Otograff (magazine)

  Otograff magazine

Otograff
1 Les ombres

Nathalie Krafft et Patrice d’Arras (directeurs de publication)

Pierre Assouline, Chen Yan, Benoit Duteurtre, Fernanda Eberstadt, Dr Panel, Yann Guégan, Xavier Lacavalerie, Jean-Jacques Sempé, Gilles Trodjman (auteurs)
Ainsi que des internautes, artistes…

Magazine

Leiiel Productions, septembre – octobre – novembre 2011
ISSN en cours
15€ (fdp compris)

Devenez éditeur de votre propre magazine.
Publiez vos textes, dessins ou photos dans une maquette élégante.
Choisissez les contributions que vous préférez.
Chaque numéro est unique au monde !

C’est suite à un contact par mail que j’ai reçu ce magazine Otograff. Il a commencé par se faire attendre car il lui a fallu près de 3 semaines pour attérir dans ma Boite aux Lettres… sans être tamponné par la Poste (…) ! C’est sans doute la preuve que ce magazine est très particulier ! En effet il n’est pas comme les revues actuelles que l’on trouve en kiosque, puisqu’il est personnalisable. Comme le dit si bien l’édito, ce magazine est né du mariage saugrenu entre la carpe et le lapin. Une belle approche de la presse à l’heure de l’Internet, puisque 70% du magazine est une partie fixe, commune à tous les Otograff et que 30% est variable, venant de la plateforme collaborative.

En gros, votre magazine est unique. C’est le votre, celui que vous avez créé autour de vos envies.

Ce premier numéro est clairement prometteur : Une mise à jour claire et agréable, un très beau papier glacé. Des photographies splendides, avec de la place pour les sublimer. Une couverture travaillée, une équipe sympathique et un professionnalisme certain. Un bel objet qu’on a envie de garder. D’autant plus que si Otograff traite de nombreux thèmes, coller à l’actualité instantanément n’est pas une volonté. Cette revue préfère revenir sur les évènements.

Des contenus sur tous les sujets mais avec l’apport à la fois de particuliers et de spécialistes c’est assez inédit… et très intéressant. Des contenus tout de même assez bobo, pas très « grand public » dans ses thèmes et son écriture, qui conviendra à un public d’initié, capable de choisir ses textes… voire d’en proposer!

Au sommaire de ce premier numéro les Ombres. Réelles ou symboliques. Un retour sur les silences du 11 septembre, la part d’ombre de la coupe du monde de rugby, un dessin de Sempé, l’Art de la guerre de Sun Tzu, du cinéma autour de ce thème, musique, un petit tour au Mali, mais aussi des textes, poésies,  extraits, peintures,  choisis par des lecteurs. Et puis tout à la fin une magnifique partie « Portfolio » de 7 artistes peu connus. Une belle façon de laisser de la place à ces artistes, avec quelques lignes mais à peine, plus pour présenter qu’expliquer. J’aime. Tout simplement!

En plus deux autres bons points : un jeu à la fin, et l’absence de publicité (ça fait du bien un magazine aussi épais qui n’est pas rempli par les tribunes commerciales!)

Au final une revue avec un brin de folie et d’innovation, un lien fort avec les lecteurs via la composition personnalisée et la possibilité de participer et une belle conception! C’est bien parti!

+ Le numéro 2 est déjà disponible, c’est ici pour le composer et le commander!

feuilleter le magazine en ligne

+ L’avis de Liyah.

Nous suivre et partager :
error0

A propos Herisson

Passionnée de littérature jeunesse, dévoreuse de livres, jeune maman !
Lien pour marque-pages : Permaliens.

5 Commentaires

  1. J’ai pas tout compris ! mais ça a l’air bien sympa !

  2. Ah, je ne désespère pas alors! Je vais peut-être finir par le recevoir le mien (ça fait des semaines qu’il a été envoyé, m’a-t’on dit).

  3. Sympa comme concept. J’y jetterais un oeil :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.