrophe tel qu’on le découvre dans la catastrophe est bien documenté, mais aussi cette réintroduction d’animaux, tels les chevaux de Przewalski ou bien le fait que des bouleaux, plus résistants, ont repoussé à la place de l’ancienne forêt.

Le ton du roman est très juste et touchant, et même quand un peu de surnaturel apparaît, on est trop dans l’histoire pour ne pas y croire… Un formidable roman historique, poignant, et une belle aventure, où les radiations sont partout…

+ des photos des chevaux de Przewalski à Tchernobyl :

Przewalski Tchernobyl

GENYA SAVILOV, AFP – Des chevaux de Przewalski, dans la zone d’exclusion de Tchernobyl, le 22 janvier 2016 en Ukraine

Les lecteurs sont arrivés en cherchant :

Partagez

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

6 Commentaires

  1. ah la laaa, ça doit être difficile à lire. j’avoue que je vois mal mon fils de 10 ans le lire…

    • C’est vraiment bien adapté aux enfants, car la majeure partie de l’histoire reste bien ancrée dans le présent, avec les braconniers et les chevaux. Les souvenirs de la fillette sont surtout ceux de l’évacuation… Après c’est forcément poignant, mais je pense que ça ne « choquera » pas un enfant de 10 ans.

  2. merci pour cette belle découverte

  3. Noté, merci ! On ne parle plus guère de cette catastrophe et c’est bien dommage que les jeunes ne sachent pas ce qui s’est passé…

  4. Je note même si je freine un peu à cause du ressort de l’amitié avec le cheval…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *